OK
Accueil > Communauté > Forum Atos

Atos: isolerait ses services informatiques dans une entité séparée

Cours temps réel: 13,235  -6,43%



gars d'ain gars d'ain
23/06/2022 15:34:14
0

Flop, flop hop...

; )

13,12 et donc + 3,96%

Ceux qui ont acheté à plus de plus +10% ont déjà -6% dans les gencives...

  
Répondre
ettircs ettircs
23/06/2022 14:03:45
1

Vous êtes très terre à terre Mr gars dain, c'est probablement une très bonne chose 😉, pour ma part je remercie l'info et j'ai revendu, si un rachat doit se faire, cela ne sera pas pour demain et la spéculation risque de retomber, surtout qu'au niveau indicateurs il n'y a pas de grand progrès, signe que ça risque de s'essouffler rapidement

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
23/06/2022 13:44:24
0

L'orchestre payé pour organiser le rebond technique sera-t-il victime du syndrome du rebond du chat mort ?

A Suivre…

Vous le saurez bientôt d'autant qu'on a plus de sous pour acheter les croquettes ...

On attend que David fasse un prix sur ses palettes de croquettes.


ça sent le Pchiittt à plein nez...

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
23/06/2022 12:58:41
1

Il suffit de lire l'article de BFM Business et de comparer aux éléments publiée pour constater que c'est du Flan de bouse en tube...

On y brode à souhait chez BFM Business, pour faire surtout de l'audience.

Je vais rappeler ici toutes les âneries qu'ils ont sortir concernant Carrefour, Casino et d'autres. Articles qui se sont tous avérés êtres de fakes news... Articles pourris que j'avais d'ailleurs dénoncé à l'époque.

Y'a aucun information officielle ici : on y reprend des information de février dernier qu'on manipule à souhait avec l'existant et la présente situation sans la moindre vérité...

On peut même aller jusqu'à penser que c'est une commande pour déstabiliser le groupe car certains aimeraient que leur débris soient des réalités.

Pitoyable...



L’Etat favorable à un mariage entre Thales et Atos

https://www.bfmtv.com/economie/l-etat-favorable-a-un-mariage-entre-thales-et-atos_AN-202206230022.html

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
23/06/2022 12:43:27
1

Visiblement, ça doit être un peu difficile comme climat de travailler chez Atos en ce moment, du moins dans certains services...


Après les annonces choc d’Atos, les syndicats expriment leurs inquiétudes

Lors d’un CSE central, la direction s’est engagée à ne pas supprimer d’emplois en France pendant douze à dix-huit mois.

L'A GE FI Quotidien | 21/06/2022


On notera que ça tangue pas mal :

"Question cruciale de l'emploi

Lors d’un Comité social et économique Central (CSE Central) qui s’est tenu mercredi et jeudi derniers, les différents syndicats ont discuté des annonces émises, avec Yannick Tricaud, président d'Atos pour l'Europe du Sud, et principal interlocuteur des salariés du groupe en France.

Première source de préoccupation pour les syndicats d’Atos: l’emploi. Si aucune annonce concrète n’a encore été faite en ce sens, ils surveillent les conséquences sociales possibles du futur plan de scission d’Atos.


En début d’année, le groupe avait déjà écarté un projet interne de restructuration. « A son arrivée, Rodolphe Belmer avait exclu le Plan Spring», indique à L’Agefi Emmanuel Kilgus, coordinateur CGT du groupe Atos en France. Maintenant, «notre priorité reste la question de la sauvegarde des emplois», ajoute-t-il.

«Lors du CSE central mardi dernier, Yannick Tricaud s’est engagé pour les 12 à 18 prochains mois à ce qu’il n’y ait aucun plan social pour l’emploi ni de rupture conventionnelle collective. Donc il n’y a pas de risques majeurs pour l’emploi en France à court voire moyen terme», tempère auprès de L'Agefi Olivier Debroise, délégué syndical central de la CFE-CGC. «Même si la question se pose sur les fonctions transverses».

Mais d’autres ont des craintes pour l’emploi sur le moyen terme. Dans un tract qui doit être diffusé auprès des salariés ce mardi, dont L’Agefi a eu connaissance, le syndicat FO appelle d’ailleurs au «maintien des emplois dans le groupe» et au «refus de tout départ contraint». «FO constate que ce projet de scission, totalement déséquilibré en termes de résultats avec d’un côté une entité SpinCo à forte marge et haut potentiel de développement, et de l’autre une entité TFCo moins performante, fait courir un risque majeur sur l’emploi à moyen terme».

Incertitudes liées à la scission

L’annonce des conséquences de la scission juridique du groupe en deux entités inquiète aussi les syndicats. Si le plan de réorganisation a été annoncé pour d’ici 18 mois, «nous n’avons pas d’information sur le planning et les prochaines échéances», souligne Emmanuel Kilgus.

