OK
Accueil > Communauté > Forum Francaise de l’Energie

La Française de l’Énergie : Initiation de couverture par EXANE avec un

Cours temps réel: 38,00  -3,31%



gars d'ain gars d'ain
22/04/2022 15:08:33
0

Jean qui rit, Jean qui pleure..

retour à 51,90 et -5,98%

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
22/04/2022 15:08:00
0

Est-ce bien raisonnable ?


C'est parfaitement incohérent de survaloriser 25 Md'€ une opération de croissance externe à 5 millions d'€ visant à racheter 4,9 Md'€ de CA additionnel...

https:// www.boursier.com/actions/actualites/news/la-francaise-de-l-energie-acquisition-porteuse-874179.html

Mon conseil : filer d'urgence chez Botanic acheter une palette d'engrais liquide pour que l'arbre continue de monter au ciel encore plus vite...

Le titre était déjà survalorisé, là c'est le pompon...

C'est avant tout un problème de liquidité du titre qui fait monter le titre et non pas sa valeur intrinsèque qui plus que très largement valorisée. On verra bien ceux qui vont rester accrochés aux branches quand ça va souffler...


FDE: entouré après l'acquisition de Cryopur

Actualité publiée le 20/04/22 16:13

La Française de l'Énergie (FDE) grimpe de plus de 11% après l'annonce de l'acquisition de 94% du capital de Cryopur, société française unique spécialisée dans le traitement du biogaz et sa liquéfaction en Bio-GNL et Bio-CO2.

Cryopur a développé une technologie de rupture brevetée qui épure le biogaz en Bio-CO2 et en Biométhane avant de le liquéfier, pour sa valorisation en circuits courts sur l'ensemble de la chaine de valeur ou en substitution des carburants fossiles.

Au titre de 2021, Cryopur a réalisé un chiffre d'affaires s'élevant à 4,9 millions d'euros. Le coût de l'acquisition s'élève à un montant de 2,5 millions avec un possible complément de rémunération de trois millions sous certaines conditions.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
07/04/2022 15:36:05
0

Grand "M" baissier en cours = chute à 43,85 et -10,24%.


La fourchette haussière montre que depuis février, on est plus du tout raisonnable concernant le niveau de valorisation et notamment dernièrement.

On effectue donc actuellement sur les plus hauts un "M" baissier dont l'objectif est le retour à minima vers la médiane haussière et il y a de grandes chances pour les stopless qui vont sauter entrainent le linge avec l'eau de la lessivevers le triple creux en cercle pointillé orange vers 39,50 €

Delà, en fonction du climat boursier, on pourra se laisser tenter par un épaule droite haussière qui aboutirait prochainement à un matérialisation d'un ETE baissier (dessiné en flèches noirs).

En cas de l'ETE, l'objectif baissier serait vers le support sur 31,71.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
07/04/2022 15:26:47
0

Un excellent résumé de la survalorisation actuelle et du niveau d'anticipation des cours : seuls les 2 derniers chiffres de PER sont réalistes, hors ils concernent 2023 et 2024.


Sur les base de cours actuels

• PER 2021 = 436

• PER 2022 = 45

• PER 2023 = 14,9

• PER 2024 = 13,9

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
07/04/2022 15:21:18
0


On ambitionne une grosse progression du CA annuel et du résultats (chiffres en Md'$ car provenant de Market Screener / ZB)


Prévisionnel 2022 à 2024 : la valorisation de la croissance est déjà intégré au cours actuel.

On va donc pas attendre jusque'à 2024 sur ce niveau...

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
07/04/2022 14:44:19
0

Coté Bilan : il est reproché actuel un fort niveau d'endettement par rapport aux actifs qui devraient s'étoffer.


Le programme pour faire gonfler les actifs nets est ambitieux et nécessitera que tout ce passe parfaitement bien.

Sur YF, on annonce une Valeur comptable par action (dern. trim.) à 11,20 €. On est donc comme les chiffres donnés dans le tableau ci-dessous parfaitement en sur-valorisation excessive.

