OK
Accueil > Communauté > Forum Solutions 30

Le PDG très confiant pour la croissance du CA et des marges

Cours temps réel: 3,459  2,73%



Frakeonline Frakeonline
08/05/2022 07:07:53
0

Le pricing power est là ?


Il faut l’espérer car pour l’instant, ce poncif ne résiste pas à l’épreuve des faits et de l’analyse du compte de résultat…

Le S2, qui va vite arriver, sera scruté.


Zone 5,1x à préserver absolument car le support suivant est très bas, ce qui constituerait, le cas échéant, une opportunité d’achat encore plus favorable.

Le PER vient de passer de 15 à 25 environ, ce qui est très mal perçu pour un titre dont la marge se rogne et dont l’évolution du CA ne correspond pas à ce que l’on attend d’une « growth ».


  
Répondre
gaborone gaborone
06/05/2022 12:31:28
2

Le pricing power est là, comme pour toutes les sociétés actuellement , dixit le PDG :

" Bien sûr, comme partout, nous faisons face aux pressions inflationnistes mais nous sommes actuellement en pleine négociation avec nos clients pour augmenter nos prix, et ces négociations sont généralement accueillies favorablement."

Les clients sont satisfaits du professionnalisme de S30, contrairement à d'autres boîtes (cf. affaire Scopelec) et sont donc ouverts à des augmentations de prix qu'eux-mêmes répercutent sur leurs clients d'où l'inflation généralisée actuelle

En outre, dans les contrats à long terme, il y a évidemment des clauses de révision de prix comme partout.

Pas de problème donc au niveau des marges qui vont recroître rapidement après cette phase d'investissement pour assurer la croissance en cours de l'activité.

Une belle opportunité d'achat à ce cours : fondamentalement et en tant que situation spéciale (les gros fonds de private equity comme BAIN et KKR investissent actuellement beaucoup dans ce secteur et des regroupements sont prévisibles)

Actionnaire;

  
Répondre
Frakeonline Frakeonline
06/05/2022 11:46:34
0

Ce qui est néanmoins très inquiétant, c'est que l'investisseur de référence est désormais écarté (cf. question du l'adossement).

Beaucoup de monde en avait fait une bouée de sauvetage pour relancer une dynamique sur le cours.

Sans ça, ça va être compliqué.

Surtout si les marges du S2 sont décevantes et que la rentabilité (qui se rogne inexorablement) est de nouveau reporté à plus tard.

GF nous a quand même bien habitué avec ses "ça ira mieux demain".

Sans catalyseur, le support 5,1x va être bien frêle. Avec un objectif beaucoup plus bas vers le SOB du canal baissier de LT.

En hebdo, la MACD vient de passer sous son signal, alors qu'elle n'a jamais réussi à refranchir la ligne d'équilibre. Et le MACD zero lag HEBDO vient de passer en négatif.

Des positions short pas trop risquées vont être à prendre sous 5,1x.


Pas un conseil, que mon humble avis.


Bon trade.


  
Répondre
gaborone gaborone
06/05/2022 11:09:32
0

Certains éléments conjoncturels ont pesé sur l'activité et les marges en 2021 mais le CA va réaugmenter rapidement avec tous les contrats signés récemment en Europe ainsi que les marges après cette période d'investissement pour ces nouveaux contrats et l'augmentation des prix acceptées par les clients dans le contexte actuel;


''Solutions 30 SE : Nous sommes sereins, solides et confiants, prêts pour aborder une nouvelle phase de croissance forte''
Gianbeppi Fortis, PDG de Solutions 30
06/05/2022 | 09:56


Gianbeppi Fortis est le fondateur du leader européen des services techniques dédiés aux secteurs du numérique, des réseaux et de l'énergie. Créé en 2003 en France, Solutions 30 opère désormais dans dix pays européens. Son PDG fait le point sur l'activité de l'entreprise et sur la période difficile qu'elle a traversé en 2021.

