OK
Accueil  > Communauté   > Forum CAC 40

CAC 40: balaie le non-événement et attend les USA.

Cours temps réel: 4 154,58  -1,57%

PX1


jollyjoker
29/02/2012 15:57:09
0
Cercle-finance ou l'art du pessimisme boursier: à chaque fois que le marché monte, ils n'oublient pas de faire remarquer les faibles volumes et "l'absence de bonnes raisons".

Aujourd'hui la LTRO est un non évenement? Sauf que ça fait plusieurs semaines que les marchés et l'Euro montent en prévision de cette opération, et qu'aujourd'hui, le CAC et l'euro sont sur leur plus haut niveaux depuis 7 et 3 mois respectivement.

Bien qu'il soit difficle de prédire quoi que ce soit en bourse, je pense qu'on peut déjà dire de cette opération qu'elle est un succès en terme d'impact sur les marchés à court terme.

Après on peut débattre de son bien-fondé et s'inquiéter du fait que les marchés montent sur ces mesures anti-libérales...
  
Répondre
tirelire19
29/02/2012 14:29:20
0
Je retiens le scénario rose , toute petite récession passagère !
  
Répondre
lher
29/02/2012 14:24:13
0
celui qui croit qu'il s'agit d'un non événement ferait bien de réfléchir avant de répéter cequ' il entend dans les coursives.
  
Répondre
lher
29/02/2012 14:24:13
0
(CercleFinance.com) - Les investisseurs semblent presque indifférents à l'opération de refinancement des banques lancée par la BCE ce matin et se montrent un peu fébriles avant la publication de bon nombre de données américaines.

Vers 12h30, le CAC 40 avance de 0,3% à 3464,2 points, tandis que le FTSE gravite autour de l'équilibre et le DAX grimpe de 0,6%.

Le montant du prêt accordé par la BCE à quelque 800 établissements bancaires s'élève à 529 milliards d'euros, légèrement supérieur aux attentes.

Le mercredi 21 décembre 2011, elle avait procédé à une première opération de refinancement (LTRO), de manière illimitée à un taux fixe de 1% pendant trois ans: les banques, en nombre beaucoup moins important, avaient pu lever 489 milliards d'euros.

'C'est un moyen détourné pour la BCE d'injecter des capitaux dans le système financier avec l'idée que les banques qui recevront les liquidités pourront les réinjecter dans l'économie (une manière détournée de faire du quantitative easing à l'américaine). L'injection de cash dans le système financier permet aussi de 'doper' les actifs (actions, matières premières...)', souligne Barclays Bourse.

Autre bonne nouvelle pour le marché, 'les résultats des enquêtes compilées par la Commission Européenne confirment le scénario 'rose' pour la zone euro, à savoir une récession seulement brève et de faible intensité. Les craintes de chute comparable à celle de fin 2008-début 2009 s'atténuent', estime Aurel BGC.

Cet après-midi, les investisseurs prendront connaissance de plusieurs statistiques outre Atlantique, à commencer à 14h30 par la seconde estimation du PIB américain pour le quatrième trimestre, attendue inchangée à 2,8%.

Le PMI de Chicago pour février, pour lequel le consensus table sur une hausse à 61,8, sera dévoilé à 15h45. Trois quarts d'heure plus tard, le marché accueillera les stocks hebdomadaires de pétrole. Enfin, le livre beige de la Fed paraîtra à 20h00.

Soutenues par l'opération de la BCE, les valeurs bancaires affichent les meilleures performances. Crédit Agricole s'adjuge 3% à 4,8 euros, BNP Paribas gagne 1,4% à 37,1 euros et Société Générale prend 1,8% à 24,6 euros.

Bouygues chute de 2,8% à 23,7 euros, après avoir publié un résultat opérationnel (Ebitda) inférieur aux attentes pour le 4ème trimestre et fourni des perspectives décevantes pour 2012.

Ipsen décroche de 7,5% à 20,4 euros, dans le sillage de la présentation des résultats annuels 2011, affectés par des éléments non récurrents et non cash, comme prévu.

Copyright © 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
  
Répondre

Forum de discussion CAC 40

201202291557 271650
Ma liste