OK
Accueil > Marchés > Cotation TotalEnergies > Actus TotalEnergies

TotalEnergies ne fait "pas de super-profits en France", affirme Pouyanné


Actualité publiée le 29/03/24 13:51
Le groupe français TotalEnergies a engrangé un nouveau bénéfice net record en 2023
Le groupe français TotalEnergies a engrangé un nouveau bénéfice net record en 2023 (AFP/Archives/Sameer Al-DOUMY)

TotalEnergies ne fait pas de super-profits "en France", a affirmé vendredi le PDG de la compagnie pétrogazière française, régulièrement citée dans le débat sur la taxation des bénéfices gigantesques réalisés par certaines entreprises.

"Les profits de TotalEnergies en France ne sont pas des super-profits", a déclaré le dirigeant, interrogé vendredi dans l'émission Télématin sur France 2, au moment où le débat sur leur taxation refait surface pour combler le déficit public français.

La présidente de l'Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet puis par le président du Modem Français Bayrou ont récemment dit vouloir explorer cette option, sans convaincre le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, même s'il se dit désormais "ouvert" à la discussion.

A l'échelle mondiale, le groupe a fait presque 20 milliards d'euros de bénéfices nets chacune des deux dernières années. Il indique avoir contribué à hauteur de 23 milliards d'euros en impôts et taxes en 2023. "C'est beaucoup d'argent qu'on paie, on est une des entreprises les plus taxées au monde", s'est défendu le PDG.

En France, le groupe a payé 320 millions d'euros "en impôts sur les bénéfices et taxes de solidarité sur l'électricité" en 2023, mais il refuse de communiquer la part spécifique de l'impôt sur les sociétés. Dans le passé, Total n'a pas payé d'impôt sur les sociétés en France pendant plusieurs années.

"Nous contribuons de multiples façons à l'économie française", a insisté le dirigeant en citant sa mesure de plafonnement du prix du carburant à 1,99 euro par litre.

Alors qu'il est aussi régulièrement critiqué pour les gratifications versées à ses actionnaires (15,5 milliards d'euros en dividendes et rachats d'actions en 2023), le groupe s'efforce de montrer qu'il "partage la valeur".

Au lendemain de la fête du centenaire de l'entreprise, qui a réuni 7.000 salariés à la Porte de Versailles, Patrick Pouyanné a d'ailleurs sorti le chéquier en annonçant sur France 2 des mesures pour le pouvoir d'achat, une opération baptisée "100 pour 100".

En France, l'entreprise versera sous conditions 100 euros aux "100.000 premiers nouveaux clients" de certaines de ses offres électricité, plus 100 euros aux 100.000 nouveaux particuliers détenteurs de sa carte de fidélité s'ils dépensent plus de 1.000 euros de carburant en 2024.

L'entreprise donnera en outre 100 actions TotalEnergies à chacun de ses 100.000 collaborateurs dans le monde, l'équivalent de 6.300 euros chacun, à condition de rester cinq ans dans l'entreprise, qui revendique 8% d'actionnariat salarié.

"Pour faire des gestes de cette nature, pour récompenser la fidélité, eh bien, il faut aussi faire des profits", a souligné le PDG.

© 2024 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

10 commentaires sur cet article. Participez à la discussion.

floalain
30/03/24 17:48
Avec ce genre de discours, toutes les entreprises finissent par quitter la France. Il n'y aura bientôt plus que des PME dans le CAC 40. Pour exemples : ArcelorMittal au Luxembourg, Air France en Hollande, Lafarge en Suisse Stellentis, je ne sais plus où....
papygaga
30/03/24 19:04

C'est l'histoire d'un avare qui avait une poule pondant un oeuf d'or par jour....

Pensant trouver une mine d'or, il tua l'animal,...

il ne trouva rien en fouillant les entrailles de l'animal.....

Gageons que les gros actionnaires de Total, blackrock et les autres qui ne sont pas connus car en dessous du seuil de 5% de détention de capital, ne se laisseront pas dépouiller comme ça....

Pouyanné est le PDG de Total, mais si un concert d'actionnaires le contraint à délocaliser le siège, il n'aura pas d'autre choix que d'obéir.

Messieurs du gouvernement, rappelez vous de Shell....

moicmoi
30/03/24 19:28

La ré-industrialisation en passant par la sur-imposition de ceux qui bossent.
Les bons élèves sont sanctionnés.
Taxer à tour de bras, ils savent tous faire ou réclamer.
Mais pas un seul, ni majorité, ni minorité, ni opposition, ne propose ou réclame de tailler à la tronçonneuse dans le train de vie de l’état .
Il y a là des milliards d’euros à économiser par an. La France d’aujourd’hui vit plus somptueusement que l‘ancien régime.

Anjou49
31/03/24 11:38

Total Énergie aurait payé dans le monde 30 milliards d’impôts, en France beaucoup moins. Tous ces chiffres sont difficilement contrôlables pour le commun des mortels mais ce qui est sûr c’est que l’Etat cigale français lorgne sur ce pactole et trouverait tout à fait normal qu’il lui revienne intégralement, se foutant bien des pays (pauvres en général) d’où proviennent ces ressources. Ça dénote d’un état d’esprit bien néocolonialiste ancré profondément dans nos gênes.

La France a si longtemps pillé ses colonies en échange de « la civilisation » que cela paraît tout naturel à nos dirigeants actuels de continuer, sans se rendre compte que les temps ont changé. A nous l’énergie a eux les pollutions. Le slogan est toujours valable apparement.

Tous les commentaires TotalEnergies

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

h5TXqv7mZVe_lB3cE51vUscTxLKfVxMY32iaUTlldoZ6_meOuAILsFhva1Ibk9Oj
logiciel chart 365 Suivez les marchés avec des outils de pros !

Chart365 par ABC Bourse, est une application pour suivre les marchés et vos valeurs favorites dans un environnement pensé pour vous.