OK
Accueil > Communauté > Forum CAC 40

"Sacrée baffe" ou chant du cygne? L'avenir incertain des consoles de j

Cours temps réel: 4 909,64  1,20%

PX1


cosmo2
18/09/2020 15:02:12
1

Pis faudrait pas non plus que les représentés soient plus culturés que leurs représentants 😁😁😁

  
Répondre
fipuaa
18/09/2020 14:44:17
3

un gamin qui sort de troisième et écrit son nom sans faire la moindre faute d'orthographe est un génie aujourd'hui !

comme dit mon gamin, celui qui loupe une année de collège peut se rattraper en une semaine seulement

une société d'incultes est tellement plus facile à emmener où on veut...

  
Répondre
LUNCYAN
18/09/2020 14:25:55
1

Michel tu peux trouver en tout cas les sujets. Sur internet

En maths de 1960 a 1970 j'ai regardé tous les sujets j'en ai même trouvé avec du théorème de Thalès (programme de 4e)

  
Répondre
cosmo2
18/09/2020 14:18:11
0

Je ne peux pas répondre à ta question Michel, ce que je sais par contre, c'est qu'au début des années 2000, j'ai entendu dire par une enseignante / correctrice des épreuves du BAC, qu'on les '' incitait '' à noter les copies avec '' largesse '' et donc à faire un maximum de bacheliers en sortie de lycée.

Le BAC d'aujourd'hui étant devenu probablement d'un niveau inférieur au Brevet des collèges d'antan.


Et sans brosse à reluire, je constate que le niveau de la jeunesse d'aujourd'hui est bien inférieur au niveau des jeunes qui fréquentez ce forum


  
Répondre
michel1993
18/09/2020 14:09:23
1

"Je faisais référence uniquement au '' niveau d'instruction qui aurait progressé en 2020 ''."


En parlant de ça, quelqu'un aurait un site pour simuler un passage de bac des années 60, 70, 80, 90 ?


J'ai envie de faire le test, sachant que j'étais dans le top 20 ( sur mille, et vraiment sans forcer : niveau d'anglais à chier, mathématique à peine compris ... ) de ma promo ( CESS en Belgique ).

Par simple curiosité, bien sur.

  
Répondre
cosmo2
18/09/2020 13:33:24
1

Pas de souci.

Je faisais référence uniquement au '' niveau d'instruction qui aurait progressé en 2020 ''.

Cette phrase mérite sa place dans une des files Blagues du forum. 😉

Message complété le 18/09/2020 13:34:50 par son auteur.


... et avec le fait qu'on serait moins naïfs

  
Répondre
LUNCYAN
18/09/2020 12:10:27
1

Je crois savoir que les jeunes passent autant de temps sur les réseaux + jeux que les moins jeunes sur leurs télés que leurs ancêtres à la radio


Bilan : circulez il n'y a rien à voir si ce n'est le fossé générationnel

  
Répondre
doudouneuf
18/09/2020 12:07:48
1

il me semble avoir effectivement entendu que le temps passé sur ces jeux avait progressé, et surtout que la génération qui avait démarré ce passe temps abrutissant avait gardé l'habitude de pratiquer 30-40 ans après.


Comme quoi , l'addiction ne concerne pas que les drogues....

Les pouvoirs politiques en place ont une sacrée chance d'avoir les moyens de maintenir les masses dans la crétinerie...

  
Répondre
nanard87
18/09/2020 11:17:47
2

CE sont ces jeux qui rendent nos jeunes ( et parfois moins jeunes ) complètement débiles

  
Répondre
nanard87
18/09/2020 11:17:47
0


Le jeu video "Halo: Infinite" développé par Microsoft pour la Xbox lors d'une présentation au salon spécialisé de Los Angeles, le 9 juin 2019 (AFP/Archives/Mark RALSTON)

Une neuvième génération de consoles s'annonce, portée par l'élan vers les jeux vidéo qui a accompagné la pandémie et les mesures de confinement, mais l'avenir de ces machines est-il assuré alors que les +gamers+ se tournent vers d'autres pratiques ?

