OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

Automobiles: baisse de 13,84% des immatriculations en Juin

Cours temps réel: 6 822,74  0,85%



Dubaisan Dubaisan
03/08/2021 12:50:16
0

Tout a fait @Zeuspancrace13,

Sauf a être bête a manger du foin, les bio-carburants de génération récente utilisent des matières végétales qui ne font pas concurrence a la production de nourriture. Il est donc nullement question de "sacrifier l'exportation de matières premières agricoles d'excellente qualité (donc qui rapporte beaucoup) pour produire des biocarburants qui se vendront peu chers".

Au contraire cela devrait donner a nos agriculteurs un revenu complémentaire substantiel, car les prix des carburants fossiles ne vont aller qu'en augmentant avec la diminution des ressources. Ceux des bio-carburants, encore chers a produire actuellement par manque d'infrastructures industrielles et d'investissements deviendront par contre de plus en plus compétitifs.

Et en France, outre une agriculture de qualité, on a quand même quelques atouts:

- Pour la betterave, il faut 4 tonnes de betteraves pour faire 1 tonne de bio-carburant. On produit 38 millions de tonnes avec un rendement moyen supérieur à 80 tonnes/ha. On peut aussi en plus, améliorer la qualité génétique de ces betteraves "a fuel".

- On a également le 3èm massif forestier d'Europe qui ne cesse d'augmenter.

Enfin, les bio-carburants qui sont issus des algues, rejettent dans leur combustion, autant de CO et de CO2 que les autres....

Message complété le 03/08/2021 12:55:21 par son auteur.

Pour les bio carburants issus des algues, je n'ai pas d’éléments de comparaison, Il n'existe pas a ma connaissance d'infrastructure industrielle de production. Il n'y a pas non plus d’études de rentabilité du processus...
Pour l'instant , seuls des résultats de labo montrent que c'est possible.

  
Répondre
ZeuspanCrace13 ZeuspanCrace13
03/08/2021 11:30:20
0

La partie de la betterave qui est utilisée pour des carburants plus écolo n'est ni ce que nous mangeons, ni ce qui peut être utilisé pour faire du sucre, ni la partie qui peut alimenter des animaux (betterave fouragère) bovins ou équins. Donc cela est seulement lié à la présence ou non d'une usine qui récupère les résidus immangeables aprés "extraction" de ce qui intéresse la nourriture des hommes ou des grands mammifères. Je parle de ce que déclarent les fabricants de carburants et leurs chimistes, je ne parle pas des éléments jetés en pâture sur les rso sociaux qui s'adressent à tous les genres, surtout les éco-politico-machins ou même martiens...

  
Répondre
mika57 mika57
03/08/2021 11:16:00
0

La France a importé pour 25,7 milliards d'euros d'énergies en 2020.

Source : https://blogs.alternatives-economiques.fr/didierraphael/2021/04/07/la-balance-commerciale-de-la-france)

Elle a exporté 6,3 milliards d'euros de denrées agricoles, en baisse constante.

Je ne pense pas que transformer la nourriture en carburants soit la solution pour une réduction du déficit commercial. Au contraire (ce n'est que mon avis, bien entendu). On va sacrifier l'exportation de matières premières agricoles d'excellente qualité (donc qui rapporte beaucoup) pour produire des biocarburants qui se vendront peu chers. Pas sûr que les agris soient enchantés à cette idée.

Qui plus est, ça ferait basculer la France en déficit commercial agricole. La honte pour le 1er producteur européen de matières premières agricoles.


A quoi sert l'énergie importée en France :

- Chimie et industrie

- Transports

- Bâtiments / Chauffage

Une solution parmi plusieurs serait de diminuer les importations d'énergie en retrouvant notre indépendance (investissements dans les E.N hors éoliennes), mais aussi :

- En diminuant le poids de la consommation d'énergie pour les transports (en remettant des camions sur les trains (et au passage, diminuer le cout des péages ferroviaires, tiens), en limitant les déplacements de chacun, etc.)

- En améliorant l'efficacité énergétique du bâti, pour éviter la surconsommation d'énergie, en partie importée.

Etc.

Mais pour cela, faut investir, mais on me dit dans l'oreillette qu'il n'y a pas d'argent en France. Encore moins d'argent magique.


Pour revenir aux biocarburants, il existe déjà la piste de la biomasse.

Mais le problème, c'est que, idem pour les biocarburants, elle n'est pas pour autant écologique. La biomasse prélevée pour fabriquer de l'énergie ne sera pas utilisée par les sols pour se renouveler, et enrichir les sols. Ça participe donc à un appauvrissement des sols.


Oui, je suis plus d'accord pour utiliser la culture d'algues, pour se nourrir mais aussi pour l'énergie.

  
Répondre
michel1993 michel1993
03/08/2021 10:45:05
0

Mika57 je pense que les agrocarburants ne sont pas si compétitifs par rapport à nos assiettes



On gaspille facilement déjà 30% de la nourriture avant qu'elle arrive dans l'assiette

Ces 30% pourraient fabriquer du bio gaz et des agrocarburants

Sans parler du potentiel de la culture d'algues


Et ça donnerait du taff à nos filières, rééquilibrage de la balance commerciale..

