OK
Accueil > Marchés > Cotation Wall Street 30 > Actus Wall Street 30

Wall Street baisse à l'ouverture après la Fed


Actualité publiée le 17/09/20 16:36

Le New York Stock Exchange (NYSE) à Wall Street (New York), le 31 août 2020 (AFP/Angela Weiss)

Wall Street réduisait ses pertes peu après l'ouverture jeudi, alors qu'elle avait démarré nettement dans le rouge, après la réunion monétaire de la banque centrale américaine (Fed) la veille.

Vers 14H15 GMT, l'indice vedette de la Bourse new-yorkaise, le Dow Jones Industrial Average, perdait 0,43% à 27.910,54 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, concédait 1,17% à 10.921,07 points.

L'indice élargi S&P 500 perdait 0,73% à 3.360,87 points.

Mercredi, la Bourse de New York avait prudemment terminé sans direction, le Dow Jones Industrial Average grappillant 0,13% et le Nasdaq perdant 1,25%.

Malgré la quasi-promesse de garder les taux bas pendant au moins deux ans, le président de la Fed Jerome Powell a aussi souligné mercredi les incertitudes de la reprise qui dépend "étroitement de l'évolution du virus".

Le patron de la Fed a aussi de nouveau insisté sur l'importance d'une aide budgétaire pour relancer l'économie.

"Je crois que les investisseurs sont aussi déçus du fait que la Fed n'a pas augmenté la durée de la maturité des actifs qu'elle achète", ce qui serait un effort supplémentaire de la Banque centrale pour injecter des liquidités et soutenir la reprise, a souligné Karl Haeling de LBBW.

"Mais c'est une réaction à court terme", a-t-il assuré. "Dans l'ensemble la politique monétaire de la Fed est très favorable à l'économie", a affirmé cet analyste.

Les pertes étaient lestées par la tech, Tesla abandonnant 1,50%, moins qu'à l'ouverture, Apple -1,34%, Amazon -2,62%, et Microsoft -0,98%.

Boeing, fustigé la veille dans un rapport parlementaire sur sa mauvaise gestion des évaluations techniques après les deux crash de 737 MAX, perdait 2,15%.

L'action Kodak qui s'était envolée la veille (+36,6%), a repris sa hausse (+8,21%) après avoir mal démarré à l'ouverture. Un rapport publié mercredi a exonéré le groupe de délit d'initié en rapport avec un prêt gouvernemental reçu pour produire des composants de médicaments génériques.

Les laboratoires AstraZeneca qui ont repris leurs tests sur le vaccin contre le coronavirus, grimpaient de 1,43% alors que les futurs vaccins sont de plus en plus un argument de campagne aux Etats-Unis avant l'élection présidentielle.

- Indicateurs mitigés -

Des indicateurs mitigés jeudi n'ont pas dopé l'enthousiasme des investisseurs.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont reculé aux Etats-Unis la semaine passée, mais sont restées supérieures aux attentes, selon les chiffres publiés jeudi par le département du Travail.

Quelque 860.000 personnes se sont inscrites au chômage la semaine dernière, contre 893.000, mais les analystes espéraient mieux.

Les mises en chantiers de logements ont déçu aussi, reculant plus que prévu en août (-5,1%).

"Il faut se rappeler que le mois de septembre est historiquement le plus mauvais mois pour le marché boursier et en général, la deuxième partie du mois est la pire", a averti l'analyste Karl Haeling.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine reculait à 0,6658% contre 0,6800% mercredi soir.

© 2020 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email
Wall Street 30
28 338,49  -0,09%

Actualités Wall Street 30

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.
myoD9ZBzoNf81TJtDt0s8TdbxiILL9KsFBYt-OZH3vz9BsekFZobB-FQkpx3Qc3p0