OK
Accueil > Communauté > Forum Alpes (compagnie)

Compagnie des Alpes - News - Reco

Cours temps réel: 12,42  0,49%



Ptitchat72 Ptitchat72
16/06/2021 19:09:47
0

En cours d'étude... (elle pourrait bien nous servir d'exemple)

L' Ak n'étant pas finie, la descente en cours a encore du potentiel plausible.

bref pour le moment mode "couteau qui tombe".

A titre personnel, ce qui m'intéresse est d'essayer de comprendre la structure débutant en 2018 avec ses différentes phases en place.

Confinement Printemps 2020 point bas / sell-off comme certains peuvent le dire !?

hum .. et bien pas pour tout le monde assurément !


Une fois la perfusion débranchée et où il faudra bien remettre de l'argent dans les caisses, cela risque de piquer sur plusieurs sociétés. je parle même pas de Pierre et Vacances, je pense notamment aux équipementiers aéronautiques (Figeac, Latécoère, Etc etc) par exemple.

L'exercice va pas être simple entre :

de meilleures nouvelles "économie réelle" + comparatif N-1 et la bourse avec ses anticipations N+1. Tsss



  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
09/06/2021 15:01:07
0

09/06/2021 | 11:27

Paris (awp/afp) - La Compagnie des Alpes a lancé mercredi une augmentation de capital de 231 millions d'euros dans le but de "retrouver une flexibilité financière compatible avec ses ambitions de croissance", selon des informations publiées sur son site.
Le leader mondial de l'exploitation des domaines skiables, qui gère aussi des parcs de loisirs dont le Parc Astérix, avait annoncé le 31 mai, lors de ses résultats semestriels, qu'il envisageait une telle opération.

Lors des six premiers mois de son exercice décalé (octobre 2020-mars 2021), le groupe n'a enregistré qu'une faible activité en raison des restrictions sanitaires liées au Covid-19. Sur cette période, le chiffre d'affaires s'est élevé à 31,5 millions d'euros, contre 470,5 millions d'euros un an plus tôt.

Le prix de souscription de l'augmentation de capital a été fixé à 9,40 euros par action nouvelle, soit une décote de 55,9% par rapport au cours de clôture du 7 juin, précise le groupe. La souscription sera ouverte du 14 au 23 juin, avec un droit préférentiel pour les actionnaires existant.
A titre indicatif, un actionnaire détenant 1% du capital de la société avant l'émission et ne souscrivant pas à celle-ci verrait sa participation réduite à 0,50% du capital, indique la Compagnie des Alpes.

Le groupe précise que le montant total des engagements de souscription des actionnaires existants s'élève à 144,6 millions d'euros, "soit au moins 62,6% de l'opération".
L'objectif est "d'exploiter pleinement le potentiel de reprise de l'activité dès la réouverture des sites", de "relancer la dynamique d'investissements" et de "renouer avec les niveaux d'activité et la trajectoire de croissance rentable d'avant crise".

Message complété le 09/06/2021 15:09:08 par son auteur.

-----------------
Partie d'un autre article :

Visant à investir 200 millions d'euros (incluant le rattrapage d'investissements décalés pendant la crise) en moyenne sur chacun des exercices allant de 2021-2022 à 2024-2025 , le groupe a indiqué fin mai qu'il procèderait à une augmentation de capital de 230 millions d'euros environ (et qu'il maintiendrait la suspension du dividende pour l'exercice en cours).

Lancée ce mercredi, l'opération s'effectuera avec une forte décote. Le groupe émettra plus de 24,5 millions d'actions nouvelles au prix unitaire de 9,40 euros. Soit une décote de 55,9% par rapport au cours de clôture du 7 juin, le prix à payer pour maximiser les chances de faire le plein de souscription puisque d'ores et déjà la Compagnie des Alpes a reçu des engagements de ses principaux actionnaires sur plus de 60% du montant visé.

En pratique, toute personne se trouvant actionnaire à la clôture ce jeudi recevra un droit préférentiel de souscription (DSP) pour chaque action détenue. Il faudra ensuite exercer, entre le 14 et le 23 juin, 1 DPS pour souscrire à 1 action nouvelle au prix décoté de 9,40 euros. Les DPS seront cotés distinctement entre le 10 et le 21 juin, pour permettre à ceux ne souhaitant pas participer à l'augmentation de capital d'être dédommagés pour la dilution occasionnée en revendant leurs droits, et inversement à ceux voulant souscrire davantage que leur quote-part d'acquérir des DPS supplémentaires (il est aussi possible de souscrire en partie et vendre une partie de ses droits, y compris en faisant une opération "blanche").

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
25/03/2021 19:18:41
0

25/03/2021 | 18:32

A l’occasion de l’Assemblée Générale Mixte des actionnaires, Dominique Marcel, le PDG de la Compagnie des Alpes, est revenu sur l’activité économique de l’exploitant de domaines skiables et de parcs à thèmes. Pour les Parcs de loisirs, le groupe avait indiqué le 21 janvier dernier qu’à cette date le manque à gagner au niveau de son activité depuis le début de la saison s’élevait à plus de 50 millions d’euros par rapport à l’exercice 2018/2019.

