OK
Accueil > Analyses > Chroniques

Les 20 règles d’or des traders à succès, 4ème partie

Par Traders mag, le 10/12/2012

bourse

Vous aimez écrire ? vous souhaitez que vos textes soient publiés dans cette rubrique ? contactez-nous

Quatrième et dernière partie des « 20 règles d‘or des traders à succès ». retrouvez les épisodes précédents ici : première, deuxième et troisième partie

Dans les précédents chapitres nous avons souligné les 15 premières habitudes que les bons traders intègrent dans leur discipline quotidienne.

Nous avons remarqué que dans la plupart des interviews de traders que nous avons effectués, beaucoup d‘entre eux disaient la même chose sur la façon dont ils appréhendent le marché et recherchent des investissements rentables.

Quand des traders, qui réalisent plus de 200 000 dollars par an, disent les mêmes choses, on les écoute. Nous avons donc fait une compilation des 20 habitudes communes à pratiquement tous les traders à succès. Certaines vous sembleront familières, d‘autres pourront vous surprendre. Quoi qu‘il en soit, nous espérons que vous pourrez en trouver au moins une ou deux que vous pourrez ajouter à votre propre stratégie de trading afin de gagner plus d‘argent de façon constante.

16. Les traders à succès s'entraînent à lire le côté droit d'un graphique, non le côté gauche.

Il est facile de lire le côté gauche d'un graphique. Même un tout nouveau trader peut repérer une figure de chandeliers en tête et épaule qui est survenue le mois dernier l'année précédente. Nous pouvons tous voir le drapeau haussier ou le fanion baissier bien après qu'il soit arrivé. L'objectif est de déceler ces figures au moment où elles se produisent. Les gains sont réalisés pendant que la figure se développe, pas deux semaines après.

Arriver à tirer profit des graphiques de figures est uniquement possible si vous devenez un expert en lecture du côté droit de ces graphiques, la partie qui n'est pas encore arrivée. Nous ne disons pas que les traders à succès peuvent lire dans des boules de cristal et prédire le futur. Au contraire, il voit les mêmes données que nous. La différence est que ces traders arrivent à visualiser la prochaine barre et même celles d’après avant même qu'elles s'affichent sur le graphique.

Ils arrivent à voir une figure au moment où elle se forme et sont capables de prendre position sur un investissement avant son achèvement et ainsi d'engranger des gains alors que tout le monde essaye de rattraper le train et plonge dans le marché.

Arriver à déceler les figures de graphique au moment où elles se produisent en temps réel nécessite de l'expérience. Vous pouvez réussir à atteindre ce niveau d'acuité en visualisant où la prochaine barre va s'afficher avant qu'elle ne s'affiche réellement sur le graphique. De façon surprenante, plus vous vous entraînez sur une action spécifique, les ETF ou l'indice des futures, mieux vous arriverez à trouver en amont les figures de graphique bien avant vos collègues sur les marchés.

Essayez de vous entraîner à lire le côté droit des graphiques, pas le gauche. Vous pouvez être le meilleur lecteur du côté gauche du graphique sur la planète, cela ne vous rapportera pas un sou. Le côté droit de graphique est là où vous attend l'argent

17. Les traders à succès ont un avantage sur les marchés.

Dans le film « la vie, l'amour, les vaches », un des personnages dit à un autre que le secret de la vie réside dans « une seule chose ». Quand l'autre lui demande ce que c'est, il lui dit : « c'est ce que tu dois découvrir ». Tous les bons traders ont découvert ce qu'était cette chose pour leur propre compte. C'est leur avantage sur les marchés. Il faut savoir pourquoi on est sur les marchés et ne pas seulement deviner. Cela n'est pas une stratégie pour le long terme. Ça peut fonctionner occasionnellement sur de courtes périodes, mais si vous voulez vivre du trading vous devez trouver votre avantage.