On culmine à 4 fois les actifs nets, même si les perspectives sont bonnes et que le volet comptable avance vite : c'est parfaitement survalorisé comme la plupart des dossiers spéculatifs destinées à verdure les portefeuilles de gérants et de gestionnaires d'actifs.

La plupart ont déjà chuté, il restait la FDE, mais ça devrait pas durer vu qu'aujourd'hui on fait -9,21%.


(Attention le Tableau de ZB est $ car il provient de Market Screener)

.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
07/04/2022 14:26:28
0

Evaluation de Francaise de l’Energie


Synthèse

• La société dispose de fondamentaux solides. Plus de 70% des entreprises présentent un mix de croissance, rentabilité, endettement et visibilité plus faible.

• La société présente une situation fondamentale intéressante dans une optique d'investissement à court terme.


Points forts

• La forte croissance attendue pour les prochains exercices constitue un des points forts de la société.

• Le Bénéfice Net par Action (BNA) de la société devrait croître de manière importante au cours des prochains exercices d'après le consensus des analystes qui couvrent le dossier.

• Le ratio EBITDA/CA de la société est relativement important et induit des marges élevées avant dépréciations, amortissements et taxes.

• Les marges dégagées par la société sont parmi les plus élevées de la cote. L'activité exercée par l'entreprise est particulièrement rentable.

• Sur l'année écoulée, les analystes ont régulièrement revu à la hausse leurs estimations de chiffre d'affaires de la société.

• Les analystes affichent un optimisme patent concernant les perspectives de chiffre d'affaires et ont récemment revu à la hausse leurs estimations en termes d'évolution de l'activité.

• Sur l'année écoulée, les analystes couvrant le dossier ont revu fortement à la hausse leurs anticipations de bénéfices par action.

• Les analystes ont récemment fortement revu à la hausse leurs estimations de bénéfices nets par action.

• Les analystes sont positifs sur le titre. Le consensus moyen recommande l'achat ou la surpondération de la valeur.

• Au cours des quatre derniers mois l'objectif de cours moyen des analystes a été fortement révisé à la hausse.


Points faibles

• La société présente une situation financière handicapante avec un endettement net important et un EBITDA relativement faible.

• La valorisation du groupe en termes de multiples de résultat apparaît relativement élevés. En effet, l'entreprise se paye actuellement 45.02 fois son bénéfice net par action anticipé pour l'exercice en cours.

• Sur la base des cours actuels, la société présente un niveau de valorisation particulièrement élevé en termes de valeur d'entreprise.

• La société apparaît fortement valorisée compte tenu de la taille de son bilan.

• Au cours des douzes derniers mois, l'opinion des analystes a été revue négativement.

• Les estimations des analystes concernant l'évolution de l'activité de la société diffèrent de manière relativement importante les unes aux autres. La visibilité liée à l'activité de la société apparaît relativement faible.

• Dans le passé, le groupe a souvent déçu les analystes en publiant des chiffres d'activité inférieurs à leurs attentes.

.


  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
07/04/2022 14:17:41
0

Francaise de l’Energie : résultats semestriels

• Hausse de 126% du chiffre d’affaires

• EBITDA multiplié par 5

• Atteinte de l’objectif de marge d’EBITDA en avance du calendrier annoncé

• Solidité financière renforcée et leviers de croissance confirmés

Pontpierre, France, le 24 mars 2022 – FDE (Euronext : FDE – ISIN : FR0013030152), productrice d’énergie à empreinte carbone négative, confirme sa trajectoire de croissance et de profitabilité lors de ce 1er semestre 2021/2022. La forte amélioration de la plupart des agrégats financiers s’est traduite par une hausse de 126% des revenus, une forte augmentation de l’EBITDA qui atteint 5,6 M€ avec une marge de 62% et un résultat opérationnel multiplié par 15 à 4,8 M€ sur ce semestre. Ces chiffres confirment le modèle économique et la profitabilité du Groupe, ainsi que sa capacité à poursuivre ses développements.

