Tarkett: l'EBITDA recule au 3e trimestre, le CA augmente
OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Tarkett  > Actus Tarkett

Tarkett: l'EBITDA recule au 3e trimestre, le CA augmente


Actualité publiée le 23/10/18 18:14
degiro Découvrez combien vous pouvez économiser sur vos frais de courtage
Investissez avec des tarifs de courtage jamais vus auparavant sur plus de 50 places boursières internationales. Ouverture de compte en ligne. Aucun minimum de dépôt. Investir comporte des risques de perte.
Tarkett
19,48 € 0,98%


(CercleFinance.com) - Tarkett a fait état, ce mardi soir, d'une baisse de 3,5% de son EBITDA ajusté au titre du troisième trimestre de son exercice, qui s'affiche à 97,7 millions d'euros, soit 11,6% du chiffre d'affaires (-0,7 point).

'La rentabilité du Groupe est affectée par l'inflation très significative des matières premières et du transport (-13,4ME) et par les variations défavorables des taux de change (-3,2 ME, principalement le dollar australien et le réal brésilien)', explique le groupe.

S'agissant de son activité, Tarkett a enregistré une hausse de 2% de son chiffre d'affaires sur la période juin-septembre à 839,9 millions d'euros (+3,4% en organique). Région par région, les revenus se décomposent de la manière suivante : 225,2 millions provenant de la région 'EMEA' (-0,8% et +0,9% en organique), 206 millions de l'Amérique du Nord (+4,1% et +4,3% en organique), 165,4 millions de la zone 'CEI, APAC et Amérique latine' (-7,1% et -4,8% en organique) et une contribution de 243,3 millions de la branche 'Sport' (+10,4% et +11,8% en organique).

'La croissance de Tarkett au troisième trimestre est dynamique (...). Les augmentations de prix de vente mises en oeuvre comme annoncé permettent de limiter l'impact majeur de l'inflation des matières premières et du transport. En Russie, l'activité est pénalisée par une demande plus hésitante mais la faiblesse du rouble a pu être intégralement compensée par les prix de vente. Nous concentrons nos actions sur l'amélioration pérenne de la rentabilité par les augmentations de prix de vente, le redressement de la performance industrielle en Amérique du Nord, l'accélération des réductions de coût et la réalisation des synergies avec Lexmark', commente Fabrice Barthélemy, Président du Directoire par intérim.


Copyright © 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.