OK
Accueil > Communauté > Forum TotalEnergies

Turquie : Total cède ses activités de distribution de carburants au gr - Page 4

Cours temps réel: 39,535  -2,91%



gars d'ain gars d'ain
21/04/2020 16:14:11
0

L'info du jour !

"La chute du baril ne remet pas en cause les dividendes des majors" -JPMorgan

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
21/04/2020 11:44:49
1

Brent Crude Oil Continuous Contract

-6.44 $ et donc baisse de -25.19%.


On vient de passer à -6.93 et déjà -27.10%


attention, ça coule à pic !

Voir ici !

https://www.abcbourse.com/forums/msg771091_total-brent-crude-oil-continuous-contract

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
21/04/2020 09:22:37
1

Dans de la chute du WTI, Total décroche à l'ouverture ce matin...


Grosse baisse : on cote 29,60 € et déjà -4,11%

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
20/04/2020 23:28:02
0

le baril de Brent de la mer du Nord, dont le contrat le plus actif expire en juin, a fini à 25,57 dollars.

Message complété le 20/04/2020 23:31:06 par son auteur.

Pour précision : "Ailleurs sur l'ICE, Le pétrole Brent pour livraison en Juin a reculé de 8,37% et s'échangeait à 25,73 dollars le baril tandis que l'écart entre la valeur des contrats sur Le pétrole Brent et Le pétrole Brut s'établit à 4,60 dollars le baril."

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
20/04/2020 12:38:41
0

Le brent est attendu au tournant : attention à la baffe...


On est décalé à cause de la réunion OPEP + dont on attendait des miracles (cercle rouge), mais il va falloir se rendre à l'évidence qu'on est dans la merde...

Comparaison avec le WTI, la situation de la courbe est assez inédite par rapport à la courbe violette, normalement ce décalage ne se produit pas.


Les indicateurs sont en phase de retournement, et les stochastiques ont déjà bien replié...

.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
17/04/2020 00:05:55
0

Notons que :


"Le coup porté à la consommation a paralysé les raffineries du monde entier. Total SA - l'un des plus grands raffineurs de pétrole en Europe - a déclaré la semaine dernière qu'il pourrait ne pas être en mesure de maintenir ses usines ouvertes pendant un mois supplémentaire, alors que les installations plus petites, de l'Italie aux États-Unis, ont déjà fermé."


Article traduit : "Il est déjà trop tard pour que les réductions OPEP+ sauvent le marché physique du pétrole"


Par ALEX LONGLEY ET ANDY HOFFMAN le 16/4/2020

https://www.worldoil.com/news/2020/4/15/it-s-already-too-late-for-opecplus-cuts-to-save-the-physical-oil-market


++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Traduction voir ici :

https://www.abcbourse.com/forums/dmsg2?id=769547



  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
16/04/2020 16:15:40
0

Nette accélération des volumes ...


Les stopless doivent sauter à la pelle mécanique ....

.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
16/04/2020 16:12:43
1

Les 30 € passent tout droit ...


Direction 29, pas sûr qu'on veuille bien s'arrêter au stand de la pompe à cash money...

.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
15/04/2020 14:55:50
0

Potentiel retour sur 29 euros assez rapidement...


On essaie actuellement de résister pour sortir par le haut du biseau actuel en rouge, mais les news pétrole sont très mauvaises et Total a publié ce matin une marge de raffinage en baisse importante.

Compte tenu d'autre par du confinement actuel et du niveau d'activité économique, les chiffres seront mauvais. On ne voir donc ce qui pourrait sauver le titre d'un rechute baissière ...

.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
15/04/2020 14:40:13
1

Du besoin irrépressible de cracher dans la soupe.


C'est consternant de voir de certains actionnaires qui sont essentiellement là pour la grande stabilité du dividende et qui ont du dernièrement profiter de la baisse pour se renforcer viennent cracher dans la soupe afin de pouvoir dire à leurs investisseurs qui se préoccupent de l'environnement...

