OK
Accueil > Communauté > Forum Parrot

Parrot: chute sur des pertes creusées au 1er trimestre.

Cours temps réel: 4,725  -0,32%



gars d'ain gars d'ain
17/02/2020 19:03:35
0

Parrot : choisi par l'Armée Suisse pour la fourniture de micro-drones


Communiqué de Presse [PDF] • 17/02/2020 | 17:45

https://ml-eu.globenewswire.com/Resource/Download/c5fcb975-716f-4582-b1d5-c3519fd2d440

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Parrot choisi par l’Armée Suisse pour la fourniture de micro-drones


Parrot, premier Groupe de drones européen, a été choisi pour équiper les Forces Armée Suisse en micro-drones, dans le cadre de l’appel d’offre « Programme Suisse Mini UAV » (Suisse MUAS) contre des acteurs majeurs du drone civil.

L’expertise de Parrot dans les drones professionnels, la performance de ses solutions dédiées à la Défense et à la Sécurité, et le niveau de cyber-sécurité élevé requis par les forces armées suisses ont été des atouts déterminants dans le choix final.


L’appel d’offre lancé début 2019 par armasuisse, l'agence fédérale responsable des achats des forces armées suisses, est destiné à obtenir un solution efficiente et compétitive pour accompagner les troupes dans le déploiement des micro-drones dans les opérations militaires.

La sécurité des personnes et des militaires, et la connaissance du terrain, peuvent être significativement renforcées et facilement déployées grâce aux drones performants, légers et évolutifs développés par Parrot.

Les spécifications produits, quantités et montants ne sont pas divulgués. Ce projet structurant marque une nouvelle avancée pour le Groupe Parrot dans le domaine de la sécurité et de la défense sur lequel le Groupe travaille depuis 2018. A cette occasion, le Groupe se mobilisera avec sa filiale senseFly qui sera en charge de l’accompagnement opérationnel en Suisse.

Même si l’impact financier de ce projet sera modeste sur les résultats du Groupe, ce nouveau contrat souligne la qualité des innovations technologiques développées par Parrot et sa position de premier plan sur le marché du drone civil. Il s’ajoute au contrat de développement signé avec l’Armée américaine en mai 2019 pour la nouvelle génération de drones compacts, dédiée à la surveillance du programme SRR (Short Range Reconnaissance). Ces avancées confirment l’excellence de la R&D du Groupe et témoignent de la qualité de la stratégie et du positionnement, notamment sur les secteurs professionnels et en particulier dans le domaine de la Défense et la Sécurité.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
11/10/2019 10:31:43
0

Reprise baissière après publication semestrielle et annonce de nouveau recentrage (voir précédents)


Un nouveau canal baissier c'est installé en pointillés rouge sous la MM 20 baissière.

Après avoir finallement envisagé de bonnes nouvelles apères la fin de l'OPA à 3,20 euros, on avait progressé haussier, mais on c'est signé la tête rapidement sur 4,16 euros sur l'ancien niveau de pied de cartouche latérale de consolidation duquel, on avait chu avec fracas et tumultes sur 1,43.

Et d'ailleurs l'OPA avait permis de stabiliser les cours et de sortie en latéral de la fourchette baissière d'Andrews en bleu et noir. Il subsiste de ce moment boursier noir 2 gaps sur "Island réversal" qui demeurent une menace latente de retour sur des plus bas niveaux à moyen terme...

L'annonce du recentrage sur les activités sur le marché des drones professionnels et poursuite de la réouganisation des drônes frand publics ajoutés à un exercice 2019 qui sera de nouveau en perte, une consomation importante de trésorerie sont autant de facteurs que certains n'avaient pas forcemet anticipé dans les cours, même si on savait que ça allait pas être simple.


On s'incrit donc maintenant dans un couloir baissier en pointillés rouge sui suit une perte régulière de décélération baissière en direction des niveaux de complement des gaps. L'OPA étant terminée, il n'y pas plus de soutien de marché à espérer de ce coté là. La trésorerie fondant, le cours devrait suivre en s'érodant vers le bas ...

Prochain supports support vers 2,57, puis 2,17 et 1,78 euros...

/

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
11/10/2019 10:11:46
0

Point personnel sur l'état des caisses

Comme on le voit en précédent, on ne peut compter sur la progresser du CA et de l'OPA pour soutenir les cours.

La trésorerie, certes encore très importante fond toute de même de 23 millions d'euros pour un déficit en résultat net de -13,8 Md'e (et en amélioration de +57)

Ainsi, on passe de 161,5 Md'e de trésoreie en début d'exercice à 138,5 Md'e. à ce rythme, il devrait autour de 110 millions en caisse pour fin 2019.