https://www.francaisedelenergie.fr/blog/2022/03/24/fde-resultats-semestriels-2022/

---------------------------------------------------------------------------------------------

Croissance de l’ensemble des activités du Groupe et maîtrise continue des coûts opérationnels

Le premier semestre 2021/2022 est marqué par une forte progression des revenus, portée par le développement des activités du Groupe et l’augmentation de la production de gaz et d’électricité (+30% et +31% respectivement), ainsi que par la hausse des prix du gaz en France (prix de vente moyen de 37,43 €/MWh, contre 11,07 €/MWh au 31 décembre 2020) et de l’électricité en Belgique (86,94 €/MWh en moyenne sur le semestre, contre 37,63 €/MWh au 31 décembre 2020).

Ces excellentes concrétisations opérationnelles ont ainsi permis au Groupe d’enregistrer un chiffre d’affaires de 9,1 M€ sur le semestre, en hausse de 126% par rapport au S1 2021.

Cette remarquable performance est renforcée par une maîtrise continue des coûts opérationnels, dont la tendance se confirme sur ce semestre avec un coût des biens et services par MWh en baisse de plus de 3% à 12,84 €/MWh. Ces niveaux confirment à nouveau la capacité de FDE à développer son activité tout en contrôlant sa structure de coûts.

L’EBITDA a ainsi été multiplié par 5 et atteint 5,7 M€ sur ce semestre (comparé à 907 K€ au S1 2021), et comprend par ailleurs une reprise de provision non utilisée de 1,2 M€ suite à la révision de l’estimation des coûts de démantèlement. La marge d’EBITDA progresse à 62%, au-delà des objectifs de marge du Groupe à fin 2022.

Par ailleurs, le Résultat Opérationnel enregistre une croissance spectaculaire, passant de 287K€ au S1 2021 à 4,8 M€ sur ce semestre.

Malgré des charges financières en hausse suite à la mise en place de nouveaux emprunts pour accompagner la croissance de FDE, le Résultat net part du Groupe ressort à 2,6 M€ sur le semestre, contre 102 K€ au 31 décembre 2020.

FDE anticipe la poursuite de cette très bonne dynamique de l’activité au second semestre 2021/2022, avec notamment la contribution de 15 cogénérations opérationnelles, et la hausse continue des prix du gaz et de l’électricité.


Structure financière solide pour accompagner les développements du Groupe

FDE confirme sa capacité à générer des flux de trésorerie opérationnels positifs de l’ordre de 4,9 M€ avant variation du BFR sur les six mois clôturant au 31 décembre 2021.

Sur ce semestre, le Groupe a continué sa politique d’investissements soutenue, renforçant son positionnement unique grâce au déploiement de solutions énergétiques locales bas carbone en France et en Belgique, avec notamment l’installation de 5 nouvelles cogénérations de 1,5 MW sur les sites d’Avion (3 MW) et d’Anderlues (4,5 MW) et le début de la construction de la centrale photovoltaïque au sol de 15 MW dans le Grand-Est.

Le maintien d’une politique active d’investissements a par ailleurs été supporté par la mise en place de financements supplémentaires, et notamment la conclusion d’un prêt obligataire participatif de 2,5 M€ pour le projet photovoltaïque de 15 MW et d’une obligation verte de 25 M€ pour le développement du portefeuille FDE d’énergie bas carbone, octroyé par Edmond de Rothschild Asset Management (EDRAM) en septembre 2021.

La mise en place efficace de ces financements prouve la pertinence des solutions énergétiques de FDE à forts impacts environnementaux, économiques et sociaux déployées sur ses territoires, tout en permettant au Groupe de limiter l’utilisation de ses fonds propres et réduire significativement le coût de son capital.

Au 31 décembre 2021, le Groupe affiche ainsi une trésorerie de 23,1 M€ (+16,2 M€ par rapport au 30 juin 2021) et un ratio endettement net sur fonds propres de 44%, un niveau conservateur permettant à FDE de financer sereinement son développement.


