OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

Plan cancer: Macron veut améliorer la prévention du tabac et de l'excè

Cours temps réel: 6 701,98  0,98%



Alcio26 Alcio26
04/02/2021 13:38:45
0

C'est amusant ce qu'on peut lire sur ce post.

- quand macron interdit quelque chose (comme de circuler après 18h) pour des raisons sanitaires , il y a une levée de bouclier générale

- Par contre des personnes n'hésitent pas à demander à Macron d'interdire la vente de cigarettes, des non fumeurs certainement. Les mêmes qui défilent dans la rue contre le couvre feu.

On lit aussi des gens qui confondent 1 500 000 avec 150 000. C'est vrai que l'erreur n'est que d'un facteur 10. une paille.


En résumé, du "bien français", c'est à dire "tout et son contraire pourvu que ça ne me touche pas"

Unité, égalité, solidarité sont des mots que bien des français ont totalement oublié au profit de MOI, mon bien être, mes habitudes, moi je, moi je.

  
Répondre
whatelse whatelse
04/02/2021 13:20:17
0
Depuis que le prix des cigarettes a flambé en Europe de l'ouest, soit-disant pour lutter contre le tabagisme, le "tabex" qui est le meilleur produit pour arrêter de fumer a été interdit dans cette partie de l'Europe.

Message complété le 04/02/2021 13:21:41 par son auteur.

Des études ont été faites par le Canada, la Grande Bretagne et la Nouvelle Zélande et ces trois pays sont arrivés à la conclusion que le tabex est le meilleur médicament pour arrêter de fumer.

  
Répondre
grand cru grand cru
04/02/2021 12:44:30
2
pour la drogue on laisse tout faire et on veut arriver en 2030 à avoir une génération sans tabac,on nous prend pour des débiles
  
Répondre
casandol casandol
04/02/2021 12:21:59
1
j'ai un meilleur plan , il interdit la vente de tabac, comme la drogue d'ici la fin de son mandat et il évite 1500000 morts par le tabac .alors le quoi qu'il en coute il serait vraiment valable
  
Répondre
angeloysse angeloysse
04/02/2021 12:04:31
1
Macron prépare sa campagne présidentiel alors que c'est par sa faute que les Français ont la tête dans le saut et qu'il aura pourris et rendu la vie encore plus difficile par des taxes et taxe . en 2021 voté RN !!

Message complété le 04/02/2021 12:37:08 par son auteur.

En 2022 c'est le quoi qu'il arrive voté RN .

  
Répondre
BAWA50 BAWA50
04/02/2021 11:30:29
0
+20% de zéro ça fait toujours zéro
  
Répondre
BAWA50 BAWA50
04/02/2021 11:29:48
0

Une femme passe une mammographie dans le cadre du dépistage du cancer du sein, le 9 octobre 2017 à Marseille (AFP/Archives/ANNE-CHRISTINE POUJOULAT)

Emmanuel Macron a annoncé jeudi, en présentant la stratégie décennale contre le cancer, vouloir renforcer la prévention contre le tabac et l'excès d'alcool, visant même une future "génération sans tabac", afin de ramener le nombre de morts de 150.000 par an à 100.000.

En pleine pandémie du Covid, qui a déjà fait 77.000 morts, le chef de l'Etat a annoncé une hausse de 20% des moyens déployés contre une maladie qui reste la première cause de mortalité chez les hommes et la deuxième chez les femmes.

Le budget des 5 premières années du plan décennal sera ainsi porté à 1,7 milliard d'euros pour 2021-2025, a-t-il promis, avant de se rendre à l'Institut Gustave Roussy de Villejuif pour rencontrer soignants et malades.

Dans ce discours en vidéo lors des Rencontres annuelles de l'Institut du cancer (INCa), à l'occasion de la Journée mondiale contre le cancer, le chef de l'Etat a aussi promis davantage de dépistage et une lutte accrue contre les séquelles après la guérison.


