OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Valeo  > Actus Valeo

Valeo: et les équipementiers de nouveau en berne


Actualité publiée le 05/07/19 15:59
(CercleFinance.com) - En ce début de mois de juillet, les équipementiers automobiles sont de nouveau mal orientés à la Bourse de Paris. Alors que la semaine semble devoir se terminer, pour le SBF 120, sur une hausse d'un peu plus de 1%, Valeo et Faurecia, lanternes rouges de l'indice large, perdent environ 7 et 5%, quand Plastic Omnium lâche 4%. Notons que les points d'activités semestriels sont attendus durant la deuxième quinzaine de juillet.

Après avoir culminé dans la zone des 65 euros en 2017 et au début de l'année suivante, l'action Valeo a connu en 2018 une vive correction liée schématiquement au ralentissement de la croissance du secteur, et à plusieurs 'warnings'. Depuis l'automne 2018, elle évolue dans un corridor dont les bornes sont 33 et 22 euros, sans guère de direction - et en tout cas sans reprise marquée. C'est d'ailleurs le mois dernier que le titre de l'ex-Société anonyme française du Ferodo est sorti de l'indice phare de la Bourse de Paris, le CAC 40.

Et maintenant ? Certes, les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine semblent donner des signes d'amélioration, l'Empire du Milieu étant le premier marché automobile mondial. Mais les derniers mouvements de l'administration Trump semblent viser l'avionneur Airbus, ce qui pourrait présager d'une offensive 'trumpienne' contre le Vieux Continent et notamment l'Allemagne, riche en constructeurs automobiles et donc important débouché pour les équipementiers. Bref, le risque politique plane toujours au-dessus du secteur en Europe.

Quid du marché automobile mondial ? Les dernières statistiques ne signalent pas vraiment de retour de la hausse, et ce alors qu'en début d'année - notamment au début du printemps -, nombre d'investisseurs envisageaient un rebond au second semestre de 2019. Une hypothèse qui a perdu en crédibilité aujourd'hui.

On peut enfin citer les récents propos patron du développement de BMW, Klaus Frölich, qui a déclaré sans ambage que les voitures électriques n'intéressaient pas les consommateurs. Soutenu par d'importantes subventions publiques, le véhicule électrique peine à convaincre pour deux raisons majeures : l'absence d'infrastructure suffisamment dense de bornes de recharge, et l'inconnu quant au prix des voitures à la revente. Or Valeo n'a-t-il pas formé, avec Siemens, une importante coentreprise dédiée à la propulsion électrique, Valeo Siemens eAutomotive ? Le relais de croissance 'électrique' pourrait donc lui aussi avoir du plomb dans l'aile.

A suivre sur le agendas : Plastic Omnium ouvrira le bal des comptes semestriels le 19 juillet, suivi par Faurecia le 23 juillet, et enfin par Valeo le lendemain, 24 juillet.

EG

Copyright © 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.