OK
Accueil > Marchés > Cotation Apple Inc. > Actus Apple Inc.

Wall Street monte à l'ouverture, Microsoft et Apple en forme


Actualité publiée le 03/08/20 16:08

La statue "Fearless Girl" face au New York Stock Exchange (NYSE) à Wall Street (New York), le 29 juin 2020 (AFP/Archives/Angela Weiss)

Wall Street débutait le mois d'août avec enthousiasme lundi, portée par la hausse des grandes valeurs technologiques, en particulier Microsoft et Apple.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, montait de 0,45% à 26.548,05 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'appréciait de 1,24% à 10,878,09 points.

L'indice élargi S&P 500 progressait de 0,51% à 3.288,09 points.

La Bourse de New York avait terminé dans le vert vendredi, profitant de la santé de fer des titres d'Amazon, Apple et Facebook, qui ont tous livré des résultats trimestriels d'excellente facture: le Dow Jones avait pris 0,44% et le Nasdaq 1,49%.

Les cinq géants américains de l'informatique que sont Alphabet (maison mère de Google et YouTube), Amazon, Facebook, Apple et Microsoft, continuaient lundi d'entraîner le marché vers le haut.

Microsoft, qui a confirmé dimanche que les négociations pour acheter la branche américaine du réseau social Tiktok à sa maison mère chinoise ByteDance continuaient, voyait son titre monter de 4,24%.

Apple, qui a affiché la semaine dernière des revenus trimestriels en nette hausse à près de 60 milliards de dollars, gagnait 4,23%.

La solidité boursière de ces géants technologiques pourrait permettre au S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, de bientôt dépasser son record atteint en février.

"C'est assez incroyable au regard de ce qui se passe en dehors du marché actions", s'étonne Patrick O'Hare de Briefing.com.

"Il y a cette chose qui s'appelle le coronavirus et qui a mis au chômage plus de 17 millions d'Américains, conduisant au chômage le plus élevé depuis la Grande Dépression", rappelle l'expert.

"Il y a de fortes tensions diplomatiques entre les Etats-Unis et la Chine, il y a une montée des tensions sociales aux Etats-Unis et des dissensions au Congrès qui empêchent de parvenir à un accord sur un nouveau volet du plan de relance budgétaire", poursuit M. O'Hare.

Les négociations sur des mesures supplémentaires pour aider les ménages et les entreprises frappés de plein fouet par l'impact de la pandémie semblaient en effet toujours dans l'impasse.

Une aide exceptionnelle de 600 dollars hebdomadaires apportée au chômeurs américains en plus des allocations habituelles depuis mars a pris fin vendredi.

Parmi les indicateurs scrutés par le marché, les investisseurs prendront connaissance vendredi du rapport mensuel du Département du Travail sur l'emploi et du taux de chômage au mois de juillet.

L'économie américaine avait créé 4,8 millions d'emplois en juin et le taux de chômage s'était établi à 11,1%.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine montait à 0,5674% contre 0,5282% vendredi soir.

© 2020 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.
YMOdelTd9jLlzydoyB3crd8EZ_W38RuHbwP_nfK6NWAnNM3lQhBGvlOXmezrlilS0