Nyssen veut que la redevance TV soit déconnectée de la possession d'un téléviseur
OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Cac 40  > Actus Cac 40

Nyssen veut que la redevance TV soit déconnectée de la possession d'un téléviseur


Actualité publiée le 14/09/18 12:20
Cac 40
5 614,38  0,65%



Françoise Nyssen le 14 juillet 2018 à Paris (AFP/Archives/Ludovic MARIN)

La ministre de la Culture Françoise Nyssen a annoncé vendredi vouloir réformer la contribution à l'audiovisuel public, la redevance qui finance France Télévisions et Radio France, pour qu'elle soit "déconnectée de la détention d'un téléviseur".

"Je souhaite qu'un débat soit ouvert sur la contribution à l'audiovisuel public", pour la moderniser et l'adapter aux nouveaux usages numériques, a indiqué la ministre, lors du Festival de la fiction audiovisuelle de La Rochelle.

C'est une question "de rendement et d'équité", et elle doit être abordée "sans tabou", a-t-elle souligné.

Cela vise à s'adapter aux changements d'usages des téléspectateurs, dont beaucoup se passent désormais de téléviseur mais consomment des programmes audiovisuels sur d'autres types d'écrans, ordinateurs, tablettes ou téléphones.

En outre, le service public développe désormais des programmes à diffusion 100% numérique.

L'objectif est que cette réforme soit adoptée dans "le projet de loi de finances pour 2020", qui sera présenté dans un an.

La "contribution à l'audiovisuel public", plus connu sous ancien nom de redevance télé, est liée à la détention d'un téléviseur et prélevée en même temps que la taxe d'habitation.

Mme Nyssen avait déjà évoqué la perspective d'une réforme de cette contribution, notamment au vu du projet de suppression à terme de la taxe d'habitation.

Les acteurs de l'audiovisuel public sont eux mêmes demandeurs d'une modernisation. L'ex patron de Radio France, Mathieu Gallet, avait ainsi proposé qu'elle soit élargie à tous les foyers fiscaux, mais en réduisant légèrement son montant (139 euros actuellement).

© 2018 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Linkedin email

5 commentaires sur cet article. Participez à la discussion.

LBWB


14/09/18 13:07
Une de plus.
La solution : supprimer les chaines publics avec la taxe serait une bonne chose.
Si la publicité n'arrive pas à faire vivre ces chaines c'est que le contenu ne doit pas être bon.
C'est sure que financer LCP (la chaîne parlementaire) qui doit avoir moins de 1000 auditeurs journalier avec les fonds publics ne sert à rien.
Si les parlementaires veulent savoir ce qui s'y passent, ils n'ont qu'à être présent.
D'ailleurs, ils devraient pointer comme dans les entreprises pour mériter leurs salaires, cela me semble une vrai mesure d'équité.
michel1993


14/09/18 13:32

"Si la publicité n'arrive pas à faire vivre ces chaines c'est que le contenu ne doit pas être bon."


Méprise , leur but c'est de faire de la propagande ( pro migrant , pro UE , anti USA , pro fonctionnariat ) agrémentée de quelques informations stupides et inutiles , pas d'être rentable ni de faire du bon contenu.

Donc aucune inquiétude , pour laver le cerveau des français ils trouveront toujours des fonds.
LBWB


14/09/18 13:39
En plus Françoise a un train de retard car les services de la redevance vous demande déjà de la payer sous prétexte que vous avez une connexion internet (votre fournisseur d'accès a obligation de répondre si votre offre comprends la TV que vous l'utilisiez ou pas)
Quid des offre ADSL ou Fibre ?
Les offres sans TV sont soit au même prix soit n'existe pas alors qu'elles devraient être moins chère.

Message complété le 14/09/2018 13:41:26 par son auteur.

https://www.monpetitforfait.com/comparateur-box-internet/offres-box/10483-internet-sans-tv-quel-abonnement-fixe-choisir

Message complété le 14/09/2018 13:50:34 par son auteur.

moins chères mais pas d'illimité vers les mobiles

moicmoi


14/09/18 14:19

On en parlait déjà du temps du tandem hollande/macron.



Dans les partis de la gauche , des maffieuxDans les partis de la droite , des maffieux
Dans les partis du centre , des maffieux
Dans le parti ni de gauche , ni de droite , des maffieux

Tous ne pensent qu’à une seule chose : nous pomper un maximum de fric.


Les CSG et CRDS, (la super-éternelle dette sociale qui s’alourdit toujours plus, quoi qu'on fasse), les radars, les taxes sur le sucré et le salé (à quand le poivre, le piment, et tous autres épices éxotiques (voire érotiques) ?) ,


Bientôt une taxe sur les loyers fictifs de notre habitation acquise moyennant un emprunt soldé. Bientôt des péages sur les routes nationales très fréquentées, (les portiques en stock) et aux entrées des villes, bientôt une imposition pour le Gvt européen, (ne riez pas, ça viendra plus tôt que vous ne le pensez) , bientôt une taxe solidarité -migrants, une contribution « démentellement du nucléaire », une taxe jardins publics- air pûr, une taxe « aires de stationnement et repos," (avec les petits sapins (Sapin ?) sur les panneaux), etc....les idées ne manquent pas.

Il y a encore mieux : supprimer (économies) France Télévision et Radio France qui ne servent à rien d'autre que de bourrer nos crânes avec des-dites no-fack news, (la voix de son maître) ,tout en conservant la taxe télé. (rendement: 200 % )Faut-il s’étonner du désamour des Français envers leurs politi-cons ? Faut-il s’étonner que les électeurs votent « autre chose » que ce qu'ils appellent "la voix de la raison"?

Mais les Français restent dociles, acceptent de tout payer sans broncher, de se faire tondre cuir et poil (exemple : l’infime nombre de radars neutralisés, qui pourtant est le seul moyen de se faire entendre).


Pour les prochaines européennes, un récent sondage donne macron et le pen à quasi égalité. Il y a belle lurette que je considère que le bulletin de vote n’est qu’un leurre de démocratie, un os à ronger, un vulgaire Témesta, mais ce serait un message fort que 50 millions de Français votent blanc !

Je propose une autre solution , au nom de l’équité : installer un compteur genre linky sur les télés et radios, (sur le principe de la mesure de l’audimat) et ne faire payer que les accros de France Télévision, ou Radio France., au proprata du temps passé . Mais je doute que cette proposition soit retenue par le Gvt.
Et avec la retenue à la source, il n’est même plus question, en guise de sanction, de s’exiler au Portugal ou ailleurs, pour y dépenser son pognon dans les boutiques et entreprises locales, faire vivre les locaux, participer à la vie locale.
En quelque sorte, Notre immigration économique, mais sans bénéficier des aides financières du pays d'accueil..

Message complété le 14/09/2018 14:30:21 par son auteur.

Il y a encore mieux : conserver la taxe TV actuelle, ne pas y toucher pour ne pas mécontenter les contribuables , mais instaurer une taxe (qui ne serait pas un impôt) appelée : C D U R (contribution au développement et à l’utilisation des réseaux sociaux), pour financer les 2, 3, 4 , 5 et 6 G (payés par les 4 opérateurs) , mais une petite taxe (200 euros/an) payée par 40 millions de d’utilisateurs, serait remtable.

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.