OK
Accueil > Marchés > Cotation Orange > Actus Orange

Stéphane Richard "accepte parfaitement" de devoir quitter la tête d'Orange après sa condamnation


Actualité publiée le 25/11/21 09:01

Stéphane Richard, qui va bientôt abandonner son poste de PDG d'Orange, à Paris le 7 septembre 2020 (AFP/Archives/JOEL SAGET)

Stéphane Richard, PDG d'Orange depuis 2011, a déclaré jeudi qu'il "acceptait parfaitement" de devoir quitter son poste à la tête du groupe, à la suite de sa condamnation dans l'affaire de l'arbitrage controversé entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais.

L'Etat étant le premier actionnaire d'Orange, le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, avait prévenu en 2018 qu'en cas de condamnation, Stéphane Richard devrait remettre son mandat.

"Je l'accepte parfaitement", a commenté M. Richard sur France Inter."Il est évident qu'à partir du moment où une décision comme celle-là intervenait, je ne pouvais pas rester en poste, je n'ai absolument jamais contesté cela", a-t-il ajouté.

Après une relaxe générale en juillet 2019, la cour d'appel a estimé mercredi que l'arbitrage, qui avait octroyé 403 millions d'euros à Bernard Tapie et a depuis été annulé au civil, était bien "frauduleux" en ce qu'il était biaisé dans le sens des intérêts de l'homme d'affaires.

Stéphane Richard, 60 ans, qui était à l'époque directeur de cabinet de la ministre de l'Economie Christine Lagarde, a été reconnu coupable de complicité de détournement de biens publics.

Stéphane Richard a dit avoir reçu cette décision avec "beaucoup d'incompréhension". "On est toujours étonné qu'une équipe de magistrats professionnels puisse prendre une décision radicalement opposée à une autre équipe de magistrats professionnels", a-t-il souligné.

Le PDG d'Orange quittera ses fonctions le 31 janvier au plus tard, a précisé le groupe. Son mandat arrivait initialement à son terme mi-2022. Les conditions de son départ ont été aménagées de façon à atténuer le "choc créé dans l'entreprise", a expliqué M. Richard.

Il avait précédemment formulé le "souhait personnel" de rester président du groupe à l'issue de son troisième mandat, en lâchant la fonction de directeur général.

Stéphane Richard, diplômé d'HEC et de l'ENA, a rejoint le groupe Orange en septembre 2009. Il est devenu directeur général en juin 2010, et enfin PDG en février 2011.

Présent dans 26 pays dans le monde, le groupe Orange, qui emploie plus 140.000 salariés, dont plus de 80.000 en France, a réalisé un chiffre d'affaires de 42,27 milliards d'euros en 2020.

© 2021 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

1 commentaire sur cet article. Participez à la discussion.

BAWA50
25/11/21 10:11
au vu de la prime de remerciement de lagarde de 10 millions versés sur un cote offshore il aurait tord de continuer, de toute façon il a déjà un poste à la BCE de prévu pour février

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

bstFKfjyUJvbVYwtshg3SD38j20bCzWW2XI6HDmnyF97aupPa44qUYDNjOei-1ZQ
ebook immo