OK
Accueil  > Communauté   > Forum CAC 40

Rapport Spinetta: vers une nouvelle bataille du rail, estime la presse

Cours temps réel: 4 933,34  0,90%

PX1


CRI74
16/02/2018 21:25:18
1
Non Wayne , ce n'est pas le tout TGV , une invention de journalistes .
.
En fait , c'est la structure de production qui a fondamentalement changé vers 2000 avec une spécialisation à outrance des métiers .
C'est tout simplement devenu ingérable et la moindre contrainte (gros retard , panne , incident lourd ,météo , etc ...) souvent d'origine externe affecte fortement le service . Il faut trouver conducteur , contrôleur , locomotives et voitures dédiés à la ligne affectée pour couvrir l'anomalie .
Bien entendu, c'est à peu près impossible même si on a ce qui faut de disponible à côté ....mais pas attribué à ce service !


Cela représente environ trois quart des problèmes rencontrés , mais quel bazar au final .


Le TGV n'a rien à voir là dedans , lui dont la construction des lignes et leur entretien ampute le budget infrastructure (SNCF réseau ) mais pas SNCF mobilité qui assure le service aux voyageurs

Message complété le 16/02/2018 21:29:00 par son auteur.

La seule incidence serait l'entretien à minima des petites lignes régionales qui impose dans certains cas extrêmes de limiter les vitesses et allonger les temps de parcours .
Par contre , il fût un temps pas si lointain où les vitesses étaient limitées sur voies renouvelées pour ne pas "user les rails"
On rêve !

  
Répondre
Waine 70
16/02/2018 19:48:17
0
Dans mon cas,




c'est bien la dégradation des conditions qui m'a fait arrêter de prendre le train, en plus de l'augmentation du prix du billet qui devenait ainsi injustifié.


Le basculement au "tout TGV" en est la cause.


D'ailleurs, quelqu'un sait il ou en est le projet Bordeaux/Toulouse à 15 milliards de déficit en plus ? ...
  
Répondre
CRI74
16/02/2018 18:39:06
1
https://www.publicsenat.fr/article/politique/sncf-les-senateurs-tres-inquiets-sur-les-fermetures-des-lignes-deficitaires-82864
Ce qui donne un aperçu de la pertinence des propositions du rapport

Message complété le 16/02/2018 19:00:19 par son auteur.

S'agissant d'un service public responsable de la desserte du territoire inscrite dans la constitution (mais oui Mrs Macron et Spinetta ) , il va de soi que les lignes de désenclavement sont loin d'être rentables .
Mais l'important demeure que la balance nationale soit positive et au niveau de SNCF mobilité , c'est le cas .==> http://www.sncf.com/fr/finance/a-la-une

Par contre , l'endettement et le profond déséquilibre affectent lourdement SNCF réseau (ex RFF ) , hérités ds investissements sur fonds propres dans les premières lignes TGV

  
Répondre
L0VE
16/02/2018 13:13:34
1
3 box de déshabillage rhabillage, 3 infirmières ... ça va intéresser bubu

Message complété le 16/02/2018 13:18:42 par son auteur.

l’enfumeur des biotechs .. (;o))

  
Répondre
JCROIPLU
16/02/2018 13:08:28
0
Salle d'attente du médical: environ 30 chaises à disposition, 3 box de déshabillage rhabillage, 3 infirmières chargées des soins biométrie et secrétariat....
Ah ça j'en ai entendu des plaintes et des plaintes et des plaintes sur ce qui ne marchait pas en interne!!!!!

Peut-être qu'il faudrait faire quelque chose non?
Mais pas en réformettes comme dab.


  
Répondre
CRI74
16/02/2018 13:07:44
0
Délégué CGT recruteur ...
Toujours dans l'enfumage mon gars !
  
Répondre
L0VE
16/02/2018 12:40:30
2
j'ai failli travailler a la sncf ..


je dis au recruteur .. je peux commencer demain!!
lui !! je suis délégué CGT impossible demain ..j'ai une réunion pour décider de la prochaine grève


moi !! alors après demain !!
pas possible je défile pour les sans papiers ..



moi !! bon ben alors vendredi !!
lui !! vendredi on termine à 12h30 .. tu vas pas te déplacer pour 2h30 ..viens lundi à ce moment là!!... mais attend je regarde mon planning désolé ..lundi réunion avec la direction pour un camarade en arrêt de travail depuis 2 ans tendinite au bras droit .. ce c!! c'est fait choper a faire de la muscu en salle des cheminots


moi bon alors mardi prochain
lui impossible mardi prochain grève pour revendiquer un 15 eme mois.. viens plutôt mercredi à 9H30 pour le casse croûte on commence à 9 mais pour une demi heure !!(;o))





  
Répondre
CRI74
16/02/2018 11:34:14
0
Banques et télécoms par ex : résultats particulièrement probants , non , en "service" et coût pour le client !!!
  
