OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

CAC40: +7% en juillet était très insuffisant, tout explose.

Cours temps réel: 6 727,52  0,63%



Augustus Augustus
24/08/2013 16:57:23
0

Présentation Blow-off :
Un blow-off est un phénomène qui apparaît en fin de hausse et qui peut être identifié par une forte accélération de la hausse couplée à une forte augmentation des volumes. Cela correspond à un mouvement de frénésie acheteuse final et peut être traduit par "bouquet final" ou "poussée terminale".
  
Répondre
Augustus Augustus
24/08/2013 16:51:06
0
Salut a tous , c'est le piège idéal pour les Pp
  
Répondre
HD-MAICO HD-MAICO
23/08/2013 18:05:47
0
axinvest axinvest
23/08/2013 17:55:30
0
j ai cherche je n ai pas trouvé...........
explications ??????????????
  
Répondre
tirelire19 tirelire19
09/08/2013 14:16:58
0
Cherchez bien ce que que signifie le terme suivant en analyse graphique : " BLOW OFF "
Phénomène bien particulier qui survient à un certain moment , cherchez bien !
  
Répondre
colet colet
09/08/2013 13:30:16
0
vous connaissez le principe du lance pierre ?
on monte pour prendre son élan, et on partira vers quelle direction après ?

dormez tranquille bonnes gens, les banques font des profits en prévision !!!!

mais de quoi , donc ?
  
Répondre
tirelire19 tirelire19
09/08/2013 13:23:43
0
Exact , toute la bourse explose à la hausse , tout va mieux , la reprise est là , l' inversion de la courbe du chômage fin 2013 est prévue, mais pas de chance, le déficit budgétaire se creuse par la faute de notre participation à l' Europe, les défaillances d' entreprises augmentent , notre production manufacturière baisse bref elle est belle la reprise version Flamby , Moscovici !
  
Répondre
tirelire19 tirelire19
09/08/2013 13:23:43
0
(CercleFinance.com) - Le CAC40 (+1,2%) s'apprête à battre un nouveau record annuel de clôture (au-delà des 4.051Pts) et il le doit à des communiqués de banques centrales totalement dénuées d'éléments nouveaux (de façon totalement délibéré cela va de soi).

Pas de nouvelle ? Bonne nouvelle !

Après une envolée d'une ampleur exceptionnelle en juillet (+7%), après une hausse de +12% en ligne droite sans aucune consolidation depuis le 25 juin, les marchés n'en ont pas encore assez !

C'est un véritable vent d'euphorie qui déferle sur l'Europe et sur Wall Street.
Les taux se retendent fortement depuis 16H aux Etats Unis et sur les Bunds (à 2.68% et 1,68% respectivement) ? C'est très bon signe, la croissance sera bientôt de retour !

Les chiffres publiés par la Chine cette nuit (PMI en hausse inattendue à 50,3) sont probablement faux (HSBC a sorti un PMI en baisse, sous les 48) mais on fera comme si c'était des statistiques helvétiques.

Avec le débordement des 4.000, les 'robots sont lâchés': la progression algorithmique inexorable et irréversible (aucune consolidation détectable) s'est enclenchée.

Les robots 'payent', c'est un bulldozer, rien ne le ralentit, rien ne l'arrête... en Allemagne, c'est de la folie avec un DAX qui prend 1,6%, Bruxelles explose de +2% et l'Euro-Stoxx50 bondi de +1,5% à 2.808Pts.

A Wall Street, c'est la fuite en avant dans une spirale haussière après 3 jours de stagnation: le 'S&P' explose de +1,1% à 1.705, le Nasdaq s'envole de +1,2% vers 3.668Pts, le Dow Jones déborde les 15.650, le Russel-2000 bondit de +1,4% à 1.060, le 'Dow Transport' se transforme en fusée: +2,6% à 6.651Pts (tous les indices US pulvérisent leurs sommets annuels).

Après un mois de juillet record, le début du mois d'août s'apparente à une 'panique à la hausse': tout grimpe, le pétrole (à 107,5$ sur le WTI'), l'or, les métaux industriels... et même le Dollar (1,3225/E).

A 14h30, les investisseurs avaient peu réagi aux inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage qui se contractent contre toute attente de -19.000 à 326.000 au lieu d'une hausse à 345.000.

A Paris, n'importe quelle idée d'achat déclenche une véritable hystérie: Société Générale s'adjuge +11% à 33,5E, après l'annonce d'un profit net de deuxième trimestre supérieur au consensus, tiré par une activité soutenue en banque de financement et d'investissement (BFI)... mais certaines provisions anticipées n'apparaissent pas, ce qui dope le résultat.

Les opérateurs saluent également les résultats de Bic (+9% à 91,1 euros), ressortis au-dessus des attentes du marché, et de GDF Suez (+5,6% à 16,6 euros), dont les comptes sont jugés 'solides'.
Dans son sillage, Crédit Agricole bondit de +5,5%, BNP-Paribas de +3,3%.

Legrand avance de 1,1% à 39,4 euros, suite à l'annonce, au titre de son premier semestre, d'un résultat net part du groupe quasiment stable à 269,8 millions d'euros.

Sanofi lâche 4,5% à après avoir largement raté le consensus au deuxième trimestre et revu à la baisse ses perspectives annuelles.

ArcelorMittal recule de 2,5 avec la révision à la baisse de sa prévision de résultat brut d'exploitation (Ebitda) pour 2013.

Arkema se replie de 0,6% à 74,8 euros, après avoir publié des résultats en baisse pour son deuxième trimestre, invoquant des conditions de marché difficiles en Europe, et tout particulièrement en France.

CGG perd plus de 4,25% à 18,1 euros, bien que le groupe a enregistré un 'très bon' deuxième trimestre, avec notamment un chiffre d'affaires en progression de 24%.



Copyright © 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

201308241657 361127
ebook Téléchargez gratuitement le guide "3 actions de nos experts pour 2021"

Analyser les opportunités actuelles, repérer les entreprises à fort potentiel, etc.