Comment définir l'avantage ? C'est tout ce qui peut vous apporter plus de 50 % de chances de déterminer la future direction des prix. Si vous demandez à 100 bons traders quel est leur avantage vous aurez 100 réponses différentes. Beaucoup de traders cherchent constamment le Saint Graal des systèmes et stratégies de trading. Le Saint Graal des systèmes de trading existe mais ce n'est pas ce qui sera votre avantage propre. C'est ce qui fonctionne pour vous dans la durée afin de vous apporter plus de 50 % de chances d'ouvrir une position gagnante jour après jour.

Pour un trader, cela peut être la combinaison des zones de support et de résistance, représentée par les précédents plus hauts et bas sur les graphiques. Pour un autre trader, cela peut être la combinaison de l'indicateur « Williams %R » avec une ligne de tendance sur des graphiques de prix hebdomadaires ou mensuels.

L'important est que votre avantage vous soit unique parce que vous devez être capable de déceler le meilleur environnement pour appliquer votre stratégie sur les marchés et cela est unique à chacun. Certains traders prospèrent dans les périodes de forte volatilité où les gains surprises déchirent un marché vers le haut ou vers le bas en simplement quelques heures. D'autres traders excellent sur des indices ETF de grosses capitalisations solides et à faible volatilité où la norme est de gagner seulement quelques points par jour. Vous devez trouver ce qui vous convient et capitaliser dessus autant que vous pouvez en respectant votre tolérance au risque

18. Les bons traders déterminent la taille de leur position en fonction du risque, pas en fonction de chiffres ronds.

Nous avons demandé un jour un trader très riche combien il avait acheté d'actions en une seule fois. Il nous regarda droit dans les yeux et dit « c'est la question la plus stupide que je n'ai jamais entendu ». Devant notre incompréhension, il rit et s'expliqua. Ce qu'il voulait dire était que la question sur la taille de la position revenait à demander un connaisseur en vin quel type de vin il aime. Il vous répondra que cela dépend entièrement de ce qui est servi au dîner.

Si vous investissez sur Google à 650 dollars l'action ou sur Dean Foods à 13 dollars, les bons traders pourront vous dire quelle pourrait être leur taille de position. C'est parce que leur taille de position est entièrement basée sur les paramètres de leur risque management. Ils décident combien ils veulent prendre comme risque sur un investissement, quelle sera la volatilité de leur instrument puis ils reviennent en arrière pour décider combien d'actions ils vont acheter ou vendre.

Plutôt que d'investir de façon automatique sur 500 actions à chaque fois qu'ils prennent position, les bons traders calculent le montant du risque qu'ils sont prêts à prendre, la fourchette de négociation moyenne puis déterminent leur taille de position en fonction de ces deux facteurs. Un joli chiffre rond semble bien en théorie mais peut inciter à prendre plus de risques que vous ne pouvez supporter, ou moins de risques que vous pourriez prendre, et ainsi limiter vos profits.

Les traders expérimentés sont susceptibles d'avoir beaucoup de formules complexes mais voici une simple formule que vous pouvez utiliser pour commencer : prenez le pourcentage maximum de votre capital que vous êtes prêts à risquer et divisez le par le stoploss nécessaire que vous devez avoir pour faire fonctionner cet investissement. Prenons un exemple chiffré. Si votre capital de trading est de 10 000 dollars et que vous prenez un risque maximum de 2 % de votre capital sur chaque trade, votre perte maximale serait de 200 dollars. Si votre prix d'ouverture est de 10 dollars et votre stop-loss à 9 dollars, vous risquez de perdre un dollar par action.

Maintenant utilisons la formule de la taille de position, le nombre d'actions est égal à votre perte maximale (200 dollars) divisée par votre taille de stop-loss (un dollar). Vous pouvez ainsi acheter 200 actions. Si l'action est moins volatile et que vous pensez pouvoir tenir le stop jusqu'à 0,50 sans vous faire lessiver avant que l'investissement fonctionne, vous pouvez acheter 400 actions (200 dollars divisé par 0,50). Dans tous les cas si l'action atteint votre stop et vous devez sortir de votre position, vous savez que vous n'allez pas perdre plus de 2 % de votre capital total de trading.

