OK
Accueil > Communauté > Forum Orpea

Orpea: enregistre une perte de -371 ME au 1er semestre 2023

Cours temps réel: 10,928  -0,38%



gars d1 gars d1
04/03/2024 16:37:12
0

Souffler n'est jouer…

Les chiffres sur un petit EHPAD donnent une idée et une compréhension du malaise actuel financier qu'il règne dans ces établissements.

Autant doute sur le fait que le personnel n'est pas au mieux pour accueillir dignement nos anciens…


La crise financière des Ehpad racontée par une directrice d’établissement en difficulté

TÉMOIGNAGE - Audrey*, directrice d’un Ehpad public de 108 résidents, a les yeux rivés sur ses comptes. En 2023, le déficit de son établissement s’élève à près de 120 000 euros. Pour Capital, elle détaille comment les finances ont dérapé et pourquoi la situation est devenue inacceptable.

Publié le 27/01/2024

Energie, alimentation, rémunérations…

Lorsqu’Audrey regarde tous les postes de dépenses de l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) vendéen qu’elle dirige, elle ne voit que du rouge. D’abord l’énergie. Les ménages l’ont bien vu, en 2022, malgré le bouclier tarifaire, les prix ont augmenté. Rapportée à l’échelle d’un Ehpad, la hausse est impressionnante. Entre 2022 et 2023, la facture énergétique de l’Ehpad d’Audrey a bondi de 31 500 euros.

Car si le coût du gaz est resté stable, celui de l’électricité a augmenté de 40 000 euros. «Comme nous avons fait de gros travaux qui nous ont permis de remplacer les baignoires par des douches, nous avons pu économiser sur notre facture d’eau», précise pourtant la directrice. Pour l’aider, elle n’a pas pu bénéficier du bouclier tarifaire, limitant la hausse des prix de l’électricité à 15%. «J’en ai fait la demande à EDF collectivité qui gère notre contrat, mais on m’a répondu que je n’étais pas éligible au vu de la consommation et de mon contrat à prix bloqué. C’est à n’y rien comprendre», se lamente-t-elle.

Un bond des dépenses en alimentation
L’énergie n’est pas le seul poste de dépenses à avoir flambé en seulement un an. L’alimentation a suivi le même chemin, avec une hausse de 18 900 euros entre 2022 et 2023. Et encore, pour éviter que la hausse de la facture ne soit encore plus importante, Audrey s’est accommodée de certaines règles. Elle a décidé de ne pas appliquer la loi Egalim, qui oblige, en restauration collective, à garantir au moins 50% de produits durables et de qualité dont au moins 20% de produits biologiques. Une question de survie budgétaire. Car si l’établissement était bien dans les clous, les dépenses se seraient littéralement envolées.

Pire, pour l’Ehpad, une bonne nouvelle pour le personnel a encore creusé le budget. Avec le Ségur de la santé, les rémunérations du personnel soignant ont été revalorisées. Mais alors qu’il l’avait promis, l’Etat n’a pas compensé ces augmentations pour les établissements. De quoi creuser encore plus le déficit. «Je ne fais pas le calcul parce que j’en ai marre. Je suis fatiguée de dire que l’on n’est pas compensé et de faire l'aumône, c’est pénible», s’exaspère Audrey.


Des formations mal financées

Et derrière le discours politique se cache une réalité de terrain bien différente. L’exécutif répète régulièrement que pour revaloriser les professionnels prenant soin des personnes âgées, il faut investir dans la formation. Sauf qu’à y regarder de plus près, il fait exactement le contraire. Dans l’Ehpad d’Audrey, trois professionnels suivent actuellement une formation qualifiante d’aide soignante. L’Agence régionale de santé (ARS) s’était engagée à en assurer le financement à hauteur de 75 000 euros. Mais seuls 25 000 euros ont été versés. «Je relance l’ARS pour savoir pourquoi je ne touche pas toute la somme promise, mais personne ne répond au téléphone et je n’ai pas d’explication», se désespère la directrice.

La responsable est d’autant plus étonnée qu’en parallèle, en fin d’année dernière, elle a vu le financement de l’Etat, via la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM), bondir de plus de 14%, ce qui représente 146 000 euros en crédits non reconductibles. De quoi renflouer un peu les caisses même si certains versements sont totalement incompréhensibles. «J’ai reçu plus de 10 000 euros pour la revalorisation du médecin coordinateur alors que je n’en ai pas. Et heureusement, car comme ça, je peux utiliser ces fonds pour renflouer les autres manques de financement», ironise-t-elle.


Encore pire en 2024 ?

