OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

Brexit: quelques progrès dans les négociations mais des blocages persi

Cours temps réel: 6 353,67  -0,21%



MMManson MMManson
14/12/2020 23:12:39
2

Merci jipes

-------------------------

"Pour dire de telles bêtises ,tu dois vraiment t’y connaître, toi, en économie."

Quant à toi, je ne dis pas que je suis meilleur en économie. Si tu es meilleur que moi et si tu penses que j'ai eu tort, bah expliques moi pourquoi. Le forum ne sert qu'à ça en fait. On est là pour échanger nos idées.


  
Répondre
jipes jipes
14/12/2020 17:55:47
1

Désolé les gars, MMManson a raison.

En France, on ne sait plus prendre d'initiative et on n'ose plus émettre des idées contraires à la pensée bruxelloise, de peur de se faire remonter les bretelles par les soit disant bien pensant de l'Union Européenne.

Et comme dans le cas du Brexit, l'UE n'a commis que des erreurs, il est bien entendu que la France ne va pas la contredire.

  
Répondre
alain.arnoux alain.arnoux
14/12/2020 16:20:52
0
Je confirme, les british se punissent eux-mêmes ; il n'y a pas de concession à leur faire... Trop, c'est trop !
  
Répondre
Prez daniel Prez daniel
14/12/2020 16:02:12
0
Pour dire de telles bêtises ,tu dois vraiment t’y connaître, toi, en économie.
  
Répondre
jpmilan jpmilan
14/12/2020 13:25:10
0
Bof
  
Répondre
MMManson MMManson
14/12/2020 13:18:00
2
"Bruno Le Maire a estimé lundi que les Britanniques seraient "les grands perdants" du Brexit" C'est Bruno qui dit ça ?! tu sais qui est perdant cher Bruno ? la France ! parce qu'elle est en UE et en plus elle a toi en tant que ministre de l'économie !!! C'est génial d'avoir un ministre de l'économie qui comprend rien en économie, cool !
  
Répondre
MMManson MMManson
14/12/2020 13:20:40
0

Michel Barnier assiste un nouveau round de discussions sur le Brexit depuis Bruxelles, le 14 décembre 2020 (POOL/AFP/YVES HERMAN)

Les négociations entre Britanniques et Européens pour tenter d'arriver à conclure à un accord post-Brexit ont fait quelques progrès mais des blocages persistent en particulier sur le sujet hypersensible de la pêche, ont indiqué lundi des diplomates européens.

Le négociateur Michel Barnier leur a rendu compte de l'état des discussions que Londres et l'UE ont décidé dimanche de poursuivre, sans se fixer cette fois de date limite alors que le divorce entre l'ancien Etat membre et les Européens sera définitif le 1er janvier 2021.

Michel Barnier a estimé lundi sur Twitter qu'il était de la "responsabilité" de l'UE de donner aux pourparlers en vue d'un accord post-Brexit avec Londres "toutes les chances de succès".

"Les prochains jours sont importants" si l'on veut qu'un accord commercial entre les Britanniques et l'UE, soit en place au 1er janvier 2021, a-t-il indiqué.

Lors de son compte-rendu aux ambassadeurs, Michel Barnier a signalé "quelques progrès", notamment sur les conditions de concurrence équitable, mais fait état de divergences toujours importantes notamment sur le sujet de la pêche, une question cruciale pour certains Etats membres, selon des sources diplomatiques.

Sur la pêche "des difficultés sérieuses persistent" et "on est encore très loin" d'un compromis, selon des diplomates.

Les discussions butent depuis le départ sur trois sujets: l'accès des pêcheurs européens aux eaux britanniques, la manière de régler les différends dans le futur accord et les conditions que les Européens exigent des Britanniques pour éviter toute concurrence déloyale.

Le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire a estimé lundi que les Britanniques seraient "les grands perdants" du Brexit, qui n'amputera la richesse nationale de la France que de 0,1 point de pourcentage en 2021.


Brexit : les dates-clés (AFP/Jonathan WALTER)

Tout en acceptant une poursuite des discussions, le Premier ministre britannique Boris Johnson a une nouvelle fois répété dimanche que le scénario d'un "no deal", malgré ses lourdes conséquences, restait pour lui le "plus probable".

Le Royaume-Uni, qui a officiellement quitté l'UE le 31 janvier, abandonnera définitivement le marché unique et l'union douanière le 31 décembre.


Des pêcheurs se préparent à une sortie en mer à Bridlington (nord-est de l'Angleterre), le 11 décembre 2020 (AFP/OLI SCARFF)

Sans accord commercial, ses échanges avec l'UE se feront selon les seules règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), synonymes de droits de douane ou de quotas, au risque d'un nouveau choc pour des économies déjà fragilisées par le coronavirus.

© 2020 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202012142312 824544
logiciel chart 365 Suivez les marchés avec des outils de pros !

Chart365 par ABC Bourse, est une application pour suivre les marchés et vos valeurs favorites dans un environnement pensé pour vous.