OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Cac 40  > Actus Cac 40

CAC40: le géopolitique fournit un prétexte à des allègements


Actualité publiée le 04/05/21 15:20
bourse Cac 40

(CercleFinance.com) - Quelle inversion de polarité ! Il a suffi qu'une dépêche fasse état d'une provocation chinoise (viol de l'espace aérien taïwanais par un avion de chasse, avec on l'imagine, le feu vert de Pékin) pour que les 'algos' déclenchent une soudaine rafale de ventes de précaution.
Le CAC40 'GR' a inscrit un record absolu à 13H21 à 17.771Pts, 15 minutes plus tard, il plongeait de -100Pts vers 17.670, puis de -130Pts supplémentaires à 14H45.
Le CAC 'PX1' s'est hissé vers 6.355 au même moment et reperd -1,4% en ligne droite à 6.270 (-0,6% environ).
La hausse de la matinée s'est effectuée sur fond d'absence de volumes et de catalyseurs... mais les cours progressent inexorablement, sur fond d'optimisme quant à la croissance mondiale, tandis que Jerome Powell réitère sa thèse 'd'inflation transitoire' ne débouchant que sur un dépassement ponctuel de l'objectif des 2% (et 2,5% n'aurait rien d'inquiétant).

Pour l'heure, Francfort chute de -1,6%, sous les 15.000 (les valeurs allemandes étaient déjà à la traine ce matin) et plombe l'Euro-Stoxx50 (-1,1%, sous 3.960 contre 4.018 vers 13H15).

Les analystes estiment cependant que l'optimisme à l'origine du récent 'rally' boursier reste en place, les investisseurs anticipant une poursuite du flux de nouvelles positives dans les prochains mois.

Certains stratèges soulignent, au contraire, le niveau de valorisation élevée des marchés d'actions.

Le CAC 40 affiche actuellement un multiple de valorisation PER de 17 fois les bénéfices, contre une moyenne historique qui se situe plutôt autour de 13,5 sur le long terme.

'Ces dernières années, la valorisation a rarement été un critère permettant d'anticiper les mouvements des marchés', rappellent néanmoins les équipes de Meeschaert AM.

'Celui qui a le mieux fonctionné est la dynamique des entreprises', souligne le gestionnaire d'actifs.
Compte tenu du climat géopolitique tendu, les chiffres US passent au second plan (heureusement car ils ne sont pas bons) : le déficit de la balance commerciale des Etats-Unis est passé de 70,5 milliards de dollars en février (révisé de 71,1 milliards en estimation initiale) à 74,4 milliards en mars, d'après le Département du Commerce, un déficit de nouveau plus élevé que le consensus.

Cette dégradation de 5,6% d'un mois sur l'autre traduit une augmentation de seulement 6,6% des exportations américaines, à 200 milliards de dollars, insuffisante face à des importations en croissance de 6,3% à 274,5 milliards.
Peu chargé en résultats, l'agenda de Wall Street se portera essentiellement sur les comptes de Pfizer aujourd'hui, avec l'idée de savoir si le laboratoire pharmaceutique profite déjà des campagnes de vaccination menées partout dans le monde.

D'autres poids lourds de la cote, comme GM, Uber, Moderna, Volkswagen, AB InBev, Rio Tinto, Société Générale et UniCredit, publieront également leurs comptes au cours des jours qui viennent.

L'attention des investisseurs pourrait également sur l'évolution de Microsoft avec l'annonce du divorce de Bill et Melinda Gates : peu de mouvement en perspective, 'MSFT' s'effrite de -0,8% alors que le Nasdaq est attendu en repli de plus de -1%.
Une embellie se dessine du côté de l'obligataire : les rendements se détendent de -5Pts sur les T-Bonds, de -3Pts sur nos OAT.

Le rendement du Bund allemand à dix ans se détend actuellement de -3,3Pts, signe d'un climat d'aversion au risque.

Du coté des valeurs, Vivendi, Fininvest et Mediaset annoncent un accord global mettant fin à leurs différends en renonçant à tout litige et à toutes plaintes entre eux, comprenant notamment des accords de bon voisinage dans la télévision gratuite et de standstill pour cinq ans. Vivendi s'est engagé à vendre la totalité des 19,19% du capital de Mediaset détenue par Simon Fiduciaria sur le marché et à un horizon de cinq ans.

La République Arabe d'Égypte a décidé de faire l'acquisition de 30 Rafale supplémentaires pour équiper son armée de l'Air. Cette nouvelle commande vient compléter la première acquisition de 24 Rafale, signée en 2015, et portera alors à 54 le nombre de Rafale.

Le Groupe Bonduelle a annoncé un chiffre d'affaires de 674,6 millions d'euros au 3ème trimestre de l'exercice 2020-2021 soit une variation par rapport à l'exercice précédent de - 11,4 % en données publiées et - 6% en données comparables.

Trigano (+8%) a publié un chiffre d'affaires de 1,3 MdsE au titre du premier semestre, en hausse de 17 % par rapport à la même période un an plus tôt. Le résultat net part du groupe suit la même trajectoire, s'établissant à 114 ME, contre 65 ME un an plus tôt,

Copyright © 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

3 commentaires sur cet article. Participez à la discussion.

tirelire19
04/05/21 15:47
Baratin , bla bla !
BAWA50
04/05/21 15:56
la valorisation du CAC n'a aucune réalité donc -10% en 10 min est largement possible sans que ce soit exagéré
tirelire19
04/05/21 16:01

Seulement , on fera ce qu' il faut en Mai sauf que l' on a rien fait que de la hausse de Janvier à Avril

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

 
_pKRslFqN3WDJOA7X1MPV89yPgNSTmlm1TXZHxT2yAVlOHMk764eU93dZwLDw4qo
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.