OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

Retraites: la réforme en Conseil des ministres, ses opposants de nouve

Cours temps réel: 6 169,41  0,06%



Dubaisan Dubaisan
25/01/2020 01:41:22
0

Luncyan,

Avec un peu de chances et ce virus, tes voeux vont pouvoir être bientôt exaucés. Pour l’instant il décime les vieux...et comme il vient d’apparaître dans une France plus occupée à manifester pour ses droits acquis qu’a réfléchir à son avenir, les dégâts vont être considérables....

J’aime mieux être en Chine en ce moment qu’en France dans un mois....

Message complété le 25/01/2020 03:31:48 par son auteur.

Hybrid2,
Avec tout ce que le gouvernement a lâché aux syndicats, il est clair que cette réforme est totalement dénaturée.
- ses caractères d'universalité, d’égalité, d’equite ont été jetés aux orties.
- la charge financière qui va résulter des concessions accordées aux syndicats fossiles est estimée entre 50 et 80 milliards d’€ pendant les 20 prochaines années, charge qui sera financée par emprunt donc reportée sur les générations futures.

Message complété le 25/01/2020 03:56:04 par son auteur.

Jipes,
Que tu promeuves un référendum pour décider du sort de cette réforme, je peux le comprendre. On reste dans un cadre a priori “démocratique”.
Que tu soutiennes en même temps Martinez, là, c’est agir de manière totalement incohérente avec cette idée de référendum et avec une perspective démocratique.
Cela revient à voter pour la dictature! Du n’importe quoi!
Si la moitié des français pensent comme toi ou Cri, ce qui est possible, alors oui, je resterais dans ces conditions farouchement opposé à tout référendum.

  
Répondre
Luncyan Luncyan
24/01/2020 23:03:01
0

Si a 64 ans tu peux plus assurer le 95/100e des jobs j'ai une solution. Ça tient en une seringue :D

  
Répondre
CRI74 CRI74
24/01/2020 22:52:24
3

Il est tout de même aberrant de voir un très jeune ministre s'offusquer de coupures de courant potentiellement dangereuses (qu'on adoube pas forcément) et trouver tout à fait normal d'envoyer au casse pipe des millions de personnes en maintenant dans des emplois de sécurité et à risque des salariés qui n'ont plus les capacités pour les assurer aux âges avancés initiés par sa réforme .

Il s'agit d'une sorte de criminalité détournée provenant du plus haut niveau de décision . Totalement irresponsable , y compris pour ceux qui soutiennent de telles actions

  
Répondre
CRI74 CRI74
24/01/2020 21:33:15
3

Le problème majeur est aussi plus général : des passages en force anti démocratiques , pas nécessairement justifiés et toujours négatifs pour la population , accessoirement pour les finances publiques aussi contrairement à certaines assertions médiatiques .

Cerise sur le gâteau , on massacre les service publics dont les français ont un besoin incontournable

Pure idéologie destructrice ! ....pour laquelle Macron n'a pas été élu

  
Répondre
jipes jipes
24/01/2020 21:20:27
2

Bonsoir Dubaisan,


Le problème des retraites concerne environ 67 millions de Français (pour les enfants il s'agit de leur avenir) et non les quelques 300 élus de LaRem qui vont, selon les désirs du Président et du Premier Ministre, décider pour l'ensemble des citoyens.

Notre Président qui vient de faire un parallèle entre la dictature et la démocratie ne sait pas ce qu'est réellement la démocratie. Il est un fervent adepte de la démocratie représentative mais cette dernière ne veut rien dire en France tant que le scrutin pour élire nos députés ne se fait pas à la proportionnelle intégrale.

Donc, il aurait été plus sage de poser directement la question au peuple dans son ensemble en ce qui concerne la réforme des retraites. Mais comme à l'Elysée et à Matignon ont appréhenderait le résultat, ce mode de faire n'a pas été retenu. C'est bien dommage.

L'image que donnent notre Président et son Gouvernement me fait penser à ces trois petits singes qui se bandent les yeux, se bouchent les oreilles et ferment la bouche.

