Brittany Ferries: le Pont-Aven immobilisé jusqu'à fin mai
OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Cac 40  > Actus Cac 40

Brittany Ferries: le Pont-Aven immobilisé jusqu'à fin mai


Actualité publiée le 21/05/19 19:12
bd Vos ordres de bourse à partir de 0,99 €

Offre spéciale Evasion: 1000 € OFFERTS* sur vos frais de courtage, offre valable du 17 juin au 8 juillet 2019 !

Cac 40
5 512,24  0,05%



Le ferry "Pont-Aven" de la compagnie maritime Brittany Ferries, le 22 mai 2006 au port de Roscoff (AFP/Archives/FRED TANNEAU)

A nouveau immobilisé à cause d'un problème mécanique, le Pont-Aven, navire amiral de la Brittany Ferries, reprendra la mer le 31 mai, a-t-on appris mardi auprès de la compagnie maritime.

Le navire, victime d'un incendie fin avril, avait repris du service le 14 mai. Mais il a de nouveau été arrêté vendredi dernier, à cause d'un "problème sur le circuit hydraulique" sans lien avec l'incendie précédent, a-t-on précisé de même source.

Le ferry, dont la compagnie espérait qu'il puisse reprendre la mer cette fin de semaine après cet ennui mécanique, sera immobilisé plus de temps que prévu, en raison de plan de charge du chantier naval qui assure la réparation, a précisé la Brittany Ferries.

Le Pont-Aven assure des liaisons entre la Bretagne, l'Irlande et la Grande-Bretagne, ainsi qu'entre la Grande-Bretagne et l'Espagne.

Les équipes de la Brittany Ferries, dont le siège est à Roscoff (Finistère), "s'attachent à proposer des alternatives aux passagers" sur d'autres navires et éventuellement à partir d'autres ports, a souligné la compagnie maritime.

Le navire de 184 mètres de long avait subi le 29 avril un incendie dans l'un de ses deux compartiments machines. Il se trouvait alors à 142 km au sud de la pointe finistérienne de Penmarc'h avec 766 passagers et 142 membres d'équipage à bord. Aucun n'a été blessé.

Il avait pu rejoindre par ses propres moyens le port de Brest où ses passagers, dans la grande majorité des Britanniques, avaient été débarqués.

La compagnie transporte chaque année quelque 2,7 millions de passagers, 900.000 voitures et 205.000 camions entre la France, le Royaume-Uni, l'Irlande et l'Espagne.

© 2019 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.