OK
Accueil > Communauté > Forum Novacyt

suivi novacyt - Page 2

Cours temps réel: 3,91  -1,11%



gabcad10 gabcad10
31/03/2020 09:34:19
2

conso dans le fanion 2,20 -2,45

avec sortie d'un coté ou de l'autre

  
Répondre
gabcad10 gabcad10
31/03/2020 09:18:07
1

A voir gars d ain .

J ai mon ordre de vente un peu plus haut qui attend .


A suivre donc

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
31/03/2020 09:16:50
0

La publication /// news d'hier a été vendue et on a fait un triple top d'oblique baissière Hier en 2mm sur la journée, je penche pour repli de comblement de GAP avant nouvelle reprise...

  
Répondre
gabcad10 gabcad10
31/03/2020 09:14:30
1

bulle journalière a traiter , après on va voir si elle repart fort

bonne journée a tous

  
Répondre
BARONTI BARONTI
31/03/2020 07:29:20
0

https://www.facebook.com/100000858831443/posts/3021845934520671/?sfnsn=scwspmo&extid=yP83RIPv4WRwWpda

Message complété le 01/04/2020 19:52:40 par son auteur.

Voila l explication......

  
Répondre
gabcad10 gabcad10
30/03/2020 10:45:30
2

ba voila c est fait , allons nous chercher les 2,675 maintenant ?


rappel en mensuel et hebdo c'est ultra explosif


a suivre donc


aucune incitation bien sur mais juste un constat

  
Répondre
gabcad10 gabcad10
30/03/2020 10:43:34
0

on y va

  
Répondre
gabcad10 gabcad10
30/03/2020 10:33:20
0

2,40 ce jour possible


a suivre

  
Répondre
CRI74 CRI74
30/03/2020 09:31:07
1

Swinguer ?

Oui , mais sans doute pas toujours dans le sens souhaité

Pour info , ce jour 30 mars , communiqué sur à peine 20m€ de CA supplémentaire , le reste étant quantité assez négligeable , pour 146m€ de capitalisation .(cours 2.15€ )

Ils vont chercher où la différence même en doublant voire triplant les actuelles commandes ?

  
Répondre
gabcad10 gabcad10
30/03/2020 09:05:09
1

voila ca c'est fait

a suivre mais ca risque de swinguer severe

en mensuel c'est explosif

  
Répondre
gabcad10 gabcad10
30/03/2020 08:53:56
0
gabcad10 gabcad10
27/03/2020 17:12:25
0

achtung

  
Répondre
gabcad10 gabcad10
27/03/2020 17:10:16
0

ca y est on arrive dans le dur 1,92 a exploser


mais va falloir du volume

allez allez

  
Répondre
gabcad10 gabcad10
27/03/2020 15:43:15
0

Voilà

  
Répondre
gabcad10 gabcad10
27/03/2020 15:37:18
0

allez sort avec conviction

premiere etape 1,92 puis 2 euros

a suivre

  
Répondre
gabcad10 gabcad10
27/03/2020 13:51:54
0

Elle est capable de tout ca c est sur

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
27/03/2020 13:45:30
0

Elle peut le faire !....

  
Répondre
gabcad10 gabcad10
27/03/2020 12:55:20
2

allez on pousse pour sortir de la

bon ap a tous

  
Répondre
gabcad10 gabcad10
26/03/2020 20:08:48
3

Après la polémique autour de la pénurie de masques, un autre front, autour du manque de tests de dépistage cette fois, semble lui aussi prendre de l'ampleur. Explication.

Après avoir longuement tergiversé la France vient d'annoncer un dépistage massif de la population conformément aux nouvelles recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Mais pourquoi n'a-t-on pas eu recours plus tôt à cette politique préventive ? La France peut-elle encore rattraper son retard ? Y a-t-il pénurie de tests en France ?


L'arrêté du 7 mars dernier permet en effet aux laboratoires de biologie médicale de réaliser les tests de dépistage du Covid-19, mais les biologistes sont confrontés à une difficulté insurmontable : le manque de produits pour réaliser ces tests, limitant de fait les capacités de dépistage et la prise en charge des patients en ambulatoire et à l'hôpital.


Pour mieux comprendre la situation, Capital a interrogé Valéry Perinet, P-DG de la Société Atothis, l'une des six entreprises françaises habilitées à distribuer les kits de tests au Covid-19. Basée à Saint-Jean-de-Vedas dans l'Hérault, Atothis est partenaire du groupe franco-anglais Novacyt, spécialiste mondial du cancer et des maladies infectieuses, et fabricant du premier test rapide de dépistage du coronavirus Covid-19.


Quelle solution de dépistage proposez-vous ?

Nous disposons d'un test rapide produit par notre partenaire Novacyt, d'une très grande fiabilité. Ce test minimise en effet les risques de faux négatifs ou de faux positifs puisqu'il a été conçu à partir de la souche Covid-19 détectée à Wuhan pendant la crise chinoise. Sa spécificité par rapports aux autres tests existants, c'est d'avoir été conçu pour détecter uniquement la souche virale du Covid-19. La stratégie de Novacyt, dès l'apparition du virus, a été de se concentrer sur le Covid-19 afin de produire un test mettant beaucoup moins de temps que les tests PCR classiques. Le nôtre est ainsi capable de fournir des résultats en 60-90 minutes contre plus de deux heures pour les autres.


Combien de tests pouvez-vous réaliser avec votre kit de dépistage ? De quels stocks disposez-vous ?

Nous pouvons faire 96 tests de dépistage par kit. Nous disposons aujourd'hui d'un peu moins de 20.000 tests en stock, soit près de 200 kits. Nous avons déjà du mal à répondre à la demande actuelle, mais nous espérons pouvoir avoir en stock dans les 2 à 3 semaines qui viennent près de 50.000 tests complémentaires. Le problème, c'est qu'aujourd'hui, notre partenaire Novacyt est complètement submergé de demandes provenant du monde entier...