Un impact positif croissant de l’activité sur le plan environnemental

L’activité actuelle de captage et de valorisation de gaz de mine permet d’éviter plus de 1 million de tonnes de CO2eq par an, confirmant le rôle prépondérant de FDE dans la transition écologique européenne.

Par ailleurs, le conflit entre la Russie et l’Ukraine, en accentuant les tensions sur les marchés de l’énergie, met à nouveau l’accent sur la nécessité d’une plus grande indépendance énergétique de la France. Grâce à ses importantes réserves de gaz certifiées, FDE propose des solutions énergétiques concrètes, qui peuvent être déployées rapidement une fois les différentes autorisations administratives obtenues.

Ainsi, avec le développement de son portefeuille de cogénérations en France et en Belgique devant mener à une capacité installée de 49,5 MW et la valorisation de ses réserves de gaz en Lorraine sous forme de gaz, électricité et/ou hydrogène décarboné, FDE renforcera significativement sa contribution à l’indépendance énergétique des territoires tout en contribuant à la réduction de leur empreinte carbone.


FDE confirme donc son objectif d’atteindre un chiffre d’affaires annualisé de 35 M€ et une marge sur EBITDA supérieure à 45% d’ici fin 2022.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
07/04/2022 14:12:21
0
gars d'ain gars d'ain
07/04/2022 14:11:17
0

Francaise de l’Energie Newsletter – Regain d’énergie n°8


11 mars 2022

https://www.francaisedelenergie.fr/wp-content/uploads/2022/03/LETTRE-LFDE-mars22-vf.pdf

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
07/04/2022 14:10:19
0

FDE : le gaz de mine entre dans le label Greenfin France finance verte


21 février 2022

https://www.francaisedelenergie.fr/blog/2022/02/21/fde-le-gaz-de-mine-entre-dans-le-label-greenfin-france-finance-verte/


Pontpierre, France, le 21 février 2022 – La Française de l’Énergie (Euronext : FDE – ISIN : FR0013030152), productrice d’énergie à empreinte carbone négative, est fière d’annoncer l’inclusion de son activité de captage du gaz de mine dans le label Greenfin France finance verte dans la catégorie économie circulaire.

Le label Greenfin France finance verte est le label public de référence pour la «Transition énergétique et écologique pour le climat». Il permet de distinguer spécifiquement les fonds d’investissement contribuant à la transition énergétique et écologique. Il s’agit d’une garantie pour les investisseurs de la qualité et de la transparence des caractéristiques environnementales des fonds ainsi discernés et de leur contribution à la transition énergétique et à la lutte contre le changement climatique.

Accélération du déploiement des unités de captage de gaz de mine en France et Belgique

FDE capte aujourd’hui du gaz de mine sur plusieurs sites en France et en Wallonie afin d’éviter son rejet dans l’atmosphère. Ce gaz fatal est principalement composé de méthane dont le pouvoir de réchauffement global (PRG) est 82.5 fois plus puissant que le CO2 d’après le sixième rapport du GIEC publié en 2021.

FDE, qui est déjà le principal contributeur à l’effort de réduction de l’empreinte carbone des Hauts-de-France, continue d’accélérer son activité sur ce bassin minier avec pour objectif d’éviter annuellement, dès 2023, 3 millions de tonnes d’émissions de CO2eq par an grâce au captage de gaz de mine et au déploiement des nouvelles unités de cogénérations dans les Hauts-de-France et en Wallonie.

