OK
Accueil > Communauté > Forum CAC 40

Coronavirus: Le Sénat américain approuve le plan de relance, le bilan

Cours temps réel: 4 909,64  1,20%

PX1


Bill17
27/03/2020 09:37:29
1

Bonjour Gars d'ain,

FRANCE INTER | par Élodie Forêt, Olivier Bénis publié le 27 mars 2020 à 5h00
Sondage coronavirus : pour les deux tiers des Français interrogés, le gouvernement n'est pas à la hauteur

---------------------------------------------------

Je rebondis sur ton post juste pour faire remarqué que ce sondage est diffusé par ce que certains , appelle nos "merdias"... à méditer

  
Répondre
gars d'ain
27/03/2020 09:32:28
1

Y'a encore qui vont tomber de leur chaises....


Depuis le début de cette crise sanitaire, on essaie de mettre "les français" dans le même sac bien ficelé ou tout serait décidé d'en haut par des autorités qui prétendent faire ce qu'il faut et qui dézinguent continuellement tout ce qui ne va pas dans leur sens.


Un cruel manque d'objectivité et discernement , un raz de bol de la désinformation et du concours général de compassion médiatique commencent à allumer des feux un peu partout ...


FRANCE INTER | par Élodie Forêt, Olivier Bénis publié le 27 mars 2020 à 5h00


Sondage coronavirus : pour les deux tiers des Français interrogés, le gouvernement n'est pas à la hauteur

https://www.franceinter.fr/politique/sondage-coronavirus-pour-les-deux-tiers-des-francais-interroges-le-gouvernement-n-est-pas-a-la-hauteur


Je vous laisse découvrir les chiffres !

Notons que :

Gaël Sliman justifie ainsi le choix d'intégrer à ce palmarès deux scientifiques (au risque de fausser le classement) : "On a ouvert le palmarès à des personnalités qui ne sont pas des personnalités politiques à proprement parler, mais qui, avec la crise actuelle, ont un rôle important pour la société civile. C'est pour ça qu'on a intégré le professeur Salomon, qui fait un point régulier sur la situation. Et aussi le professeur Raoult, qui est au cœur de l'actualité."


Des experts plébiscités par les Français interrogés par Odoxa, qui selon Gaël Sliman "attendent de l'expertise et du sérieux, et semblent penser que leurs dirigeants politiques en manquent cruellement en ce moment."



  
Répondre
gars d1
26/03/2020 14:34:27
0

Je vous laisse finir la vaisselle, essuyer et ranger ...


j'ai d'autres casseroles sur le feu à surveiller.

  
Répondre
cigale11210
26/03/2020 14:06:32
0

L élection de Macron vous perturbe ,,a ce point.

  
Répondre
gars d1
26/03/2020 11:42:10
1

Problème de connexion avec Safari, je prends l'autre sur mozilla...


Manifestement, vous n'y connaissez en plus rien en agriculture, ce ne sont pas les corbeaux qui plantent les patates. Par contre, vous devriez faire attention à ne finir ravitaillé par les corbeaux...

En général, quand ils volent à l'envers, c'est pour ne pas voir la misère qu'il a au dessous...


Et pour l'envoi, du sac et des patates, c'est bien ce que je pensais, ... un beau parleur, et c'est tout...

Et concernant le sobriquet de corbeau et de traitre dont vous affublez les macron non comptatibles, je rappelle juste les chiffres puisque vous manifestement vous avez la mémoire courte...


https://www.europe1.fr/politique/presidentielle-en-nombre-de-voix-macron-fait-mieux-que-hollande-et-sarkozy-mais-moins-bien-que-chirac-3322898

Du coup, Emmanuel Macron a été élu avec "seulement" 43,63% des voix de l'ensemble des inscrits. Et dernièrement, y a eu de la désertion...


Demandez-vous donc qui est le plus ridicule en livrant des banalités à 100 sous de l'heure vertueusement intitulées : "Les français, ceci , cela..."

  
Répondre
cigale11210
26/03/2020 11:15:03
0

Bien très bien ,en cas de guerre véritable ,vous êtes dans le sac des traites,,,,,,

Moi je suis CIGALE,vous ,vous êtes CORBEAU

Pour les patates ,je m excuse de ne pouvoir les expédiées,plus de vol pour la F rance,

Un conseil arrêtez de taper sur le président ça devient d un ridicule incommensurable,

Et ,puis rien ne vous empêche de vous présentez aux prochaines présidentielles,

Faudra ,me faire part de votre politique dite exemplaire

Salutation

Ah,,,,,j oubliais c est maintenant la plantation des patates en France bon courage







  
Répondre
gars d'ain
26/03/2020 10:38:17
1

Le sac à patates me va très bien : j'attends donc votre expédition et si vous pouviez y laisser quelques patates pour le jardin...