Comme annoncé, on va encore élarguer dans le CA du groupe, cetes c'est plutôt intelligent de se recenter sur les activités du groupe les plus porteuses et les moins concurrentiels, mais pour l'instant il faut bien reconnaitre que la marché des drônes que l'on nous présentait en pleine explosion est plutôt freiné par un ensemble réglementaire plutôt inflexible.

Le risque reste de consommer entièrement la trésorerie et d'arriver au final à un nouveau modèle économique dont les équilibres financiers ne seront toujours pas assurés.

si on prend l'année 2019, on aura consommé autour de 46 Md'e de trésorier en estimation, c'est beaucoup, et à ce rythme, ça laisse un tout petit peu moins que 4 ans à Parrot pour réussir son pari de reconversion d'activité ( 2019 étant compris dans ces 4 ans).

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
11/10/2019 09:58:37
0

Parrot : Résultats du 1er semestre 2019

• Parrot confirme son recentrage sur le marché des drones professionnels qui continue de croître

• Les mesures de réorganisation des activités drones grand public portent leurs fruits même si les résultats du semestre sont bonifiés par une reprise de provision

• Les résultats sont en ligne avec l’objectif de conserver 100 M€ de trésorerie nette à fin 2019


COMMUNIQUÉ DE PRESSE [PDF] 01/08/2019 | 07:01

https://ml-eu.globenewswire.com/Resource/Download/cb3f13ab-39c0-4373-81cb-94166b80dd7f

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

[ >>> ANNEXES du documents avec Tableaux détaillés d'activités, Etat de Trésorerie, Bilan.... : voir le PDF ]


Résultats résumés du Groupe Parrot

Les comptes du 1er semestre ont été examinés par le Conseil d’administration du 30 juillet 2019. Les procédures d’examen limité sur les comptes consolidés résumés au 30 juin 2019 ont été effectuées par les commissaires aux comptes. Le rapport d’examen limité sera émis après finalisation des procédures requises pour son émission.

IFRS 16 : Le Groupe Parrot applique la norme IFRS 16 « Contrats de location » au 1er janvier 2019. Le Groupe a choisi de l’appliquer sur la base de la méthode rétrospective simplifiée telle que prévue par la norme IFRS 16. Selon cette approche, les informations comparatives présentées ne sont pas retraitées. Les principaux impacts sont détaillés en annexe et dans le rapport semestriel 2019.

Point d’attention : Les comptes de la période sont également marqués par une reprise de provision de 2,2 M€ devenue sans objet suite à l’évolution de la stratégie commerciale. Cette reprise impacte favorablement le chiffre d’affaires, ainsi que tous les autres soldes de gestion.

Évolution des activités Drones et solutions professionnels (58% du CA, + 16%)

Sur ce 1er semestre, le Groupe a poursuivi le développement de ses activités drones et solutions professionnels et optimisé ses allocations de ressources. Sur ce marché en croissance et encore jeune, le Groupe évalue continuellement sa capacité à servir efficacement les clients professionnels, entreprises et grands comptes, au niveau mondial, et à générer un retour sur investissement dont l’atteinte reste largement liée au rythme de croissance de ses principaux marchés cibles ((i) la Cartographie 3D, la Géomatique et l’Inspection, (ii) l’agriculture et (iii) la Défense et la Sécurité).


Au cours de ce 1er semestre (1) :

• senseFly, le leader mondial2 de solutions pour drones à voilures fixes a généré un chiffre d’affaires de 8,1 M€ (+7%). La filiale basée à Lausanne et aux États-Unis a continué d’adapter la production de sa nouvelle génération de drones (eBeeX) lancée fin 2018. Elle a également finalisé le développement de nouvelles solutions complètes, parfois renforcées par des partenariats (senseFly Solar 360 avec Raptor Maps en mai, offre de photogrammétrie avec Agisoft en juillet). Cette stratégie commerciale devrait s’accentuer au 2ème semestre, elle est destinée à élargir la base de clients et à conquérir des grands comptes à l’international.

• Les ventes de logiciels d’analyse d’imagerie par drone de Pix4D sont en hausse de 16 %, à 10,7 M€. La dynamique commerciale est portée par le développement continue de son produit phare, Pix4DMapper et la montée en puissance de ses solutions dédiées à la construction (Pix4DBim) et à l’agriculture (Pix4Dfields). Elle se consacre également à faciliter la digitalisation des métiers qu’elle adresse d’une part en améliorant l’intégration des données traitées par ses logiciels aux outils et solutions déjà existants et d’autre part en développant des solutions de bout en bout.

• Micasense développe et commercialise des capteurs de données utilisés dans le domaine de l’agriculture de précision par drone. Basée sur la côte ouest américaine, elle génère 4,3 M€ de chiffre d’affaires (+82%) sur ce 1er semestre. Sa progression continue est soutenue par le succès de son dernier capteur, Altum, lancé fin 2018 et les efforts constants pour faciliter l’intégration de ses technologies dans l’écosystème des équipements et logiciels prisés par les agriculteurs.

