OK
Accueil > Communauté > Forum Pierre Vacances

Pierre et vacances

Cours temps réel: 6,70  -0,89%



Almas Almas
10/03/2022 11:23:03
0

Cours temps réel: 6,11 -1,45%


Pierre & Vacances: accord conclu pour la restructuration

https://www.abcbourse.com/marches/pierre-amp-vacances-accord-conclu-pour-la-restructuration_559573

  
Répondre
Almas Almas
09/03/2022 10:23:10
0

Cours temps réel: 6,90 11,29%

https://www.youtube.com/watch?v=oeCM3V2lqfw

  
Répondre
Almas Almas
08/03/2022 18:11:39
0

Pierre & Vacances (+ 31,91% à 6,20 euros)

Pierre et Vacances S.A., holding du groupe Pierre & Vacances – Center Parcs, a rappelé lundi avoir conclu le 17 décembre dernier un accord d'exclusivité avec un groupe d'investisseurs composé d'Alcentra, de Fidera et d'Atream dans la perspective du renforcement de ses fonds propres. " Les négociations ont abouti à des avancées très significatives entre les parties concernées sur l'essentiel des points en discussion, dans l'objectif de parvenir à un accord final dans les tous prochains jours ", avait alors expliqué le groupe.

© AOF 2022

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
31/01/2022 19:00:27
0

La mise à mort est repoussée.

---------------------

31/01/2022 | 18:41
Dans le cadre de son processus d’adossement, Pierre et Vacances S.A (Paris:VAC), holding cotée du groupe Pierre & Vacances –Center Parcs (le « Groupe PVCP »), a conclu le 17 décembre 2021 un accord d’exclusivité jusqu’au 31 janvier 2022 avec un groupe d’investisseurs composé (i) d’Alcentra Limited (également créancier financier du Groupe PVCP), (ii) de Fidera Limited (également créancier financier du Groupe PVCP), et (iii) d’Atream (également bailleur institutionnel du Groupe PVCP) (ensemble les « Investisseurs »).

Cet accord d’exclusivité fait suite à la remise d’une offre ferme par les Investisseurs le 8 novembre 2021, amendée le 23 novembre 2021, laquelle a été prorogée jusqu’au 31 janvier 2022 dans le cadre de la signature de l’accord d’exclusivité (l’« Offre Ferme »).
Afin de permettre la finalisation des discussions en cours et la conclusion d’un accord ferme liant les parties concernées, les Investisseurs et les principaux créanciers du Groupe PVCP, les Investisseurs ont prorogé l’Offre Ferme au 18 février 2022 et le Groupe PVCP et les Investisseurs ont corrélativement prorogé la durée de l’accord d’exclusivité jusqu’à cette date.

Dans l’intervalle, le Groupe PVCP confirme avoir obtenu les avis des institutions représentatives du personnel concernées sur l’opération d’adossement envisagée.

Pour connaitre les principaux termes et conditions de l’opération envisagée de renforcement de ses fonds propres, le Groupe PVCP renvoie au communiqué de presse en date du 20 décembre 2021 et communiquera ultérieurement sur les détails additionnels de l’accord ferme quand il sera conclu.

  
Répondre
philiberts philiberts
21/01/2022 09:25:56
0

Ca vaut peut être que 0.7 € mais ce matin je me suis fait un 7%

  
Répondre
philiberts philiberts
19/01/2022 12:39:36
0

A 12h06 un bel ordre

Demain CA


  
Répondre
philiberts philiberts
09/01/2022 16:42:56
0

Allez que ca saute

Direction 12

Actionnaire

  
Répondre
fipuaa fipuaa
06/01/2022 10:12:35
0

que se passe t-il?

Pas un secteur à prendre en bull amha

  
Répondre
Luncyan Luncyan
05/01/2022 18:29:03
0

Bon on peut toujours prendre des put ? :D

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
05/01/2022 18:21:25
0

Le quoi qu'il en coute à son paroxysme !!! è-é


05/01/2022 | 17:27
C’est une première qui pourrait bien faire office de précédent. L’Etat pourrait en effet devenir actionnaire indirect d’une société via la restructuration d’un PGE. Selon les Echos, c’est ce qui se profile à l’horizon pour Pierre et Vacances (+6,07% à 6,81 euros). Sur la base de plusieurs sources non identifiées, le quotidien économique explique qu’il serait prévu actuellement que le PGE soit converti en capital à hauteur de 90% pour l'Etat. Ce sont les banques qui détiendraient formellement ces actions, mais dans l'intérêt de l'Etat.

Il pourrait aussi être question de faire appel à un tiers, un fiduciaire qui s'en chargerait, ajoute le journal.


  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
20/12/2021 15:03:30
0

C'est la banqueroute...

reste plus qu'à sauver quelques meubles !!!