Merci pour tout !


Qu'est-ce que j'avais en tête... Ah, v'oui , un poème....


LA CIGALE ET LA FOURMI

http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/cigale.htm


Je note encore que vous êtes un adepte de la formule concernant "les français"....


Et sinon j'ai déjà le moulin !

.

  
Répondre
cigale11210
26/03/2020 10:14:52
0

Gars d Ain dans quel sac faut il vous mettre?,,,,,,,,,


Le sac du RN .?,,,

Le sac des insoumis?,,,,,,

Le sac communiste. ..?,,,,

Le sac de la gauche ?,,,,,

Le sac des anarchistes ?,,,,,

Le sac des donneurs de leçons ?


Moi je pense qu un sac à patates ferait bien l affaire,,,,





  
Répondre
TRADMEN
26/03/2020 09:44:36
0

Pas pour l’Europe...

"PLAN MARSHALL"


Ce plan de soutien doit soutenir l'économie par le biais d'une injection massive de liquidités, dont 500 milliards de dollars pour soutenir les entreprises industrielles les plus affectées via des prêts ou des subventions.


Dans le secteur du transport aérien particulièrement touché par la crise, le projet prévoit en l'état d'accorder 25 milliards de subventions aux compagnies transportant des passagers et 8 milliards pour le fret aérien et les prestataires de service en aéroport, dont les services de restauration. Les aéroports eux-mêmes bénéficieraient de 10 milliards.


Les compagnies aériennes devraient en outre avoir accès à 29 milliards de dollars de crédit.


Quelque 500 milliards de dollars seront par ailleurs affectés aux aides directes pour les Américains, qui pourront aller jusqu'à 3.000 dollars par foyer sous forme de chèques envoyés à des millions de ménages.


S'y ajoutent 350 milliards de dollars pour les prêts aux petites entreprises, 250 milliards de dollars pour les mesures d'aides aux chômeurs, au moins 100 milliards de dollars pour les hôpitaux et le système de santé, ainsi que des fonds supplémentaires pour les autres besoins de santé et près de 150 milliards de dollars pour aider les Etats et les autorités locales à combattre l'épidémie.


Au total, les sommes prévues dans ce plan de soutien dépassent le montant combiné des dépenses publiques des Etats-Unis pour la défense, la recherche scientifique, la construction de routes et les autres dépenses discrétionnaires contrôlées par des lois de crédits (comme la diplomatie, l'aide extérieure, l'éducation ou la justice par exemple).

  
Répondre
gars d'ain
26/03/2020 09:23:04
1

Chacun gère son désordre intellectuel comme il peut...

J'adore actuellement ceux qui cherchent à mettre tout le monde dans le même sac en parlant de "Les Français" pour essayer de se donner une raison que ce qu'ils pensent serait juste et approprié...


ça fait aussi partie des armes lourdes de désinformation actuellement utilisées...

.

  
Répondre
virgules44
26/03/2020 09:11:50
0

les francais ne donent pas leur confiance à un Président qui fait tout ce qu'il peut
les americains donnent leur confiance à un Président qui nie la réalité
DESOLANT

  
Répondre
Bill17
26/03/2020 09:00:04
0

La vraie justice serait que le virus cible uniquement les électeurs de TRUMP et BOLSONARO...

Malheureusement.....

  
Répondre
cigale11210
26/03/2020 08:36:29
2

La vague du tsunami sanitaire se propage en Amérique du Nord et Amérique du Sud,,les dégâts humains vont être énormes


Le président TRUMP,sous estime ,la violence du virus


Le président brésilien,est inconscient,du danger que représente ce virus,


Le bilan mondial vers la mi juin et encore.?,,,,,,,,

  
Répondre
cigale11210
26/03/2020 08:36:29
0


Washington vidée de ses passants et des voitures le 25 mars 2020, à cause du coronavirus (AFP/Eric BARADAT)

Le Sénat américain a approuvé mercredi à l'unanimité un plan "historique" de 2.000 milliards de dollars pour soutenir la première économie mondiale, asphyxiée par la pandémie de coronavirus qui a déjà fait plus de 1.000 morts aux Etats-Unis.

Soutenu par le président Donald Trump et fruit d'âpres tractations entre les sénateurs et la Maison Blanche, ce texte "historique", selon ses négociateurs, a été adopté avec le soutien de tous les démocrates et républicains présents (96 pour et 0 voix contre).

Le plan doit encore être approuvé par la Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates, lors d'un vote prévu vendredi, avant d'être promulgué par le président américain.