Présentées par petites touches depuis des mois, les deux versions de la PlayStation 5 (PS5) de Sony et les nouvelles Xbox Series X et S de Microsoft seront mises en vente entre le 10 et le 19 novembre, en commençant par le géant américain.

Déjà, au lendemain d'une présentation de Sony, les pré-commandes de PS5 sont épuisées chez bon nombre de distributeurs, signe de l'engouement pour les consoles "next-gen" (de nouvelle génération). Mais aussi indice de l'habilité du fabricant nippon pour allier gestion des stocks et communication.

Avec des images en ultra haute définition 4K et des reflets de lumière pour éclairer les scènes dans l'ombre (Ray Tracing), les consoles 2020 brilleront d'abord par leur puissance de calcul inégalée.

"Quand on regarde les caractéristiques techniques des machines, on est sur des niveaux multipliés par 10 par rapport à la génération précédente. On va avoir des jeux plus beaux, plus réels, plus immersifs. On va prendre une sacrée baffe", s'enthousiasme Charles-Louis Planade, expert jeux vidéo chez Midcap Partners, interrogé par l'AFP.

- Finis les "téraflops"?

L'enjeu pour Sony est de dépasser son propre record de 110 millions de PS4 vendues depuis la sortie de cette génération précédente en 2013.

"Pour Microsoft, le défi est de ne pas trop se faire distancer par Sony, voire de faire jeu égal avec eux", ajoute M. Planade. En prenant en compte le nombre croissant de joueurs, "ces objectifs sont réalisables", juge cet analyste.


Sur le stand Microsoft Xbox au salon Gamescom de Cologne, le 21 août 2019 (AFP/Archives/Ina FASSBENDER)

Pourtant, les deux consoles se lancent alors que le jeu vidéo commence à se passer de machines chères et encombrantes pour se tourner vers des expériences de jeu à la demande vendues sur abonnement.

"Cette génération de consoles pourrait bien être la dernière physique. C'est la dernière fois qu'on entend parler des téraflops", cette unité de puissance informatique, pressent Audrey Leprince, cofondatrice du studio indépendant The Game Bakers.

Les innovations en terme d'interface de jeu sont, selon elle, "plutôt anecdotiques", et le développement des jeux n'a d'ailleurs pas vraiment évolué. En revanche, "le pavé dans la mare de cette génération, c'est le passage au mode d'abonnement", qui tend vers un "Netflix du jeu vidéo", affirme-t-elle.

Devenues centrales, les offres d'abonnement Game Pass de Microsoft ou PlayStation Plus de Sony "vont complètement révolutionner l'industrie, comme cela a été le cas pour les films et la musique."

"L'enjeu pour les fabricants est de conserver un parc d'abonnés que n'arrivent pas pour l'instant à leur prendre les challengers sur le marché" tels que Google et Amazon, confirme Charles-Louis Planade.

- Cloud gaming


Sur le stand Playstation de Sony au salon de l'électronique de Las Vegas, le 9 janvier 2019 (AFP/Archives/DAVID MCNEW)

Ces deux géants du web misent sur le jeu en streaming (+cloud gaming+) qui permet de s'affranchir d'une machine en utilisant des serveurs à distance.

En réponse, la nouvelle génération de consoles se veut hybride, permettant à la fois d'acheter un jeu physique, de le télécharger, ou bien d'y jouer en streaming avec les services xCloud de Microsoft et PlayStation Now de Sony.

"On est dans une phase de transition qui va faire cohabiter les supports optiques et le +cloud gaming+", explique à l'AFP Laurent Michaud, analyste spécialisé dans le secteur du jeu vidéo.

Selon lui, "des tendances montrent que ce ne sera pas la dernière génération de console. Par exemple, la résolution d'image doit passer de 4K à 8K (environ 8.000 pixels de large) et les réseaux, même dans plusieurs années, ne seront pas assez rapides pour transporter ces images."

Mais comme "la technologie met désormais à niveau tous les fabricants", le catalogue de jeux - particulièrement riche en cette fin d'année - "sera, plus encore que par le passé, fondamental pour le succès de cette génération là."

© 2020 AFP

  
Répondre

Forum de discussion CAC 40

202009181502 804241
Ma liste