OK
Accueil > Marchés > Cotation Ipsen > Actus Ipsen

Ipsen: risque sur un relais de croissance


Actualité publiée le 06/12/19 17:16

(CercleFinance.com) - Dure journée boursière, peut-être historique, pour l'action Ipsen, qui perd plus de 15% à la Bourse de Paris. La Food and Drug Administration (FDA), l'autorité sanitaire américaine, a décidé de suspendre les études cliniques chez les moins de 14 ans d'un des candidats-médicaments de la 'pharma' française.

Ledit candidat médicament, le Palovarotène, est destiné à lutter contre une maladie orpheline rare, la fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP) - sachant que les maladies rares sont l'un des relais de croissance identifiés par la direction d'Ipsen. Lors de l'étude en question, un effet indésirable sur les cartilages de croissance a été observé sur de jeunes patients, d'où la décision de la FDA. L'étude se poursuit chez les plus de 14 ans.

Est-ce grave ? Chez Portzamparc, on veut raison garder. Certes, le Palovarotène est en cours d'enregistrement outre-Atlantique contre la FOP. 'La société avait prévu de soumettre sa demande d'autorisation commerciale au 1er trimestre 2020', indique une note, qui ajoute que la population visée était 'majoritairement pédiatrique' : 'la décision de la FDA pourrait être lourde de conséquence pour ce produit', avertit Portzamparc, qui reste cependant à l'achat sur l'action Ipsen. Tout en écrêtant sa cible d'une dizaine d'euros, à 124,5 euros.

Oddo BHF ne partage pas cette équanimité. Les analystes rappellent qu'Ipsen souffrait déjà du 'risque générique qui pèse aujourd'hui sur Somatuline', anticancéreux et 'blockbuster' de la pharma, 'et qui devrait peser encore plusieurs semestres, notamment si Teva arrive aux États-Unis avec une version générique'.

Renonçant à leur conseil d'achat sur le valeur, qui sort aussi de leur liste des favorites, les analystes ramènent leur objectif de cours de 114 à 90 euros.

Copyright © 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.
AnUDiETja203p1Wv33xRO0NGrLoqQkBrH3KG3bH2rZbvjq5ObnwgUA3XVqE0bFDu0