Le président américain Donald Trump, le 25 mars 2020 à la Maison Blanche (AFP/MANDEL NGAN)

"J'encourage la Chambre à approuver ce texte vital et à m'envoyer le projet de loi sans attendre pour être promulgué. Je le signerai immédiatement", avait déclaré Donald Trump plus tôt mercredi, lors d'une conférence de presse.

"Nous avons besoin de faire circuler cet argent dans l'économie américaine et de l'envoyer aux travailleurs américains", a renchéri son secrétaire au Trésor Steven Mnuchin, qui a mené les négociations avec le Congrès.

Ces mesures comprennent l'envoi d'aides directes aux Américains, allant jusqu'à 1.200 dollars par adulte et 500 par enfant, pour les ménages gagnant moins de 150.000 dollars par an.

Grande demande des démocrates, les indemnités chômage ont également été notablement renforcées et les travailleurs indépendants pourront en bénéficier.


Le sénateur républicain Mitch McConnell, le 25 mars 2020 à Washington (AFP/Alex Edelman)

Le texte inclut environ 500 milliards de prêts et d'aides pour les entreprises et secteurs clé, dont près de 30 milliards d'aides au secteur aérien (passagers et fret).

Le plan comprend aussi 100 milliards de dollars pour les hôpitaux, débordés par l'épidémie.

- New York, épicentre -

Tandis que les sénateurs votaient mercredi, les Etats-Unis ont franchi la barre des 1.000 morts causés par le nouveau coronavirus, avec près de 70.000 cas confirmés, selon l'université Johns Hopkins, qui fait référence.

Les Etats-Unis arrivent désormais au troisième rang des pays pour le nombre de cas confirmés de la maladie Covid-19, derrière l'Italie et la Chine. Et selon l'Organisation mondiale de la santé, ils pourraient bientôt dépasser l'Europe pour devenir le nouvel épicentre mondial de la pandémie.


Accès interdit aux plages de Miami Beach, le 19 mars 2020 (AFP/Archives/CHANDAN KHANNA)

Plus de la moitié des Américains sont appelés à rester chez eux, avec des mesures de confinement plus ou moins strictes selon les Etats.

Par un système d'alertes envoyées sur les téléphones portables des habitants, la capitale fédérale Washington a annoncé la fermeture des services non-essentiels (salles de sport, coiffeurs, magasins...) à partir de mercredi soir et jusqu'au 24 avril.

La ville de Miami, en Floride, où les plages étaient encore bondées la semaine dernière, a imposé dès mardi à ses 470.000 habitants de ne pas sortir. Les rues étaient vides et le littoral bouclé mercredi.

"Cela peut paraître étrange mais j'attendais ce moment", a dit à l'AFP Rosa Jimenez-Cano, une habitante de 39 ans. "Cette mesure est nécessaire".

L'Etat de New York, poumon culturel et économique du pays, est le plus touché mais les mesures de confinement et de distanciation sociale semblent freiner l'épidémie, a assuré son gouverneur Andrew Cuomo.

"Les flèches pointent dans la bonne direction", a-t-il déclaré lors d'un point presse, évoquant un ralentissement de l'augmentation des hospitalisations.

Mais le pic de l'épidémie est attendu d'ici trois semaines, a-t-il ajouté.

Cet Etat de près de 20 millions d'habitants continue de réclamer au gouvernement fédéral du matériel médical, dont des milliers de respirateurs.

Les quelque trois milliards de dollars alloués à l'Etat de New York par le plan d'urgence sont "une goutte d'eau dans l'océan" des pertes, estimées jusqu'à 15 milliards de dollars, a souligné M. Cuomo.

- Médias et "vrais gens" -

Donald Trump veut désormais remettre le pays au travail pour relancer la machine malgré les réserves de nombreux scientifiques et responsables locaux qui craignent une possible nouvelle vague de contamination.


Un graffiti dans le quartier de Brooklyn à New York le 25 mars 2020 (AFP/Bryan R. Smith)

Le milliardaire républicain a basé toute sa campagne de réélection sur la bonne santé de l'économie américaine.

Une "grave récession ou une dépression" économique pourraient faire davantage de morts que l'épidémie, avait-il expliqué mardi.

Il a évoqué une date symbolique, le 12 avril, dimanche de Pâques, pour la reprise de l'activité dans une partie du pays.

"Les vrais gens veulent retourner travailler le plus vite possible", a-t-il insisté mercredi sur Twitter, accusant les grands médias d'être "la force dominante qui essaie de (le) forcer à garder le pays fermé le plus longtemps possible dans l'espoir que cela nuise à (sa) réélection".

© 2020 AFP

  
Répondre

Forum de discussion CAC 40

202003270937 759295
Ma liste