Déjà, l’annonce soudaine du départ de Rodolphe Belmer a surpris. «Son arrivée, puis les conditions de son départ sont dommageables pour la réputation d’Atos», estime la CGT.

Les syndicats s’inquiètent aussi du turn-over des dirigeants chez BDS. «Depuis le départ de Pierre Barnabé, patron de BDS, cinq niveaux de managers sous ce dernier quittent le navire, telle Agnes Boudot, à la tête de la branche HPC, Arnaud Bertrand, à la tête de la R&D et de la stratégie», pointe FO dans son tract. "

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
16/06/2022 17:47:55
0

Des nouvelles shorts et bermudas publiés le 16 juin 2022 à l'AMF ...


• SCHONFELD STRATEGIC UK MASTER FUND L.P. : 0.54 % ( > CONTRE 0,39% le 18 mars 2022)

Document AMF n° 2022E847177 du 16 juin 2022

https://bdif.amf-france.org/fr/details/2022E847177


• WORLDQUANT, LLC : 0,56% ( Visiblement reprise de VAD)

Document AMF n° 2022E847210 du 16 juin 2022

https://bdif.amf-france.org/fr/details/2022E847210


• MARSHALL WACE LLP : 0,98 % ( > CONTRE 0,69 % le 15 juin 2022)

Document AMF n° 2022E847235 du 16 juin 2022

https://bdif.amf-france.org/fr/details/2022E847235


• GREENVALE CAPITAL LLP : 1.98% ( > CONTRE 1,80 % le 15 juin 2022)

Document AMF n° 2022E847278 du 16 juin 2022

https://bdif.amf-france.org/fr/details/2022E847278

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
15/06/2022 18:48:03
0

Des nouvelles shorts et bermudas publiés le 15 juin 2022 à l'AMF ...


• GREENVALE CAPITAL LLP : 1,80% (= short position) (> Contre 1,67% le 13 juin 2022 )

Document AMF n° 2022E846967 du 15 juin 2022

https://bdif.amf-france.org/fr/details/2022E846967


• MARSHALL WACE LLP : 0.69 (= short position) ( > CONTRE 0,85% le 13 juin 2022)

Document AMF n° 2022E846941 du 15 juin 2022

https://bdif.amf-france.org/fr/details/2022E846941

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
14/06/2022 18:50:44
0

Vu le rappel que j'ai fait en précédent, il est stupéfiant de noter que :

• Bank of America Corporation (dont Merrill Lynch International) détient 11 930 319 et donc 10,77 % du capital depuis le 7 Juin 2022

n° 222C1400 du 07 juin 2022

https://bdif.amf-france.org/fr/details/222C1400


• UBS Group AG détient 5 590 273 et donc 5,05 % du capital en date du 7 juin 2022

n° 222C1374 du 07 juin 2022

https://bdif.amf-france.org/fr/details/222C1374


Vu les données sensibles que traite le groupe, je m'étonne que le capital ne soit pas mieux verrouillé. Il semble assez évident maintenant que Thierry Breton a été écarté de la direction (sous prétexte de promotion) pour que l'on puisse se livrer à un désossement de la bête pur et simple...

Encore un gros dossier pourri du gouvernement....


Il n'aura encore échappé à personne tout le bazar autour de Worldline qui était un licorne Française et vient d'être plombé aux chevrotines...

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
14/06/2022 18:39:44
0

Pour Rappel :

Atos declare que sa division BDS de cybersécurité n'était "pas à vendre"

Jeudi 3 février 2022 à 19h26

PARIS (Reuters) - Atos a déclaré jeudi que sa division BDS de cybersécurité n'était "pas à vendre" après que des sources ont indiqué à Reuters que Thales envisageait une éventuelle offre.

"On est concentré sur notre plan de 'turnaround' et on est convaincu du potentiel de retournement considérable du groupe", a dit un porte-parole d'Atos.

Des sources proches du dossier ont indiqué à Reuters que Thales travaillait à un projet de rachat des activités de cybersécurité d'Atos dont le montant pourrait avoisiner 2,7 milliards d'euros.

En réaction à cette information, Thales a déclaré mercredi être potentiellement intéressé par tout actif de cybersécurité qui serait disponible à la vente et ne pas être engagé dans des discussions avec Atos.

Selon des sources proches du secteur et des analystes, l'Etat français détient la clé de toute vente éventuelle de la division BDS d'Atos.

Entre autres activités, le groupe français sécurise les communications pour l'armée et les services de renseignement et se revendique comme le leader européen des services et de la sécurité digitale et l’un des principaux fournisseurs mondiaux de services numériques civiles et militaire.