En soutenant comme tu le fais cette réforme, c'est toi qui es dans l'erreur. Sur certains aspects, j'ai subi en partie les conséquences de cette grève. Mais je vais continuer à soutenir Martinez dans sa croisade.

  
Répondre
Dubaisan Dubaisan
24/01/2020 16:23:42
0

Sergiobress,

Durant sa campagne, il avait bien dit et clairement annoncé qu’il réformerait la SNCF, c’est fait, les retraites, c’est en cours...

Dans une campagne électorale les candidats trace des voies, jamais ils ne définissent comment y arriver.

Et concernant ces réformes, il n’a jamais dit que ce serait une partie de plaisir....

Si les français pensaient que l’accouchement serait sans douleur, alors il y a un sacré problème.

Les français sont pour les réformes à condition que cela ne change rien de leur vie et que cela ne leur coûte rien.

Cherchez l’erreur !

Message complété le 24/01/2020 16:24:27 par son auteur.

...tracent....

  
Répondre
fipuaa fipuaa
24/01/2020 15:13:16
4

un banquier au sommet de l'état sous l'autorité d'autres banquiers à Bruxelles la messe est dite


Message complété le 24/01/2020 15:22:05 par son auteur.

dixit le ROI MACRON : ""Une dictature c'est un régime où une personne ou un clan décide des lois""

comme aurait dit la mère Denis "ça c'est ben vrai" pour le coup

  
Répondre
sergiobress sergiobress
24/01/2020 13:52:14
3

@Dubaisan

« Les Français et les Françaises n’ont rien compris aux promesses de Macron » c’est peut-être vrai mais pas sûr ; ce qu’il y a dans ses promesses c’est qu’il n’en a pas donné les détails sinon il ne serait pas passé, je parle bien sûr de la réforme sur les retraites.

Je ne suis pas là pour juger les Françaises et les Français, je constate simplement les résultats de Macron ; entre promesses et résultats il y a une grande différence.

Pour ce qui est du déficit du pays, on peut pas dire qu’il marque des points pour un ancien ministre de l’économie :

Au 1er trimestre 2019, la dette publique de la France a grossi de 43,6 milliards d'euros par rapport au trimestre précédent pour atteindre 2 358,9 milliards d'euros (2 315,3 milliards au troisième trimestre 2018) , soit une hausse de 1,9%.

Oups il va falloir expliquer aux Français où passe tout ces milliards distribués à droite et à gauche, mais moi je sais où ils sont passés sans la moindre contrepartie d’ailleurs.

Une seule chose n’écoutez pas trop les médias qui vous racontent ce qu’on leur dicte et toujours dans la négativité.

Bonne journée.


Message complété le 24/01/2020 13:53:03 par son auteur.

Ce sera ma dernière intervention sur le sujet.

  
Répondre
ZeuspanCrace13 ZeuspanCrace13
24/01/2020 12:39:50
4

Messieurs, Mesdames et Chers collègues de marchés,

Libé publie aujourd'hui un article, court pour un papier écrit par deux sociologues de deux centres de recherche sérieux, sur la conséquence du passage au même régime de retraite pour les fonctionnaires( sans doute les catégories B et C) et pour les cadres comparables (par leurs études et leurs diplômes) du privé. Ce que tout le monde pressentait en connaissant le différentiel de revenus dés le début d'un poste en CDI, à âge égal, et ensuite le profil d'évolution des deux "branches maîtresses". Et ils soulignent que l'enseignement public a du mal à recruter (pas beaucoup de candidats au CAPES surtout mais également à d'autres concours de recrutement). Cela grâce à nos médias tout le monde le savait mais la pompe à vide va tourner encore mieux avec les mesures en projet, bref un démontage de l'intérieur qui démontre ce que certains veulent prouver, ou comment faire chuter l'enseignement public, l'hôpital public, ... et peut-être aussi les forces de "sécurité" réduites il y a un peu plus d'un an au rôle de "punching ball" en face de "boxeurs expérimentés dévastés par leur inadaptation au monde du travail".

Cordialement de Z. Pancrace.