Quand on n'est pas satisfait de l'activité d'une entreprise surtout de cette taille, on n'investit pas dedans... De toute façon, avec 1,35% du capital détenu, ça a très peu de chance d'aboutir.

Et quand on voit toutes les âneries actuellement chiffrées qui circulent sur les efforts climatiques, le coût et l'impact, on peut rester parfaitement dubitatif sur l'intérêt de ce cette demande, mis à part se faire de la publicité à très bon compte concernant la qualité des produits financiers proposés durant un évènement important qui sera très scruté, à savoir l'AGO de TOTAL...


Pitoyable et lamentable...


Des gérants s'unissent pour infléchir la stratégie environnementale de Total


15/04/2020 | 14:15

Un groupe de onze actionnaires de Total, représentant 1,35% de son capital, a déposé hier une résolution climat auprès du conseil d'administration de l'entreprise pétrolière, en vue de l'assemblée générale organisée le 29 mai à 10h00 Salle Pleyel à Paris. La résolution appelle la société à aligner ses activités avec les objectifs de l'accord de Paris, notamment en détaillant les moyens qu'elle entend mettre en œuvre pour y parvenir.

"Pour la première fois, des investisseurs se mobilisent pour pousser le premier émetteur de gaz à effet de serre du CAC 40 à se transformer de manière à répondre à l'urgence climatique. Il faut aujourd'hui saluer l'action de ces onze investisseurs", se réjouit Lucie Pinson, directrice de l'ONG Reclaim Finance. Les actionnaires en question sont Actiam, Candriam, Crédit Mutuel Asset Management et les Assurances du Crédit Mutuel, Ecofi Investissements, Friends Provident Foundation, Fédéral Finance Gestion, La Banque Postale Asset Management, Sycomore Asset Management et Meeschaert AM (qui joue le rôle de coordinateur). Reclaim Finance regrette toutefois l'absence de gros investisseurs français, notamment BNP Paribas, "pourtant en charge de mener les efforts d'engagement actionnarial auprès de Total pour le CA100+". Le CA100+ regroupe des investisseurs qui veulent pousser les gros émetteurs de gaz à effet de serre à se mettre en phase avec les accords de Paris.

La résolution des actionnaires propose de modifier les statuts de la société pour y intégrer une forte dimension environnementale. Il s'agit notamment d'y inclure un alignement des activités avec les objectifs de l'accord de Paris en "précisant un plan d'action avec des étapes intermédiaires pour fixer des objectifs de réduction en valeur absolue des émissions, directes ou indirectes, de gaz à effet de serre des activités de la Société liées à la production, la transformation et l'achat de produits énergétiques (Scope 1 et 2) et à l'utilisation par les clients des produits vendus pour usage final (Scope 3) à moyen et long terme et les moyens mis en œuvre par la Société pour atteindre ces objectifs".

Précédemment, le groupe pétrolier avait déjà dû s'expliquer sur sa stratégie environnementale et sur les objectifs de l'accord de Paris, notamment par le biais de questions posées en assemblée générale, comme dans l'extrait ci-dessous :


Questions à Total lors de l'AG 2019

Toutefois, à notre connaissance, aucune résolution de ce type n'avait encore pu voir le jour. Reclaim Finance et Greenpeace pensent qu'une telle résolution, si elle était adoptée, forcerait l'entreprise à prendre des engagements moins timides vis-à-vis du changement climatique. "Les petits changements à la marge et les effets d'annonce dont est coutumière l'entreprise ne suffiront plus pour atteindre la neutralité carbone à 2050 requise par le GIEC pour tenir l'objectif de 1,5°C. Il va falloir abandonner définitivement la vieille machine pétrolière et gazière polluante pour enfin initier une réelle transition énergétique basée sur les énergies renouvelables", explique Edina Ifticene, chargée de campagne pétrole pour Greenpeace France.


