OK
Accueil > Communauté > Forum Esso

ET VOUS VOTRE AVIS

Cours temps réel: 9,60€  0,00%

ES


philiberts
27/09/2020 18:32:37
0

Pétrole : combien y a-t-il de raffineries en France et où sont-elles situées ?

https://www.connaissancedesenergies.org/combien-y-t-il-de-raffineries-en-france-et-ou-sont-elles-situees-191219#notes

  
Répondre
TRADMEN
21/09/2020 20:05:42
1

Au 1er semestre 2020, le prix du pétrole brut s'est élevé en moyenne à 40$ (36 euros) par baril de Brent contre 66$ (58 euros) au 1er semestre 2019. En juin 2020, le prix moyen du baril de Brent a été de 40$ (36 euros) contre 67$ (60 euros) en décembre 2019.


Au cours du 1er semestre 2020, Esso a traité 7,3 millions de tonnes de pétrole brut, en baisse de -3,9% par rapport au 1er semestre 2019. Les raffineries du groupe ont assuré la continuité de leurs opérations pendant la crise pandémique en adaptant la marche des unités en fonction de l'évolution de la demande. Le chiffre d'affaires consolidé s'élève à 5,2 milliards d'euros alors que les ventes de produits raffinés s'élèvent à 11,3 millions de m3, en baisse respectivement de 28% et de 12% par rapport au 1er semestre 2019. Cette contraction s'explique par la forte baisse du prix du pétrole brut et la chute de la demande. Dans un marché intérieur en baisse de 16% selon les statistiques publiées par le Comité Professionnel du Pétrole, les quantités vendues par le groupe sont en baisse de 12%.


Le résultat opérationnel du groupe est en perte de 661 ME et comprend des effets stocks négatifs pour 413 ME et une dépréciation exceptionnelle d'actifs de 140 ME. Au 1er semestre 2019, le gain opérationnel de 5 ME comprenait des effets stocks positifs pour 143 ME.

Hors effets stocks et autres éléments d'ajustement, le résultat opérationnel ajusté de l'exercice est une perte de -107 ME incluant des effets de change opérationnels négatifs pour 8 ME (-138 ME au 1er semestre 2019 avec des effets de change positifs pour 2 ME).


Le résultat financier est positif de 6 ME (13 ME au 1er semestre 2019) et comprend 7 ME de dividendes de sociétés non consolidées.


Après prise en compte des impôts courants et différés, le résultat net du groupe est une perte de -633 ME (+16 ME au 1er semestre 2019).


Au 30 juin 2020, les capitaux propres du groupe s'élèvent à 310 ME. La position financière nette est positive de 123 ME. Les engagements de retraite non préfinancés s'élèvent à 1,182 MdE au 30 juin 2020.


Eléments exceptionnels


La reprise très progressive de la consommation en produits pétroliers laisse anticiper que la demande ne reviendra pas à des niveaux antérieurs à la crise dans un avenir proche. Cette situation accentue le déséquilibre entre la demande en produits raffinés et les capacités de production en Europe.


Dans ces conditions, le groupe a revu ses hypothèses de marges de raffinage pour les prochaines années et en application de l'IAS36, a procédé à une dépréciation d'actifs de 140 ME, soit environ 15% de leur valeur nette.


En outre, la chute brutale et importante du prix du pétrole brut et des produits pétroliers au cours du premier semestre a entraîné, malgré la légère reprise des cours observée à la fin du second trimestre, une importante baisse de valeur des stocks d'Esso SAF. Cette baisse se traduit par une perte fiscale provisoire au 30 juin qui vient augmenter le déficit fiscal reportable du groupe à la même date, dans un contexte général où les perspectives de récupération de ce déficit paraissent aujourd'hui plus limitées pour les raisons exposées précédemment. En application de l'IAS12, le groupe n'a donc pas reconnu les impôts différés actifs liés aux pertes du 1er semestre.

Ces éléments exceptionnels n'ont aucun impact sur la liquidité ou la trésorerie du groupe.


La transition énergétique va conduire à une baisse de la consommation d'énergies fossiles comme à une évolution de la structure des marchés fournis par le groupe, dont l'ampleur et le rythme de transition restent incertains. Dans ce contexte, Esso S.A.F. poursuivra ses efforts pour sauvegarder sa compétitivité et optimiser ses actifs industriels, tout en se positionnant pour un avenir à plus bas carbone. Pour cela, des conditions économiques, fiscales et réglementaires favorables et prévisibles sont essentielles.

  
Répondre

Forum de discussion Esso

202009271832 804766
Ma liste