  
Répondre
ZeuspanCrace13 ZeuspanCrace13
24/01/2020 12:20:00
1

Si nos voisins sur le Lac ont mobilisé les marmottes, c'est que ça va mal, vraiment trés mal pour le reste du monde, dont nous sommes...

Cordialement de Z. Pancrace

  
Répondre
ZeuspanCrace13 ZeuspanCrace13
24/01/2020 12:17:19
0

Chère Cigale, cher Dubaisan,

Je dirais plutôt un total de 36,91pc qui étaient contre les deux finalistes à ce moment là, déjà le deuxième parti de France et cela sans surprise. Et ça ne va pas se réduire, même si les prochains finalistes sont différents la prochaine fois.

Cordialement

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
24/01/2020 12:12:57
2

Ah... Merci Syjo...

Voilà un bon point !

https://www.luipresident.fr/


274 promesses pas encore tenues... A une part semaine, c'est même pas bon !

: (

.

  
Répondre
Dubaisan Dubaisan
24/01/2020 12:07:18
0

Bonsoir Sergiobress,

Au moins, Macron fait ce qu’il a promis et traduit en actes les promesses pour lesquelles il a été élu.

Alors, peut-être que les français et les françaises n’ont rien compris à ses promesses de campagne; pourtant c'était clair, enfin pour moi qui n’ait pas voté pour lui.

Le problème, du coup, devient de savoir si les français comprennent pourquoi ils votent.... j’ai mon idée la-dessus.

  
Répondre
syjo syjo
24/01/2020 11:32:57
1

à l'usage des truffes qui croient à la construction de murs,ou pire à des lendemains qui chantent!!


https://www.luipresident.fr/

  
Répondre
cigale11210 cigale11210
24/01/2020 11:08:13
1
Sergiobress........mensonges bla bla bla. Peut être oui mais.......

Regarder les résultats de 2017.....

Macron...66.1%

Le pen...33.90%


Abstention..25.44%

Blanc.....8.51%


Nul...2.96%


Soit...26.91% qui ont refusés de donner un nom ...1..français sur 3

Pour moi le problème est la.......et aujourd’hui 26.91 plus 33,90 sont dans la rue à hurler au loup. (60.81)

Un seul mot......responsabilité ......

  
Répondre
sergiobress sergiobress
24/01/2020 09:59:36
4

On peut aussi renvoyer la balle, qu’est-ce qu’on fait les autres pour être élus ?

Si ce n’est que raconter des mensonges.

Message complété le 24/01/2020 10:01:09 par son auteur.

La politique n’est que du blabla et ne fait pas avancer les choses.

  
Répondre
Dubaisan Dubaisan
24/01/2020 09:53:07
3

Si elle promet ça, c’est qu’elle est sûre de ne pas être élue

  
Répondre
cigale11210 cigale11210
24/01/2020 08:50:01
0
Mon agenda ,,,Yaka faucon,,,,,

Reforme retraite

Grévistes de France vous perdez votre temps ,votre argent votre santé ,à faire grève et manifestation

Pourquoi je dis cela,,,simple,,,



La semaine dernière devant tous les médias de France et de Navarre Madame le Pen a annoncé sa candidature à la présidentielle de 2022.


Son programme ,,si,,elle est élue,,,,


1...........elle retire la reforme de la retraite à points et revient à celle de 2019


2..........elle passe le départ à la retraite à 60 ans....

Alors soyez patient votre problème de la retraite sera réglé sans faire d efforts

........Yaka.......





  
Répondre
cigale11210 cigale11210
24/01/2020 08:50:01
0

Manifestation d'opposants à la réforme des retraites à Strasbourg, le 23 janvier 2020 (AFP/FREDERICK FLORIN)

Objet d'un conflit social exceptionnellement long, la réforme des retraites promise par Emmanuel Macron est présentée en Conseil des ministres vendredi, jour choisi par ses opposants pour une 7e journée de grèves et de manifestations, point d'orgue d'une semaine d'actions coup de poing.

"C'est le jour ou jamais": pour Philippe Martinez, l'enjeu est à la mesure du symbole. Le secrétaire général de la CGT a juré de "tenir jusqu'au retrait" de la réforme, mais une fois le texte adopté en Conseil des ministres, ce sera au Parlement d'en décider.