Gianbeppi Fortis, vous avez fait état d'une arrivée à maturité de votre activité en France, notamment à cause de la fin du déploiement de la fibre, et de la poursuite de votre expansion à l'étranger. Pensez-vous néanmoins pouvoir revenir à des niveaux de marge d'Ebitda conformes aux standards antérieurs ?

G.F. : "La réponse est clairement oui. Nos activités sont matures en France puisque nous déployons la fibre depuis 2015 et qu’aujourd’hui 70% des foyers français sont éligibles à la fibre. Cela étant, seuls 34% des foyers sont aujourd’hui abonnés, ce qui laisse de belles perspectives de marché. De plus, la maintenance des installations fibre augmente et nous avons désormais en France un beau potentiel dans les activités liées à la transition énergétique bien que ces activités soient actuellement pénalisées par les ruptures d’approvisionnement. Nos autres marchés européens sont quant à eux là où était la France en 2015. L’Allemagne, la Belgique, le Royaume-Uni, l’Italie sont en retard en matière de réseaux télécoms très haut débit. Mais les déploiements démarrent maintenant et nous avons de très nombreux atouts pour capter ces marchés. Nous l’avons démontré en signant nos premiers contrats. Ces contrats tireront la croissance des semestres à venir."

Vous gérez un nombre important de salariés. Que pouvez-vous dire du marché du travail actuellement ? Les pressions inflationnistes sur les coûts et la main d'œuvre vous inquiètent-elles ?

G.F. : "La courbe de croissance de nos effectifs est en effet parallèle à la courbe de croissance de notre chiffre d’affaires qui a progressé de près de 30% en moyenne chaque année depuis 2007. Solutions 30 emploie aujourd’hui près de 7 500 personnes et fait travailler, en incluant nos sous-traitants, 15 000 personnes en Europe. Nous recrutons actuellement 400 personnes dans le sud-ouest de la France, nous allons doubler nos effectifs sur une partie du Benelux, nous recrutons fortement au Royaume-Uni. Il est clair que le marché du travail évolue. Nos métiers sont en prise directe avec les grandes tendances qui modifient notre économie en profondeur, la digitalisation et la transition énergétique. Ils restent attractifs. Nous offrons de plus des postes de terrain, qui, par essence, assurent flexibilité et autonomie et nous proposons des formations professionnalisantes avec des perspectives d’évolution au sein du Groupe. Bien sûr, comme partout, nous faisons face aux pressions inflationnistes mais nous sommes actuellement en pleine négociation avec nos clients pour augmenter nos prix, et ces négociations sont généralement accueillies favorablement."

Quelle est la sensibilité de votre activité au cycle économique ? Considérez-vous qu'elle est plutôt défensive dans le contexte qui semble se dessiner ?

G.F. : "Depuis sa création en 2003, notre Groupe a montré sa capacité de résistance en traversant plusieurs crises. Aujourd’hui, les tendances de fonds qui soutiennent la croissance de nos marchés sont renforcées par les crises actuelles. La pandémie de Covid a des conséquences court terme sur la supply chain mais sur le long terme, elle a accéléré durablement la transformation numérique de nos sociétés et augmenté le télétravail. L’augmentation actuelle du prix de l’énergie souligne l’urgence de la transition énergétique et les récentes tensions géopolitiques nous rappellent, de façon dramatique, le défi crucial de la souveraineté énergétique et donc le besoin d’accélérer la production d’énergies renouvelables. Ce sont ces tendances qui soutiendront la croissance du groupe pour les années à venir."

Vous avez prévu de reprendre vos opérations de croissance externe, a priori avec des opérations de taille modérée. Existe-t-il des opportunités avec des acteurs plus gros en Europe ?

G.F. : "Nous évoluons sur des marchés très fragmentés dans lesquels nous jouons un rôle de fédérateur naturel. Les cibles sont donc généralement des sociétés de petites tailles dont l’acquisition nous permet d’accroître nos positions auprès d’un client, de renforcer notre maillage territorial ou de compléter notre savoir-faire. Ces acquisitions sont relativement faciles à intégrer et immédiatement relutives du fait des économies d’échelle que l’effet taille permet de réaliser. Nous ne sommes pas fermés à d’éventuelles opérations sur des acteurs plus gros, si nos analyses de risques sont positives."

