OK
Accueil > Communauté > Forum Renault

Forum Renault

Cours temps réel: 34,42  -2,35%



HYBRID3
20/05/2020 14:18:48
0

On a bien laissé les professionnels de santé désarmés face au Covid19 en ne les fournissant pas en matériel de protection avec des victimes à la clé en leur sein, il n'y a donc pas de raison qu'il en soit fait différemment avec les OS de chez Renault. Déjà qu'ils ont fait fermer Amazon, avec la complicité du système judiciaire là aussi, et que j'ai pas pu avoir ma livraison de masques. Non mais sans blague, où qu'on va si il ne peut pas y avoir des victimes collatérales, nous sommes en guerre comme l'a dit l'autre, non ?

  
Répondre
Yellowsubmarine
20/05/2020 14:16:57
0

Proposer à monsieur le ministre d'être l'ambassadeur de toute l'économie au prochain remaniement, enfin en prenant en compte d'autres facteurs déjà observés par expérience...ce fut déjà tenté dans les années 1990 et le nouvel ""ambassadeur" arrivé en Afrique du Sud pour des centrales électriques ne parlait pas beaucoup l'Anglais, alors... rien, pas de développement.

  
Répondre
Yellowsubmarine
20/05/2020 14:09:22
0

Ils ne savaient pas se faire obéir par les syndicats, dont certains ont une longue pratique. Non ils n'étaient pas membres, mais dans la vie politique on a souvent des rencontres officielles ou officieuses ou par "hasard" avec les syndicats...ce sont toujours des personnes morales ou physiques intéressantes à écouter.

Le coup du mail non reçu il fallait le faire, alors que tout peut être retracé et qu'on peut donc prouver qu'il y a eu une défaillance au niveau d'un concentrateur...ou bien que le mail est bien arrivé à l'adresse destinataire, mais qu'il a été effacé, ce qui est normalement de la responsabilité du propriétaire de l'adresse, même s'il a prêté sa BaL à sa charmante secrétaire, ou à un copain ou à son chat mascotte...on voit tant de choses dans les pubs...

  
Répondre
franc.k
20/05/2020 14:08:32
2

Les oppositions étaient aux commandes avant le nouveau monde.

Pourquoi n ont ils pas appliqué leurs conseils d aujourd'hui.

Ancien, nouveau monde, rien ne changera après le Covid et pour donner envie aux patrons d industrie de rester en France, il faudrait éviter de fermer des usines lorsqu un syndicat s oppose à une réouverture comme à Sandouville.

La CGT fait tout pour contrecarrer le bon fonctionnement des entreprises et lorsque celles-ci sont en difficulté et procèdent à des plans de restructuration, elle crie au loup.

  
Répondre
moicmoi
20/05/2020 13:34:01
0

« Les oppositions ont demandé mercredi à l'Etat de "se faire respecter" si Renault confirmait envisager la fermeture de quatre sites en France »

Et moi je demande aux « oppositions », de se mettre aux manettes des entreprises . Et on verra le résultat dans peu de temps.

Mais à part la gueule, ils savent faire quoi, nos politicons ?

  
Répondre
moicmoi
20/05/2020 13:27:51
0

blam8
« « A partir du moment où les employés ne veulent plus travailler, sous pression syndicale, » »

Exact . Certains syndicats font tout pour couler les entreprises, et après, quand on parle de fermetures, ils pleurent comme des Madelaines sur LEUR outil de travail.

Mais le malaise est beaucoup plus profond .

Le sabotage (c’est bien le mot qui convient) des syndicats, certes, mais aussi la fiscalité, les normes, les charges sociales, etc.….bien plus pesantes en France qu’ailleurs.

Quand j’entends un B. Le Maire dire : »il faut relocaliser » , moi je dis : pauvre con.
La première question a se poser : pourquoi les entreprises délocalisent ? La suivante question : que peut-on faire pour rendre la France attractive , et y attirer les entreprises ?

  
Répondre
avis1
20/05/2020 13:12:13
0

Clio en Turquie hors cee tout est dit .nos dirigeants sont des soumis .

  
Répondre
blam8
20/05/2020 12:30:36
3

A partir du moment où les employés ne veulent plus travailler, sous pression syndicale, quel issue reste t'il à l'employeur, si ce n'est fermer boutique?????

  
Répondre
blam8
20/05/2020 12:30:36
0


Une ligne d'assemblage à l'usine Renault de Flins, le 6 mai 2020 (AFP/Archives/Martin BUREAU)

Les oppositions ont demandé mercredi à l'Etat de "se faire respecter" si Renault confirmait envisager la fermeture de quatre sites en France, comme l'affirme le Canard Enchaîné.

"La direction et l'État doivent démentir aujourd'hui pour rassurer les salarié-es, les sous-traitants et les communes. Ou alors l'Etat doit retirer ses aides et se faire respecter", a réagi sur Twitter le patron du PCF Fabien Roussel.

Selon l'hebdomadaire stairique, le constructeur automobile français envisagerait de fermer quatre sites en France - Flins, Dieppe, Choisy-le-Roi et les Fonderies de Bretagne - dans le cadre d'un plan de 2 miliards d'économies qui doit être dévoilé le 29 mai. Selon une source proche du dossier, il ne s'agirait pas à Flins d'une fermeture, mais de l'arrêt de la production automobile pour consacrer le site à une autre activité.

L'Etat français, premier actionnaire de Renault avec 15% du capital, prévoit de garantir un prêt bancaire d'environ 5 milliards d'euros pour le constructeur.


Usines Renault en France (AFP/Vincent LEFAI)

"Des milliers d'employés de Renault menacés de perdre leur emploi! Le monde d’après ressemble-t-il déjà au monde d’avant?", s'est interrogé ironiquement le porte-parole du RN Sébastien Chenu sur Twitter.

"Je suis surpris, quatre sites de cette importance remis en cause, ça me semble énorme", s'est étonné sur LCI le patron des Républicains Christian Jacob. "Il faut regarder les choses de près, l'Etat a un rôle déterminant dans Renault", a-t-il ajouté.

Il faut un plan de relance "dès l'été, c'est indispensable d'agir dès maintenant", notamment pour l'automobile qui "est impactée et va l'être sur la durée", a réagi sur Public Sénat le patron des députés LR Damien Abad, alors que le gouvernement a annoncé lund l'annonce "sous 15 jours" d'un plan de soutien à l'automobile.

"Je ne crois pas que ce soit des mécanismes de gels de licenciement qui répondront à ces questions" mais il faut "soutenir" les entreprises", a-t-il estimé.


L'entrée de l'usine Renault de Flins en février 2017 (AFP/Archives/ERIC PIERMONT)

"Il faut que Renault en échange de l'aide de l'Etat, les 5 milliards d'euros (...) prennent des engagements fermes: aucune fermeture d'usine", a demandé sur BFMTV Matthieu Orphelin, le coprésident du nouveau groupe "Ecologie Démocratie Solidarité" à l'Assemblée. M. Orphelin préconise notamment un "plan de relocalisation en France" de Renaut et PSA en échange d'aides publiques.

© 2020 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Renault

202005201418 781356
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2020

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.
Ma liste