OK
Accueil > Marchés > Cotation Teleperformance > Actus Teleperformance

Teleperformance : Croissance soutenue de l’activité et des résultats au 1er semestre 2019 et relèvements des objectifs annuels


Actualité publiée le 25/07/19 17:45

Regulatory News:

Le conseil d’administration du groupe Teleperformance (Paris:TEP), leader mondial de la gestion omnicanal de l’expérience client externalisée, s’est réuni ce jour et a examiné les comptes consolidés du groupe pour le 1er semestre 2019 clôturés au 30 juin 2019. Le groupe annonce aujourd’hui ses résultats semestriels.

Forte progression de l’activité et des marges

  • Chiffre d’affaires (CA) : S1 : 2 564 millions d’euros, + 10,4 % à données comparables*, + 23,9 % à données publiées
    Q2 : 1 293 millions d’euros, + 10,9 % à données comparables*, + 23,9 % à données publiées
  • EBITA courant : 327 millions d’euros, marge sur CA de 12,8 %, en hausse de 90 points de base vs S1 2018**
  • Résultat net dilué par action : 2,49 euros, en croissance de + 18,6 %**
  • Cash-flow net disponible : 172 millions d’euros

Développements clés du groupe

  • Poursuite de la forte croissance des activités core services & D.I.B.S. au cours du 1er semestre
  • Accélération comme attendu de la croissance des activités « services spécialisés » au 2ème trimestre
  • Poursuite du développement de l’implantation mondiale du groupe avec 12 600 nouvelles stations de travail au 1er semestre 2019
  • Déploiement des solutions digitales D.I.B.S. à un bon rythme à travers le monde

Relèvement des objectifs financiers 2019

  • Croissance du chiffre d’affaires supérieure ou égale à + 8,5 % à données comparables* (vs. « supérieure ou égale à + 7 % » auparavant)
  • Croissance de la marge d’EBITA courant sur chiffre d’affaires supérieure ou égale à 20 points de base***

Objectifs financiers à long terme confirmés

  • Chiffre d’affaires supérieur ou égal à 6 milliards d’euros en 2022 à périmètre constant
  • EBITA courant supérieur ou égal à 850 millions d’euros en 2022 à périmètre constant***
  • Poursuite des acquisitions ciblées d’une façon sélective, sachant que toute réalisation entraînera un relèvement des objectifs

* À périmètre et changes constants
** Dont impact au 1er semestre 2019 de la première application de la norme IFRS 16 depuis le 1er janvier 2019 : + 11 millions d’euros sur l’EBITA courant, + 50 points de base sur la marge d’EBITA courant sur chiffre d’affaires et - 0,10 euro sur le résultat net dilué par action
*** Hors impact de l’application de la norme IFRS 16 depuis le 1er janvier 2019

CHIFFRES CLÉS

En millions d'euros

S1 2019*

S1 2018

Variation

 

€1=US$ 1,13

€1=US$ 1,22

 

Chiffre d’affaires

2 564

2 070

+ 23,9 %

À données comparables

 

 

+ 10,4 %

EBITDA courant

505

323

+ 56,7 %

% CA

19,7 %

15,6 %

 

EBITA courant

327

246

+ 33,3 %

% CA

12,8 %

11,9 %

 

Résultat opérationnel (EBIT)

255

190

+ 34,1 %

Résultat net - Part du groupe

145

123

+ 18,0 %

Résultat net dilué par action (euros)

2,49

2,10

+ 18,6 %

Cash-flow net disponible

172

156

+ 10,3 %

* Impacts au 1er semestre 2019 de la première application de la norme IFRS 16 depuis le 1er janvier 2019 :

+ 96 millions d’euros sur l’EBITDA,
+ 11 millions d’euros sur l’EBITA courant, et + 50 points de base sur la marge d’EBITA courant sur chiffre d’affaires,
+ 11 millions d’euros sur l’EBIT,
- 7 millions d’euros sur le résultat net – part du groupe et - 0,10 euro sur le résultat net dilué par action.

Daniel Julien, président-directeur général du groupe Teleperformance, a déclaré :

« La forte dynamique de croissance du 1er trimestre s’est accélérée au cours de ce deuxième trimestre. Alors que le développement de nos activités core services & D.I.B.S. dans les zones ibérico-LATAM et CEMEA s’est poursuivi, je suis particulièrement satisfait de l’accélération de la croissance des activités sur le marché nord-américain ainsi que des activités « services spécialisés ». Le premier semestre de l’exercice met également en évidence une progression de nos marges, supérieure à celle de notre chiffre d’affaires, démontrant la pertinence de la stratégie de montée en valeur et d’élargissement de nos services. L’attention permanente portée à nos clients et à leurs attentes, notamment au travers du déploiement de solutions digitales dans l’ensemble du groupe, est aujourd’hui un facteur clé de différenciation. De plus, notre croissance est saine et notre capacité à générer des cash-flows croissants est une nouvelle fois avérée par la performance de ce 1er semestre. Forts de ces résultats et de la visibilité dont nous disposons, nous sommes confiants sur notre capacité à dépasser les objectifs financiers 2019 que nous avions fixés. Nous relevons donc nos objectifs 2019. Nous attendons désormais un chiffre d’affaires en croissance supérieure ou égale à + 8,5 % à données comparables et une marge d’EBITA courant en progression supérieure ou égale à 20 points de base par rapport à l’exercice précédent. »

ACTIVITÉ DU 1ER SEMESTRE ET DU 2ÈME TRIMESTRE 2019

CHIFFRE D’AFFAIRES CONSOLIDÉ

Le chiffre d’affaires du 1er semestre 2019 s’est élevé à 2 564 millions d’euros, soit une progression de + 10,4 % à données comparables (à devises et périmètre constants) et de + 23,9 % à données publiées par rapport à la même période de l’année dernière. Cette différence entre données publiées et données comparables est liée à un effet de change favorable (+ 48 millions d’euros), provenant notamment de l’appréciation par rapport à l’euro de l’US dollar, et à un effet périmètre positif (+ 226 millions d’euros) lié à la consolidation des activités ex-Intelenet dans les comptes du groupe depuis le 1er octobre 2018.