Au total, le déficit de l’établissement s’élève à près de 120 000 euros en 2023. Pourtant, l’Ehpad avait les reins solides. Pour anticiper de gros travaux réalisés entre 2020 et 2023 pour un coût de 7 millions d’euros, la directrice avait même cumulé les bénéfices avant 2020. Mais ils se sont vite envolés. En 2023, l’Ehpad a puisé dans ses réserves à hauteur de 110 000 euros, ce qui lui permet d’afficher un résultat net négatif de «seulement» 8 000 euros. «Maintenant, j’espère que l’année 2024 sera la moins compliquée possible», souffle Audrey, qui sait déjà que, son contrat pour le gaz se terminant, sa facture va exploser. Rien que sur cette source d’énergie, elle risque, en 2024, de payer 40 000 euros de plus qu’en 2023.

Comme l’an passé, elle devra donc faire des arbitrages. Le premier est tout trouvé : c’est la formation qui sera pénalisée. «J’ai encore deux personnes pour qui je finance la formation jusqu’en juin et après je laisse tomber, se désole-t-elle. Il faut que l’on se remette un peu à flot.» Elle n’aura pas non plus d’autre choix que d’augmenter le tarif de l’hébergement. La hausse pourra atteindre jusqu’à 11%, ce qui fera passer le prix de la journée de 53,38 à 59,38 euros, pour une augmentation de 180 euros par mois. «C’est dur pour les résidents car le prix augmente, sans services supplémentaires.» Une situation difficile à vivre pour la directrice.

  
Répondre
gars d1 gars d1
18/01/2024 08:51:23
0

La 3ème augmentation de capital prévue arrive ! Et sur que ceux avaient voulu suivre pour l'AK soient près à remettre au pot.

On joue la guerre d'usure et de tranchée : la prochaine étape post augmentation sera le regroupement pas 1000.


ORPEA ANNONCE LE LANCEMENT D’UNE AUGMENTATION DE CAPITAL AVEC MAINTIEN DU DROIT PRÉFÉRENTIEL DE SOUSCRIPTION DES ACTIONNAIRES

• D’ENVIRON 390 MILLIONS D’EUROS

• À LAQUELLE LES MEMBRES DU GROUPEMENT SE SONT ENGAGÉS À SOUSCRIRE À HAUTEUR D’ENVIRON 196 MILLIONS D’EUROS (CHACUN POUR SON MONTANT ET SANS SOLIDARITÉ),

• LE SOLDE, SOIT ENVIRON 194 MILLIONS D’EUROS, ÉTANT GARANTI PAR LES MEMBRES DU STEERCO


Actualité publiée le 18/01/24

Ce communiqué ne peut être distribué directement ou indirectement aux Etats-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Le présent communiqué constitue une communication à caractère promotionnel et non pas un prospectus au sens du Règlement (UE) 2017/1129

COMMUNIQUE DE PRESSE COMPLET ICI

https://www.businesswire.com/news/home/20240117527762/fr/

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

ORPEA S.A. (Paris:ORP) (la « Société ») annonce aujourd’hui le lancement d’une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires d’un montant brut, prime d’émission incluse, de 390 019 672,62 euros par émission de 29 324 787 415 actions nouvelles (les « Actions Nouvelles »), à souscrire en numéraire, à un prix de souscription (prime d’émission incluse) de 0,0133 euro par Action Nouvelle, à laquelle les membres du Groupement se sont engagés à souscrire en exerçant leurs droits préférentiels de souscription, à hauteur d’environ 195,7 millions d’euros (chacun pour son montant et sans solidarité), le solde, soit environ 194,3 millions d’euros, étant garanti par les membres du SteerCo (l’« Augmentation de Capital avec Maintien du DPS »).

L’Augmentation de Capital avec Maintien du DPS fait suite à l’Augmentation de Capital d’Apurement et à l’Augmentation de Capital Groupement (tels que définies ci-après) et s’inscrit dans le cadre du plan de sauvegarde accélérée de la Société arrêté par le Tribunal de commerce spécialisé de Nanterre le 24 juillet 2023 (le « Plan de Sauvegarde Accélérée »).

PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DE L’AUGMENTATION DE CAPITAL AVEC MAINTIEN DU DPS

L’Augmentation de Capital avec Maintien du DPS sera réalisée avec maintien du droit préférentiel de souscription (« DPS ») des actionnaires, conformément à la quatrième résolution annexée au Plan de Sauvegarde Accélérée, et donnera lieu à l’émission de 29 324 787 415 Actions Nouvelles, au prix de souscription de 0,0133 euro par Action Nouvelle (soit 0,01 euro de nominal et 0,0033 euro de prime d’émission), à libérer intégralement lors de la souscription, représentant un montant brut, prime d’émission incluse, de 390 019 672,62 euros.