19. Les bons traders achètent les marchés forts et vendent les marchés faibles.

Beaucoup de traders ont une obsession à trouver le point de retournement sur les marchés. Vous entendrez souvent des traders parler constamment de zones de correction ou de plus haut et plus bas. Prenez n'importe quel graphique d'une action, d'un indice ou d'un contrat futur et prenez un stylo. Faisons maintenant une petite expérience. Dessiner une ligne verticale juste avant et juste après une forte correction de tendance, quelle soit à la hausse ou à la baisse.

Voyez ce que la zone de correction représente sur le graphique ainsi que celle de la tendance dans une direction. Je vous parie que la majorité du graphique, au moins 80 %, est représentée par la tendance dans une direction. Ainsi pourquoi la plupart des traders essayent de faire des profits uniquement sur les 20 % du graphique ? Ne préférez-vous pas essayer de faire du trading sur la zone des 80 % ? Les traders à succès ont arrêté d'essayer d'attraper les plus hauts et les plus bas depuis bien longtemps. À la place qu'ils se concentrent sur les 80 % du graphique où la tendance est réalisée.

Si vous trouvez que la zone de correction sur le graphique est plus importante que 20 % ou alors que vous n'arrivez pas à savoir où dessiner votre ligne verticale, vous ne devriez probablement pas trader cet instrument. Essayez de trouver un graphique plus facile pour investir. Les riches traders se concentrent sur l'achat de forte tendance haussière et la vente de forte tendance baissière.

Si vous vous battez pour essayer de vivre du trading, nous vous suggérons de faire une chose. Achetez les plus hauts sur 52 semaines et vendez les plus bas sur 52 semaines. Nous pouvons vous assurer que vous aurez probablement plus de chances de faire du profit avec cet investissement que ce que vous faites actuellement. Arrêtez de rechercher les corrections sur de nouveaux points hauts et investissez simplement en suivant la tendance (en utilisant votre propre taille de position en accord avec votre tolérance au risque, bien sûr) jusqu'à ce que cette tendance s'inverse.

20. Les traders à succès jouent sur la réaction et non sur l'actualité.

Vous l'avez vu et revu. Une société dépasse ses estimations de bénéfices et les actionnaires sont récompensés par une soudaine baisse de l'action. Peut-être finalement que la bonne nouvelle n'était pas assez bonne ? Peut-être que l'action avait connu une hausse en anticipation de ces bons résultats et maintenant les traders prennent leurs profits ?

Quelque soit la raison, il est très difficile de savoir quelle va être la réaction à cette actualité jusqu'à ce que le marché vous montre dans quelle direction il va. Les bons traders savent qu’essayer de prévoir le mouvement de n'importe quel instrument relatif à une actualité est extrêmement difficile.

Toutefois, trader la réaction à cette actualité après le premier mouvement est une bonne stratégie lorsqu'elle est combinée avec de l'analyse technique. De plus, la première réaction à n'importe quelle actualité est souvent une sur-réaction qui peut être effacée une fois que les marchés se remettent. C'est peut-être l'unique fois où les traders expérimentés chassent un tournant, à la hausse ou à la baisse sur un investissement à court terme.

Conclusion.

Nous espérons qu'au moins une ou deux des habitudes des riches traders résonneront en vous et que vous les ajouterez à vos propres règles de trading. Prenez ces règles pour vous et vous rejoindrez probablement le rang des traders d'élite qui vivent aisément de leur propre activité de trading sur les marchés.


Twitter Facebook Linkedin email
Les derniers articles de l'auteur

Investir en Bourse avec Internet