La Française de l’Énergie confirme donc son objectif d’atteindre un chiffre d’affaires annualisé de 35 M€ et une marge sur EBITDA supérieure à 45% d’ici fin 2022.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
07/04/2022 14:09:13
0

Francaise de l’Energie : Chiffre d’affaires record pour FDE au S1 2022 : 9,1 M€ (+127%)

25 janvier 2022

https://www.francaisedelenergie.fr/blog/2022/01/25/chiffre-daffaires-record-pour-fde-au-s1-2022-91-me-127/


Progression des volumes de production dans un environnement de marché porteur

Les revenus liés à la production de gaz triplent pour s’établir à 4,9 M€ grâce à une nouvelle progression des volumes (+30%) et un prix de vente moyen du gaz en hausse de 11,07 €/MWh au S1 2021 à 37,43 €/MWh au S1 2022.

Les revenus liés à la production d’électricité verte issue du gaz de mine s’établissent en forte hausse à 4 M€ (+38% par rapport au S1 2021). Cette bonne performance est tirée par l’augmentation des volumes dans les Hauts-de-France (+31% avec notamment la contribution des deux cogénérations de Béthune) et des prix de vente de l’électricité belge favorables, atteignant 86,94 €/MWh sur le semestre.

Les revenus issus de la vente de chaleur, liés au projet de Béthune et à la plus grande centrale de solaire thermique de France connectée à un réseau de chaleur à Creutzwald, s’élèvent à 195 K€ sur le semestre.


Croissance des revenus confirmée pour 2022 et 2023

Profitant des conditions de marché favorables, le Groupe a fixé le prix de vente d’une grande partie de ses volumes de gaz en France et d’électricité en Belgique pour 2022 et 2023.

Le groupe est ainsi bien engagé sur sa trajectoire de croissance grâce à la mise en service en janvier 2022 de trois nouvelles cogénérations de 1,5 MW (4,5MW) sur le site d’Anderlues et l’installation de deux cogénérations additionnelles (3 MW) sur le site d’Avion.

L’activité de captage et de valorisation de gaz de mine permet désormais d’éviter 1,5 millions de tonnes de CO2eq par an, confirmant le rôle prépondérant du Groupe dans la transition écologique européenne.


La Française de l’Énergie confirme donc son objectif d’atteindre un chiffre d’affaires annualisé de 35 M€ et une marge sur EBITDA supérieure à 45% d’ici fin 2022.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
07/04/2022 14:07:17
0

Trois nouvelles cogénérations installées en Wallonie

20 janvier 2022

https://www.francaisedelenergie.fr/blog/2022/01/20/trois-nouvelles-cogenerations-installees-en-wallonie/

Pontpierre, France, le 20 janvier 2022 – La Française de l’Énergie (Euronext : LFDE – ISIN : FR0013030152), producteur d’énergie à empreinte carbone négative, annonce la mise en service de 3 cogénérations supplémentaires sur son site d’Anderlues, en Wallonie, dont la puissance installée augmente de 3,0 à 7,5 MW, conformément à son plan de développement.


Cette augmentation très significative des capacités de production en Belgique se réalise dans un environnement de prix de l’électricité particulièrement favorable avec des prix de vente moyen attendus à plus de 200 €/MWh sur le premier trimestre.

Une contribution majeure à la réduction des émissions de gaz à effet de serre

Grâce aux 5 cogénérations désormais installées, le captage du gaz de mine sur le site d’Anderlues va permettre au groupe d’éviter le rejet annuel de plus de 500 000 tonnes d’émissions de CO2eq et confirme le positionnement de La Française de l’Energie comme un des principaux acteurs de la transition écologique du territoire wallon.

La Française de l’Énergie confirme donc son objectif d’atteindre un chiffre d’affaires annualisé de 35 M€ et une marge sur EBITDA supérieure à 45% d’ici fin 2022.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
07/04/2022 14:06:26
0

Hausse significative des réserves de gaz certifiées dans les Hauts-de-France


13 janvier 2022

https://www.francaisedelenergie.fr/blog/2022/01/13/hausse-significative-des-reserves-de-gaz-certifiees-dans-les-hauts-de-france/


Pontpierre, France, le 13 janvier 2022 – La Française de l’Énergie (Euronext : LFDE – ISIN : FR0013030152), producteur d’énergie à empreinte carbone négative, annonce une nouvelle certification des réserves 2P de gaz de mine valorisable sur les deux concessions détenues dans les Hauts-de-France.