Les onze actionnaires voient dans le dépôt de cette résolution "l'aboutissement d'un long parcours grâce auquel la quantité d'actions nécessaire pour mener cette initiative est réunie et toutes les exigences administratives remplies". S'ils ont scrupuleusement suivi la procédure requise, il reste quelques écueils à franchir pour que la résolution soit soumise au vote des actionnaires. Le groupement espère recevoir un écho positif de Total, d'autant plus que certaines autres majors ont déjà présenté "des engagements plus ambitieux". Toutefois, même si le texte parvenait jusqu'à l'assemblée générale, rien ne dit que le conseil d'administration l'agréera. Mais la balle est désormais dans son camp et sa réaction sera scrutée de près.

.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
15/04/2020 14:07:52
1

Total : marge de raffinage en recul au 1er trimestre 2020


15/04/2020 | 09:57

Total indique que sa marge sur coûts variables, raffinage Europe (marge de raffinage), a reculé à 26,3 dollars par tonne au premier trimestre 2020, contre 30,2 dollars au trimestre précédent et 33 dollars un an auparavant.


Pour rappel, cette marge est égale à la différence entre les ventes de produits raffinés réalisées par le raffinage européen de Total et les achats de pétrole brut avec les coûts variables associés, divisée par les quantités raffinées en tonnes.

Par ailleurs, Total précise que sur le trimestre écoulé, le prix moyen du baril du Brent est ressorti à 50,1 dollars le baril ($/b), le prix moyen de ventes des liquides à 44,4 $/b, celui du gaz à 3,35 $/Mbtu et celui du GNL à 6,32 $/Mbtu.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
03/04/2020 09:26:39
3

J'avais mis garde, hier soir..


34,81 € et déjà -4,05% à l'ouverture.


Si vous avez observé les cours de TOTAL dernièrement, on était décorrelé de l'évolution du pétrole et divergeant haussier, malgré le détachement du dividende. Cette situation était totalement invraisemblable et dénuée de sens...


Sauf si on fait massivement appuyé la baisse de TOTAL en vente à découvert pour miser sur l'effondrement du pétrole : ce qui oblige le cas échéant à racheter à contre-mouvement pour couvrir les positions.


ça fait des années que j'ai TOTAL en portefeuille, et je n'ai pas pour habitude de faire des aller retour avec. Mais hier, je sentais bien que quelque chose n'allait pas...


J'ai dégagé une partie de mes positions TOTAL :

• 119 vendus vers 36,43

• 400 vendus vers 36,04

• 200 vendus vers 36,57


Il m'en reste autour de 1200 pour PEA 1 et sur compte titre.


Je compte racheter plus bas en ajoutant le dividende 1/4. Si on descend vers 28 / 30 euros. L'opération me permettrait de mettre autour de +180 à 265 titres...





  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
02/04/2020 19:17:12
0

Concernant la hausse de Total,


Je ne serais que trop conseiller d'aller lire mon post ici...

"ça sent le poker menteur sur le pétrole à plein nez et et le souffle de la purge devrait arriver bientôt..."


https://www.abcbourse.com/forums/msg485805_le-baril-de-wti-en-graphe


"Une action n'est qu'une entreprise qui est évaluée sur la base de ses flux de trésorerie et de ses dividendes. Si ceux-ci diminuent, les capitaux propres diminuent aussi, c'est le modèle financier 101. Son chiffre d'affaires est déterminé par le produit de base réel qui détermine ses bénéfices, en l'occurrence le pétrole Brent. Lorsque l'on modélise le chiffre d'affaires et que l'on calcule le bénéfice par action, il est impossible, à juste titre, de présenter une augmentation des bénéfices pour voir les actions augmenter de 50 %. Les grandes sociétés européennes sont en baisse de 20 % depuis le dernier "short squeeze", et le prix du pétrole a chuté de 60 %. Leur prix est fondamentalement erroné.