La croissance à données comparables continue d’être soutenue par la forte progression des activités core services & D.I.B.S., et notamment par l’accélération de la croissance dans la zone EWAP et par le retour de la croissance à un niveau satisfaisant des activités « services spécialisés ».

Le chiffre d’affaires du 2ème trimestre 2019 s’est élevé à 1 293 millions d’euros, soit une croissance de + 10,9 % à données comparables par rapport à la même période de l’année dernière. À données publiées, la croissance s’est élevée à + 23,9 %, incluant un effet de change favorable et un effet de périmètre lié à la consolidation des activités ex-Intelenet.

CHIFFRE D’AFFAIRES PAR ACTIVITÉ(1)

 

S1 2019

S1 2018

Variation

En millions d’euros

 

 

À données
comparables

À données
publiées

CORE SERVICES & D.I.B.S.*

2 221

1 761

+ 11,4 %

+ 26,1 %

Zone anglophone & Asie-Pacifique (EWAP)

801

695

+ 4,4 %

+ 15,3 %

Zone ibérico-LATAM

645

563

+ 16,1 %

+ 14,6 %

Zone Europe continentale & MEA (CEMEA)

519

454

+ 14,5 %

+ 14,3 %

Zone Inde & Moyen-Orient**

255

48

+ 32,7 %

ns

SERVICES SPÉCIALISÉS

344

309

+ 5,0 %

+ 11,1 %

TOTAL

2 564

2 070

+ 10,4 %

+ 23,9 %

* dont D.I.B.S.

507

NA

NA

NA

 

T2 2019

T2 2018

Variation

En millions d’euros

 

 

À données
comparables

À données
publiées

CORE SERVICES & D.I.B.S.*

1 115

884

+ 11,8 %

+ 26,2 %

Zone anglophone & Asie-Pacifique (EWAP)

401

345

+ 6,1 %

+ 16,1 %

Zone ibérico-LATAM

329

288

+ 16,2 %

+ 14,3 %

Zone Europe continentale & MEA (CEMEA)

257

225

+ 13,8 %

+ 14,1 %

Zone Inde & Moyen-Orient**

129

26

+ 23,7 %

ns

SERVICES SPÉCIALISÉS

178

160

+ 6,3 %

+ 11,2 %

TOTAL

1 293

1 044

+ 10,9 %

+ 23,9 %

* dont D.I.B.S.

272

NA

NA

NA

**activités ex-Intelenet au Moyen-Orient
(1) Selon la nouvelle présentation de l’information sectorielle à partir du 1er janvier 2019 ; cf. Annexe 3

  • Les activités core services & D.I.B.S. (Digital Integrated Business Services)

Le chiffre d’affaires des activités core services& D.I.B.S. du 1er semestre 2019 a atteint 2 221 millions d’euros. À données comparables, la croissance s’est élevée à + 11,4 % par rapport à l’an passé. À données publiées, le chiffre d’affaires a été en croissance de + 26,1 %, en tenant compte notamment de la consolidation des activités ex-Intelenet dans les comptes du groupe depuis le 1er octobre 2018.

Au cours du semestre, la croissance à données comparables continue d’être soutenue avec la poursuite de la forte progression des activités enregistrée dans les zones ibérico-LATAM, Europe continentale & MEA et Inde & Moyen-Orient. Comme attendu, elle bénéficie également de l’accélération de la croissance dans la zone anglophone & Asie-Pacifique (EWAP) au 2ème trimestre.

Cette croissance a été dynamisée par les activités digitales D.I.B.S. dont le chiffre d’affaires s’élève à 507 millions d’euros, soit 20 % du chiffre d’affaires du groupe au 1er semestre 2019.

  • Zone anglophone & Asie-Pacifique (EWAP)

Au 1er semestre 2019, le chiffre d’affaires s’est élevé à 801 millions d’euros, en croissance de + 4,4 % à données comparables. À données publiées, la croissance a atteint + 15,3 %, incluant un effet de change favorable lié à l’appréciation par rapport à l’euro de l’US dollar, et un effet périmètre résultant de la consolidation des activités ex-Intelenet.

Au 2ème trimestre, le chiffre d’affaires a progressé de + 6,1 % à données comparables, en nette accélération comme attendu par rapport au 1er trimestre. Cette performance repose essentiellement sur la poursuite du redressement des activités nord-américaines amorcée fin 2018, alors que les activités du groupe au Royaume-Uni sont en baisse dans un contexte économique toujours incertain.

Sur l’ensemble du 1er semestre, les activités nord-américaines continuent de bénéficier de la dynamique commerciale positive retrouvée fin 2018 et de la diversification de son portefeuille de clients. Les secteurs clients les plus dynamiques sont le e-commerce, la santé, les services de transport et la logistique. Les secteurs de l’assurance, du divertissement et de l’industrie automobile poursuivent leur rapide montée en puissance.

En Asie, la croissance est soutenue en Malaisie où Teleperformance poursuit son expansion avec l’ouverture récente d’un deuxième hub multilingue à Penang. Le groupe y développe principalement des solutions Business-to-Business pour le compte de clients importants du secteur internet.

  • Zone ibérico-LATAM

Au cours du 1er semestre 2019, le chiffre d’affaires s’est élevé à 645 millions d’euros. À données comparables, la croissance s’est établie à + 16,1 % par rapport à la même période de l’an passé. Elle est ressortie à + 14,6 % à données publiées en raison principalement de la dépréciation par rapport à l’euro du peso argentin. Sur le 2ème trimestre, la croissance du chiffre d’affaires s’élève à + 16,2 % à données comparables, confirmant la tendance positive du 1er trimestre en dépit d’une base de comparaison moins favorable.