Quelle est la capacité de production de votre partenaire Novacyt ?

La semaine dernière, Novacyt était en capacité de produire 4.000 kits par semaine (soit près de 384.000 tests), mais il viennent de signer mercredi 25 mars un nouvel accord avec un partenaire industriel qui devrait leur permettre d'augmenter leur capacité de production dans les jours à venir. Selon les informations dont nous disposons, Novacyt ambitionne, à terme, de produire environ 2 millions de tests Covid-19 par mois. Pour l'instant toutefois, tout le monde subit la pénurie. Et Novacyt rencontre aussi des problèmes d'approvisionnement en matières premières pour fabriquer ses tests. Aujourd'hui, tous les pays rencontrent des problèmes de pénurie... En France, nous aurions pu nous y prendre un peu plus à l'avance, ce qui nous aurait permis de pouvoir répondre à l'urgence.


Depuis combien de temps disposez-vous de ces tests rapides ?

Nous disposons de ces tests depuis le 5 février. Nous avons entrepris des démarches dont une avec l'Institut Pasteur, pour la vérification des performances de notre produit, et nous avons en parallèle passé commande auprès de la biotech Novacyt afin de détenir des stocks en début de crise. Mais nos stocks n'étaient pas très importants dans la mesure où nous ne connaissions pas la feuille de route de l'équipe gouvernemental...


Quels ont été les freins en France pour la diffusion de vos kits ?

Les laboratoires d'analyses ne peuvent pas se mettre à faire des tests du jour au lendemain, il faut des autorisations officielles, il faut des protections individuelles, une formation technique spécifique... Et il faut ensuite que les automates de laboratoire (machines servant à réaliser les tests) qui sont des systèmes "fermés" puissent être déverrouillés pour des tests autres que ceux fournis par le fabricant de la machine. Or pour cela aussi, il faut du temps, ainsi que le bon vouloir des biologistes... Tout ça nous a fait perdre énormément de temps !


Désormais, est-on en mesure de réaliser ce dépistage de masse ?

Techniquement oui, si les laboratoires sont opérationnels et que la tension mondiale sur les fournitures de tests retombe un peu. Actuellement, nous avons bel et bien des problèmes de réapprovisionnement et des demandes de CHU et de laboratoires qui, aujourd'hui, ne peuvent pas être honorées avant une huitaine de jours (contre 24 à 48 heures en temps normal). Par ailleurs, les demandes auprès de Novacyt sont énormes puisque d'autres pays se sont également lancés dans une politique de dépistages massifs, mettant une forte pression sur les commandes ! Maintenant, nous sommes tous au pied du mur, dans l'attente que les produits arrivent...


Quelle a été la stratégie de la France en matière de dépistage depuis le début de cette crise sanitaire ?

Nous ne connaissons pas les tenants et aboutissants de la stratégie du gouvernement. Ils ont dû s'appuyer sur l'OMS, le comité scientifique et sur tous les conseils des professionnels de santé, mais on peut constater que dans les autres pays, les autorités, notamment en Corée du Sud, ont eu pour mot d'ordre dès le départ le dépistage massif de la population ce qui a sans doute permis d'éviter une contamination de masse comme le vit l'Italie ou même la France à l'heure actuelle... On se rend compte en fait que les pays ayant adopté un dépistage de masse s'en sortent mieux. En France, nous avons un système de santé qui prend toutes les garanties et toutes les précautions, ce qui est certainement une bonne chose, mais lorsqu'on vit une situation de crise comme celle d'aujourd'hui, il faudrait pouvoir être moins procédurier afin d'agir plus rapidement...


Il y a donc un vrai risque de ne pas pouvoir recevoir de quoi faire ces tests en raison de la forte demande d'autres pays ?

En effet. La validation aux Etats-Unis par la FDA du test rapide de Novacyt vendredi dernier, ainsi que par les Philippines, a enflammé le monde et depuis, les demandes explosent de partout... Pour mémoire, Novacyt a été la première biotech au monde à mettre en place ce test de dépistage. Quand Graham Mullis, son P-DG, m'a contacté en février pour que je l'aide à faire la distribution des kits de tests en France, nous avons accepté et passé commande pour avoir des stocks dès le 5 février. Nous avons ensuite contacté des CHU et des laboratoires d'analyse qui étaient en position d'attente parce que la France n'était pas encore entrée en phase 1, et on isolait alors simplement des cas ici et là. A ce moment, c'est l'Institut Pasteur qui gérait. Les autorités n'ont donné la possibilité de tester aux laboratoires et aux CHU qu'à partir de la phase 3. Donc cela signifie que tous les démarchages que nous avons effectués auprès des laboratoires et des CHU jusqu'à cette phase 3, n'ont pas pu servir. Et aujourd'hui, nous sommes en situation de pénurie et d'attente. Quand nous étions en mesure de fournir des tests, nous n'avions pas de demandes, et maintenant, c'est l'inverse et on ne peut plus faire face...


Si les moyens de dépistages manquent en France, peut-on conclure que les chiffres de contaminés sont très en-dessous de la réalité ?

Malheureusement, c'est ce qu'on peut craindre puisqu'on ne détecte que les cas graves qui relèvent de l'admission à l'hôpital.

  
Répondre
gabcad10 gabcad10
26/03/2020 09:17:01
2

bon dommage on a cassé par le bas le range , point positif on a refermé le GAP , a suivre désormais le reste de la journée

bonne journée a tous

  
Répondre

Forum de discussion Novacyt

202003310934 741752
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.