"La vraie question est celle de l'avenir d'Atos et c'est réellement une question politique", relève Mikael Jacoby, directeur de trading pour l'Europe continentale chez Oddo Securities. "Je pense que cette question va rester dans l'esprit des investisseurs même si à court terme, il n'y a rien à attendre", ajoute-t-il.

L'un des plus anciens clients d'Atos est le CEA, le Commissariat à l'énergie atomique, que l'entreprise a aidé à simuler des essais de missiles nucléaires. Le groupe a également hérité de technologies confidentielles via le rachat en 2014 du groupe Bull, indiquent des sources du secteur.


Atos a remporté un contrat pour participer à la construction d'un supercalculateur en Inde, pays avec lequel la France a renforcé son partenariat sur la défense et la sécurité.

"C'est hautement stratégique et une affaire de souveraineté", souligne une source proche d'Atos à propos du contrat indien. "Tout comme les sous-marins nucléaires."

"Nous suivons de très toutes les entreprises françaises", a déclaré un porte-parole du ministère français de l'Economie et des Finances en réponse à une question sur la situation d'Atos.

L'action Atos a perdu la moitié de sa valeur au cours de l'année écoulée après une série de revers qui ont conduit à l'éviction de son directeur général Elie Girard, successeur à la tête de l'entreprise de Thierry Breton, l'actuel commissaire européen en charge du marché intérieur et du numérique notamment.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
14/06/2022 18:38:13
0

Et surtout...


Mis à part le Fond de placement des salarié(e)s à 3.05%, tous les rats ont quitté le navire à commencer par Siemens Aktiengesellschaft qui était à plus de 9%...


Le début de la réponse est ici : 3 fonds VAD ont attaqué le titre et ont publié ce jour à l'AMF

• GREENVALE CAPITAL LLP : 1.67 | Date position : 2022-06-13

https://bdif.amf-france.org/fr/details/2022E846702


• MARSHALL WACE LLP : 0.85 | Date position : 2022-06-13

https://bdif.amf-france.org/fr/details/2022E846679


• CAPITAL FUND MANAGEMENT : 0.47 | Date position : 2022-06-13

https://bdif.amf-france.org/fr/details/2022E846646


A mon avis, il aura d'autres publications demain...

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
14/06/2022 17:55:46
0

C'était la journée "Présentation Investisseurs" aujourd'hui...


Atos Capital Market Day 2022 | 14 juin 2022 [PDF de 106 pages]

https://atos.net/wp-content/uploads/2022/06/Atos-CMD-Presentation-June-14-2022.pdf


On clôture à 14,405 € et donc -23,38%....


Je pense qu'on a bien chargé la barque : on va voir à combien sont les VAD en fin de semaine.

Tout a été fait pour pourrir la boite...


On notera qu'Edouard Philippe fait partie du conseil d'administration au titre de "Membre du Comité des Nominations et de Gouvernance"...

https://atos.net/fr/a-propos-d-atos/gouvernance#conseil-dadministration


Je pense que ça a un rapport avec la baisse et les élections en cours...

  
Répondre
Ptitchat72 Ptitchat72
13/06/2022 12:39:05
0
Comment découper le groupe pour pouvoir le dispatcher plus tard.. Nous voilà en face d'une belle Alstom bis (qui restera, elle, sous le giron français j'espère) voir d'une EDF à terme ! La grande braderie orchestrée par le roitelet est en marche ! Finalement le nom n'était pas si anecdotique
  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
13/06/2022 10:40:07
0
GLOUPS .... 18,725 € et donc -11,34%
  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
13/06/2022 10:39:53
0

C'est demain que la direction du groupe de service informatique Atos va annoncer son plan stratégique au marché. d'ores et déjà certaines rumeurs de presse rapportent quelques pistes pour ce rendez-vous crucial des investisseurs. D'après les informations de BFM Business, le groupe pourrait annoncer la création d'une entité juridique à part, interne au groupe et qui contiendra ses activités historique de services informatiques. Ces derniers qui pèsent sur Atos et qui ne se révèlent pas forcément rentables auraient ainsi une gouvernance et un bilan à part afin, d'après les sources, de pouvoir les gérer en autonomie.

Pour l'instant, on ne peut pas dire que cela apporte un gros soutien au titre car il a ouvert en forte baisse une nouvelle fois ce matin. Il s'échange actuellement à 20 € par action en baisse d'environ 5 %. Une baisse qui fait suite à une lourde de séquence baissière qui a vu le titre reculer de 25 % en quatre séances !

atos cvute bourse



  
Répondre

Forum de discussion Atos

202206231534 936102

Investir en Bourse avec Internet