Les solutions panaméricaines nearshore au Mexique et en Colombie sont le principal moteur de la croissance des activités de la région. Teleperformance y développe ses activités dans de nombreux secteurs tels que, au Mexique les services financiers et la logistique, et en Colombie les services de transport. Les marchés domestiques dans ces deux pays ainsi qu’en Argentine sont également dynamiques.

Le Portugal continue d’être une source importante de croissance de la zone. L’activité du groupe y bénéficie du développement rapide des plateformes multilingues auprès d’une clientèle de groupes multinationaux, notamment dans le secteur du divertissement et des biens de consommation.

La croissance des activités du groupe en Espagne repose sur la dynamique commerciale solide de secteurs variés, au service d’acteurs importants de l’économie digitale.

Enfin, les activités au Brésil progressent à un rythme satisfaisant. Le groupe y enregistre des bonnes performances dans les secteurs des services financiers, des transports et des biens de consommation.

  • Zone Europe continentale & MEA (CEMEA)

Au 1er semestre, le chiffre d’affaires de la zone a progressé de + 14,5 % à données comparables par rapport à l’an passé pour atteindre un chiffre d’affaires de 519 millions d’euros. À données publiées, la croissance est ressortie à + 14,3 %. Au 2ème trimestre, la croissance du chiffre d’affaires s’est élevée à + 13,8 % à données comparables.

Cette progression continue de reposer sur la très bonne performance de l’activité commerciale auprès de clients multinationaux et de clients locaux leaders et en forte croissance dans des secteurs très variés.

Les secteurs internet et du divertissement en ligne, du e-commerce et des services aux collectivités sont les principaux moteurs de croissance de la zone. Les secteurs de l’automobile, des transports et de la logistique montent rapidement en puissance.

Par pays, l’activité est principalement portée par la progression continue du chiffre d’affaires en Grèce (plateformes multilingues), en Europe de l’Est (Russie, Roumanie et Pologne) où le groupe a significativement renforcé ses capacités en 2018, et en Turquie.

Les activités en France restent bien orientées grâce à la poursuite de la montée en puissance de nouveaux contrats, principalement dans les secteurs de l’énergie et des services aux collectivités.

  • Zone Inde & Moyen-Orient

Au 1er semestre 2019, les activités de la zone Inde & Moyen-Orient ont généré un chiffre d’affaires de 255 millions d’euros. La croissance s’est élevée à + 32,7 % à données comparables par rapport à la même période de l’exercice précédent. Sur le 2ème trimestre, la croissance du chiffre d’affaires s’est élevée à + 23,7 % à données comparables.

Cette bonne performance s’explique principalement par le développement à un rythme soutenu des activités de Teleperformance en Inde (TP India), notamment dans le secteur des services de transports et du voyage.

Les ex-activités d’Intelenet sont consolidées depuis le 4ème trimestre 2018 et ne sont donc pas incluses dans la croissance organique de la zone au 1er semestre 2019. Ces activités progressent rapidement sur une base proforma, et notamment sur le marché domestique indien.

  • Les activités « services spécialisés »

Au 1er semestre 2019, la croissance s’est élevée à + 5,0 % à données comparables et à + 11,1 % à données publiées par rapport à la même période de l’exercice précédent. Les activités ont progressé de + 6,3 % à données comparables au 2ème trimestre, en nette accélération par rapport au 1er trimestre.

Comme attendu, les activités de LanguageLine Solutions retrouvent ce semestre leur niveau de croissance normatif.

Le chiffre d’affaires des activités de gestion des demandes de visas (TLScontact) retrouve également une croissance solide sur l’ensemble du 1er semestre avec une accélération au 2ème trimestre grâce à la progression satisfaisante des ventes de services à valeur ajoutée auprès des demandeurs de visas au Royaume-Uni.

RÉSULTAT DU 1ER SEMESTRE 2019

L’EBITDA courant s’est élevé à 505 millions d’euros au 1er semestre 2019, en hausse de + 56,7 % par rapport à la même période l’an passé. Il intègre un impact favorable de l’application de la norme IFRS 16 de + 96 millions d’euros.

L’EBITA courant a atteint 327 millions d’euros contre 246 millions d’euros l’an passé, soit une progression de + 33,3 %. Le taux de marge s’est élevé à 12,8 % au 1er semestre 2019 contre 11,9 % l’an passé, soit une progression de 90 points de base. Hors impact de l’application de la norme IFRS 16 au 1er janvier 2019, la progression du taux de marge s’élève à + 40 points de base.

RÉSULTAT PAR ACTIVITÉ (1)

EBITA COURANT PAR ACTIVITÉ

 

S1 2019**

S1 2018

En millions d’euros

 

 

CORE SERVICES & D.I.B.S.*

215

151

% CA

9,7 %

8,6 %

Zone anglophone & Asie-Pacifique (EWAP)

58

43

% CA

7,2 %

6,2 %

Zone ibérico-LATAM

69

61

% CA

10,7 %

10,8 %

Zone Europe continentale & MEA (CEMEA)

32

19

% CA

6,2 %

4,2 %

Zone Inde & Moyen-Orient

39

6

% CA

15,3 %

11,5 %

Holdings

17

22

SERVICES SPÉCIALISÉS

112

95

% CA

32,6 %

30,7 %

TOTAL

327

246

% CA

12,8 %

11,9 %

** sous IFRS 16
(1) Selon la nouvelle présentation de l’information sectorielle à partir du 1er janvier 2019 ; cf. Annexe 3

  • Les activités core services & D.I.B.S.