• A la fin du 1er semestre, il a été décidé de mettre Airinov en sommeil, la société française spécialisée dans les services d’agronomie par drones, dont l’acquisition avait été finalisée en juillet 2015 pour un montant total cumulé de 10,1 M€. La filiale qui employait 16 salariés à fin juin a consommé environ 7 M€ de cash sur la période 2016-2018. Face à la lente modernisation et à la situation économique fragile du secteur agricole, les opportunités qui existent sur ce marché, tirées par les changements écologiques et sociétaux, sont couvertes par les autres filiales (senseFly, Pix4D et MicaSense). Celles-ci présentent des avantages concurrentiels plus robustes, issues notamment de leurs technologies et également de leur capacité à couvrir d’autres secteurs (cartographie, géométrie, inspection, surveillance) pour équilibrer leur modèle de développement.


Évolution des activités Drones prosumer (42% du CA, - 52%)

Parrot a accéléré son recentrage sur le marché des drones professionnels, toujours en croissance. La composition des ventes évolue en faveur de la nouvelle génération de drones grand public et professionnels développés grâce à la plateforme ANAFI (ANAFI, ANAFI Extended, ANAFI Works, ANAFI Thermal) qui contribue notamment au rétablissement des marges, en ligne avec la stratégie et le contexte actuel de marché.

Les mesures mises en œuvre depuis fin 2018 pour diminuer les ressources utilisées par les structures de production et de commercialisation de la filiale Parrot Drones pour les ajuster aux capacités actuelles du marché des drones grand public ont été finalisées au cours de ce 2ème trimestre. Ces mesures porteront leur plein effet dans le courant du 3ème trimestre 2019. La normalisation progressive des équilibres de gestion se fait sans entamer la capacité d’innovation de Groupe qui développe une feuille de route ambitieuse et sur le long terme, visant à servir des usages de plus en plus spécifiques pour le grand public, les professionnels et les grands comptes.

Début mai, Parrot par ailleurs a été sélectionnée par le « Department of Defense » américain pour participer au programme de développement SRR (« Short Range Reconnaissance »), initié en novembre 2018. Ce programme est doté d’un budget total de 11 millions de dollars, attribués à 6 sociétés de drones professionnels. L’objectif est de fournir un quadricoptère léger et discret offrant aux soldats américains une capacité de reconnaissance rapidement déployable, facilement transportable et doté de forts contenus technologiques. Son prototype qui devrait être présenté à l’Armée américaine début 2020 fera l’objet d’étapes de qualification intermédiaires d’ici là.


Évolution du compte de résultat résumé du Groupe Parrot

Le chiffre d’affaires du Groupe s’établit à 39,7 M€ au 1er semestre 2019 (cf. détails en annexe). Il se compare à un 1er semestre 2018 marqué par l’accélération du destockage des anciennes gammes de produits (-54%) et le lancement du Parrot ANAFI. Dans la continuité des mesures stratégiques (réorganisation, arbitrages, économies) prises depuis fin 2018, le chiffre d’affaires augmente de 3,8 M€, soit +21 %, par rapport au trimestre précédent. Ce niveau bénéficie toutefois d’une reprise de provision pour protection de marge distributeur devenue sans objet suite au changement de stratégie commerciale des activités prosumer. Le montant de cette reprise s’élève à 2,2 M€ et impacte favorablement le chiffre d’affaires tout comme les soldes de gestion. Retraité de cette reprise de provision le chiffre d’affaires du 1er semestre ressort à 37,5 M€ (-32%), les activités drones du Groupe Parrot représente 91% du chiffre d’affaires du Groupe, contre 86% au 1er semestre 2018.

Dans le prolongement des arbitrages du portefeuille de produits, du recentrage de la stratégie commerciale et de la montée en puissance des offres et solutions dédiées aux professionnels, la marge brute consolidée du 1er semestre 2019 s’établit à 63,6 % du chiffre d’affaires. Sans la reprise de provision, le taux de marge brute ressort à 61,5 % du chiffre d’affaires retraité. Un niveau qui tient compte de la montée en puissance des activités professionnelles au sein du Groupe.

Les dépenses opérationnelles courantes sont de 38,3 M€ sur ce semestre, contre 48,4 M€ à la même période en 2018. Le recul des charges concerne tous les postes, sauf la R&D (cf. détails en annexes). Comme prévu à la fin de l’année 2018, la baisse des coûts opérationnels de Parrot Drones a été renforcée tout au long du semestre pour répondre à l’évolution actuelle des ventes de drones grand public. Les Autres charges externes diminuent de 41 % sur la période et les charges de personnel de 3 %, dans l’attente du plein effet de la réorganisation. Ces charges intègrent celles d’Airinov dont la mise en sommeil est intervenue début juin.