Au niveau capitalistique, avez-vous abandonné l'idée d'un adossement ?

G.F. : "Nous avons lancé un processus de recherche d’un actionnaire de référence il y a un an. En un an, le monde a changé. Dans le contexte actuel d’inflation et de remontée des taux, un montage financier qui nécessiterait que l’on s’endette beaucoup n’est pas le plus pertinent. De plus, du strict point de vue de son activité, Solutions 30 n’a pas besoin d’un adossement. Le Groupe est solide, sa structure financière est renforcée et nous avons une nouvelle fois prouvé au cours de cet exercice notre capacité à générer du cash."

Vous avez connu l'année dernière une crise sans précédent. L'absence de certification des comptes 2020 laisse une tâche dans l'histoire de la société. Est-ce que les mesures déployées depuis permettent de mettre un terme définitif à cette affaire ?

G.F. : "L’audit de nos comptes 2021 fait une nouvelle fois ressortir la nature injustifiée des allégations portées à notre encontre et qui ont détruit beaucoup de valeur pour nos actionnaires, comme pour nos équipes. Solutions 30 est certainement l’une des sociétés cotées les plus auditées au cours de cette dernière année et, compte tenu de la profondeur des audits menés, nous pouvons affirmer qu’il n’y a aucune anomalie dans nos comptes.

Nous avons fait cette année un gros effort en matière d’harmonisation de nos procédures de gouvernance, de risque et de conformité, après quinze années de croissance très rapide. Ce programme a été mis en place avec l’appui d’un cabinet de conseil de premier plan, et a été regardé de près par nos auditeurs. Les nouvelles règles sont en cours de déploiement dans le Groupe. Nous sommes sereins, solides et confiants, prêts pour aborder une nouvelle phase de croissance forte."

Avec le recul, auriez-vous fait certaines choses différemment pour gérer cette crise ?

G.F. : "Cette crise a été d’une violence inouïe. Il est toujours facile de commenter ou de refaire le match et je ne veux pas me prêter à cet exercice. Nous avons fait tout ce qui était en notre pouvoir et nous sommes battus de toutes nos forces, souvent à armes inégales, tout en cherchant à préserver nos équipes opérationnelles et notre capacité à produire. Il fallait la solidité qui est la nôtre pour sortir indemne de ces attaques. Je crois que ces attaques doivent interroger sur les pratiques de certains acteurs qui n’hésitent pas à user de tous les stratagèmes pour parvenir à leurs fins, tout en étant juge et partie. De notre côté, nous avons lutté avec les moyens dont nous disposions, en respectant notre devoir de transparence et d’information envers tous nos actionnaires et en respectant le cadre juridique qui est celui d’une société cotée."

Y-a-t-il encore des procédures en cours dans ce dossier, et où en sont-elles ?

G.F. : "La campagne de diffamation dont Solutions 30 a été victime a commencé avec la diffusion d’un rapport anonyme. Nous avons porté plainte contre X pour diffusion d’informations fausses et trompeuses et manipulation de marché, et contre Muddy Waters, qui a relayé ces informations, pour diffamation. Ces plaintes sont toujours en cours d’instruction respectivement auprès de l’AMF, du Parquet National Financier et du tribunal judiciaire de Paris."

Avez-vous un message à faire passer au marché ?

G.F. : "Ces attaques ont détruit énormément de valeur et ont porté un grand préjudice à nos actionnaires et aux petits porteurs français qui sont nombreux au capital de Solutions 30. Leur soutien a été fort tout au long de cette crise et je les en remercie très chaleureusement. Aujourd’hui, nos équipes sont mobilisées pour délivrer les performances attendues, et faire de nouveau reconnaître tout le potentiel de Solutions 30 par le marché."


  
Répondre

Forum de discussion Solutions 30

202205080707 929353
logiciel chart 365 Suivez les marchés avec des outils de pros !

Chart365 par ABC Bourse, est une application pour suivre les marchés et vos valeurs favorites dans un environnement pensé pour vous.