bourse investir
OK

Marché: dans l'expectative de l'inflation et la BoE.


Actualité publiée le 14/09/17 11:46
Cac 40

5 281,29 

0,27%

bourse Cac 40


(CercleFinance.com) - Les indices actions européens n'évoluent guère ce matin, dans l'expectative de l'inflation aux Etats-Unis et de la réunion de la Banque d'Angleterre (BoE). Francfort cède 0,3%, tandis que Paris et Londres restent atones.

'Alors que les banquiers centraux américains déclarent toujours vouloir poursuivre le relèvement progressif de leurs taux directeurs, les statistiques d'inflation sont particulièrement importantes', prévient-on chez Aurel BGC.

'Le ralentissement des prix depuis le printemps a rendu le discours des membres du FOMC plus hésitant sur le sujet et il a fait sensiblement diminuer les anticipations d'un prochain mouvement avant la fin de l'année', rappelle le bureau d'études.

Avant l'inflation américaine, attendue par le consensus vers +0,3% en rythme mensuel et +1,8% en comparaison annuelle, les opérateurs seront attentifs en milieu de journée à l'issue de la réunion du comité de politique monétaire de la Banque d'Angleterre.

'La Banque d'Angleterre va traiter de la récente accélération de l'inflation et suggérer qu'elle étudie ses options de hausses de taux - même si la probabilité d'un tel mouvement cette année est extrêmement faible', pronostique ADS Securities.

Côté valeurs, Munich Re grappille 0,2% à Francfort, malgré le lancement mercredi soir par le réassureur bavarois d'un avertissement sur ses résultats 2017, en raison des dommages causés par les ouragans Harvey et Irma.

Fiat Chrysler prend 1,5% à Milan, à la suite d'un mois d'août faste pour le constructeur automobile qui a vu ses ventes grimper de 9,8% en rythme annuel, une hausse supérieure à celle du marché qui n'a été que de 5,5%.

Adecco avance de 0,8% à Zurich, alors que le groupe de travail temporaire a fait part de l'acquisition de BioBridges, la société américaine spécialisée dans le secteur des 'biotechs' et 'medtechs', pour des termes financiers non dévoilés.

A Paris, Hermès (-2,4%) fait figure de lanterne rouge du SBF120, après la publication par la maison de luxe d'un bénéfice net légèrement inférieur aux anticipations pour le premier semestre, malgré un effet dopant des changes.

Copyright © 2017 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.