Au 30 juin 2019, les effectifs (CDD+CDI) du Groupe sont de 585 (641 au 31/12/18) auxquels s’ajoutent 35 prestataires externes (23 au 31/12/18). Les filiales évoluant dans les drones professionnels totalisent un effectif de 320 (328 au 31/12/18), soit 55 % de l’effectif du Groupe. Dans la lignée de la réorganisation, Parrot Drones (drones prosumer) a un effectif de 227 (268 au 31/12/18) et Parrot SA de 38 (45 au 31/12/18). Le Groupe Parrot dans son ensemble dispose toujours d’un bureau d’étude européen de premier plan pour maintenir des capacités d’innovations à la pointe et poursuit l’ajustement permanent de ses ressources et de ces besoins à l’évolution du marché des drones.

Les dépenses non courantes, pour -0,2 M€ au 1er semestre 2019 tiennent compte des frais externes engagés pour finaliser la réorganisation interne et capitalistique du Groupe. Parmi les éléments notables de la période, on constate une dotation de provision pour restructuration ainsi que des dépréciations d’actif suite à la mise en sommeil Airinov, compensés par des reprises de provisions non consommées liées au plan de restructuration de 2017 et à l’avancée du plan initié fin 2018.


Compte tenu d’un résultat financier non significatif et d’une quote part du résultat des entreprises mises en équivalences de

-0,3 M€, le résultat net consolidé part du Groupe s’établit à -13,8 M€, contre -32,1 M€ au 1er semestre 2018.


Évolutions de la trésorerie et du bilan au 30 juin 2019

L’évolution des flux de trésorerie et du bilan témoignent de l’efficacité des efforts déployés pour adapter l’organisation au rythme de développement du marché des drones. La trésorerie nette au 30 juin est de 137,2 M€.

La capacité d’autofinancement est ramenée à -16,0 M€ sur les six premiers mois de l’année, contre -67,2 M€ sur 2018. Avec des flux de financement (-1,8 M€) et des flux d’investissements (-0,7 M€) limités sur la période, la variation nette de trésorerie est de -23,4 M€ au 1er semestre, incluant une baisse du BFR de 4,7 M€. Dans l’attente d’une hausse de la production au 2ème semestre 2019, les stocks, dettes fournisseurs et créances clients sont à un point bas sur les trois dernières années.

Dans l’hypothèse d’une continuité de la marche actuelle des affaires, et du contexte de marché, Parrot est en ligne avec son objectif annuel de disposer d’environ 100 M€ de trésorerie nette à fin 2019.


Perspectives 2019

Parrot a poursuivi l’adaptation de son activité Drones prosumer à l’évolution du marché des drones tout en réalisant des économies substantielles, une politique de gestion qui se poursuit en 2019. Les ressources sont concentrées sur une R&D de pointe, multipliant les passerelles entre usages grand public et usages professionnels, des réseaux de distribution resserrés, principalement gérés depuis la France, et privilégiant les ventes en lignes, et des opérations marketing opportunistes, liées à l’évolution des différents marchés géographiques.

Les activités Drones et solutions professionnels présentent des perspectives de croissance à deux chiffres et des résultats attendus proche de l’équilibre en fin d’année. Soutenues par une offre diversifiée, développées spécifiquement pour les différentes industries ciblées (agriculture de précision, la Cartographie 3D, la Géomatique, l’Inspection, et la Sécurité), leur évolution reste toutefois sujette à la hausse de la pénétration des nouvelles technologies offertes par les drones, dont le rythme d’adoption est difficilement prévisible.


Sur 2019, les attentes devraient se traduire par :

• Une forte diminution des activités de Drones prosumer, dans un marché grand public attendu en berne et en tablant sur une montée en puissance lente des usages professionnels, dont la démocratisation auprès des plus petites entreprises est encore freinée par l’environnement réglementaire. Les actions doivent ramener la perte annuelle à un niveau soutenable pour continuer de répondre aux potentiels du marché à long terme.

• Une croissance renforcée des activités Drones et solutions professionnels, confortées par la solidité de leurs offres dans un marché toujours porteur au sein duquel le développement des technologies drones pour des clients entreprises et grands comptes est moins contraint par le cadre réglementaire.

• Sur ces bases, Parrot devrait disposer à fin 2019 d’environ 100 M€ de trésorerie nette.


Prochains rendez-vous financiers

• Chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2018 : 15 novembre 2019, avant bourse.