L’EBITA courant des activités core services & D.I.B.S. s’est élevé à 215 millions d’euros au 1er semestre 2019 contre 151 millions d’euros au 1er semestre 2018. Le taux de marge est en progression pour atteindre 9,7 % contre 8,6 % l’an passé. Hors impact positif de l’application de la norme IFRS 16 au 1er semestre 2019, le taux de marge demeure en hausse significative par rapport à l’an passé.

Cette progression s’explique principalement par la poursuite du redressement des taux de marges dans les zones EWAP et CEMEA. Les marges de la zone ibérico-LATAM, bien qu’en léger retrait en raison du coût de démarrage de nombreux nouveaux sites, restent à un niveau élevé.

  • Zone anglophone & Asie-Pacifique (EWAP)

L’EBITA courant de la zone anglophone & Asie-Pacifique s’est élevé à 58 millions d’euros au 1er semestre 2019 contre 43 millions d’euros à la même période l’an passé. Le taux de marge s’établit à 7,2 % contre 6,2 % l’an passé. Hors impact positif de l’application de la norme IFRS 16 au 1er semestre 2019, le taux de marge demeure en progression satisfaisante par rapport à l’an passé.

La montée en puissance de contrats récemment signés, concernant notamment les activités domestiques en Amérique du Nord et les solutions multilingues en Malaisie, a soutenu la progression des marges ce semestre.

Hors impact positif de l’application de la norme IFRS 16, le groupe confirme son objectif de poursuivre l’amélioration de ses marges sur la zone en 2019.

  • Zone ibérico-LATAM

La zone ibérico-LATAM a enregistré un EBITA courant de 69 millions d’euros au 1er semestre 2019 contre 61 millions d’euros l’an passé.

Le taux de marge est resté élevé, à 10,7 %, bien qu’en léger retrait hors application de la norme IFRS 16. Cette évolution s’explique par le coût de la montée en puissance de nouveaux sites importants, incluant notamment de nouvelles capacités multilingues développées au Portugal, ainsi que de nouveaux centres de contacts en Colombie et au Pérou.

Hors impact positif de l’application de la norme IFRS 16, le groupe confirme son objectif de maintenir ses marges sur la zone en 2019.

  • Zone Europe continentale & MEA (CEMEA)

Dans la zone Europe continentale & MEA, Teleperformance a poursuivi le redressement de sa rentabilité. Au cours du 1er semestre, l’EBITA courant s’est élevé à 32 millions d’euros contre 19 millions d’euros l’an dernier. Le taux de marge s’élève à 6,2 %. Hors impact positif de l’application de la norme IFRS 16 au 1er semestre 2019, il demeure en progression soutenue par rapport à l’an passé et bénéficie de :

- la poursuite d’une bonne croissance rentable des activités auprès de clients mondiaux et premium dans un certain nombre de pays en Europe du Sud et de l’Est, comme la Grèce avec ses solutions multilingues très efficientes, et la Russie ;

- la poursuite du redressement de la rentabilité des activités francophones avec notamment le développement de solutions nearshore.

Hors impact positif de l’application de la norme IFRS 16, le groupe confirme son objectif de poursuivre l’amélioration de ses marges sur la zone en 2019.

  • Zone Inde & Moyen-Orient

La zone Inde & Moyen-Orient a enregistré un EBITA courant de 39 millions d’euros au 1er semestre 2019 contre 6 millions d’euros l’an passé. Le taux de marge s’établit ainsi à 15,3 %, en hausse par rapport au 1er semestre 2018 (11,5 %). Hors impact positif de l’application de la norme IFRS 16 au 1er semestre 2019, il demeure en progression soutenue par rapport à l’an passé.

La marge bénéficie pleinement de la croissance rentable des activités de Teleperformance en Inde (TP India). Elle intègre également l’effet de la première consolidation des activités ex-Intelenet à haute valeur ajoutée au 1er semestre 2019.

  • Les activités « services spécialisés »

L’EBITA courant des activités « services spécialisés » s’est élevé à 112 millions d’euros au 1er semestre 2019, soit un taux de marge de 32,6 %, en amélioration par rapport à l’an passé (30,7 %). Hors impact positif de l’application de la norme IFRS 16 au 1er semestre 2019, le taux de marge est en hausse significative par rapport à l’an passé.

La rentabilité de LanguageLine Solutions demeure bien orientée au 1er semestre, tout comme celle de TLScontact qui profite pleinement du développement de services à valeur ajoutée pour le compte du gouvernement britannique.

Hors impact positif de l’application de la norme IFRS 16, le groupe confirme que les marges des activités « services spécialisés » devraient progresser en 2019.

AUTRES ÉLÉMENTS DU COMPTE DE RÉSULTAT

Le résultat opérationnel (EBIT) s’est établi à 255 millions d’euros contre 190 millions d’euros l’an passé. Il inclut :

  • l’amortissement des actifs incorporels liés aux acquisitions pour 54 millions d’euros contre 41 millions d’euros l’an passé, la progression résultant de l’acquisition de la société Intelenet finalisée le 1er octobre 2018 ;
  • une charge comptable relative aux plans d’actions de performance pour un montant de 11 millions d’euros ;
  • d’autres charges non récurrentes pour 5 millions d’euros, correspondant à la dernière tranche des coûts liés au changement d’identité visuelle du groupe opéré fin 2018 ;
  • l’impact favorable de l’application de la norme IFRS 16 au 1er janvier 2019 pour 11 millions d’euros.

Le résultat financier a fait ressortir une charge nette de 47 millions d’euros, contre 19 millions d’euros l’an passé. Il intègre une charge de 21 millions d’euros liée à l’application de la norme IFRS 16.

La charge d’impôt s’est établie à 63 millions d’euros. Le taux d’imposition moyen du groupe est de 30,1 % contre 27,8 % l’année précédente du fait de la prise en compte des activités ex-Intelenet en Inde.