  
Répondre
mika57 mika57
03/08/2021 09:23:58
2

"Actuellement on fabrique à partir de betteraves, de canne, d’amidon, (...)"

Et c'est là tout le problème des bio-carburants, à mon avis : Utiliser de la nourriture comme source d'énergie.

Nous sommes de plus en plus nombreux sur Terre, il y a de plus en plus de pauvres, la nourriture doit donc servir uniquement à nous nourrir. Se chauffer, être transporté en utilisant des denrées agricoles consommables est un luxe que nous ne pouvons nous permettre.

Un luxe de pays riches, si vous voulez mon avis.

  
Répondre
ZeuspanCrace13 ZeuspanCrace13
02/08/2021 19:42:29
1

Pour ceux qui n'auraient pas compris mon premier commentaire, j'ajoute que le nombre de VE (véhicule électriques) immatriculés en juin n'est pas encore la Vague que nous annonçaient certains médias, certains constructeurs et encore plus de politiciens, surtout les écolos ou les politiques politiquement associés à des écolos. Donc je l'appelle vaguelette. Tout le monde a du comprendre cela. Aujourd'hui nous sommes félicités parce-que nous venons, par exemple, de nous faire vacciner. Et je pense que bientôt on en viendra à féliciter les acheteurs de VE, alors même que la solution UE est de multiplier les centrales thermiques pour répondre à un doublement, peut-être pire, de nos besoins en électricité. Rien de sympathique dans ces perspectives, mais si on peut en rire, tant qu'on n' en ressent pas trop le poids alourdi, pourtant déjà trés alourdi en taxes (120%) lisez le verso de vos factures EDF...eh bien on trouvera peut-être une solution plus sage au tout électrique dans tous les cas. Et voilà pourquoi mes deux lignes et demi sont destinées à vous faire sourire à moins que vous ne soyez déjà trés fatigués par la lecture des évolutions graphiques de vos actions préférées.

Espérant que vous avez pu vous détendre aprés la clôture de Bourse, que vous avez un bon dîner, que ce soit en charmante compagnie ou en compagnie de votre famille qui va bien, des enfants dont les études n'ont pas été trop perturbées par le Covid et toutes les mesures imposées, et que les résultats des JO dans des sports que vous aimez regarder vous permettront de bien dormir.

Bonne soirée et bonne nuit, messieurs et mesdames,

ZP13

  
Répondre
manuborelli manuborelli
02/08/2021 19:08:21
0

un chiffre pour redescendre sur terre:

95 millions de barils jour

1107 barils par seconde 🥊

1 baril= 159 litres

176 013 litres seconde soit 176 m3 🤣




  
Répondre
ckoidonc ckoidonc
02/08/2021 17:40:34
3

Encore mieux, biocarburants à base d'algues :

https://sciencesnaturelles.ch/synthetic-biology-explained/applications/fuel_from_seaweed

Que des avantages !

Pour l'électrique j'ajouterai le problèmes des bornes de recharges, comment vont faire tous les gens qui vivent en appart en banlieue pour recharger leur voiture garée dans la rue ? ils vont tirer une rallonge ? ou bien il y aura des centaines de bornes dans les rues ?

A entendre les journalistes qui disent que les constructeurs ne sont peut être pas prêts ils oublient que les utilisateurs le sont encore moins...

  
Répondre
Dubaisan Dubaisan
02/08/2021 17:27:21
2

Pour ma part, je pense que l'avenir se trouve dans les carburants bio.

L'électrique nécessitera au minimum un doublement des capacités actuelles de production (nucléaire? hydraulique? solaire? éolienne? hydrolienne? charbon?....probablement un mixte de tout ça, au gré de la puissance de persuasion des lobbies de ces secteurs...). La fabrication et le recyclage des batteries sont un problème grave de plus. On ne fait que déplacer les problèmes de pollution liés aux terres rares et à ceux du réchauffement climatique à "plus tard"...

L'hydrogène? difficilement stockable dans de bonnes conditions, sa production pour être "verte" nécessitera aussi un développement colossal des sources d'énergie "vertes". La production d'H2 par des moyens polluants n'apporte rien. De plus pour les petites puissances, les mauvais rendements des PAC actuelles passent encore, mais pour les grosses puissances, les PAC actuelles sont incapables d'y répondre. Reste la combustion de l'hydrogène qui nécessitera une forte adaptation des moteurs actuels. En mélange avec d'autres carburants, cette combustion n'est pas exempte d'émission de CO et de Co2 ; L'émission de NOx reste aussi un problème équivalent à celui du diesel.

