OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Cac 40  > Actus Cac 40

Dépassé par la demande, Lufthansa déploie des "Jumbo Jets" vers Majorque


Actualité publiée le 11/06/21 18:30

Des avions de Lufthansa à l'aéroport de Munich, le 25 juin 2020 (AFP/Archives/Christof STACHE)

Un avion de 364 places au lieu de 215 : face à la demande exceptionnelle, Lufthansa va faire voler cet été ses plus gros avions, dont le "Jumbo Jet" Boeing 747-8, pour transporter des Allemands en quête de soleil sur leur île préférée Majorque.

Quatre vols du mythique 747-8, le modèle du prochain avion présidentiel américain Air Force One, sont prévus en juillet et août -- une première.

La plupart des 747, habituellement utilisés sur des vols transatlantiques, étaient cloués au sol depuis plus d'un an, victimes de l'effondrement du trafic aérien et de la fermeture persistante de la plupart des destinations long-courrier.

Cet avion, le plus grand de la flotte Lufthansa, reliera Francfort à l'île espagnole quatre samedis de suite. Le 31 juillet, un Airbus A350 de 293 places, "l'avion long-courrier le plus écologique de la flotte", viendra renforcer le programme.

Le premier groupe européen du transport aérien a d'ailleurs précisé qu'il allait "compenser les émissions de CO2 que génèrent ces vols" imprévus.

D'habitude, Lufthansa emploie pour la liaison des Airbus A321 -- un modèle plus classique pour ce type de vols intra-européens.

Mais la demande monte en flêche depuis la décrue de la pandémie et l'assouplissement des règles de voyage. Destination très prisée des Allemands, au point d'être surnommé le "17e Land allemand", les départs vers Majorque sont particulièrement recherchés.

Les réservations pour Palma ont été multipliés par 25 entre avril et juin, explique la compagnie, qui dit "réagir" à la demande avec cette "offre exceptionnelle".


Des touristes se promènent avec des matelas gonflables le long d'une plage de Palma de Mallorque, le 7 juin 2021 (AFP/Archives/JAIME REINA)

Avant la pandémie, quelque cinq millions de touristes allemands visitaient l'île des Baléares chaque année.

Le groupe, qui compte aussi les compagnies Swiss, Austrian Airlines et Brussels Airlines, a, comme l'ensemble du secteur aérien, lourdement souffert des conséquences de la pandémie.

Lancé en 1970, le 747 vit de son côté une lente agonie, Boeing ayant annoncé en juillet dernier qu'il allait cesser sa production en 2022.

Au même titre que d'autres gros avions, comme l'Airbus A380, plusieurs compagnies ont annoncé le retrait de leurs flottes de ces géants de l'air dans le sillage de la pandémie.

© 2021 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

2 commentaires sur cet article. Participez à la discussion.

BAWA50
12/06/21 07:31
un airbus A350 qui brule 1000 litres de pétrole au 100km, est écologique, hallucinant l'écologie des transports aérien, sachant qu'à l'altitude de vol d'un avion la pollution est multipliée par 100 par rapport à une voiture au sol....
FREDFR91
12/06/21 10:00

Un A350 consomme 5400 Kg/h de carburant en croisière ou 6750 litres/h à 900 Km/h soit 750L au 100 donc 2,32 litres par client (en transportant 324 clients et 10 membres d'équipage configuration AF) et pas à 90Km/h ni à130 Km/h à 900 !!!

Donc environ 7Kg d'équivalents CO2 par client à comparer avec une voiture qui consomme en gros 8L au 100 et qui produira environ 24Kg d'équivalents CO2.

"Sachant qu'à l'altitude de vol d'un avion la pollution est multipliée par 100 par rapport à une voiture au sol...." et pourquoi pas 1000 ?

Résultats d'une nouvelle étude scientifique ou en gros, à la louche ?


https://www.revolution-energetique.com/pollution-du-transport-aerien-et-si-lon-se-trompait-de-cible/







à l'heure donc

Message complété le 12/06/2021 10:45:04 par son auteur.

Au fait et les 100 Km sont parcourus en moins de 14 minutes ou environ 247 m/s...!

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

 
PI5gCyd3m9AGeSQApkW_61E3dOP-sYvPMZcIAXVPwZoNN5xhKGA_MA0b3pAbAnAs

Investir en Bourse avec Internet