La souscription des Actions Nouvelles sera réservée, par préférence (i) aux porteurs d’actions existantes inscrites sur leur compte-titres à l’issue de la journée du 22 janvier 2024 selon le calendrier indicatif6, à raison d’un (1) DPS par action existante et (ii) aux cessionnaires des droits préférentiels de souscription. Chaque DPS donnera à son détenteur le droit de souscrire, à titre irréductible, à raison de sept (7) Actions Nouvelles pour trente-et-un (31) DPS détenus.

Les souscriptions à titre réductible seront admises. Les Actions Nouvelles non-souscrites à titre irréductible seront allouées aux titulaires de DPS ayant passé des ordres à titre réductible, et réparties entre eux sous réserve de réduction en cas de sursouscription.

Sur la base du cours de clôture de l’action de la Société sur le marché réglementé d’Euronext à Paris (« Euronext Paris ») le 16 janvier 2024, soit 0,0143 euro :

le prix de souscription des Actions Nouvelles de 0,0133 euro fait apparaître une décote faciale de 6,99 % ;
la valeur théorique du droit préférentiel de souscription s’élève à 0,00018 euro ;
la valeur théorique de l’action ex-droit s’élève à 0,0141 euro ; et
le prix de souscription des Actions Nouvelles fait apparaître une décote de -5,78 % par rapport à la valeur théorique de l’action ex-droit.

Ces valeurs ne préjugent ni de la valeur du DPS pendant la période de souscription, ni de la valeur de l’action ex-droit, ni des décotes, telles qu’elles seront constatées sur le marché. Une valeur potentiellement très faible du DPS pourrait être de nature à affecter significativement sa liquidité et le rendre ainsi difficilement cessible.

L’Augmentation de Capital avec Maintien du DPS sera ouverte au public en France uniquement.

Crédit Agricole Corporate and Investment Bank, Natixis et Société Générale agissent en qualité de coordinateurs globaux et teneurs de livre associés (les « Coordinateurs GlobauxetTeneurs de Livre Associés ») et BNP Paribas en tant que teneur de livre associé (« le Teneur de Livre Associé ») au titre de l'Augmentation de Capital avec Maintien du DPS.

CALENDRIER INDICATIF DE L’AUGMENTATION DE CAPITAL AVEC MAINTIEN DU DPS

Les DPS seront détachés le 19 janvier 2024 et négociables du 19 au 31 janvier 20247 inclus sur Euronext Paris sous le code ISIN FR001400MXO7. Les DPS non exercés expireront automatiquement à la fin de la période de souscription des Actions Nouvelles, laquelle sera ouverte du 23 janvier 2024 jusqu'à la clôture de la séance de bourse le 2 février 2024.

L’émission, le règlement-livraison et l’admission des Actions Nouvelles à la négociation sur Euronext Paris devraient avoir lieu le 15 février 2024. Les Actions Nouvelles donneront immédiatement à leurs détenteurs le droit aux distributions déclarées par la Société à compter de la date d’émission. Elles seront immédiatement fongibles avec les actions existantes de la Société, et seront négociées sur la même ligne sous le code ISIN FR0000184798.

UTILISATION DU PRODUIT DE L’ÉMISSION

Le produit net de l’émission des Actions Nouvelles, qui est estimé à environ 323 millions d’euros (après déduction du montant des frais résiduels liés à la restructuration financière et des commissions divers (hors la Commission d’Adhésion) restant à payer en espèces après le 31 octobre 2023, pour environ 67 millions d’euros, mais hors déduction du montant total d’environ 39 millions d’euros qui serait dû par la Société au SteerCo et au Groupement en application du Plan de Sauvegarde Accélérée dans l’hypothèse où les BSA Groupement (tels que définis ci-dessous) et les BSA SteerCo (tels que définis ci-dessous) ne seraient pas émis dans un délai de 6 mois suivant le règlement-livraison de l’Augmentation de Capital avec Maintien du DPS, prévu le 15 février 2024) sera affecté au financement des besoins généraux du Groupe, et notamment le financement de son Plan de Refondation, en vue de restaurer sa marge d’EBITDAR et d’achever le rééquilibrage de son bilan à l’horizon 2026.


  
Répondre
gars d1 gars d1
26/12/2023 11:37:53
0

Et voilà, Le regroupement par 1000 est acté en catimini pendant la trêve des confiseurs. Ni vu, ni connu, je t'embrouille... la CDC vient de faire un excellent opération et elle a même son cadeau de noël.