Emmanuel Macron le 3 févier 2021 à l'Elysée (AFP/Ludovic MARIN)

"Passer en une décennie de 150.000 nouveaux cancers évitables par an à moins de 100.000. Faire reculer la mortalité des sept cancers les plus létaux. Mieux accompagner les conséquences des cancers et des traitements sur la qualité de vie et l’emploi", a annoncé le chef de l'Etat.

Le tabac et l'alcool sont au centre de la stratégie.

"Je souhaite que la génération qui aura 20 ans en 2030 soit la première génération sans tabac de l’histoire récente", a-t-il dit, confirmant une promesse de campagne, et promettant d'agir sur "le prix, l’extension des espaces sans tabac, les campagnes d’information sur sa toxicité", et un meilleur accompagnement de ceux qui arrêtent de fumer. Cette mobilisation doit commencer "dès l’école".

Pour l’alcool, à l’origine d’un cinquième des cancers évitables, "il ne s’agit pas d’aller vers le zéro alcool mais bien de prévenir les excès et de mieux aider ceux qui sont dans une forme de dépendance à en sortir", a-t-il souhaité.

Il a ainsi promis, sans précision, de donner "à l’image de ce que nous avons fait pour les aliments, des repères à la fois plus visibles et plus lisibles aux consommateurs sur chaque produit".

"Contre ces deux principales causes de cancers évitables, nos actions cibleront particulièrement les jeunes", a-t-il ajouté.

Il a enfin confirmé l'objectif de sept nouvelles "zones à faible émission" dans des grandes villes et certaines vallées pour améliorer la qualité de l'air.

- "Cancers évitables" -


Emmanuel Macron va présenter au centre Gustave-Roussy un plan de lutte contre le cancer (AFP/Archives/JOEL SAGET)

En matière de prévention, le gouvernement et l'INCa ambitionnent de réduire de 60.000 par an d'ici 2040 le nombre des "cancers évitables", sur un total de 153.000 - on estime que 40% des cas de cancers pourraient être évités, car attribuables à des facteurs de risques modifiables comme le tabac, l'alimentation, l'exposition aux UV ou encore la sédentarité.

Ils souhaitent aussi convaincre davantage de Français de participer aux trois dépistages organisés mis en place: pour le cancer du sein, le cancer colorectal et, récemment, le col de l'utérus. Objectif: "réaliser 1 million de dépistages en plus à l'horizon 2025", contre 9 millions chaque année aujourd'hui.

La marge de progression existe principalement pour le dépistage du cancer colorectal, avec seulement 30% de participation, tandis que des "travaux de recherche" sont menés pour envisager des dépistages sur d'autres cancers, comme celui du poumon.

Le plan souhaite par ailleurs limiter à un tiers la proportion de patients souffrant de séquelles cinq ans après leur diagnostic (chirurgies mutilantes, effets secondaires des médicaments, retards de développement chez les enfants...), contre deux tiers à l'heure actuelle.

Le dernier objectif consiste à "améliorer significativement" le taux de survie des cancers à mauvais pronostic, c'est-à-dire ceux dont le taux de survie à cinq ans est inférieur à 33%, tels que les cancers du pancréas ou du poumon, certains cancers du sein dits "triple négatif" ou encore un cancer rare, le glioblastome du tronc cérébral de l'enfant.

Le 3e plan cancer, qui couvrait la période 2014-2019 et prolongé en 2020, "a permis des avancées majeures" dans la recherche, l'accès aux thérapies innovantes, la prise en charge des cancers pédiatriques ou encore la prévention du tabagisme, mais "manquait singulièrement d'ambition dans la lutte contre l'alcool", responsable de 16.000 décès par cancer par an, pointait le bilan d'évaluation dressé en octobre par l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) et l'IGESR (pour les ministères de l'Education, du Sport et de la Recherche).

© 2021 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202102041338 837501
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.