-------------------------

20/12/2021 | 14:21
Paris (AFP) -- Très affecté par la crise sanitaire et plombé par une dette massive, le numéro un européen des résidences de loisirs Pierre et Vacances-Center Parcs s'achemine vers un accord, confiant son destin à trois investisseurs qui vont ravir à son fondateur, Gérard Brémond, le contrôle du groupe.

Lundi l'entreprise, qui compte 12.000 salariés et possède les marques Pierre et Vacances, Center Parcs, Maeva et Adagio, a annoncé avoir conclu un accord d'exclusivité de négociations jusqu'au 31 janvier avec un consortium d'investisseurs composé de ses créanciers Alcentra et Fidera et de son bailleur Atream - propriétaire de quatre Center Parcs en Europe et une résidence Pierre & Vacances en France -, pour une recapitalisation et une importante conversion de dettes.

L'opération, qui a reçu un accord de principe des principaux créanciers financiers, prévoit une injection de 200 millions d'euros de fonds propres et un "désendettement massif" via la conversion en capital de plus de "551 millions d'euros de dettes", dans les prochains mois.

Cela vise à "effacer le coût terrible de la crise sanitaire" pour le groupe, a déclaré à l'AFP son fondateur Gérard Brémond, 84 ans, détenteur de 49,6% du capital via la holding familiale Siti, et qui tomberait à "environ 4%", a-t-il précisé.
"Le principal pour moi était de sortir le groupe du cataclysme" provoqué par le gel de l'activité dû à la pandémie, a-t-il dit, ajoutant: "ma priorité était moins mon devenir financier personnel que le maintien de la pérennité du groupe".
L'accord devra être approuvé lors d'une assemblée générale des actionnaires convoquée après l'AG annuelle prévue le 10 février.
A l'issue de l'opération, les actionnaires actuels verraient leur participation fortement diluée: ils n'auraient plus que "2,1% à 16,4%" du capital, contre "42,6% à 56,8%" pour les investisseurs - hors détention de capital au titre de créances.

Coté en Bourse depuis 1999, le groupe déficitaire depuis dix ans avait un besoin urgent de capitaux frais. Il a accumulé 677 millions d'euros de pertes sur ses deux derniers exercices, la pandémie de Covid-19 ayant fortement amputé son activité et fait grimper sa dette brute à 1,1 milliard d'euros.

- 54 ans de pilotage du groupe -
Dans l'opération envisagée, M. Brémond, deviendrait "conseiller spécial" du groupe, pour "accompagner sa transition pendant 3 à 4 ans", a-t-il précisé. Il bénéficierait à ce titre d'une attribution gratuite d'actions de préférence convertibles en actions ordinaires.
Puis il prendrait la tête d'une nouvelle société immobilière, dont il serait actionnaire à hauteur de 70% (Atream et le groupe détenant chacun 15%), qui "préparerait tous les dossiers d'investissement futurs" du groupe, a-t-il expliqué, en collaboration avec une foncière, qui reste elle aussi à créer et qui détiendrait les murs des résidences et cottages à venir.
"Je suis très content d'accompagner le groupe, même avec des responsabilités moins larges, sur les thèmes qui m'intéressent le plus: la stratégie et l'immobilier", a affirmé M. Brémond.
Avec Pierre et Vacances, Gérard Brémond a inventé le concept de la "nouvelle propriété", où des particuliers achètent à bon prix des appartements qu'ils confient au groupe pour la location, "à la mer et à la montagne" (Ménuires, Val d'Isère, Juan-les-Pins, Sainte-Maxime...), tout en se réservant des droits de séjour.

Il avait racheté Center Parcs en 2003.

Après avoir présidé aux destinées de son groupe depuis 54 ans et vu défiler cinq directeurs généraux en 15 ans, M. Brémond devra donc passer la main, et l'investissement par des particuliers, un modèle qui a aujourd'hui du plomb dans l'aile, ne devrait "plus être d'actualité" à l'avenir.

L'opération, soumise à des conditions suspensives - l'Autorité des marchés financiers devant permettre de déroger à l'obligation de déposer une offre publique obligatoire, notamment -, prévoit une nouvelle gouvernance, avec un conseil d'administration présidé par Franck Gervais, actuel directeur général.

Depuis février, dans le cadre d'une procédure de conciliation, le groupe avait obtenu un financement-relais de 300 millions d'euros et convaincu 80% de ses propriétaires individuels d'abandonner 5 mois de loyers non perçus pendant la crise.

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
03/12/2021 07:21:16
0

Ce jeudi 2 décembre, Franck Gervais, directeur général du Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs

Vidéo : https://www.bfmtv.com/economie/replay-emissions/le-grand-journal-de-l-eco/pierre-vacances-joue-sa-survie-02-12_VN-202112020450.html

  
Répondre
Ribo Ribo
28/11/2021 15:33:09
0

@Dubaisan ► voir en MP

  
Répondre
Dubaisan Dubaisan
28/11/2021 14:40:31
0

Merci Fipuaa, mais je ne peux accéder à l'article...peux-tu me l'envoyer en MP si ça ne te dérange pas?