-------------------------------------------------------------

Le Groupe Parrot, conçoit et développe ses produits en Europe, principalement à Paris où est établi son siège et en Suisse. Il compte aujourd’hui plus 600 collaborateurs dans le monde et réalise la grande majorité de ses ventes à l’international. Parrot est cotée depuis 2006 sur Euronext Paris (FR0004038263 – PARRO). Pour plus d’informations : www.parrot.com


CONTACTS

Investisseurs, analystes, médias financiers

Marie Calleux - T. : +33(0) 1 48 03 60 60

parrot@calyptus.net Médias grand public et technologiques

Fabien Laxague - T. : +33(0) 1 48 03 60 60

fabien.laxague@parrot.com



  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
05/02/2019 09:44:23
0

Parrot : Admission aux négociations des bons de souscription d'actions Parrot sur Euronext Paris à compter du 6 février 2019


05/02/2019 | 08:01 | COMMUNIQUÉ DE PRESSE (PDF)

https://ml-eu.globenewswire.com/Resource/Download/a839f2d1-0172-40ed-8e1d-b7a985a9c462

______________________________________________________________________________________________

Paris, le 5 février 2019, 8h00 CET


Dans le cadre de l’augmentation de capital réalisée en décembre 2015, Parrot a notamment émis des bons de souscription d’actions de tranche 1 (les « BSA 1 ») et des bons de souscription d’actions de tranche 2 (les « BSA 2 » et, ensemble avec les BSA 1, les « BSA ») visant à consentir aux actionnaires un instrument d’intéressement au développement futur de Parrot et à faire participer des managers à son développement futur (voir le prospectus visé par l’Autorité des marchés financiers (l’« AMF ») le 19 novembre 2015 sous le n°15-590 (le « Prospectus »).


Le Prospectus prévoit que les BSA seront incessibles, et donc non négociables, jusqu’au 15 décembre 2020 (inclus), sous réserve des exceptions prévues dans le Prospectus à savoir notamment le droit pour tout porteur de BSA de céder et d’exercer tout ou partie de ses BSA, dans l’éventualité où les actions Parrot feraient l’objet d’une offre publique (notamment d’achat, d’échange ou mixte) par un tiers, donnant lieu à la publication par l’AMF, avant le 16 décembre 2020, d’un avis de dépôt de l’offre.


Faisant suite (i) à la décision du Conseil d’administration de Parrot en date du 28 janvier 2019, prise sur la base notamment du rapport établi par Accuracy sur la valorisation des BSA pour les besoins de leur admission aux négociations sur Euronext Paris et (ii) à l’avis de dépôt du projet d’offre publique d’achat initiée par Horizon sur les titres Parrot (l’« Offre ») publié par l’AMF le 29 janvier 2019 et en application des stipulations du Prospectus, Parrot annonce l’admission aux négociations sur Euronext Paris, à compter de la séance de bourse du 6 février 2019, des 17.575.278 BSA 1 et des 17.575.278 BSA 2, respectivement sous les codes ISIN FR0013054269 et ISIN FR0013054335. Il est rappelé que le prix d’Offre pour chacun des BSA 1 et BSA 2 est de 0,01 euro1.


Les BSA, qui sont librement cessibles et exerçables depuis le 29 janvier 2019, seront librement négociables sur Euronext Paris au gré de leurs porteurs à compter du 6 février 2019.


Les actions Parrot provenant de l’exercice des BSA seront des actions ordinaires de même catégorie que les actions Parrot existantes. Elles porteront jouissance courante et donneront droit, à compter de leur émission, à toutes les distributions décidées par Parrot à compter de cette date. Ces actions feront l’objet de demandes d’admission périodiques aux négociations sur Euronext Paris sur la même ligne de cotation que les actions Parrot existantes sous le même code ISIN FR0004038263.


Les principales caractéristiques des BSA sont les suivantes :


Parité et Prix d’exercice :

24 BSA 1 permettent au porteur, qui décide de les exercer, de souscrire à 2 actions Parrot nouvelles moyennant le paiement d'un prix d'exercice de 32,66 euros par BSA 1 (soit un prix d'exercice total de 65,32 euros pour souscrire à 2 actions nouvelles) ;

28 BSA 2 permettent au porteur, qui décide de les exercer, de souscrire à 3 actions Parrot nouvelles moyennant le paiement d'un prix d'exercice de 42,34 euros par BSA 2 (soit un prix d'exercice total de 127,02 euros pour souscrire à 3 actions nouvelles).

L’attention du public est attirée sur le fait que le prix d’exercice des BSA 1 et le prix d’exercice des BSA 2 sont significativement supérieurs au prix de l’Offre par action Parrot (3,20 euros par action) et qu’en conséquence, les BSA ne sont pas « dans la monnaie » par rapport au prix d’Offre par action.


Échéance : 15 décembre 2022

Nombre d’actions susceptibles d’être émises par l’exercice des BSA :

le nombre maximum d'actions Parrot nouvelles à provenir de l'exercice des BSA 1 s'élève à 1.464.606 actions ;

Le nombre maximum d'actions nouvelles à provenir de l'exercice des BSA 2 s'élève à 1.883.065 actions.