Le résultat net part du groupe s’élève à 145 millions d’euros, en progression de + 18,0 % par rapport à l’an passé. Il intègre un impact de - 7 millions d’euros lié à l’application de la norme IFRS 16. Le résultat net dilué par action s’est élevé à 2,49 euros au 1er semestre 2019, contre 2,10 euros au 1er semestre 2018 ; il inclut un impact défavorable de 0,10 euro lié à l’application de la norme IFRS 16.

FLUX DE TRÉSORERIE ET STRUCTURE FINANCIÈRE

Le cash-flow après intérêts financiers, impôts et loyers décaissés s’est établi à 286 millions d’euros contre 209 millions d’euros l’an passé. La variation du BFR du groupe a généré un emploi de 13 millions d’euros ce semestre, contre une ressource de 28 millions d’euros au 1er semestre 2018.

Les investissements opérationnels nets se sont élevés à 101 millions d’euros (contre 81 millions d’euros au 1er semestre 2018), soit 3,9 % du chiffre d’affaires, stable par rapport à l’an passé. Le maintien des investissements opérationnels à un niveau élevé reflète le dynamisme de la demande sur le marché où le groupe opère.

Le cash-flow net disponible s’est élevé à 172 millions d’euros contre 156 millions d’euros l’an passé.

Après décaissement des dividendes pour un montant de 111 millions d’euros, l’endettement net s’est élevé à 2 775 millions d’euros au 30 juin 2019. Il intègre un impact défavorable lié à l’application de la norme IFRS 16 de 688 millions d’euros.

Le groupe bénéficie d’une structure financière solide ainsi que de la renégociation des conditions de crédit (taux et covenants) opérées en 2018.

Le groupe confirme que la génération de cash-flow disponible devrait permettre un désendettement rapide et le retour à un ratio d’endettement net rapporté à l’EBITDA retraité de l’ordre de 2,0x en 2019, hors impact de l’application de la norme IFRS 16.

DÉVELOPPEMENTS RÉCENTS

Extensions et ouvertures de nouveaux sites

Au 1er semestre 2019, Teleperformance a poursuivi la mise en œuvre de sa stratégie de développement au niveau mondial en ouvrant de nouveaux sites :

  • dans la zone anglophone & Asie-Pacifique : aux États-Unis ;
  • dans la zone ibérico-LATAM : principalement en Colombie, au Portugal, puis en Espagne et en Argentine ;
  • dans la zone Europe continentale & MEA : principalement en Grèce et en Turquie ;
  • dans la zone Inde & Moyen-Orient : en Inde.

Le groupe a également accru le nombre de postes de travail sur ses sites existants :

  • dans la zone anglophone & Asie-Pacifique : aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Afrique du Sud ;
  • dans la zone ibérico-LATAM : au Brésil, en République Dominicaine, au Mexique et au Salvador ;
  • dans la zone Europe continentale & MEA : en Tunisie, en Turquie, en Russie, en Égypte et en Bosnie ;
  • dans la zone Inde & Moyen-Orient : en Inde.

Au total, 12 600 nouvelles stations de travail ont été créées au cours du semestre, en hausse significative par rapport à l’an passé.

PERSPECTIVES

Teleperformance relève ses objectifs annuels 2019 :

  • chiffre d’affaires à données comparables : croissance « supérieure ou égale à + 8,5 % », contre précédemment « supérieure ou égale à + 7 % » ;
  • marge opérationnelle courante (EBITA courant) sur chiffre d’affaires : le groupe vise désormais un objectif de progression supérieure ou égale à 20 points de base, hors impact positif de la première application de la norme IFRS 16 depuis le 1er janvier 2019.

Le groupe demeure également confiant dans sa capacité à continuer à générer un bon niveau de cash-flow sur l’année, lui permettant de poursuivre sa stratégie dynamique de développement tout en respectant une discipline financière exemplaire.

AVERTISSEMENT

Ce communiqué de presse contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations, établies sur la base des estimations actuelles de la Direction générale du groupe, restent subordonnées à de nombreux facteurs et incertitudes qui pourraient conduire à ce que les chiffres qui seront constatés diffèrent significativement de ceux présentés à titre prévisionnel. Pour une description plus détaillée de ces risques et incertitudes, il convient notamment de se référer au document de référence annuel de Teleperformance (section « Facteurs de risques », disponible sur www.teleperformance.com). Le groupe Teleperformance ne s'engage en aucune façon à publier une mise à jour ou une révision de ces prévisions.

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE – ANALYSTES /INVESTISSEURS

Une conférence téléphonique et un webcast auront lieu ce jour à 18h30 (CET). Le webcast sera accessible en direct et en différé en cliquant sur le lien suivant :
http://teleperformance.webcast.ldvproduction.com/webcastlist.aspx?eid=157&lngid=en

Le rapport financier semestriel et le support de présentation seront disponibles après la conférence téléphonique sur le site http://www.teleperformanceinvestorrelations.com/fr-fr dans l’espace suivant :
http://www.teleperformanceinvestorrelations.com/fr-fr/communiques-de-presse-et-documentation/resultats-financiers

AGENDA INDICATIF DE COMMUNICATION FINANCIÈRE

Digital Day (journée investisseurs) : 16 - 17 octobre 2019
Publication du chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2019 : 4 novembre 2019

À PROPOS DU GROUPE TELEPERFORMANCE

Teleperformance (TEP - ISIN: FR0000051807 - Reuters: ROCH.PA - Bloomberg: TEP FP), leader mondial de la gestion d’expérience client omnicanal externalisée, est le partenaire stratégique des plus grandes entreprises du monde dans un grand nombre de secteurs. Ses services de relations clients, de support technique, d’acquisition de clients, de conseil et d’analyse de données, ses solutions digitales intégrées et autres services spécialisés à haute valeur ajoutée garantissent des interactions clients réussies reposant sur des procédures fiables, flexibles et intelligentes. La société a développé les normes de sécurité et de qualité les plus élevées du secteur et utilise une technologie propriétaire d'apprentissage approfondi pour plus de flexibilité à l'échelle mondiale.

