OK
Accueil > Communauté > Forum Renault

Renault: les syndicats dénoncent des "départs contraints" déguisés

Cours temps réel: 35,28  -3,99%



ZeuspanCrace13 ZeuspanCrace13
10/05/2021 18:32:41
0
Monsieur ERA les conditions de travail, de progression avec une entreprise auto comme RNO n'ont jamais été comparables aux conditions de travail et de progression dans la presse. Pour les syndicats, demander leurs de se comparer à leur homologues du même syndicat dans d'autres branches d'activité. C'est peut-être une étude intéressante, mais qui demandera un peu plus de travail qu'un post ici. Vous avez bien connu des victimes de la réorganisation de la presse dans des journaux de gauche, c'est bien mais votre post ne peut être partagé qu'avec des gens qui ont la même expérience que vous. Bonne soirée monsieur.
  
Répondre
era era
10/05/2021 17:46:11
0
C'est étonnant, les syndicats dénoncent la politique d'une entreprise qui prend des décisions pour lui permettre de se redresser et grandir. Mais ils n'ont rien dit quand la cgt a licencié les journalistes d'Antoinette pour in fine tuer l'hebdo en 1989, et quand les communistes ont licencié encore des journalistes à l'humanité. Sacrés syndicalistes. Heureusement qu'aucun chef d'entreprise ne les écoute. Ah, si, yen a un, l'ancien zozo de Danone ; résultats il a plombé l'entreprise, et il s'est fait virer.
  
Répondre
era era
10/05/2021 17:45:18
0

Manifestation de salariés de Renault devant l'usine du Mans pour dénoncer le "démantèlement de la filière automobile en France", le 6 mai 2021 (AFP/Archives/JEAN-FRANCOIS MONIER )

Les syndicats CGT, CFDT, CFE-CGC et SUD du centre technique de Renault à Lardy (Essonne) ont dénoncé lundi la "pression de plus en plus importante mise sur les salariés pour les pousser au départ" alors que la direction s'était engagée sur un plan de départs volontaires.

"Renault n'assure pas d'avenir professionnel à ses salariés et les invite à aller voir ailleurs", a dénoncé Florent Grimaldi, secrétaire général de la CGT Renault-Lardy.

Avec les autres syndicats, il dénonce "l'externalisation" de 27 salariés, dont 17 du site de Lardy, contraints de quitter Renault pour rejoindre l'un des nombreux sous-traitants travaillant sur le technocentre.

"La direction peut nous envoyer dans une petite boîte sans qu'on ait notre mot à dire. Le message c'est de dire qu'il vaut mieux partir avec la rupture conventionnelle collective (RCC) et une petite prime", a estimé Florent Grimaldi.

Le plan de restructuration de Renault prévoit la suppression de 2.500 postes dans l'ingénierie par le biais de départs en pré-retraite ou une RCC ouverte jusqu'à l'automne prochain.

Or "les volontaires ne se bousculent pas pour partir", a indiqué Florent Grimaldi. En mars, seuls 300 candidats au départ s'étaient manifestés, selon les syndicats.


Le directeur général de Renault Luca de Meo, lors d'une intervention dans l'usine de Palencia, dans le nord de l'Espagne, le 23 mars 2021 (AFP/Archives/Cesar Manso)

Philippe, l'un des salariés concerné par l'externalisation, vit la situation comme "une trahison, un coup de couteau dans le dos". Rentré chez Renault à 19 ans et avec 36 ans d'ancienneté, il dit aujourd'hui ne plus savoir où il en est.

"J'ai plus un losange dans le coeur qu'autre chose, j'ai la passion de l'automobile en moi. Mais aujourd'hui je suis complètement démotivé et l'attitude de la direction qui du jour au lendemain nous balance dans l'inconnu, c'est très difficile à vivre", a-t-il raconté.

L'intersyndicale a également dénoncé la suppression de postes de certains collaborateurs, invités à postuler ailleurs dans l'entreprise alors qu'il n'y a pas suffisamment d'offres. "A Lardy on a 158 postes supprimés sur l'année 2020 pour environ 23 postes disponibles à la mobilité", a détaillé Florent Grimaldi.

"On ne vous dit pas que vous êtes à la porte mais le seul chemin qu'on vous montre c'est la RCC", a dénoncé Hélène, une salariée dont le poste a été supprimé.

Une journée de débrayage est prévue le 20 mai sur plusieurs sites en France, dont celui de Lardy. Fin mai 2020, Renault avait annoncé un plan de suppression de 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France.

© 2021 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Renault

202105101832 859149
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.