Alors que 360 millions de m3 ont déjà été captés et valorisés sous forme de gaz et d’électricité verte depuis la reprise de Gazonor, cette nouvelle certification réalisée par DMT (groupe Tüv Nord) affiche désormais des réserves à 3,6 milliards de m3 (21.6 TWh), ce qui confirme le potentiel significatif de captage et de valorisation de gaz de mine, bien supérieur à l’objectif de 49.5 MW de puissance installée sur le bassin franco-belge d’ici fin 2022.

La Francaise de l’Energie anticipe que plus de 3 millions de tonnes d’émissions de CO2eq seront ainsi évitées annuellement grâce au captage de gaz de mine et au déploiement des nouvelles unités de cogénérations dans les Hauts-de-France et en Belgique. Cet impact positif exceptionnel sur la Région Hauts-de-France fait de LFDE un des principaux acteurs de la transition écologique du territoire.

La hausse des prix de l’énergie augmente significativement la valeur du gaz lorrain


Par ailleurs, dans le contexte de hausse structurelle des prix de l’énergie, la valeur d’actif nette[1] du gaz lorrain est aujourd’hui estimée à 318 millions d’euros, en forte hausse par rapport à la certification de 2018 réalisée par MHA (groupe Sproule). Les réserves certifiées qui se montent à 6.7 milliards de m3 de gaz (1P, 2P et 3P) et leurs valorisations en circuits courts ont pour objectif de remplacer l’énergie importée par une énergie locale bas carbone dans la région Grand Est.

La Française de l’Énergie confirme donc son objectif d’atteindre un chiffre d’affaires annualisé de 35 M€ et une marge sur EBITDA supérieure à 45% d’ici fin 2022.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
07/04/2022 14:04:52
0

Perspectives de croissance et progression des revenus confirmés pour 2022


Communiqué de presse [PDF] • Pontpierre, France, le 21 octobre 2021

https://www.francaisedelenergie.fr/blog/2021/10/21/resultats-annuels-2020-2021-chiffre-daffaires-en-hausse-de-30-ebitda-de-177-29-me/


Le Groupe a maintenu une politique soutenue d’investissements au cours de l’exercice avec des flux d’investissement de près de 9,5 M€, en augmentation de 300% par rapport à l’année précédente et a ainsi mis en production le plus grand parc solaire thermique de France adossé à un réseau de chaleur urbain ainsi que le projet Béthune de livraison de gaz, électricité et chaleur.

Le Groupe a par ailleurs lancé les travaux de construction de sa centrale photovoltaïque au sol de 15 MW à Tritteling-Redlach en Moselle, et prévoit sa mise en service à la fin de l’exercice 2021/2022.


L‘émission d’obligations vertes de 40 M€ conclue en septembre 2021 avec Edmond de Rothschild AM dont 25 M€ ont déjà été mis à disposition pour le développement du portefeuille FDE d’énergie bas carbone en France et en Belgique permet ainsi au Groupe d’engager des moyens financiers importants pour accélérer sa stratégie de croissance et atteindre 49,5 MW de capacité installée d’ici fin décembre 2022. Grâce à la mise en œuvre de ces projets, 3 millions de tonnes d’émissions CO2eq seront évités annuellement.

En Lorraine, le Groupe a finalisé l’analyse des opportunités liées à la valorisation du gaz sous forme d’hydrogène décarboné et à la séquestration de CO2. Les aspects environnementaux, techniques et économiques ont été couverts par les équipes de La Française de l’Énergie soutenues par des experts de Schlumberger, du CNRS, d’Enerka et de l’Université de Lorraine. Les deux axes stratégiques forts retenus par la société concernent la production d’hydrogène par pyrolyse du méthane et le développement d’une capacité de stockage de CO2 importante dans les charbons profonds.