Assemblée Générale Mixte du vendredi 22 décembre 2023
Résultat du vote des résolutions

https://www.orpea-group.com/wp-content/uploads/2023/12/AGM-ORPEA-2023_vote_FR.pdf

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––


Avis de convocation à l'AG du 22 décembre 2023 publié au BALO


https://www.orpea-group.com/wp-content/uploads/2023/12/Avis_Convocation_BALO.pdf


ORPEA
Société anonyme au capital de 646 938 510 €
Siège social : 12 rue Jean Jaurès, CS 10032, 92813 Puteaux Cedex
401 251 566 R.C.S. Nanterre

AVIS DE CONVOCATION

Les actionnaires de la société ORPEA (ci-après la « Société ») sont avisés qu’une Assemblée générale
mixte (ci-après l’« Assemblée ») se tiendra le vendredi 22 décembre 2023 à 9 heures 30, au Comet
Meetings Bourse, 35, rue Saint-Marc 75002 Paris, à l’effet de délibérer sur l’ordre du jour suivant
présenté ci-après.

A titre ordinaire
1. Approbation des comptes annuels de l’exercice clos le 31 décembre 2022
2. Approbation des comptes consolidés de l’exercice clos le 31 décembre 2022
3. Affectation du résultat de l’exercice clos le 31 décembre 2022
4. Approbation des conventions visées au rapport spécial des Commissaires aux comptes en
application de l’article L.225-38 du Code de commerce
5. Ratification de la cooptation de Mme Laure Duhot en qualité d’administrateur
6. Ratification de la cooptation de Mme Mireille Faugère en qualité d’administrateur
7. Nomination de la Caisse des Dépôts et Consignations en qualité d’administrateur
8. Nomination de CNP Assurances en qualité d’administrateur
9. Nomination de Mutuelle Assurance Instituteur France (MAIF) en qualité d’administrateur
10. Nomination de MACSF Epargne Retraite en qualité d’administrateur
11. Nomination de M. Philippe Grangeon en qualité d’administrateur
12. Nomination de Mme Sibylle Le Maire en qualité d’administrateur
13. Nomination de Mme Frédérique Mozziconacci en qualité d’administrateur
14. Nomination de Mme Mahkameh Brunel en qualité d’administrateur
15. Approbation de la modification de la politique de rémunération du Directeur général, M. Laurent
Guillot, au titre de l’exercice 2022
16. Approbation des informations mentionnées au I de l’article L.22-10-9 du Code de commerce
relatives à la rémunération des mandataires sociaux, en application de l’article L.22-10-34 I du
Code de commerce
17. Approbation des éléments fixes, variables et exceptionnels composant la rémunération totale
et les avantages de toute nature versés au cours de l’exercice clos le 31 décembre 2022 ou
attribués au titre du même exercice à M. Yves Le Masne, Directeur général jusqu’au 30 janvier
2022
18. Approbation des éléments fixes, variables et exceptionnels composant la rémunération totale
et les avantages de toute nature versés au cours de l’exercice clos le 31 décembre 2022 ou
attribués au titre du même exercice à M. Guillaume Pepy, Président du Conseil d’administration
depuis le 28 juillet 2022
19. Approbation des éléments fixes, variables et exceptionnels composant la rémunération totale
et les avantages de toute nature versés au cours de l’exercice clos le 31 décembre 2022 ou
attribués au titre du même exercice à M. Laurent Guillot, Directeur général depuis le 1er juillet
2022
20. Approbation de la politique de rémunération des administrateurs au titre de l'exercice 2023
21. Approbation de la politique de rémunération du Président du Conseil d'administration au titre
de l’exercice 2023
22. Approbation de la politique de rémunération du Directeur général au titre de l’exercice 2023
23. Autorisation à consentir au Conseil d’administration à l’effet d’opérer sur les actions de la
Société
A titre extraordinaire
24. Autorisation à consentir au Conseil d’administration à l’effet de réduire le capital social par
annulation d’actions autodétenues de la Société