Il s'agit là d'une manipulation classique et d'un vol de grand chemin de la part des bourses européennes. Ces dernières semaines, les fonds spéculatifs ont été contraints de couvrir leurs positions courtes pour se conformer aux exigences des régulateurs. Cependant, il s'agit de sociétés multinationales d'une valeur de 100 milliards de dollars, et non de petites entités de taille moyenne qui n'ont pas de marge de manœuvre."




  
Répondre
manuborelli manuborelli
19/03/2020 19:51:53
0

je n'ai jamais cru aux moulins a vent.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
12/03/2020 09:56:13
4

Probable poursuite baissière sur 27,62 et potentiel risque de poursuite vers les 2 Triple creux historiques à fermer (cercles orange notés "3") .


Je fais part ici de mon sentiment actuel en terme de risque et de prospectives du marché du pétrole. Bien sûr, chacun voit midi à sa porte... Personnellement, je vais choisir de garder sur mon compte titre compte tenu de bas PRU et je suis plus partagé concernant le PEA même si mon PRU est très bas ...


Total malgré son extrême résistance et son bon dividende devrait nettement souffrir de la crise actuelle du pétrole caractérisée par l'effondrement du brut sur fond de guerre de parts de marché et de prix. Le but est de faire chuter le pétrole de schiste pour l'acculer à la faillite et récupérer les parts de marchés (63 % de la production en 2019).


2 ogres pétroliers attendent la gueule ouverte leur prochaine heure de gloire pour récupérer les parts de marché : la Russie, l'Arabie saoudite et un outsider devrait venir troubler la fête car il serait libérée de son joug américain du fait de l'effondrement de l'économie US : l'Iran.

Dans cette guerre fratricide de matière première, Total stratégiquement reste très bien placé : il est présent en Russie et a des liens avec l'Iran dont il avait du abandonner prématurément les intérêts à cause de l'Embargo décrété par les USA et des risques de sanction. Si les USA pétrolièrement s'effondrent, Total pourrait retourner en Iran pour aider les Iraniens à redéployer leur offre pétrole qui reste l'un des moins cher à extraire...


L'Iran serait de plus soutenu par la Chine et l'on pourrait échafauder encore de nouvelles routes terrestres en terme raccords de pipeline par la Russie et la Kazakhstan pour alimenter la Chine. Ce qui redessinerait complètement l'ordre économique mondial car pour rappel, l'économie dépend toujours majoritairement de la situation du pétrole : qui a du pétrole et des débouchés économiques pétroliers a des moyennes économique de financer ses politiques intérieurs et extérieurs.


L'effondrement du pétrole de schiste US serait une catastrophe économique grave et majeure dont l'apogée pourrait se confirmer d'ici 2022, soit COMME jours 7 ans après le dernier Krack boursier d'Aout 2015 (Chiffres bidonnées de la croissance chinoise et Chûte du China Shanghaï Composite). Les conséquences serait alors terribles concernant la dette américaine, les obligations d'entreprises et les produits financiers composées de ce mix de dette et d'obligations.


Dans cette guerre ouverte qui devrait s'étendre sur au moins jusqu'à fin 2020, on va probablement comme déjà en 2019 assister à des faillites dans le pétrole et gaz de schiste : le jeu de domino pétrolier pourrait accélérer sa sa vitesse de chute et s'effondrer comme un château de cartes.

Inutile de vous dire que Total est très bien placé pour ensuite se replacer sur ce marché qui serait alors totalement bouleversé : rappelons que l'extraction pétrolière de schiste a représenté 63 % de la production américaine l'année dernière.