Les 300 000 collaborateurs du groupe répartis dans 80 pays prennent en charge des milliards de connexions chaque année dans 265 langues et améliorent l'expérience client lors de chaque interaction. En 2018, Teleperformance a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 4 441 millions d'euros (5 256 millions de dollars US, sur la base d’un taux de change de 1 euro = 1,18 dollar).

Les actions Teleperformance, cotées sur Euronext Paris, compartiment A, sont éligibles au service de règlement différé et appartiennent aux indices : CAC Large 60, CAC Next 20, CAC Support Services, STOXX 600, SBF 120, S&P Europe 350, MSCI Global Standard. L’action Teleperformance fait également partie de l’indice Euronext Vigeo Eurozone 120 depuis décembre 2015 et de l’indice FTSE4Good depuis juin 2018, dans le domaine de la responsabilité sociale et environnementale et de la gouvernance d’entreprise.

Pour plus d’informations : www.teleperformance.com
Pour nous suivre sur Twitter : @teleperformance

ANNEXES

ANNEXE 1 – APPLICATION DE LA NORME IFRS 16 CONTRAT DE LOCATION DEPUIS LE 1ER JANVIER 2019

Les états financiers résumés consolidés au 30 juin 2019 ont été arrêtés selon les mêmes principes que ceux au 30 juin 2018, à l’exception de la norme IFRS 16 relative à la comptabilisation des contrats de location et qui a été appliquée à partir du 1er janvier 2019.

Le groupe ayant appliqué cette norme selon la méthode rétrospective simplifiée, les comptes des exercices précédents ne sont pas retraités.

En application de la norme IFRS 16, tous les contrats de location sont désormais reconnus au bilan et calculés en actualisant les flux futurs de loyers prévus aux contrats de location. Cela donne lieu à la constatation à l’actif d’une immobilisation avec pour contrepartie un passif financier.

L’actif « droit d’utilisation » est amorti de manière linéaire sur la durée de vie estimée du contrat et la dette de location est augmentée de la charge d’intérêts et diminuée du montant des loyers décaissés.

Annexe 2 – Chiffre d’affaires par activitÉ trimestriel et semestriel 2019

 

S1 2019

S1 2018

Variation

En millions d’euros

 

 

À données
comparables

À données
publiées

CORE SERVICES & D.I.B.S.*

2 221

1 761

+ 11,4 %

+ 26,1 %

Zone anglophone & Asie-Pacifique (EWAP)

801

695

+ 4,4 %

+ 15,3 %

Zone ibérico-LATAM

645

563

+ 16,1 %

+ 14,6 %

Zone Europe continentale & MEA (CEMEA)

519

454

+ 14,5 %

+ 14,3 %

Zone Inde & Moyen-Orient**

255

48

+ 32,7 %

ns

SERVICES SPÉCIALISÉS

344

309

+ 5,0 %

+ 11,1 %

TOTAL

2 564

2 070

+ 10,4 %

+ 23,9 %

* dont D.I.B.S.

507

NA

NA

NA

 

T2 2019

T2 2018

Variation

En millions d’euros

 

 

À données
comparables

À données
publiées

CORE SERVICES & D.I.B.S.*

1 115

884

+ 11,8 %

+ 26,2 %

Zone anglophone & Asie-Pacifique (EWAP)

401

345

+ 6,1 %

+ 16,1 %

Zone ibérico-LATAM

329

288

+ 16,2 %

+ 14,3 %

Zone Europe continentale & MEA (CEMEA)

257

225

+ 13,8 %

+ 14,1 %

Zone Inde & Moyen-Orient**

129

26

+ 23,7 %

ns

SERVICES SPÉCIALISÉS

178

160

+ 6,3 %

+ 11,2 %

TOTAL

1 293

1 044

+ 10,9 %

+ 23,9 %

* dont D.I.B.S.

272

NA

NA

NA

 

T1 2019

T1 2018

Variation

En millions d’euros

 

 

À données
comparables

À données
publiées

CORE SERVICES & D.I.B.S.*

1 105

877

+ 11,1 %

+ 26,0 %

Zone anglophone & Asie-Pacifique (EWAP)

400

349

+ 2,8 %

+ 14,5 %

Zone ibérico-LATAM

316

275

+ 16,1 %

+ 14,8 %

Zone Europe continentale & MEA (CEMEA)

263

229

+ 15,1 %

+ 14,6 %

Zone Inde & Moyen-Orient**

126

23

+ 42,5 %

ns

SERVICES SPÉCIALISÉS

166

149

+ 3,7 %

+ 11,1 %

TOTAL

1 271

1 026

+ 9,9 %

+ 23,9 %

* dont D.I.B.S.

235

NA

NA

NA

**activités ex-Intelenet au Moyen-Orient

ANNEXE 3 – PRÉSENTATION DE L’INFORMATION SECTORIELLE

Préambule : nouvelle présentation de l’organisation par zone géographique

Teleperformance a adopté depuis le 1er janvier 2019 une nouvelle organisation de ses zones géographiques à la suite de l’acquisition en octobre 2018 de la société Intelenet. Cela a conduit à la création d’une nouvelle zone géographique, Inde et Moyen-Orient, et à la modification de l’information sectorielle du groupe.

Synthèse des reclassements entre nouvelle et ancienne présentation de l’information sectorielle

Ancienne présentation par
activité

Entités supprimées (-)
vs. ancienne
présentation

Entités rajoutées (+)
vs. ancienne
présentation

Nouvelle présentation par
activité

CORE SERVICES

 

 

CORE SERVICES & D.I.B.S.

