OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

Contre le projet Hercule, une montagne de compteurs Linky devant le si

Cours temps réel: 6 558,93  -0,80%



ZeuspanCrace13 ZeuspanCrace13
20/01/2021 11:35:43
0
De toute façon le fond du problème est simplement que les vendeurs de sociétés soi-disant privatisées vont retirer un bénéfice, ni petit ni géant mais surtout non renouvelable. D'autre part on continuera à imposer des courtisans du parti au pouvoir au niveau de la direction comme on l'a fait déjà pour la SNCF jusqu'au PDG précédent, pour la RATP, etc...et ces courtisans sont généralement incompétents, juste des politiciens qui peuvent empocher gros quand ils ne sont plus dans la course électorale.
  
Répondre
HYBRID3 HYBRID3
20/01/2021 07:41:59
0

Et un peu de culture politique, car même le secrétaire général adjoint des Républicains, oui vous savez, ce parti de trotsko communistes, remet en question ce BÔ projet.

https://www.youtube.com/watch?v=EJ509bRpywA

  
Répondre
HYBRID3 HYBRID3
20/01/2021 07:35:37
0

L'INCROYABLE ARNAQUE DE LA HAUSSE DU PRIX DE L'ÉLECTRICITÉ

Allez, un peu de culture économique, ça nous changera de l'intégrisme et la radicalisation des moutons.

https://www.youtube.com/watch?v=jiRLz4MQk7Y

  
Répondre
HYBRID3 HYBRID3
20/01/2021 06:46:29
1

La dérégulation du secteur de l'électricité sur le territoire national, c'est à dire la mise en place d'un marché de la libre concurrence source de baisse des prix c'est bien connu, c'est 50 % d'augmentation du tarif de l'électricité en 10 ANS. Ca fait cher l'énergie renouvelable financée à renforts de milliards publics, non ?. Renseignez-vous sur le scandale du prix de rachat imposé à EDF à l'égard de l'éolien. Et il y en a encore pour applaudir ça. Vous êtes des benêts ou votre idéologie vous aveugle-t-elle à ce point ? Les alertes de black out possible pour l'hiver ne vous interpellent-elles pas ? C'est de la faute des électriciens de terrain ? Bien heureux de les avoir eus en 1999 pour travailler H24 pour votre petit confort personnel, non ? Renseignez-vous sur les conséquences en Californie de cette belle dérégulation (blackouts en série et prise en otage tarifaire par les producteurs privés à l'égard de cet état et donc des usagers).

Mais bah, tant qu'y a du pognon à faire sur NEOEN, hein ? Et demain, je vous l'annonce, on passera à l'eau comme ca se fait déjà en Australie. L'écologie et le respect des droits humains sont incompatibles avec le capitalisme.

  
Répondre
HYBRID3 HYBRID3
20/01/2021 03:44:05
1

Et vivement qu'on socialise les pertes, ca ne sera que plus juteux pour la privatisation des profits.

Ou comment payer deux fois pour la même chose. A quoi se reconnait un mouton, à son idole Trump.

  
Répondre
Solerandol Solerandol
19/01/2021 19:41:05
0
@plantieres je suis bien d'accord..
  
Répondre
HYBRID3 HYBRID3
19/01/2021 18:48:41
0

Et tout cela se fera bien évidement au bénéfice du consommateur. Car c'est bien connu, le privé, donc la concurrence, c'est la baisse des prix et un service nec plus ultra pour l'usager. La flambée des prix du gaz et de l'électricité de ces dernières années en est la preuve éclatante.

  
Répondre
plantieres plantieres
19/01/2021 18:29:23
2

Ils ont la trouille du privé car il faut y travailler, être compétent, être au service des clients, respecter son entreprise et ne pas la spolier.

Ce qu'ils sont incapables de réaliser, puisque leur morale c'est tout le contraire.

  
Répondre
plantieres plantieres
19/01/2021 18:25:49
3
Les habituels actes de fripouillerie de ceux qui vivent au crochet de la collectivité avec les habituels bobards sur le service public qui est devenu entre leurs mains, et avec la lachté des politiciens, le sévice public
  
Répondre
zema68 zema68
19/01/2021 18:06:06
2
il est temps d'arreter les privilèges de ces fonctionnaires d'EDF SNCF etc.
  