Information du public


Ce communiqué de presse ne constitue pas une offre d’acquérir des titres.


Le Prospectus est composé (i) du document de référence de Parrot déposé auprès de l’AMF le 30 avril 2015 sous le numéro D.15-0468, (ii) de son actualisation déposée auprès de l'AMF le 13 novembre 2015, sous le numéro D. 15-0468-A01, (iii) d’une note d’opération (la « Note d'Opération ») et (iv) d’un résumé du Prospectus (inclus dans la Note d’Opération).


La société Parrot a également déposé son document de référence 2017 auprès de l'AMF le 30 avril 2018 sous le numéro D.18-0450 (le « Document de Référence 2017 »).


Des exemplaires du Prospectus et du Document de Référence 2017 sont disponibles sans frais au siège social de Parrot, situé au 174-178 quai de Jemmapes – 75010 Paris, sur les sites internet de Parrot (www.corporate.parrot.com) et de l’AMF (www.amf-france.org).


Les investisseurs (en ce compris les porteurs de BSA) sont invités à prendre attentivement en considération les facteurs de risques décrits au Chapitre IV (Facteurs de Risques) du Document de Référence 2017 ainsi qu’au Chapitre II (Facteurs de Risques) de la Note d’Opération avant de prendre leur décision d'investissement. La réalisation de tout ou partie de ces risques est susceptible d'avoir un effet négatif sur les activités, la situation, les résultats financiers du groupe Parrot ou sur sa capacité à réaliser ses objectifs ainsi que sur la valeur ou le cours des actions et autres titres financiers de la Société (en ce compris les BSA). En outre, d'autres risques, non encore actuellement identifiés ou considérés comme non significatifs par le groupe Parrot, pourraient avoir le même effet négatif.


Les termes et modalités de l’Offre sont décrits de manière plus détaillée dans le projet de note d’information de Horizon qui a été mis en ligne sur les sites internet de Parrot (www.corporate.parrot.com) et de l’AMF (www.amf-france.org) et qui peut être obtenu sans frais auprès de Horizon (65, avenue Marceau - 75116 Paris) et de Rothschild Martin Maurel (29 avenue de Messine - 75008 Paris).


Le projet de note établi par Parrot en réponse au projet d’Offre est disponible sur les sites Internet de Parrot (www.corporate.parrot.com) et de l’AMF (www.amf-france.org) et peut être obtenu sans frais auprès de Parrot : 174-178, quai de Jemmapes 75010 Paris.


Tout document relatif à l’Offre peut faire l’objet d’une règlementation spécifique ou de restrictions dans certains pays. L’Offre ne s’adresse pas aux personnes soumises à de telles restrictions, ni directement, ni indirectement, et n’est pas susceptible de faire l’objet d’une quelconque acceptation depuis un pays où l’Offre ferait l’objet de telles restrictions. En conséquence, les personnes en possession du présent communiqué sont tenues de se renseigner sur les restrictions locales éventuellement applicables et de s’y conformer.


Parrot décline toute responsabilité quant à une éventuelle violation de ces restrictions par qui que ce soit.


A PROPOS DE PARROT


Fondé en 1994 par Henri Seydoux, Parrot est aujourd’hui le premier groupe de drone Européen sur ce marché en pleine expansion. Visionnaire, à la pointe de l’innovation, Parrot est le seul groupe à être positionné sur l’ensemble de la chaîne de valeur, des équipements aux services en passant par les logiciels.


Parrot, numéro 2 mondial du marché des drones grand public, conçoit des produits et des logiciels reconnus pour leurs performances et leur simplicité d’usage.

Parrot dispose aussi d'un portefeuille de sociétés et de participations de premier plan dans les drones professionnels, couvrant équipements, logiciels et services. Les expertises sont principalement centrées sur 3 verticaux : (i) l’Agriculture, (ii) la Cartographie 3D, la Géomatique et l’Inspection, et (iii) la Défense et la Sécurité.

Le Groupe Parrot, conçoit et développe ses produits en Europe, principalement à Paris où est établi son siège et en Suisse. Il compte aujourd’hui plus de 500 collaborateurs dans le monde et réalise la grande majorité de ses ventes à l’international. Parrot est cotée depuis 2006 sur Euronext Paris (FR0004038263 – PARRO). Pour plus d’informations : www.parrot.com


CONTACTS


Investisseurs, analystes, médias financiers

Marie Calleux - T. : +33 (0)1 48 03 60 60

parrot@calyptus.net Médias grand public et technologiques

Fabien Laxague - T. : +33 (0)1 48 03 60 60

fabien.laxague@parrot.com

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
01/02/2019 23:42:02
1

Agenda 2019 de Parrot


Prochaines publications

• Résultats du 4ème trimestre 2018 : Vendredi 15 mars 2019, avant bourse

• Résultats du 1er trimestre 2019 : Vendredi 17 mai 2019, avant bourse


https://corporate.parrot.com/fr/agenda-contact

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
04/12/2018 10:32:48
0

Parrot: expert indépendant désigné pour le projet d'OPA

Actualité publiée le 04/12/18 10:04

Parrot indique que son conseil d'administration s'est réuni pour désigner l'expert indépendant dans le cadre du projet d'offre publique d'achat qu'Horizon a décidé de déposer sur les titres du capital de Parrot, à un prix de 3,20 euros par action.