Anglophone & Asie-Pacifique

TP India

INTELENET Philippines

Anglophone & Asie-Pacifique

 

 

INTELENET USA

 

 

 

INTELENET UK

 

Ibérico-LATAM

 

INTELENET Guatemala

Ibérico-LATAM

Europe continentale & MEA

 

INTELENET Poland

Europe continentale & MEA

INTELENET

INTELENET Philippines

TP India

Inde & Moyen-Orient

 

INTELENET USA INTELENET UK

PRAXIDIA*

 

 

INTELENET Guatemala

 

 

 

INTELENET Poland

 

 

SERVICES SPÉCIALISÉS

PRAXIDIA*

 

SERVICES SPÉCIALISÉS

* Praxidia a été rapprochée des activités Knowledge Services d’Intelenet basées en Inde

Par ailleurs, à la suite de l’acquisition d’Intelenet et la mise en œuvre de la stratégie de déploiement de ses expertises digitales à l’ensemble du groupe, les solutions « digitales » de Teleperformance sont désormais identifiées au sein de chacune des quatre zones géographiques des activités core services sous l’appellation D.I.B.S. (Digital Integrated Business Solutions).

Outre les activités de la zone Inde et Moyen-Orient, D.I.B.S. regroupe les activités de gestion de procédures métier ainsi que les solutions e-mail, chat et celles dédiées aux réseaux sociaux (modération de contenu) du groupe.

Cette présentation de l’information sectorielle reflète la nouvelle organisation du groupe mise en œuvre pour tenir compte de la montée en gamme des solutions et de la digitalisation de l’offre de Teleperformance visant à répondre toujours plus efficacement aux besoins des clients dans leur développement et leur transformation digitale.

Répartition du chiffre d’affaires 2018 par trimestre et semestre par activité selon la nouvelle présentation

 

T1

T2

S1

T3

T4

S2

FY 2018

En millions d’euros

 

 

 

 

 

 

 

CORE SERVICES & D.I.B.S.*

877

884

1 761

919

1 135

2 054

3 815

Zone anglophone & Asie-Pacifique (EWAP)

349

345

694

369

434

803

1 498

Zone ibérico-LATAM

275

288

563

285

309

594

1 157

Zone Europe continentale & MEA (CEMEA)

229

225

454

237

272

509

963

Zone Inde & Moyen-Orient**

23

26

49

27

121

148

197

SERVICES SPÉCIALISÉS

149

160

309

157

160

317

626

Total

1 026

1 044

2 070

1 076

1 295

2 371

4 441

*dont D.I.B.S.

NA

NA

NA

NA

NA

NA

NA

** activités ex-Intelenet au Moyen-Orient

ANNEXE 4 – ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS SIMPLIFIÉS

COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ
en millions d’euros

  S1 2019S1 2018
    
Chiffre d'affaires 

2 564

2 070

Autres produits de l'activité 

2

3

Charges de personnel 

-1 696

-1 387

Charges externes 

-353

-353

Impôts et taxes 

-12

-10

Dotations aux amortissements  

-93

-77

Amortissements des incorporels liés aux acquisitions 

-54

-41

Amortissements du droit d'utilisation des actifs loués 

-85

 
Perte de valeur des goodwill 

-2

 
Charges liées aux paiements fondés sur des actions

-11

-12

Autres produits (charges) d'exploitation 

-5

-3

Résultat opérationnel  

255

190

Produits de trésorerie et d'équivalents de trésorerie 

2

2

Coût de l'endettement financier brut 

-28

-27

Charges d'intérêts sur les obligations liées aux contrats de location 

-21

 
Coût de l'endettement financier net 

-47

-25

Autres produits (charges) financiers 

0

6

Résultat financier 

-47

-19

Résultat avant impôt 

208

171

Impôts sur les résultats

-63

-48

Résultat net après impôt 

145

123

Résultat net après impôt - Part du groupe 

145

123

Résultat net après impôt - Participations ne conférant pas le contrôle   
Résultat de base par action (en €) 

2,51

2,14

Résultat dilué par action (en €) 

2,49

2,10

BILAN CONSOLIDÉ
en millions d’euros

ACTIF30.06.201931.12.2018
    
Actifs non courants 
Goodwill 

2 325

2 304

Autres immobilisations incorporelles 

1 187

1 231

Droit d'utilisation des actifs loués 

658

 
Autres immobilisations corporelles

506

497

Actifs financiers

56

59

Impôts différés

16

35

Total actifs non courants 

4 748

4 126

Actifs courants 
Actifs impôts exigibles 

177

175

Clients 

1 079

1 048

Autres actifs courants 

181

147

Autres actifs financiers 

64

56

Trésorerie et équivalents de trésorerie 

408

336

Total actifs courants 

1 909

1 762

TOTAL ACTIF

6 657

5 888

 
PASSIF30.06.201931.12.2018
    
Capitaux propres 
Capital  

146

144

Prime d'émission 

575

575

Réserves de conversion 

-14

-58

Autres réserves groupe

1 577

1 556

Capitaux propres part du groupe 

2 284

2 217

Participations ne conférant pas le contrôle

1

8

Total capitaux propres 

2 285

2 225

Passifs non courants 
Provisions 

24

22

Obligations liées aux contrats de location 

537

 
Autres passifs financiers 

2 173

2 224

Impôts différés 

289

306

Total passifs non courants 

3 023

2 552

Passifs courants 
Provisions 

35

90

Dettes d'impôts 

160

130

Fournisseurs 

163

147

Autres passifs courants 

518

531

Obligations liées aux contrats de location 

151

 
Autres passifs financiers 

322

213

Total passifs courants 

1 349

1 111

TOTAL DES PASSIFS ET DES CAPITAUX PROPRES

6 657

5 888

TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE CONSOLIDÉ
en millions d’euros

Flux de trésorerie liés à l'activité opérationnelle S1 2019S1 2018
    
Résultat net après impôt - Part du groupe 

145

123

Résultat participation ne conférant pas le contrôle   
Charges (produits) d'impôts comptabilisées 