La Française de l’Énergie a ainsi validé sa participation à deux consortiums industriels d’envergure en France et en Belgique qui verront la mise en place, à terme, de pilotes de production d’hydrogène décarboné par pyrolyse sur plusieurs de ses sites, en amont d’un possible développement industriel.

En parallèle, La Française de l’Énergie finalise les études de préfaisabilité sur l’injection et la séquestration du CO2 avant de lancer des tests sur les charbons pour valider les modélisations.

A travers ces nouveaux développements, La Française de l’Énergie renforce son positionnement comme partenaire de premier plan pour la réduction de l’empreinte carbone des territoires où le Groupe opère.

La Française de l’Énergie confirme son ambition d’atteindre un chiffre d’affaires annualisé de 35 M€ et une marge sur EBITDA supérieure à 45% d’ici fin 2022.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
07/04/2022 14:02:54
0

Francaise de l’Energie : Résultats annuels 2020/2021 :

• chiffre d’affaires en hausse de 30%,

• EBITDA de 177% (2,9 M€)

• Résultat net à 0,293 M€


Communiqué de presse [PDF] • Pontpierre, France, le 21 octobre 2021

https://www.francaisedelenergie.fr/blog/2021/10/21/resultats-annuels-2020-2021-chiffre-daffaires-en-hausse-de-30-ebitda-de-177-29-me/

.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
07/04/2022 13:58:58
0

Agenda financier 2021 / 2022 de Francaise de l’Energie ( exercice décalé )


• 21/10/2021 : Résultat annuel 2020 / 2021

• 25/10/2021 : Chiffre d'affaires 1er trimestre 2021 / 2022

• 30/11/2021 : Assemblée Générale ordinaire 2022

• 25/01/2022 : Chiffre d'affaires 1er semestre 2021 / 2022

• 24/03/2022 : Résultat 1er semestre 2021 / 2022

• 26 avril 2022 : Chiffre d’affaires T3 2021 /2022


Pour infos :

https://www.francaisedelenergie.fr/investisseurs/communication-financiere/

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
07/04/2022 12:19:55
0

On capitalise actuellement près de 22,56 fois le CA du dernier exercice.

Faudra pas s'étonner si il faut ramasser les actionnaires rentrés dernièrement à la petite cuillère et avec une paille quand ils vont tomber de l'échelle par grappes entières...

Pour rester collé, reste le papier tue-mouche.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
07/04/2022 12:15:15
0
Objectif atteint : ATTENTION Hard Discount en vue ...
  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
07/04/2022 12:15:14
0

Regulatory News:

La Française de l’Énergie (Euronext : LFDE – ISIN : FR0013030152), producteur d’énergie à empreinte carbone négative, annonce que la société Exane BNP Paribas, maison de référence sur les actions européennes, vient d’initier la couverture de La Française de l’Energie avec une étude intitulée «High returns from European Green Energy generation »1, et une recommandation à l’achat avec un objectif de cours de bourse entre 31 et 46 euros par action.

La note de recherche est disponible sur la plateforme Research Tree: https://cts.businesswire.com/ct/CT?id=smartlink&url=https%3A%2F%2Fwww.research-tree.com%2Fcompanies%2Ffrance%2Futilities%2Fla-francaise-de-l-energie-sa%2FLFDE%2FPAR%23tab-research&esheet=52534636&newsitemid=20211118006150&lan=fr-FR&anchor=https%3A%2F%2Fwww.research-tree.com%2Fcompanies%2Ffrance%2Futilities%2Fla-francaise-de-l-energie-sa%2FLFDE%2FPAR%23tab-research&index=1&md5=b283a2727b9abdf8b31d67aab6e53dbe" shape="rect">https://www.research-tree.com/companies/france/utilities/la-francaise-de-l-energie-sa/LFDE/PAR#tab-research.

La Française de l’Énergie confirme ses objectifs d’un chiffre d’affaires annualisé de 35 M€ pour une marge sur EBITDA supérieure à 45% d’ici fin 2022.