Conformément à la recommandation du comité ad hoc, le conseil a décidé à l'unanimité de ses membres, de désigner FINEXSI représenté par Olivier Peronnet, en qualité d'expert indépendant chargé d'établir un rapport sur les conditions financières du projet d'offre.


Le conseil se réunira à nouveau pour émettre un avis motivé sur le projet d'offre après avoir pris connaissance notamment du rapport de l'expert indépendant, cet avis pouvant intervenir courant janvier 2019.

.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
23/11/2018 09:48:26
0

Palmes, masque et Tuba... Vous êtes prêts ! Top, Plongée !....


On revient ce soir, on gardera que ceux qui remontent ...

Bon, j'avais annoncé 3 Euros direct ... Mais on vient d'enfoncer 2 direct

Attention, y z'aura pas de palier de décompression... ça fait suite à l'annonce du T3 / 2018 mauvais, en baisse et révision des objectifs, plus Profit Warning... Le recentrage des activités va très mal passer...

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

La publication : " Parrot: objectifs remis en cause par le marché grand public"

A l'occasion de la publication de ses résultats de troisième trimestre 2018, le groupe de drones Parrot indique que 'ses objectifs précédemment communiqués sont remis en cause par l'évolution du marché grand public'.


Pour le quatrième trimestre, il attend ainsi un chiffre d'affaires autour de 35 millions d'euros et un taux de marge brute stable en base annuelle, sans dégradation additionnelle du marché des drones grand public.


Sur le trimestre écoulé, Parrot a vu sa perte nette part du groupe multipliée par 3,7 à 51,8 millions d'euros, impactée par une dépréciation d'écart d'acquisition, pour une marge brute en deçà de ses attentes à 21% et un chiffre d'affaires en recul de 40% à 23,4 millions.


++++++++++++++++++++++++++++++++


Coté graphe : tous les indicateurs vont plonger au rouge vif. Et la fourchette baissière d'Andrews n'est pas rassurant du tout... Des ventes massives de dégagement devraient se poursuivre, hélas...


A ce rythme, ce sera une penny stock en 2019 d'es le premier semestre...

.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
09/01/2017 20:06:12
1
ATTENTION / Parrot : avertit sur ses ventes du 4e trimestre et se réorganise.

ça va pas être du bon effet sur la hausse...

Parrot a lancé lundi un avertissement sur ses résultats pour le quatrième trimestre 2016 et a dit dans le même temps qu'il lançait un plan de réorganisation de ses activités dans les drones pour le grand public.

Pénalisé par un contexte de sous-performance de ses drones grand public, le spécialiste des drones précise dans un communiqué avoir dégagé sur le quatrième trimestre un chiffre d'affaires d'environ 85 millions d'euros, inférieur à son objectif de 100 millions d'euros.

"La dynamique commerciale du quatrième trimestre dans les drones grand public n'a pu être atteinte qu'au prix de marges insuffisantes pour assurer une croissance rentable de cette activité à moyen et long terme", souligne Parrot.

Le groupe a du coup décidé de réorganiser ses activités de drones à destination du grand public pour adapter son offre de produits face à un impératif de réduction des coûts.

Il entend ainsi concentrer sa capacité d'innovation sur un nombre plus réduit de produits et redéployer son offre en s'appuyant sur ses drones professionnels dont l'activité continue quant à elle de progresser.
  
Répondre
whatelse whatelse
02/12/2016 12:04:28
0

Magouilles, magouilles.
Si vous avez remarqué, une semaine avant l'annonce des chiffres le titre a chuté grave. Après les chiffres grosse chute, normal. Et là hausse non justifiée, à moins que certains aient des informations sur 4eme trimestre et que les chiffres ou une nouvelles bonnes.
  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
21/11/2016 13:38:24
0
çà y est... on a entamé les 6 sous 7 euros...

Et c'est sans doute pas terminé car on n'arrive pas à rentrer la Keltner basse pour revenir se mettre au chaud et profiter d'un répit...

Direction 6 euros...

.
  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
15/11/2016 15:26:24
0
Regardez sur le Graphe ci-dessous dans les posts précédent le conseil d'achat d'Invest Securities...