25. Regroupement des actions de la Société par attribution d’une (1) action nouvelle de 10 euros
de valeur nominale pour 1 000 actions anciennes de 0,01 euro de valeur nominale chacune -
Délégation de pouvoirs au Conseil d’administration à l’effet de mettre en œuvre l’opération de
regroupement d’actions
26. Réduction de capital motivée par des pertes, par voie de réduction de la valeur nominale des
actions – Délégation de pouvoirs au Conseil d’administration à l’effet de mettre en œuvre la
réduction de capital
27. Délégation de pouvoirs au Conseil d’administration à l’effet de procéder à l’émission et à
l’attribution, à titre gratuit, de bons de souscription d’actions avec suppression du droit
préférentiel de souscription des actionnaires au prof it de La Caisse des Dépôts et
Consignations, Mutuelle Assurance des Instituteurs de France, CNP Assurances et MACSF
Epargne Retraite
28. Délégation de pouvoirs au Conseil d’administration à l’effet de procéder à l’émission et à
l’attribution, à titre gratuit, de bons de souscription d’actions avec suppression du droit
préférentiel de souscription des actionnaires au prof it des Membres du SteerCo ou de leurs
affiliés respectif s, catégorie de personnes répondant à des caractéristiques déterminées
29. Autorisation à consentir au Conseil d’administration à l’effet de procéder à des attributions
gratuites d’actions de la Société au prof it des salariés de la société et/ou des mandataires
sociaux de la Société et des entités qui lui sont liées au sens de l’article L.225-197-2 du Code
de commerce, avec suppression du droit préférentiel de souscription
30. Délégation de compétence au Conseil d’administration à l’effet d’émettre des actions ordinaires
de la Société et/ou des valeurs mobilières donnant accès au capital de la Société, à titre gratuit
et/ou onéreux, immédiatement ou à terme, et réservées à des catégories de bénéficiaires dans
le cadre d’une opération d’actionnariat salarié
31. Délégation de compétence au Conseil d’administration à l’effet de procéder à des
augmentations de capital en faveur des adhérents à un plan d’épargne d’entreprise avec
suppression du droit préférentiel de souscription
32. Refonte des statuts de la Société
33. Pouvoirs pour les formalités
_________________
L’avis de réunion comportant le texte des projets de résolutions soumis à cette Assemblée a été publié au Bulletin des Annonces légales obligatoires du 17 novembre 2023, B ulletin n°138 sous le numéro 2304234. Il est précisé que le texte des projets de résolutions publiés dans l’avis de réunion susmentionné reste inchangé.

  
Répondre
gars d1 gars d1
20/12/2023 12:21:08
0

Comme déjà évoqué avant la mise à feu de la recapitalisation :

Un retrait de la cote reste toutefois l'issue la plus probable, et ça aura permis au nouveau concert majoritaire de mettre la main sur des actifs productifs rentables et de valeur immobilière certaine à peu de frais.


Mes Calculs à la con :

Après réalisation de l’Augmentation de Capital Groupement, le capital social de la Société s’établira à 1 298 669 156,96 euros, divisé en 129 866 915 696 actions de 0,01 euro de valeur nominale, réparti de la façon suivante :

Groupement : 50,18%, dont :
CDC : 22,41%,
MAIF : 14,81%,
CNP Assurances : 5,56%, et
MACSF Epargne Retraite : 7,41% ;
Créanciers Non Sécurisés : 48,84% ;
Flottant : 0,98%


Donc le capital flottant actuel est de 12 722 695 774 Titres, soit 19,09 Md'€ au cours de 0,015 € / titre.

  
Répondre
gars d1 gars d1
20/12/2023 12:02:35
0

Comme anticipé dans mes posts et suite à la publication post-recapitalisation, le flottant devient quasi inexistant à 0,98% et laisse toutes marge de manœuvre au nouveau concert d'actionnaires majoritaires.

Faudra maintenant attendre la publication annuelle 2023 et à mon avis, les premiers chiffres 2024 post-recapitalisation (semestriel S1/ 2024) pour savoir ce qu'on pourrait décider de faire.

Le plus probable serait à mon avis une opération de regroupement et un changement de nom pour faire oublier tout le bazar qui nous a conduit jusqu'ici.


INCIDENCE DE L’AUGMENTATION DE CAPITAL SUR LA REPARTITION DU CAPITAL

Après réalisation de l’Augmentation de Capital Groupement, le capital social de la Société s’établira à 1 298 669 156,96 euros, divisé en 129 866 915 696 actions de 0,01 euro de valeur nominale, réparti de la façon suivante :

Groupement : 50,18%, dont :
CDC : 22,41%,
MAIF : 14,81%,
CNP Assurances : 5,56%, et
MACSF Epargne Retraite : 7,41% ;
Créanciers Non Sécurisés : 48,84% ;
Flottant : 0,98%

Il est rappelé que, conformément à (i) l’accord de Lock-Up, conclu le 14 février 2023 entre la Société, le Groupement et cinq institutions détenant de la dette non sécurisée de la Société et (ii) au plan de sauvegarde accélérée de la Société approuvé par le Tribunal de commerce spécialisé de Nanterre le 24 juillet 2023, la nomination de nouveaux administrateurs sera proposée à la prochaine Assemblée générale annuelle de la Société, prévue le 22 décembre 2023 (voir notamment le communiqué de presse de la Société en date du 13 novembre 2023).