Les carburants bio eux ne sont pas plus propres; Leur combustion entraine le rejet dans l 'atmosphère de CO et CO2. Mais tout l'intérêt vient du fait que ces rejets ne sont pas supérieurs au captage de carbone par les plantes qui ont servi à faire ces carburants. (loi de la conservation des masses). Actuellement on fabrique à partir de betteraves, de canne, d’amidon, de paille ou du bois, de l'isobutène qui mélangé avec de l'ETBE (éther éthyle tertiobutyle) déjà fréquent dans les biocarburants automobiles provient au minimum à 97% des composés d'origine végétale.

Il y a donc dans les bio-carburants, au plus, équilibre entre ce qui est rejeté d'un côté et ce qui est capté par les plantes de l'autre. Pour le réchauffement climatique, c'est totalement neutre.

Au lieu de mettre des milliards dans les autres options, Il faudrait développer cette filière, qui, outre son impact sur le réchauffement climatique :

- apporterait à nos agriculteurs un revenu complémentaire important.

- revitaliserait les campagnes françaises.

- diminuerait fortement notre dépendance aux énergies fossiles, son poids sur l'économie du pays (en taxes, coûts d'usages...) et permettrait au final de dégager une marge budgétaire qui permettrait à son tour de diminuer le recours à l'emprunt.

  
Répondre
mika57 mika57
02/08/2021 14:23:45
3

La pénurie de composants...

Semi conducteurs pour faire une voiture alors qu'il y a 10 ans, très peu besoin de ces éléments

Remettez les compteurs à aiguilles, les auto-radios sans les écrans tactiles, etc, et hop, comme par magie, plus de crise de pénurie !

Le consommateur lui-même y participe, faut pas qu'il se plaigne ensuite de la hausse des prix des voitures neuves...

  
Répondre
manuborelli manuborelli
02/08/2021 12:19:23
2

ils sont toujours en train de pleurer ces cons de constructeurs 🤣

apparemment il y a moins de voitures neuves sur le marché à cause de "la pénurie de composants" qui freine la production automobile depuis plusieurs mois

aujourd’hui tu achètes le dernier modèle clio diesel en neuf 2021 23/24k dans 3 ans tu ne peux plus rouler à paris pfff



  
Répondre
ZeuspanCrace13 ZeuspanCrace13
02/08/2021 11:31:16
0

Désolé Bermer pour le commentaire blanc qui est parti, erreur de ma part. Quant au premier commentaire il est assumé, je ne crois pas à la réussite du VE. Depuis l'apparition de ces VL on n'a pas amélioré significativement la durée de décharge ou l'autonomie, donc c'est pour moi un mauvais signe. Les meilleurs VE semblent ceux de l'ingénieux venu de RSA, passé par le Canada puis accueilli aux USA et déployant une partie de ses capacités de constructeur de VL en Chine. Je ne crois pas que les recharges "flash" suffiront à améliorer l'autonomie, surtout si on continue sur la voie choisie en UE avec plus de centrales thermiques pour fournir le plus gros de l'électricité. Personnellement j'ai eu et je pourrais encore avoir besoin d'un véhicule qui me permette de sortir de l'UE et de ses voies bien lisses et bien pourvues en stations de recharge. Je ne suis pas un bobo sans enfants, je déplace aussi des animaux qui ne sont pas légers et pour bien le faire avec la remorque adéquate, dans un temps qui ne s'éternise pas pour les animaux, il ne faut pas un engin électrique, une autonomie largement supérieure à 1000km est hautement souhaitable. Mais je ne vais pas faire la pub pour telle ou telle marque, elles sont d'ailleurs peu nombreuses.

  
Répondre
BerMer BerMer
02/08/2021 11:07:18
0

Bonjour,

@Zeus...

Votre message est incompréhensible ...

  
Répondre
ZeuspanCrace13 ZeuspanCrace13
02/08/2021 10:19:40
0
Serait-ce la vaguelette tant attendue par certains constructeurs pour montrer qu'ils ont "percé" dans le VE, par notre PR pour féliciter les vertueux acquéreurs, par mami la min des écologies pour dire les FR m'ont comprise, et les boursicoteurs pour demander est-ce-bien le rebond. Oui c'est un rebond virtuel avant d'être vertueux.
  
Répondre
ZeuspanCrace13 ZeuspanCrace13
02/08/2021 10:19:08
0

(CercleFinance.com) - Les voitures particuliers (VP) immatriculées en Juin 2021 sont en baisse de 13,84% avec 246 287 véhicules légers neufs (voitures particulières et véhicules utilitaires légers de moins de 5,1 tonnes).

Le marché français des voitures particulières neuves des VP et VUL en Juin 2021 est en baisse de 14,67% en données brutes avec 199 509 immatriculations par rapport à Juin 2020 (22 jours en Juin 2021 et 21 jours en Juin 2020).

Les immatriculations des voitures particuliers (VP) sur les six premiers mois de 2021, avec 922 766 immatriculations sont en hausse de 28,91% en données brutes (125 jours de Janvier à Juin 2021 et 124 jours de Janvier à Juin 2020).

Copyright © 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202108031250 872747

Investir en Bourse avec Internet