63

48

Charges d'intérêts financiers nets  

23

16

Charges d'intérêts sur les obligations liées aux contrats de location

21

 
Charges (produits) sans effet sur la trésorerie 

242

123

Impôt décaissé 

-87

-81

Marge brute d'autofinancement 

407

229

Variation du besoin en fonds de roulement 

-13

28

Flux de trésorerie générés par l'activité 

394

257

    
Flux de trésorerie liés aux opérations d'investissement   
    
Acquisition d'immobilisations inc. et corporelles 

-101

-82

Cession d'immobilisations inc. et corporelles 

0

1

Flux de trésorerie liés aux investissements 

-101

-81

    
Flux de trésorerie liés aux opérations de financement   
    
Acquisition/cession de titres d'autocontrôle 

-9

3

Changement de parts d'intérêts dans les sociétés contrôlées 

-24

-14

Dividendes versés aux actionnaires de la société mère 

-111

-107

Dividendes versés aux actionnaires minoritaires  

-5

Intérêts financiers versés/reçus  

-20

-20

Décaissements relatifs aux actifs loués 

-101

 
Augmentation des dettes financières 

899

798

Remboursement des dettes financières 

-845

-758

Flux de trésorerie liés aux opérations de financement 

-211

-103

    
Variation de trésorerie 

82

73

Incidence des variations de change et reclassements 

-14

-19

Trésorerie à l'ouverture 

333

283

Trésorerie à la clôture 

401

337

ANNEXE 5 – GLOSSAIRE (INDICATEURS ALTERNATIFS DE PERFORMANCE)

Variation du chiffre d’affaires à données comparables :

Variation du chiffre d’affaires à taux de change et périmètre constants, soit [chiffre d’affaires de l’année (N) - chiffre d’affaires de l’année (N-1) au taux de l’année (N) - chiffre d’affaires des acquisitions au taux de l’année (N)]/chiffre d’affaires de l’année (N-1) au taux de l’année (N).

Chiffre d’affaires S1 2018

2 070

Effet de change

48

Chiffre d’affaires à taux de change constants

2 118

Croissance à données comparables

220

Effet de périmètre

226

Chiffre d’affaires S1 2019

2 564

EBITDA courant (Earnings Before Interest Taxes, Depreciation and Amortizations) :

Résultat opérationnel + dotations aux amortissements + amortissements du droit d’utilisation des actifs loués + amortissement des incorporels liés aux acquisitions + charges liées aux paiements fondés sur des actions + autres éléments non récurrents (autres produits/charges d’exploitation).

S1 2019

S1 2018

 

 

 

 

Résultat opérationnel

255

190

Dotations aux amortissements

93

77

Amortissements du droit d’utilisation des actifs loués

85

NA

Amortissements des incorporels liés aux acquisitions

54

41

Perte de valeur de goodwill

2

0

Charges liées aux paiements fondés sur des actions

11

12

Autres produits (charges) d’exploitation

 

5

3

EBITDA courant

505

323

EBITA courant (Earnings Before Interest Taxes and Amortizations) :

Résultat opérationnel + amortissement des incorporels liés aux acquisitions + charges liées aux paiements fondés sur des actions + autres éléments non récurrents (autres produits/charges d’exploitation).

S1 2019

S1 2018

 

 

 

 

Résultat opérationnel

255

190

Amortissements des incorporels liés aux acquisitions

54

41

Perte de valeur de goodwill

2

0

Charges liées aux paiements fondés sur des actions

11

12

Autres produits (charges) d’exploitation

 

5

3

EBITA courant

327

246

Autres éléments non récurrents :

Éléments inhabituels quant à leur survenance ou leur montant incluant notamment certaines plus et moins-values de cession d’actifs corporels ou incorporels, certaines charges de restructuration ou liées à des départs, certains litiges majeurs, les frais d’acquisitions ou de fermetures de sociétés.

Cash-flow net disponible :

Flux de trésorerie générés par l’activité – acquisition d’immobilisations incorporelles et corporelles nettes de cession – décaissements relatifs aux actifs loués – intérêts financiers versés/reçus.

S1 2019

S1 2018

 

 

 

 

Flux de trésorerie générés par l’activité

394

257

Acquisitions d’immobilisations incorporelles et corporelles

-101

-82

Cessions d’immobilisations incorporelles et corporelles

0

1

Décaissements relatifs aux actifs loués

-101

NA

Intérêts financiers versés/reçus

-20

-20

Cash-flow net disponible

172

156

 

Endettement net ou dette nette :

Passifs financiers courants et non courants - trésorerie et équivalents.

30.06.2019

31.12.2018

 

 

 

 

Passifs non courants*

Passifs financiers

2 173

2 224

Passifs courants*

Passifs financiers

322

213

Obligations liées aux contrats de location (IFRS 16)

 

688

NA

Trésorerie et équivalents

 

-408

-336

Endettement net ou dette nette

2 775

2 101

* Hors obligations liées aux contrats de location (IFRS 16)

Résultat net dilué par action (résultat net part du groupe divisé par le nombre d’actions dilué et ajusté) :

Le résultat par action dilué est déterminé en ajustant le résultat attribuable aux porteurs d’actions ordinaires et le nombre moyen pondéré d’actions ordinaires en circulation, des effets de toutes les actions ordinaires potentielles dilutives. Ces dernières comprennent les actions de performance attribuées aux membres du personnel dès lors que les critères de performance requis sont atteints à la clôture de l’exercice.

---------

Information : - principe général de l’application de la norme IFRS 16 depuis le 1er janvier 2019 en annexe (cf. Annexe 1
- définition des indicateurs alternatifs de performance (IAP) en annexe (cf. Annexe 5)



© Business Wire

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

4FS7Ha89mQr9vH5AEyRMghwgQxNZXs8heG9ADwD3vuUJvesmMjUOup5gqvVPzl38

Investir en Bourse avec Internet