Concernant les risque baissier du pétrole : voir mes posts, traductions et analyses : ici ...

https://www.abcbourse.com/forums/msg485805_le-baril-de-wti-en-graphe


MAIS pour l'instant, il y a 2 solutions sur le graphe de Total :

• soit faire le dos rond dans la baisse : si vous êtes investi depuis longtemps avec un bas PRU, vendre n'est pas forcement la solution car on a déjà beaucoup, et il faudra encore payer les impôts, CSG et CRDS sur les plus value avec au final une maigre plus-value... Pour l'instant, le dividende à courir en 2020 sera de 2,72 euros. Il pourrait être décidé préventivement à l'AGO annuelle de recourir de nouveau à la possibilité de convertir ses dividendes trimestriels en actions nouvelles afin de conserver des grosses capacités de trésorerie pour soutenir l'activité et peu être aussi profiter d'opportunités car tout ce monde pétrolier n'aura pas des chances égales de résister au rouleau compresseur baissier.

• Soit vendre la baisse graphique qui semble poindre son nez comme on le voit nettement ici. Tous les indicateurs graphiques plongent en défaillance baissière. Le cours sont sortis des supports et on vient d'invalider à la baisse successivement 2 triples creux qui devaient nous permettre de rebondir.

La MM 20 s'apprête à plonger. Et on devrait assister successivement à la sortie baissière des MM 50, 100 et 200 de la bande de Kellner haute.

Au niveau des supports, on surveillera bien le niveau de résistance latérale à plat sur 27,62. Et si ça lâche, on devrait alors rejoindre les prochains triple creux notés "3" vers 25,10, puis au dessous si affinités baissières extrêmes 22,10.


Voilà, tout ce que je vois ; j'espère que ça vous aidera un peu... Vous notera encore que ces nouveaux graphes en "3" sont vraiment une conjecture très intéressant avec ce type de conjoncture.

.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
12/03/2020 08:14:57
2

Que se passe-t-il sur Total ? On est sur une mise en échec de rebonds sur triple creux.

Comme on le voit sur mon graphe, au lieu de rebondir en triple creux, le cocktail "Coronavirus + Krack boursier du Brut" a provoqué un échec qui prend actuellement la forma d'un lâché de couteau baissier dans la pampa désertée.


On va tenter de voir ce qu'il a au dessus dans le prochain graphe et si on peut se maintenir sur ces niveaux...

  
Répondre
vlfr006 vlfr006
19/02/2020 07:14:07
0
Petite descente vers 43.67
  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
01/02/2020 18:13:58
0

Poursuite probable de la baisse...


Echec de la croisée des supports vert et ancienne résistance en oblique pointillés rouges vers 44,65.


On a aussi échoué en triple creux sur la dent basse de fourchette et on sort à la baisse.

La baisse pourrait se poursuivre en directions des 2 point oranges.

.

  
Répondre
Sioupeur Sioupeur
01/02/2020 10:54:31
1

Salut m'sieur !


Oui, je voyais 45€ comme support majeur, mais 44 a semblé plus correspondre à la réalité

Nos graphes sont en effet complémentaires !


A bientôt

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
30/01/2020 15:20:43
2

Repli rapide en cours en direction de 44,65 euros avant probable reprise haussière.


On sort d'une configuration en triple creux ("3" verts) coiffés en repli baissier par un triple top baissier ("3" rouges). Et comme à chaque repli, on conte qu'on repli très parlement en quelque séances avec des gap qui vont directement tester des supports.

On est actuellement en possible début d'Island reversal haussier : on notera que l'on effectue un triple creux en sortie de fourchette haussière. Ce qui signifie que l'on sera proche d'un retournement de tendance pour réintégrer la fourchette haussière en direction de la médiane.


Le niveau de support à la baisse se situe vers 44,65 euros. En cas de poursuite de baisse du pétrole, on pourrait aller chercher l'oblique baissière en trait rouge vers 42. mais c'est la pour l'instant la solution d'évolution privilégiée.


La publication le 06/02/2020 du résultat annuel devrait stimuler une reprise haussière.

.



  
Répondre

Forum de discussion TotalEnergies

202004211614 486035

Investir en Bourse avec Internet