Répondre
zema68 zema68
19/01/2021 18:09:08
0

Manifestation contre le projet Hercule de réorganisation d'EDF devant le siège de LREM à Paris le 19 janvier 2021 (AFP/ERIC PIERMONT)

Rendre plus visible la lutte contre le projet "Hercule" de scission d'EDF: c'était le pari de près de 200 militants CGT qui ont déversé mardi des compteurs Linky devant le siège de La République en marche (LREM), dans le IIe arrondissement de Paris.

Arrivés en autobus, les militants se sont massés devant le discret porche du parti pour vider toutes sortes de sacs (à dos, en tissu, poubelle...) remplis de compteurs Linky, mais aussi de quelques compteurs orange Gazpar.

Pendant quelques minutes, mardi à midi, le bruit des compteurs vert anis heurtant le bitume a résonné dans l'étroite rue Sainte-Anne, avant d'être remplacé par le chant des militants: "L'électricité et le gaz, c'est pas pour le privé! C'est un droit pour tous les usagers!"

Un slogan également inscrit sur une banderole déroulée par des manifestants qui vise directement le projet "Hercule" de scission d'EDF en deux voire trois entités, qui devrait entraîner l'ouverture du capital de certaines branches de l'énergéticien à l'actionnariat privé.

"Une spoliation du bien commun", s'est ému le sénateur PCF de Seine-Saint-Denis Fabien Gay, présent au rassemblement, qui a rappelé sa "détermination", aux côtés des agents présents, "à lutter contre le démantèlement d'EDF".

La CGT, de loin le premier syndicat du secteur, défend une position totalement à contre-courant du projet Hercule: "redevenir ce qu'on était avant, EDF-GDF", comme l'a rappelé Nadia, parmi les rares commerciaux présents à ce rassemblement.

- "Fossoyeurs du service public" -

La CGT a choisi d'associer deux symboles, le siège du parti présidentiel, mais aussi les compteurs Linky longtemps contestés et aujourd'hui installés dans plus de 30 millions de foyers en France, soit quatre sur cinq.

Ces compteurs, synonymes selon la CGT de suppressions d'emplois puisqu'ils peuvent être installés par des prestataires et évitent les déplacements d'agents pour les relevés, "on les dépose devant les fossoyeurs du service public", a conclu Cédric Liechti, secrétaire général de la CGT Energie Paris.

Les manifestants se sont ensuite rapidement dispersés alors que s'approchaient quelques policiers munis de boucliers anti-émeutes, lesquels ont écarté à coups de pieds les compteurs jetés devant le siège discret du parti fondé par Emmanuel Macron.

"C'était une action symbolique pour dire à ceux qui prennent des décisions contre l'intérêt général qu'elles ont un impact", a expliqué Salim, l'un des participants, avant d'ajouter: "C'était l'occasion de montrer qu'on ne se résigne pas à ce démantèlement, et de sensibiliser les usagers".

Des actions ont eu lieu dans plusieurs villes françaises et devant certains sites d'EDF mardi, à l'occasion de l'appel à la grève de l'interfédérale (CGT, CFE-CGC, CFDT, FO). La CGT appelait plus particulièrement ses militants à se coordonner localement pour mener des actions.

- "Intelligence ouvrière" -

Avant de se rendre devant le siège de LREM, les cégétistes d'Île-de-France s'étaient donné rendez-vous mardi matin dans un complexe sportif de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

C'est là que les organisateurs ont pu distribuer le matériel aux militants, criant "Qui n'a pas son compteur?" ou encore de "Récupérez votre chasuble!"

Là aussi que le député PCF de Seine-Maritime Sébastien Jumel a pris la parole pour se féliciter de "l'intelligence ouvrière" et de "la fierté ouvrière", réunies pour cette action. "A travers Hercule, c'est la souveraineté de la nation qui est en jeu", a-t-il ajouté.

Là enfin que Cédric Liechti a mobilisé les troupes: "Si on ne se bat pas, tout va nous être retiré", a-t-il prévenu avant d'appeler les agents présents à monter dans les trois autobus qui les attendaient.

Le message est passé: "On reste solidaires, on ne se laisse pas faire et on ne se laissera pas faire jusqu'à la fin", a martelé Cédric, employé d'Enedis et encarté CGT.

© 2021 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202101201135 832978
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.