Notons : "Invest Securities ramène son objectif de cours de 14,5 à 12,2 euros et réitère sa recommandation 'neutre' sur Parrot, 'malgré un potentiel de hausse conséquent (+61%) dans l'attente d'une meilleure visibilité sur le marché des drones grand public'.

C'est évidemment de très bon conseil, vu que même à 12.2 pour l'instant c'est trop cher car on ne sait pas où on va...



Message complété le 15/11/2016 15:28:07 par son auteur.

Ceux qui ont acheté et gardé le conseil sont à plus de 50 % de pertes...

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
14/11/2016 10:12:16
0
En toute logique, 100 Md'e de CA (estimation) pour le T4/2016 ne feront jamais 30 Millions d'euros de Revenu Net car on a 30 100 939 titres pour le capital social. Cette remarque sous-tend donc que l'on restera donc en annuel avec un Résultat net négatif > à -2.00 euros....

.
  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
14/11/2016 10:06:07
0
Poursuite de la chûte en vue...

La publication trimestrielle de ce matin montre un CA toujours limité en net repli passant de 77.8 à 58.4 Md'e soit une baisse en annuel de -24.94%...

Sans surprise, la marge brute chute, l'EBIDTA aussi et le résultat net est aux oubliettes à -0.86 euros par titres. Si on rajoute la perte semestrielle de -2.22, on arrive à une perte sur 9 mois de -3.08 euros par titre...

On se garde dans ce communiqué de faire un amalgame des chiffres sur 9 mois afin de limiter la perception du naufrage actuel...

Le CA annuel sur 9 MOIS est en recul de -23% avec une accélération au troisième trimestre qui n'est pas bonne augure pour le 4 ème trimestre, mais si l'ensemble de la profession s'accorde à dire qu'il se sera bon. Cela permettrait de redresser la rentabilité en direction des -2 euros par titre.

Pour le T4, voir précédent post, on attend un CA autour de 100 Md'e stable... Ce qui serait déjà bien après une année très décevante... L'augmentation de Capital réalisée qui a dynamité le nombre de titres à la hausse, permet de diluer la perte par action qui serait sinon considérable et apporte une solide trésorerie qui, on l'espère, permettra de mettre en route des projets porteurs de croissance et de persistance et de renouvellement de marché...

Avec ces piètres performances financières, vous voyez bien que pour l'instant, on reste sur la déception d'autant que certains analystes malveillants ont continuer de prôner l'achat générant de la déconvenue à la déconvenue.

Depuis un an, le titre n'est plus à la fête après sur son survol des cours vers 40 euros : on a perdu près de -81% en ligne droite... Cette déconvenue de marché du Drône rappelle furieusement la chûte internet au début 2000 après un engouement au delà du raisonnable... Il convient toutefois de préciser que Parrot pourrait se redresser bien plus rapidement que les fameuses sociétés nées de l'internet car il y a moins de concurrence...

Direction 5.65 euros (Support)....
.


  
Répondre
Augustus Augustus
12/11/2016 11:09:32
0
Le cours semble se diriger vers ses plus bas historique avec ce fameux gap


Humble avis rien d'autre
  
Répondre
CRI74 CRI74
11/11/2016 22:28:01
0
Personne ?
+ de 200m€ de chiffre d'affaires malgré tout !
Problème , l'irruption des chinois sur le marché particulier , concurrents frontaux de Parrot .
  
Répondre
fipuaa fipuaa
11/11/2016 21:47:40
0
la bulle a été créée de toute pièce ! Les drones devaient se vendre comme des petits pains tellement s'était génial et puis quoi? Je ne connais personne qui en possède un! A quoi me servirait un drone? Je n'ai jamais cru à ce développement,la bulle se dégonfle rien de plus normal !
  
Répondre
CRI74 CRI74
11/11/2016 21:42:19
0
Les drones explorent ..... les profondeurs !
Bien lourde la sanction ?
  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
11/11/2016 18:47:30
0
Nouveau plus bas à 7.71 et en "Double échec baissier...

Le titre en 4 séances vient d'échouer sur le support oblique :
- à rester au dessus du support
- à Remonter au dessus du support qui plus est lors d'une séance de jour férié...

Retour baissier sous le support et poursuite de la baisse sont donc à prévoir...

.
  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
07/11/2016 14:53:37
0
De mal en pis...

Des nouvelles du RSI, qui persiste à se prendre pour le Nautilus...

C'est sûrement pas fini... Chaque coup de grisou sur la bourse la fait baisser.

.
  
Répondre

Forum de discussion Parrot

202002171903 523665
ebook Téléchargez gratuitement le guide "3 actions de nos experts pour 2021"

Analyser les opportunités actuelles, repérer les entreprises à fort potentiel, etc.