Répondre
JCROIPLU
16/02/2018 11:31:39
3
Ils se servent de la France pour "vendre" à l'étranger leurs expérimentations locales.
Ils se foutent des Français qui vont au travail le matin et qui rentrent épuisés le soir.
Heureux sont ceux qui peuvent prendre leur voitures.
Ils n'écoutent rien des usagers et n'écoutent que l’État et ses projets pour revendre à l’international. "Cocorico" !!!!!
Le privé ne marche que si c'est entièrement privatisé et avec à la tête un gars de très haut niveau.
Donc faut tout casser.
  
Répondre
CRI74
16/02/2018 11:20:53
0
@JCROIPLU
"J'ai travaillé à la SNCF, et en tant que Médecin j'ai fais une étude des accidents de travail des cheminots même ....alors je connais de l'intérieur au minimum "quelques problèmes" avec des milliers de consultations de cheminots et d'écoute de leurs plaintes de boulot..."
.
Eh bien , vous devriez donc savoir que les remèdes que vous écrivez n'ont aucune chance d'améliorer en quoi que ce soit le service rendu , bien au contraire , ayant touché du doigt la spécificité du ferroviaire (SNCF ou pas d'ailleurs )
.
J'espère que vous êtes conscient , même sans avoir été intégré directement dans l'opérationnel , que la structure de fonctionnement actuelle modifiée dans les années 2000 est la principale responsable des problématiques rencontrées par les clients et que statut et retraites n'ont rien à voir la dedans d'autant que le régime de retraite est le plus équilibré des régimes dits spéciaux (source cour des comptes )

Message complété le 16/02/2018 11:31:18 par son auteur.

Celle là j'adore : "Avis aux voyageurs : de fortes perturbations ne sont pas à exclure sur les lignes de la SNCF dans les mois à venir !" annonce en guise de conclusion Claude Mislin, des DNA.
Ne vous inquiétez pas , l'état ferme les lignes . Qui perturbe le plus ?

  
Répondre
CRI74
16/02/2018 10:18:34
1
Jcroiplu et les autres .
Voilà une photo de la nouvelle ligne TGV , de son raccordement à Poitiers .
Même pour un non expert , il est flagrant de constater que l'ampleur des travaux est au minimum deux fois plus importante que nécessaire . (un rond point sur compte LGV dont on se demande à quoi il sert , le nombre de piliers deux voire trois fois trop nombreux , des terrassements inutiles et surtout , un choix de tracé qui coûte trois fois plus cher (voir carte Google) que ce qui aurait été pertinent .
Sur ce seul point géographique , on doit friser les 400m€ ou 500m€ de trop .Ne cherchez pas ailleurs les problèmes d'endettement d'autant plus qu'il s'agir d'un PPP avec ...Vinci !

Message complété le 16/02/2018 18:20:48 par son auteur.

Pour préciser : à 2 kms plus au nord , à droite de la photo , une ligne existante part de la ligne classique au premier plan et passe sous les viaducs au fond à droite .
Tout ce raccord est donc inutile . Il suffisait d'utiliser les emprises afin d'en faire un raccordement LGV - ligne classique bien moins cher . Un saut de mouton d'une voie était simplement nécessaire plus une estacade pour franchir le dénivelé .(- 1 viaduc , -1 tunnel et ses terrassements , - 2 sauts de mouton pharaoniques )

  
Répondre
JCROIPLU
16/02/2018 10:13:19
0
J'ai travaillé à la SNCF, et en tant que Médecin j'ai fais une étude des accidents de travail des cheminots même ....
alors je connais de l'intérieur au minimum "quelques problèmes" avec des milliers de consultations de cheminots et d'écoute de leurs plaintes de boulot...

(Si tu veux je puis te dire l'accident de travail le plus fréquent et où).
  
Répondre
CRI74
16/02/2018 09:56:28
0
Avant d'en parler , faudrait-il encore connaître l'entreprise .
Et parmi les beaux parleurs , y compris dans les hautes sphères , on n'en connaît qu'un listing impressionnant d'idées reçues qui n'ont rien à voir avec le fonctionnement réel .
Donc , tout ce que vous pourrez dire sur les mesures sensées être efficaces seront absolument sans fondement .
A commencer par une privatisation qui résoudrait l'ensemble des problèmes !!!
Je vois bien les trains privés survoler les voies saturées , échapper aux incivilités qui bloquent les trains , aux intempéries , aux pannes , aux suicides , aux personnes réfractaires qu'il faut sortir de force (donc attendre la police ), aux travaux de voies , etc ....
Ce n'est pas sérieux !!!
De plus , qu' on regarde la "réussite flamboyante" des ex services publics .Un état de délabrement avancé qui n'a plus rien de "service" , encore moins de considération publique .
C'est malheureusement avec de telles idées (absurdes) populistes qu'on arrive à casser les vraies entreprises de service .
Cependant , on doit améliorer fortement le fonctionnement et cela passe justement par une meilleure structure des métiers , elle même volontairement cassée pour accélérer la privatisation
Si vous en êtes content , dites le haut et fort , ça devrait déteindre sur l'ambiance générale !

