OK
Accueil  > Marchés  > Cotation Wall Street 30  > Actus Wall Street 30

Wall Street en baisse après une semaine agitée


Actualité publiée le 17/05/21 16:27

La façade du New York Stock Exchange (NYSE) à Wall Street (New York), le 23 mars 2021 (AFP/Angela Weiss)

La Bourse de New York ouvrait en baisse lundi après une semaine agitée par les craintes d'une remontée de l'inflation.

A 14H15 GMT, l'indice Dow Jones perdait 0,43%, le Nasdaq lâchait 0,86% et le S&P 500 0,52%.

Vendredi, le Dow Jones Industrial Average était monté de 1,06% à 34.382,13 points, tandis que le Nasdaq avait grimpé de 2,32% à 13.429,98 points et l'indice élargi S&P 500 de 1,49% à 4.173,81 points.

Mais sur la semaine, les grands indices ont perdu du terrain.

"Les actions se négocient à la baisse en début de séance avec une volatilité qui devrait se poursuivre après la course folle de la semaine dernière", ont indiqué les analystes de Schwab, soulignant que "les marchés sont aux prises avec les signes croissants de pression inflationniste et ce que cela implique pour la politique monétaire mondiale".

La semaine dernière, le Dow Jones avait reculé de 1,14%, le Nasdaq de 2,34% et le S&P 500 de 1,39%.

Publié lundi avant l'ouverture de la Bourse, l'indice Empire State de l'activité manufacturière dans la région de New York a marqué le pas en mai, décevant les analystes.

Malgré une hausse des nouvelles commandes, l'indice des conditions générales d'activité s'est établi à 24,3 points, en repli de 2 points, tandis que les analystes attendaient une croissance à 25 points.

L'indice mesurant les prix a fait un bond de 8,8 points à 83,5 points.

Du côté des entreprises, l'annonce de la fusion entre la filiale d'AT&T, Warner Media (CNN,HBO) et le groupe Discovery faisait bondir les titres.

AT&T prenait 4,20% à 33,60 dollars. Discovery, qui possède entre autres la chaîne Eurosport et un vaste catalogue de contenus, grimpait de 3,81% à 37 dollars après avoir momentanément pris 17% avant l'ouverture.

Ce mariage crée un nouveau mastodonte des médias et du divertissement au moment où le paysage audiovisuel américain et mondial est de plus en plus dominé par les grands noms du streaming que sont Netflix, Disney+, Amazon Prime Video ou Apple TV.

Le groupe Disney, déjà à la peine depuis vendredi, perdait 1,67% à 170 dollars et Netflix 0,50%.

L'action Microsoft baissait de 1,44% dans un mouvement qui touchait plusieurs grands noms de l'indice Nasdaq comme Apple (-1,33%) et Google (Alphabet: -0,75%).

Microsoft encaissait l'information du Wall Street Journal affirmant que le départ définitif de Bill Gates en mars 2020 serait lié à une relation jugée "inappropriée" avec une employée de l'entreprise au début des années 2000.

Les titres de la technologie souffraient surtout des craintes que l'inflation et ses conséquences sur les taux d'intérêt ne ralentissent la croissance du secteur.

Les rendements sur les bons du Trésor à dix ans étaient en modeste progression à 1,6386% contre 1,6284% à la clôture vendredi.

© 2021 AFP

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

 
9_LEAz33L0BXfSbjl8K4f520cyA0YMdaKxXdMUUvs6yLM_gXk6unIDxePZiB3kP0
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.