Il est également rappelé que par courrier reçu le 7 décembre 2023 (voir la déclaration de franchissement de seuils 223C2024 en date du 11 décembre 2023), complété par un courrier reçu le 8 décembre 2023, le concert composé des sociétés Concert’O, Nextstone Capital et Mat Immo Beaune a déclaré avoir franchi en hausse, le 4 décembre 2023, les seuils de 5% et 10% du capital et des droits de vote de la Société et détenir 7 670 545 736 actions ORPEA représentant autant de droits de vote, soit 11,86% du capital et des droits de vote de la Société, précisant que « ce franchissement de seuils résulte de la souscription à une augmentation de capital de la Société (cf. notamment prospectus approuvé par l’AMF sous le numéro 23-465 en date du 10 novembre 2023 et communiqué de la société ORPEA du 30 novembre 2023) ».

A cette occasion, la société Concert’O a déclaré avoir franchi en hausse les seuils de 5% du capital et des droits de vote de la société ORPEA. Les éventuels franchissements de seuils (à la hausse ou à la baisse) par les actionnaires de la Société, consécutifs au règlement-livraison de l’Augmentation de Capital Groupement, devront, le cas échéant, faire l’objet des déclarations (légales ou statutaires) applicables et seront communiquées au marché conformément à la réglementation applicable.


Voir le communiqué complet ici

Entrée de la Caisse des Dépôts, MAIF, CNP Assurances et MACSF Epargne Retraite au capital d’ORPEA à l’occasion de l’augmentation de capital de 1,16 milliard d’euros...

Communiqué de presse publié le 15/12/23 08:00

https://www.businesswire.com/news/home/20231214137478/fr/

  
Répondre
cool13 cool13
11/12/2023 14:37:14
0

L’affaire ORPEA remet en cause la pertinence des notations ESG


Bien noté par les agences extra-financières, le secteur des maisons de retraite, au modèle économique déjà contraint, est par nature exposé au risque de réputation. A l’image des étoiles pour les restaurants, je verrais bien la même notation symbolisée par des biscottes.

Première levée de fonds, c’est fait.

Deuxièmes levées de fonds en cours.

Troisièmes et dernière arrive, pas d’inquiétudes tout vas Béné.


La troisième et dernière levée de fonds portera sur 29,3 milliards d’actions pour 390 millions d’euros, avec maintien du droit préférentiel des actionnaires. Le « groupement » s’est engagé à participer à hauteur de sa cote part, soit 196 millions d’euros, et le solde est garanti par des porteurs de la dette non sécurisée de l’entreprise.

A l’issue de ces opérations qui devraient s’achever au premier trimestre 2024, la Caisse des dépôts, Maif, CNP et MACSF, détiendront 50,1% du capital d’Orpea. Les créanciers en posséderont 48,8% tandis que le flottant représentera 1%.
Le capital d’Orpea sera composé après ces opérations d’environ 159 milliards d’actions.

Orpea tournera alors la page d’une crise historique déclenchée par les révélations du livre « Les Fossoyeurs » du journaliste Victor Castanet, en janvier 2022 et aggravée par les conséquences du Covid et la vive remontée des taux d’intérêt. Si le groupe est sauvé, les actionnaires, eux, ont tout perdu.

Apprêt ORPEA, qui sera la prochaine entreprise, cotée en bourse, à subir des révélations. Aux conséquences incommensurables.

  
Répondre
Piup73 Piup73
08/12/2023 16:14:56
0

Aller un retour a 1e!!!

  
Répondre
gars d1 gars d1
07/12/2023 18:05:38
0

Lancement de la seconde augmentation de capital.

Et il restera encore une à venir ensuite ! ça devrait permettre de compter facilement des épluchures qu'il va rester.

; )

ORPEA annonce le lancement d’une augmentation de capital d’environ 1,2 milliard d’euros avec suppression du droit préférentiel de souscription des actionnaires réservée à personnes dénommées...

https://www.abcbourse.com/marches/orpea-lancement-dune-augmentation-de-capital-denviron-1-2-milliard-deuros_614803


Notons que :

ORPEA annonce le lancement d’une augmentation de capital d’environ 1,2 milliard d’euros avec suppression du droit préférentiel de souscription des actionnaires réservée à personnes dénommées, à savoir la Caisse des Dépôts et Consignations, MAIF, CNP Assurances et MACSF Epargne Retraite, assortie d’un droit de priorité accordé aux Actionnaires Existants

