OK
Accueil  > Communauté   > Forum CAC 40

CAC40: attentisme mais pas de réelle pression vendeuse.

Cours temps réel: 4 771,39  1,76%

PX1


conifere2
17/06/2015 20:40:29
0
Rire. Faut etre. Kamikaze pour rentrer sur le marché en ce moment
  
Répondre
gars d'ain
17/06/2015 19:02:31
0
Juste 3 chiffres pour étayer le décalage entre la réalité et la fiction journalistique de Cercle Finance.

NOUVEAU Pic très élevé de survente culminant à 211 valeurs, soit 45,77% de la cote parisienne.
On verse dans le surdégagement en masse.

La survente atteint 27 valeurs et donc 67.5 % des titres du CAC 40.
  
Répondre
gars d'ain
17/06/2015 18:59:27
0
Et donc je suis le premier à réagir à cet article...

à la vue des résultats de mon indicateur et de l'interventionnisme sur la volatilité, on ne peut rigoler à gorge déployée d'un pareil constat totalement faux et aux ordres du système financier afin de répandre de la bonne nouvelle, plutôt qu'un commentaire juste qui aurait pour effet de précipiter les cours du lendemain vers un toujours plus bas avec le risque accru de déclenchements massifs d'ordres stop en cascade...

Je vous laisse juger de l'état de la situation en consultant ces 2 sujets qui vous en apprendront beaucoup sur l'état sanitaire actuel du marché.

On prodigue grands soins au malade, mais il ne faut pas l'ébruiter...

Voir le bulletin du jour.
http://www.abcbourse.com/forums/msg469112_constitution-d-un-indicateur-de-survente-de-la-cote-de-paris.aspx

http://www.abcbourse.com/forums/msg473026_406-sur-l-index-cac-volatity.aspx

  
Répondre
gars d'ain
17/06/2015 18:59:27
0
(CercleFinance.com) - Le palier des 4.800Pts n'a pas 'tenu' jusqu'au bout, et le CAC40 chute de -1,02% -sous son support court terme- au contact des 4.790, non loin du plancher des 4.775Pts testé vers 14H).

Les potentiels acheteurs non pas pris d'initiatives dans l'attente - potentiellement vaine - d'un déblocage des négociations entre la Grèce et ses créanciers, et à l'approche du terme de la réunion du comité de politique monétaire (ce soir à 20H).

Chez nos voisins, le DAX30 a lâché -0,6%, Londres -0,2% et l'euro-Stoxx50 -0,73%.
La bourse d'Athènes a encore chuté de -2% après -5,1% la veille et -4,4% lundi... soit -11,5% en 3 séances.

A Wall Street, les gains initiaux se sont rapidement évaporés: les indices US s'enfoncent dans le rouge mais à un rythme extraordinairement lent (la camisole algorithmique de la veille semble toujours en place): le 'S&P' s'effrite de -0,09% (tout comme le Dow Jones à 17.888Pts) après 3 heures de cotations.
Le seul foyer de volatilité se situe du côté du marché obligataire avec des T-Bonds qui reperdent le terrain gagné la veille (avec une tension de 6Pts de base à 2,37%).

Le marché des changes affiche le même immobilisme avec un Euro qui affiche cette parité moyenne de 1,1250% depuis lundi.
Il devrait en rester de même jusqu'à 20H et la diffusion du communiqué de la FED.
'A priori, la rhétorique devrait être semblable aux derniers meetings, l'économie américaine se reprend progressivement, les chiffres du chômage sont bons et une hausse de taux pourrait donc intervenir d'ici quelques trimestres, potentiellement à la fin de l'année', anticipe Nicolas Chéron, stratégiste chez CMC Markets France, concernant la réunion du comité de politique monétaire de la Fed qui s'achèvera ce soir après la clôture du marché parisien par une conférence de presse de sa présidente Janet Yellen.

Un discours ultra-accommodant de la FED pourrait peut-être permettre de procurer l'occasion d'aller chercher les 5.000 points d'ici vendredi (journée des '4 sorcières').

Ce serait le scénario idéal pour de nombreux opérateurs qui pourraient verrouiller leurs gains semestriels à l'occasion de la séance très technique des '4 sorcières'.

Reste cependant à suivre les prochains développements du dossier grec, au très long cours et source d'une importante volatilité ces dernières semaines. 'Athènes continue d'afficher son optimisme là où les institutions européennes', observent les équipes de XTB France, pour qui la confiance - relative - du gouvernement d'Alexis Tsipras 'ne tient qu'à deux éléments : le temps et l'envie de sauver la zone euro'.

Pour l'heure, l'intransigeance semble continuer de prévaloir dans les 2 camps et le risque d'un défaut de paiement demeure élevé.

Seule donnée macroéconomique majeure publiée ce jour, l'inflation annuelle a été confirmée à +0,3% dans la zone euro en mai.

S'agissant des entreprises, les équipementiers automobiles sont à la peine avec Faurecia (-6,3%), Valéo (-5,4%, lanterne rouge du CAC40), Plastic Omnium (-4,2), puis Peugeot (-2,72%).
A noter également le repli de Carrefour (-2,5%) et L'Oréal (-1,8%).

Inversement, le titre Rémy Cointreau engrange +3% après avoir dévoilé un résultat opérationnel courant (ROC) en progression organique de 13,5% sur son exercice clos fin mars.

Maurel & Prom grappille de son côté 0,45% après des résultats prometteurs concernant le puits de développement MB-4, foré sur le champ à gaz de Mnazi Bay en Tanzanie.

Enfin, Rexel progresse de 0,8% dans le sillage de commentaires favorables de Morgan Stanley.



Copyright © 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
  
Répondre

Forum de discussion CAC 40

201506172040 475055
Ma liste