Au 51e jour du mouvement entamé le 5 décembre, l'intersyndicale (CGT, FO, CFE-CGC, Solidaires, FSU et organisations de jeunesse) espère "une mobilisation maximale" et prévoit de "poursuivre et amplifier les actions".

Dès 08H00, ces organisations se retrouveront au siège parisien de Solidaires "pour décider ensemble des suites", alors que la CFE-CGC souhaite "faire une pause".

La journée sera ensuite rythmée par de nombreuses manifestations partout en France. Dans la capitale, le cortège doit s'élancer à 11H00 de la place de la République vers celle de la Concorde, où sa dispersion n'est pas prévue avant 19H00.

Anticipant de possibles "violences et dégradations", le préfet de police Didier Lallement a fait savoir qu'il "mobiliserait des moyens humains et matériels significatifs", tout en appelant "à la responsabilité de chacun" afin d'éviter de tels incidents.


Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, devant l'entrée de la centrale nucléaire de Gravelines, dans le Nord, pour soutenir les agents en grève, le 22 janvier 2020 (AFP/DENIS CHARLET)

"Il faut cesser de stigmatiser le droit de manifester", a réagi Yves Veyrier, le leader de Force ouvrière, pour qui "les dernières manifestations qui ont eu lieu se sont passées dans le calme absolu".

La tension est cependant montée d'un cran cette semaine, avec des coupures d'électricité revendiquées par la CGT-Energie, dont des militants ont été brièvement placés en garde à vue. Le gouvernement a aussitôt réclamé des sanctions, M. Martinez l'accusant de "jeter de l'huile sur le feu".

- Calendrier serré -

La centrale de Montreuil a toutefois cherché à entretenir la flamme par tous les moyens: opération "ports morts" depuis mercredi, mise à l'arrêt du barrage hydroélectrique de Grand'Maison (Isère) - le plus puissant du pays - et des trois incinérateurs d'Ile-de-France...


Retraites : les journées de mobilisation (AFP/Alain BOMMENEL)

Jeudi soir, des retraites aux flambeaux ont eu lieu dans plusieurs villes, regroupant des centaines de personnes à Dijon, Lyon ou Strasbourg, et même quelques milliers à Paris.

Dans les transports, après un quasi-retour à la normale ces derniers jours, le trafic sera de nouveau perturbé à la SNCF et à la RATP, en particulier dans le métro.

Pas assez pour faire vaciller l'exécutif, qui s'en tient à son calendrier. Sitôt adoptés en Conseil des ministres, les deux projets de loi - l'un organique, l'autre ordinaire - visant à créer un "système universel" de retraite par points seront transmis à l'Assemblée nationale.

Les députés examineront ces textes au pas de charge: audition des ministres la semaine prochaine, examen des amendements à partir du 3 février, débat en séance publique à partir du 17, en vue d'un premier vote début mars, juste avant la trêve imposée par les élections municipales.


Le Premier ministre Edouard Philippe à Matignon, le 20 janvier 2020 (AFP/Archives/Thomas SAMSON)

En parallèle, les discussions se poursuivent entre gouvernement, syndicats et patronat sur des points-clés comme la pénibilité, le minimum de pension, les fins de carrière et l'emploi des seniors.

Autant de sujets qui rendent incertain le coût final de la réforme, dont "l'équilibre d'ici 2027" est renvoyé à une "conférence des financeurs" censée trouver la martingale avant fin avril.

Réclamée par la CFDT, cette instance ad hoc "sera lancée le 30 janvier prochain au Conseil économique, social et environnemental", a annoncé Edouard Philippe dans un entretien à La Croix.

Le Premier ministre y assure avoir "bon espoir qu'elle permette de déboucher sur quelque chose d'intelligent et de responsable". Pour l'heure, la CGT et FO n'ont pas indiqué si elles y participeront.

© 2020 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202001250141 735177
logiciel chart 365 Suivez les marchés avec des outils de pros !

Chart365 par ABC Bourse, est une application pour suivre les marchés et vos valeurs favorites dans un environnement pensé pour vous.