ORPEA S.A (la « Société »), annonce aujourd’hui le lancement d’une augmentation de capital avec suppression du droit préférentiel de souscription des actionnaires réservée à personnes dénommées, à savoir la Caisse des Dépôts et Consignations, Mutuelle Assurance des Instituteurs de France (MAIF), CNP assurances et MACSF Epargne Retraite (le « Groupement »), assortie d’un droit de priorité accordé aux Actionnaires Existants (tels que définis ci-après) de la Société, leur permettant de souscrire par préférence aux actions émises, d’un montant (prime d’émission incluse) de 1 160 080 551,59 euros, par émission de 65 173 064 696 actions nouvelles (les « Actions Nouvelles ») à un prix d’émission de 0,0178 euro par Action Nouvelle (l’« Augmentation de Capital Groupement »).


La suite du communiqué au lien donné plus haut…

  
Répondre
cool13 cool13
06/12/2023 09:26:34
0

Je cite ; le groupe prévoit également de lancer une foncière et de se doter d'une nouvelle identité pour devenir une société à mission en 2025.

ORPEA, aux rythmes de la glissade, je propose Challenger Deep, comme nouvelle identité. Le brouillard s’épaissit, démantèlements proches.


Les heureux élus de la patate chaude, À savoir la Caisse des Dépôts et Consignations, MAIF, CNP Assurances et MACSF Épargne Retraite, assortie d’un droit de priorité accordé aux actionnaires existants. Le groupement détiendra plus de 50% du capital à l'issue de cette levée de fonds.

Vu les AK qui se suivent, quelles conséquences sur les comptes à venir, des participants voir ci-dessus, répandre les fuites comptables, a l’égale des fuites d’eau, répandre insidieusement les conséquences sur des entités de caisse de retraite, participant aux AK. On donne rendez-vous aux futures retraitées.

  
Répondre
gars d1 gars d1
05/12/2023 13:59:24
1

Je note : "elle a touché le fond, on peut acheter alors ? "


Vu que j'ai écrit au dessous, je vais m'abstenir de répondre à cette question.

Vous vous plaigniez régulièrement de tout perdre, mais visiblement, vous retombez invariablement dans les mêmes ornières.

Personnellement, je vais répéter qu'il ne faut pas toucher aux "Produits Stupéfiants Bousiers"...

: (

  
Répondre
Piup73 Piup73
05/12/2023 13:27:45
0

Du coup elle a touché le fond, on peut acheter alors ?

  
Répondre
gars d1 gars d1
05/12/2023 11:18:14
0

Les 0,013 en approche .

On y est presque ce matin à 0,014 € et encore un bon coup de gel sur les prix à -5,26%.

  
Répondre
gars d1 gars d1
04/12/2023 11:29:28
0

Nouveau plus bas à 0,15 ce matin...


  
Répondre
gars d1 gars d1
01/12/2023 16:11:59
0

Toujours plus bas, c'est qui a lâché le "déambultor " dans l'escalier de la cave ?

ça gèle actuellement à -7,69% et donc on arrive un nouveau plus bas à 0,017 €.

  
Répondre
cool13 cool13
30/11/2023 14:33:50
0

Orpea la chute d’une star, une star est née, la biscotte.

Le black Friday, pour la vente des biscotes et Déstockages toujours en cours,

Le prix du blé pour biscottes septembre 2023 à 294.71€ et le même que celui de février 2008 à 288.21€. Unité: Euro par Tonne métrique

Opea 37.5€ janvier 2008, novembre 2023 à 0.0190€ (avec réserve, ne tient pas compte des AK)

Message complété le 30/11/2023 14:44:27 par son auteur.

Fiche technique sur bouso
ORPEA est le leader européen de la prise en charge globale de la dépendance. Le groupe assure l'exploitation de maisons de retraite, de cliniques de soins de suite et de cliniques de psychiatrie.
A fin 2022, ORPEA dispose d'un réseau de 992 établissements (90 860 lits) implantés en France (358 établissements ; 33 462 lits), au Benelux-Royaume Uni-Irlande (193; 10 708 lits), en Europe centrale (237 ; 23 765 lits), en Europe de l'Est (124 ; 12 764 lits), en Péninsule ibérique et en Amérique latine (79 ; 10 007 lits) et en Chine (1 ; 154 lits).
Le groupe dispose d'un patrimoine immobilier de près de 2,3 millions de m2 pour une valeur de 6 500 MEUR.
La répartition géographique du CA est la suivante : France-Benelux-Royaume Uni-Irlande (59,9%), Europe centrale (25,6%), Europe de l'Est (9,3%), Péninsule ibérique et Amérique latine (5,1%) et autres (0,1%).