  
Répondre
fipuaa fipuaa
28/11/2021 12:22:28
0

salut Dubaisan

https://www.lemonde.fr/international/article/2013/08/01/vacances-la-deferlante-chinoise_3456099_3210.html

je sais que c'est une info d'un journal mainstream mais il y a des données incontestables qui font mal

c'est ce qui nous attend et ça va drôlement modifier la donne du domaine des loisirs!

  
Répondre
Dubaisan Dubaisan
28/11/2021 12:11:44
0

Quel rapport entre "Pierre et vacances" et le "crédit social", expression jusqu'ici utilisé pour désigner le système mis en place en Chine?

  
Répondre
fipuaa fipuaa
28/11/2021 11:54:49
0

baisse comme je le voyais, la sortie de ce biseau haussier ne s'est pas produite

pas d'espoir avec le "crédit social" que la population accepte, ce sont des boites qui vont fortement baisser pour pas dire disparaitre !

des vacances pour la population? ça va pas la tête, c'est pas ce qu'on est en train de nous construire ! Bientôt le passe carbone le green passe nécessitera de posséder une très gros salaire pour monter dans un avion !

le seul espoir de ces boites est basé sur la "conso locale"

AMHA bien sûr

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
13/11/2021 19:26:42
0

Pierre & Vacances : un seul candidat pour la recapitalisation ?

Boursier.com Il y a 21 heures

Une seule offre ferme aurait été déposée pour recapitaliser Pierre & Vacances Center Parcs (PVCP), ont indiqué vendredi soir 'Les Echos' sur leur site internet. Le numéro un européen des résidences de loisirs a besoin d'urgence de 300 à 400 millions d'euros pour renforcer ses fonds propres, après la crise du coronavirus qui a laminé son activité de locations d'appartements touristiques.

Alors que les candidats investisseurs avaient, de sources concordantes, jusqu'au 8 novembre pour déposer leur proposition respective, seul le groupement réunissant les fonds Alcentra et Fidera, et la société d'investissement Atream a concrétisé son intérêt pour la totalité du groupe, selon le quotidien économique. Bpifrance s'est vu proposé d'investir à leurs côtés, selon des sources.

Les autres candidats, dont le favori, le duo réunissant Certares, une société d'investissement spécialiste de l'univers du voyage, et Davidson Kempner, un poids lourd de l'investissement, auraient finalement renoncé au dossier. Certares et Davidson Kempner n'étaient intéressés que par le pôle Center Parcs, la pépite du groupe, une proposition jugée irrecevable par le groupe PVCP, selon 'Les Echos'.
Par ailleurs, le fonds Sixth Street Partners n'a pas non plus remis d'offre à ce stade, et n'aurait de toute façon pas l'intention de faire une offre sur l'ensemble du périmètre du groupe, selon les sources citées par le journal.

Interrogé par le quotidien, PVCP n'a pas fait pas de commentaire. Aucune date butoir n'a été communiquée officiellement et l'entreprise pourrait vouloir se donner la possibilité de susciter d'autres candidatures. L'objectif serait d'éviter un tête à tête avec le trio Alcentra-Fidera-Atream.

Une capitalisation boursière tombée à 90 millions d'euros
Selon un connaisseur du dossier, le manque d'offres globales témoigne de la complexité du dossier Pierre & Vacances Center Parcs. D'une part, le groupe supporte un total de dettes de plus de 1 milliard d'euros, et nécessite sans tarder une injection de fonds de l'ordre de quelque 300 à 400 ME afin de rembourser son financement bancaire obtenu au printemps (320 ME avec les intérêts). La solution passera donc avec une forte probabilité par de la conversion de dette en capital, et des abandons de créances. D'autre part, PVCP devra faire face au remboursement de son prêt garanti par l'Etat (PGE) de 240 ME, qui devra sans doute être restructuré.

Le cours de Bourse de PVCP a fondu de 38% depuis le début de l'année, ramenant sa capitalisation boursière à environ 90 millions d'euros. A l'issue de la future restructuration, la participation de son président fondateur Gérard Brémond, qui contrôle un peu plus de 49% du capital, devrait être fortement diluée.

  
Répondre
fipuaa fipuaa
26/07/2021 18:23:26
0

pris dans les vagues du chaos général actuel le CA va être en demi jauge lol (et le graphe aie aie!)

sur ce bonnes vacances quand même hein

  
Répondre
fassa fassa
25/06/2021 09:30:33
0

Hum comme une odeur de refinancement en vue compte tenu du secteur et de cette crise sans fin

  
Répondre

Forum de discussion Pierre Vacances

202203101123 691316
logiciel chart 365 Suivez les marchés avec des outils de pros !

Chart365 par ABC Bourse, est une application pour suivre les marchés et vos valeurs favorites dans un environnement pensé pour vous.