OK
Accueil > Marchés > Cotation Pierre Vacances > Actus Pierre Vacances

Pierre & Vacances: le CA recule de 55,4% au 1er trimestre


Actualité publiée le 20/01/21 17:57

(CercleFinance.com) - Pierre & Vacances publie son chiffre d'affaires à l'issue du 1er trimestre de son exercice 2020/2021, trois mois qui ont été impactés par les mesures de restrictions liées à la crise sanitaire, précise le groupe.

Selon le reporting opérationnel, le CA trimestriel s'établit à 167,2 ME - répartis entre le tourisme (102,7 ME à -63,3%) et l'immobilier (64,4 ME à -30,8%) - soit un recul de 55,4% par rapport à la même période un an plus tôt.

En données IFRS, le CA s'établit à 141,7 ME mais le groupe continue à utiliser la méthode proportionnelle, estimant qu'elle traduit mieux la performance.

Compte tenu du contexte sanitaire et de l'inconnue de date de réouverture des sites, le Groupe indique 'intensifier ses mesures de préservation de la trésorerie par un pilotage rigoureux des dépenses et des investissements'.

Copyright © 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

7 commentaires sur cet article. Participez à la discussion.

Ptitchat72
23/01/21 20:03

Je t'ai mit un pouce car c'est surement l'un de tes meilleurs posts.

belle analyse !

et puis faut avouer qu'au moins de Juin les jours sont plus long niveau clarté

on surveillera bien sur la météo pour les Tx d'ensoleillement critère essentiel pour la valorisation de cette société.

Ptitchat72
26/01/21 12:02

Actualité publiée le 26/01/21 09:04

(CercleFinance.com) - Pierre & Vacances indique que face au contexte inédit, 'plusieurs mesures sont à l'étude, y compris l'instauration de négociations amiables éventuellement encadrées avec ses différents partenaires, et le renforcement de ses fonds propres'.

Confirmant une situation lourdement impactée par les mesures de restriction liées à la pandémie, le groupe de tourisme met en avant l'incertitude liée à l'aggravation de la situation sanitaire et l'absence de visibilité des dates de réouverture des sites.

'A ce jour, aucune modalité, ni aucune décision n'ont été arrêtées', précise-t-il, estimant aussi 'disposer d'atouts structurels qui lui permettront de rebondir très rapidement dès que les conditions sanitaires permettront la réouverture de ses sites touristiques'.

-----------------


Il y a des mots tabous à priori

Pse - baisse de salaire - Ak

Message complété le 26/01/2021 12:23:58 par son auteur.

Ah ba voilà un supplément trouver plus tard....

26/01/2021 | 12:10
Cette sortie du bois de Pierre et Vacances a fait suite aux informations des Echos, pour qui malgré une trésorerie de 450 millions d'euros à fin septembre, et un prêt garanti par l'Etat de 240 millions d'euros, le groupe aurait un besoin additionnel de 250 millions d'euros. Selon le média, la Caisse des Dépôts pourrait avoir un rôle à jouer par le biais de bpifrance, en prenant une part minoritaire aux côtés d'investisseurs privés.

Dans ce contexte, le contrôle du président fondateur Gérard Brémond, qui détient les deux tiers des droits de vote, pourrait tomber, ajoute Les Echos.

Ptitchat72
29/01/21 14:19

29/01/2021 | 08:58

Le calendrier de la reprise de ses activités touristiques étant sans cesse reporté compte tenu de la prolongation et de l’aggravation de la crise sanitaire, le Groupe a évalué les principales options en vue de faire face à ce contexte.

Le 28 janvier 2021, le Conseil d’Administration du Groupe a décidé de solliciter l’ouverture d’une procédure amiable de conciliation.
Cette procédure a pour objectif de mener des discussions amiables avec les principaux partenaires du groupe sous l’égide du conciliateur.

-----------------

Infirmière infirmière

vite une perfusion, on perd le patient !


Ptitchat72
06/02/21 20:01

Mis à jour le 06/02/2021 à 18h33

C'est un dossier épineux qui se profile pour le numéro un européen des résidences de loisirs Pierre et Vacances-Center Parcs. 740 propriétaires de cottages se présentent devant le tribunal judiciaire de Paris. Ils veulent obtenir le règlement de loyers non versés pendant le premier confinement lié à la pandémie de Covid-19, a-t-on appris vendredi. Selon le texte de l'assignation délivrée jeudi au groupe et consulté par l'Agence France-Presse, ces propriétaires au sein des Center Parcs des domaines des "Trois Forêts", "du Bois aux Daims", des "Bois Francs" et des "Hauts de Bruyère" souhaitent voir la société exploitante des cottages être condamnée à payer ces deux mois et demi de loyers.

Cela représente quelque 2,2 millions d'euros -soit environ 2.000 à 3.500 euros par propriétaire-, a précisé à l'Agence France-Presse leur avocat Patrick Tabet et la procédure au fond devrait prendre environ neuf mois. Ces particuliers sont des propriétaires individuels de "cottages" exploités par Center Parcs qui les loue à une clientèle touristique, accompagnés de services (restaurants, activités...) et leur reverse un loyer trimestriel ou annuel, comprenant parfois des droits de séjours dans leur bien immobilier. Regroupés en associations, ils veulent récupérer le paiement des loyers dont Center Parcs a décidé "unilatéralement d'interrompre le paiement" pendant le premier confinement décidé par le gouvernement le 16 mars en arguant notamment que les "biens loués (étaient) indisponibles pour cause de force majeure".

Contestant cette position, les propriétaires" pourraient concéder un échelonnement, mais ils n'abandonneront pas leurs loyers", a affirmé Patrick Tabet. Le recours inclura bientôt la même demande pour le deuxième confinement, ce qui devrait au moins doubler la somme réclamée. L'avocat va aussi lancer une action similaire "au nom d'une centaine de copropriétaires contre Villages Nature Tourisme".

Durement touché par la crise sanitaire qui l'a contraint fermer la quasi-totalité de ses 26 sites Center Parcs en Europe le 2 novembre, le groupe a vu son activité divisée par deux sur les trois derniers mois de 2020. Disant ne "pas [avoir] connaissance" de cette assignation, une porte-parole du groupe a indiqué à l'Agence France-Presse que neuf procédures contentieuses étaient en cours, concernant "essentiellement" des résidences "Pierre et Vacances et Adagio". Mardi s'est ouverte une procédure de conciliation amiable qui doit permettre au groupe de discuter avec ses créanciers, alors que sa dette a bondi à 330,6 millions d'euros -dont 240 millions d'euros de prêt garanti par l'État- contre 130,9 millions un an auparavant.

Tous les commentaires Pierre Vacances

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

lxx90qvS6UXq5ZMPwF9IWBycAilkKOchQHbeSF1plgeuYLMwGSGEVmgAKXOI_pIT
logiciel chart 365 Suivez les marchés avec des outils de pros !

Chart365 par ABC Bourse, est une application pour suivre les marchés et vos valeurs favorites dans un environnement pensé pour vous.