Prochain RDV :
Assemblée Générale – 30 novembre 2021

La Française de l’Énergie est éligible au PEA et PEA-PME

Reuters code : LFDE.PA

 

Bloomberg code : LFDE.FP

À propos de La Française de l’Énergie

La Française de l’Énergie est une PME à empreinte carbone négative, spécialisée dans la mise en place via des circuits courts, de site de production et de valorisation d’énergies. La Française de l’Énergie approvisionne en gaz, électricité verte et chaleur, les acteurs régionaux, remplaçant ainsi l’énergie importée par une énergie locale, plus propre. La Française de l'Énergie dispose d'un fort potentiel de développement et ambitionne de devenir un acteur indépendant de référence dans le secteur de l'énergie en Europe. La société est labellisée entreprise innovante par Bpifrance.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur https://cts.businesswire.com/ct/CT?id=smartlink&url=http%3A%2F%2Fwww.francaisedelenergie.fr&esheet=52534636&newsitemid=20211118006150&lan=fr-FR&anchor=www.francaisedelenergie.fr&index=2&md5=970835742a7358c0c7e3d58d44eec819" shape="rect">www.francaisedelenergie.fr

À propos d’Exane BNP Paribas

Créé en 1990, Exane repose sur un business model robuste construit autour de 3 lignes métiers complémentaires : l'Intermédiation Actions (Exane BNP Paribas), les Solutions structurées (Exane Solutions), l'Asset Management (Exane Asset Management, Ellipsis AM et Ixios Asset Management).

Afin d'être au plus près de ses clients, Exane s'est développé à l'échelle internationale, Paris et Londres étant ses principales implantations. Aujourd'hui, nos 800 collaborateurs sont répartis sur 9 sites dans le monde. Exane est désormais une filiale à 100% de BNP Paribas

Pour plus d’informations, rendez-vous sur https://cts.businesswire.com/ct/CT?id=smartlink&url=http%3A%2F%2Fwww.exane.com&esheet=52534636&newsitemid=20211118006150&lan=fr-FR&anchor=www.exane.com&index=3&md5=38b6f4b52c39eb4091dd96ef71e5f3ff" shape="rect">www.exane.com

Ce communiqué contient des éléments à caractère prospectif concernant les perspectives et les stratégies de croissance de La Francaise de l’Energie et de ses filiales (le “Groupe”). Ces éléments comportent des indications relatives aux intentions du Groupe, ses stratégies, ses perspectives de croissance et des tendances concernant ses résultats opérationnels, sa situation financière et sa position de trésorerie. Bien que ces indications soient fondées sur des données, hypothèses et estimations que le Groupe considère comme raisonnables, ils sont soumis à de nombreux facteurs de risque et incertitudes si bien que les résultats effectifs peuvent différer de ceux anticipés ou induits par ces indications du fait d’une multitude de facteurs, notamment ceux décrits dans les documents enregistrés auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) disponibles sur le site Internet de La Francaise de l’Energie (https://cts.businesswire.com/ct/CT?id=smartlink&url=http%3A%2F%2Fwww.francaisedelenergie.fr&esheet=52534636&newsitemid=20211118006150&lan=fr-FR&anchor=www.francaisedelenergie.fr&index=4&md5=9959e92cf435f730060cd93b3f10fa7e" shape="rect">www.francaisedelenergie.fr). Les informations à caractère prospectif contenues dans ce communiqué reflètent les indications données par le Groupe à la date du présent document. Sauf obligation légale, le Groupe décline expressément tout engagement à mettre à jour ces éléments à caractère prévisionnel à la lumière d’informations nouvelles ou de développements futurs.


1 « Rendements élevées pour la production d’énergie verte en Europe »

https://cts.businesswire.com/ct/CT?id=bwnews&sty=20211118006150r1&sid=frab3&distro=ftp" />



© Business Wire
  
Répondre

Forum de discussion Francaise de l’Energie

202204221508 922828

Investir en Bourse avec Internet

Ma liste