En prenant désormais en compte le fait que la grande majorité des sites seront restés fermés pendant tout le 2ème trimestre (seuls Chaplin's World et Grévin Montréal sont aujourd'hui ouverts) ce manque à gagner total s'élève à environ 65 millions d'euros. De plus, la fermeture de l'ensemble des sites sur la totalité du mois d'avril générerait un manque à gagner supplémentaire d'environ 40 millions d'euros en termes de chiffre d'affaires.

Concernant les Domaines skiables, l'activité est toujours à l'arrêt et il est maintenant fortement probable qu'elle le restera jusqu'à la fin de la saison d'hiver 2021. Comme indiqué précédemment, le groupe confirme que la non-ouverture des domaines skiables jusqu'à la fin de la saison d'hiver, représente un manque à gagner , depuis le début de l'exercice, de l'ordre de 400 millions d'euros, soit près de 99% du chiffre d'affaires réalisé par cette business unit lors de l'exercice 2018/2019 (hors station des 2 Alpes), dernière année de référence sans impact de la crise sanitaire.

Au total, la Compagnie des Alpes serait en mesure de compenser par une réduction de ses charges d'exploitation le manque à gagner au niveau du chiffre d'affaires cumulé de ses deux activités principales (Domaines skiables et Parcs de loisirs) à hauteur d'au moins 30% (hors dispositif d'indemnisation) contre une fourchette de 25% à 30% indiquée précédemment.

Concernant le dispositif d'indemnisation de l'activité Domaines skiables, la Commission européenne a annoncé dans un communiqué publié le 19 mars dernier, donner son accord pour la mise en place d'un régime d'aides français visant à indemniser les exploitants de remontées mécaniques pour les dommages subis en raison des mesures restrictives prises par le gouvernement pour limiter la propagation de la pandémie de Covid-19. Cet accord couvre la période allant du 1er décembre 2020 jusqu'au 30 avril 2021.

Cette compensation partielle du préjudice subi a fait l'objet d'un Décret n°2021-311 publié aujourd'hui. L'assiette et les modalités de calcul du chiffre d'affaires devraient encore être précisées. En complément de ce qui a été annoncé à l'assemblée générale de la société et sur la base des informations à ce jour, la société estime que l'impact net sur les cash flows avant impôts serait de l'ordre de 150 à 160 millions d'euros, ce qui est à rapprocher de la perte de chiffre d'affaires sur l'activité Domaines Skiables d'environ 500 millions d'euros depuis mars 2020.

La société attire toutefois l'attention des investisseurs et actionnaires sur le caractère préliminaire de cette estimation qui fera l'objet d'informations complémentaires le moment venu.

Enfin, compte tenu du contexte sanitaire et des éléments précités, le groupe envisage dorénavant une enveloppe annuelle d'investissements autour de 140 millions d'euros (contre une fourchette de 120 à 160 millions d'euros indiquée précédemment). Ce montant reflète un effort d'accompagnement appuyé pour relancer l'activité dans les territoires où elle est implantée.

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
23/02/2021 18:55:55
0

#Déconfinement

  
Répondre
Ribo Ribo
21/03/2019 10:51:48
0

21/03/2019 | 09:55 CDA : Portzamparc toujours à l'achat après Familypark

Spécialiste des 'smidcaps' parisiennes, Portzamparc confirme son conseil d'achat sur l'action Compagnie des Alpes (CDA) après que le groupe de loisirs a annoncé l'acquisition de Familypark. Fixé à 32,5 euros, l'objectif de cours augure d'un potentiel de hausse de plus de 30%.

CDA a en effet annoncé hier la réalisation de l'acquisition de Familypark, présenté comme le 'premier parc de loisirs autrichien' qui en 2018 a enregistré un CA de 19,1 millions pour un EBITDA de 6,8 millions. La cible est valorisée selon une valeur d'entreprise de 72,5 millions d'euros. L'opération s'annonce relutive sur la marge d'EBITDA de la division (BU) Destinations de loisirs de CDA.

A 10,6 fois, le ratio de valeur d'entreprise / EBITDA paraît 'élevé en première lecture', reconnaît Portzamparc. 'Mais nous comprenons de notre échange avec le management que les besoins en (investissements) sur ce site (périmètre en activité) seront nettement inférieurs à la moyenne de la BU sur les prochaines années, que l'environnement concurrentiel de la région est quasi nul et que le site offre un potentiel de développement important', ajoutent les analystes.

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés

  
Répondre
Ribo Ribo
20/03/2019 18:22:48
0

20/03/2019 | 17:58 Cie des Alpes : acquisition du 1er parc de loisirs autrichien

La Compagnie des Alpes annonce avoir réalisé l'acquisition de 100% des parts de Familypark, le 1er parc de loisirs autrichien.

Le parc est situé dans la région touristique du lac de Neusiedl à moins d'une heure du centre de Vienne.

Familypark a réalisé un chiffre d'affaires de 19,1 ME et un EBITDA de 6,8 ME au cours de l'exercice 2018. Il a accueilli 716 000 visiteurs, dont environ 30% de Hongrois et de Slovaques.

Le montant de l'acquisition fait ressortir une valeur d'entreprise de 72,5 ME.

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

  
Répondre

Forum de discussion Alpes (compagnie)

202106161909 684506
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.