Message complété le 16/02/2018 10:06:27 par son auteur.

Le pire c'est que dans ce rapport Spinetta , aucune mesure concrète ne va dans le sens d'une amélioration rapide du service .
Forcément , on constate d'ailleurs la même lacune dans les commentaires de journalistes , ils ne connaissent pas plus l'un que l'autre le fonctionnement réel .
A croire que le statut met de l'huile sur les rails pour bloquer les trains en gare .
Comment peut -on sortir de telles âneries à un tel niveau ?

  
Répondre
JCROIPLU
16/02/2018 09:22:53
1
Il faut:

mettre la SNCF en faillite
(donc tous au chômage)
changer de nom de société qui rappelons le, à eu un rôle participatif non négligeable, dans certains convois....

Prendre de nouveaux cheminots qui accepterons le nouveau CDI, adapté au monde actuel .
Les anciens cheminots seront prioritaires pour les nouvelles embauches.
Faire un grand plan d'investissement à la Trump.
Sortir l’État de cette nouvelle société.

Sans cela strictement aucun changement majeur, toujours pareil pendant encore des décennies.
  
Répondre
OCEBEN
16/02/2018 09:13:34
2
La CGT a exercée une dictature stalinienne sur la SNCF depuis des années.
Tous les gouvernements jusqu'ici n'ont pas eu le courage de prendre les mesures nécessaires pour moderniser et sauver cette entreprise.
Aujourd'hui nous ne pouvons que constater le "gachis".
  
Répondre
OCEBEN
16/02/2018 09:13:34
0

L'ancien patron d'Air France Jean-Cyril Spinetta donne une conférence de presse à Paris le 15 février 2018 (AFP/Archives/ERIC PIERMONT)

Le rapport de Jean-Cyril Spinetta sur l'avenir des chemins de fer français remis jeudi au Premier ministre dresse un constat accablant et propose des mesures décapantes qui pourraient relancer une bataille du rail, estime vendredi la presse.

"Le rapport n'invente rien sur les dysfonctionnements et recommande avec les formes un big bang. Le statu quo reviendrait à conduire la SNCF au terminus, sur une voie de garage sans issue ni signalisation", résume Hervé Chabaud, de l'Union/L'Ardennais.

"Après un constat accablant", ce document, qui préconise de profondes réformes de la SNCF, en particulier une transformation en société anonyme et la fin du statut de cheminot à l'embauche, "ne propose rien de moins que de révolutionner la SNCF", analyse Daniel Muraz dans le Courrier Picard.

"Le train d’enfer des réformes macroniennes touche désormais... la SNCF", ironise Laurent Joffrin, dans Libération qui parle de "pistes explosives". Le directeur de la rédaction de Libé reconnaît qu'"il fallait faire quelque chose".

Pour le Parisien, c'est "un vrai séisme". "Un traitement de choc" pour les Echos dont l'éditorialiste, Guillaume Goubert, relève "des propositions assez décapantes".

"L’heure est désormais venue de faire entrer la vénérable SNCF dans l’ère de la modernité libérale", assène Alain Dusart, de l'Est Républicain. Car "le constat est inquiétant et le diagnostic est sans appel", souligne Gaëtan de Capèle, dans Le Figaro.

Pour Patrice Moyon, de Ouest-France, "le gouvernement ne peut pas reculer" mais il "va devoir jouer les démineurs, les syndicats de cheminots sont déjà sur le pied de guerre".

- 'Une collision frontale'


Un TGV gare de l'Est à Paris le 15 février 2018 (AFP/Archives/LUDOVIC MARIN)

"Pas la peine de coller son oreille sur les rails, comme dans les vieux westerns, pour savoir ce qui va se produire à la SNCF : une bonne collision frontale", prévient Michel Klekowicki, du Républicain Lorrain.

"Les syndicats de la SNCF ont toujours su jouer du rapport de force pour préserver les avantages liés à leur statut", rappelle Jean-Louis Hervois, dans la Charente Libre.

"On connaît la susceptibilité du personnel" de la SNCF, écrit Jean-Michel Bretonnier, dans La Voix du Nord. Bref, "La bataille du rail est relancée", s'alarme Eric Marty, du Midi Libre.

"Une nouvelle bataille du rail" déjà envisagée par Patrick Apel-Muller, dans l'Humanité, qui "devra associer le personnel de la SNCF et les usagers qui ne veulent pas être réduits au rang de clients".

"Avis aux voyageurs : de fortes perturbations ne sont pas à exclure sur les lignes de la SNCF dans les mois à venir !" annonce en guise de conclusion Claude Mislin, des Dernières Nouvelles d'Alsace.

© 2018 AFP

  
Répondre

Forum de discussion CAC 40

201802162125 618735
Ma liste