  
Répondre
gars d1 gars d1
30/11/2023 14:25:15
1

Evaporation spontanée :

1. les créanciers non sécurisés auront bien l'assurance d'être plumés vifs.

On notera encore que les créanciers non sécurisés ont eu droit de souscrire 63.429.819.687 actions nouvelles sur les 64.693.851.000 actions nouvelle après phase 1/3 de recapitalisation).

Le prix de souscription est de 0,0601 euro par Action Nouvelle (soit 0,01euro de nominal et 0,0501euro de prime d'émission), à libérer intégralement lors de la souscription, représentant un montant brut, prime d'émission incluse de 3 884 212 344,65 euros.

Au cours actuel de 0,019 € (-91,48%), le montant total de souscription ne vaut plus que 1 229 183 169 euros.


Les créanciers qui ne voulaient abandonner leur dettes, au final vont perdre quand même puisqu'actuellement ce qui a été offert en souscription vaut -68,35 % .

Soit une perte actuelle à - 2 664 052 427 €

___________________________________________________________

2. Les actionnaires sont plumés à sec.

Les actionnaires en place perdent - 500 721 173 € pour 1.199.337.462 actions nouvelles souscrites

Au final, pour suivre et éviter d'être dilué avec 75 titres en portefeuille, il fallait les inscrire au nominatif pour pouvoir être servi comme indiqué et il faut acheter :

• 74925 actions nouvelles, correspondant à un prix de souscription total de 4503 euros. (1. Augmentation de Capital d’Apurement)

La PERTE sur cette base de souscription s'élève à -3146,85 €, soit -69,88 % du montant de souscription.

  
Répondre
gars d1 gars d1
30/11/2023 13:55:12
0

TOP "Epluchures et petites coupures" : Orpéa

Adieu, veaux, vaches cochons et vertes prairies…


Un ciel rouge de traine persistant s'abat sur le parc d'EHPAD boursier.

Si vous avez mis des piles R6 dans votre calculette, vous aurez trouvé comme moi, que la demande totale qui s'est élevée à 1.199.337.462 actions, ne représente que 1,855% du capital offert à souscription pour la tranche 1 de la recapitalisation finale qui en compte 3.

C'est donc comme je l'avais annoncé la voie royale en vue d'un retrait obligatoire au prix des clopinettes pour des clopinettes

Vu qu'on chute encore à -91,44% : faudra voir, si on reste à 2 chiffres après la virgule ou si on passe à 3.

.

  
Répondre
Piup73 Piup73
30/11/2023 09:28:41
0

Et voila plus bas que la souscription!!!

  
Répondre
gars d1 gars d1
30/11/2023 09:01:42
0

Les poules ont les dents qui poussent à la vue des couteaux qui trainent dans le jardin.


On est déjà à 64.693.851.000 actions après phase 1/3 de recapitalisation.

Hors Créanciers non sécurisés qui ont souscrit à hauteurs de 63.429.819.687 actions nouvelles, les actionnaires sont réduits à la portion congrue : "la demande totale s'est élevée à 1.199.337.462 actions nouvelles.

Comme prévu, le niveau de dilution devrait établir un record pas près d'être égalé : même pour les bouses très la mode sur "Euro Discount ".


Orpea: augmentation de capital d'apurement réalisée


Actualité publiée le 30/11/23 08:40

Orpea annonce les résultats de son augmentation de capital d'apurement d'un montant brut de 3,88 milliards d'euros, par émission de 64.629.157.149 actions nouvelles au prix unitaire de 0,0601 euro, garantie par ses créanciers non sécurisés.

À l'issue de la période de souscription qui s'est achevée le 27 novembre, la demande totale s'est élevée à 1.199.337.462 actions. Ainsi, 63.429.819.687 actions nouvelles ont été souscrites par les créanciers non sécurisés, qui détiendront donc 98,05% du capital.

Le règlement-livraison et l'admission aux négociations des actions nouvelles sur Euronext Paris sont prévus le 4 décembre. A l'issue de l'augmentation de capital d'apurement, le capital social du groupe d'Ehpads sera composé de 64.693.851.000 actions.

  
Répondre
gars d1 gars d1
27/11/2023 11:04:04
0

On se demande qui laisse la porte du congélateur ouverte : -29,29%

Bientôt le niveau ZERO de la mer…de : 0,17 €.

ça sent l'exil en Sibérie...

  
Répondre

Forum de discussion Orpea

202403041637 1003659
logiciel chart 365 Suivez les marchés avec des outils de pros !

Chart365 par ABC Bourse, est une application pour suivre les marchés et vos valeurs favorites dans un environnement pensé pour vous.
Ma liste