OK
Accueil > Communauté > Forum Cac 40

Rétablissement des finances publiques: "le plus dur est devant nous",

Cours temps réel: 8 011,16  -0,15%



Fibopivots Fibopivots
09/01/2024 09:06:55
0

En réfléchissant un peu plus (!!), je viens de me rendre compte d'une chose.

Si ce gouvt n,a aucun projet d.envergure, c.est peut être tout simplement à cause du manque de crédits !

Pas de budget pour les routes ! On ne le sait que trop bien !

Pas de budgets pour les logements ?

Pour les agriculteurs ?

Pour les retraites ?

Etc....

  
Répondre
fipuaa fipuaa
09/01/2024 07:32:39
1

"""""Le COVID a bon dos, la raison principale de ce fiasco est l'incompétence de nos gouvernants particulièrement les 3 derniers (Sarko, Hollande, Macron) qui ont à peu près doublé la dette de la France. """""""

je ne partage en rien cette analyse : ces félons ont fait ce que Washington leur a ordonné et en cela ils ont été plus qu'excellents dans la destruction programmée

  
Répondre
FEREZE FEREZE
09/01/2024 00:41:03
0

L'État pourra toujours vendre le patrimoine du pays aux investisseurs étrangers. C'est facile de vivre avec l'argent des autres, à risque zéro.

  
Répondre
Fibopivots Fibopivots
08/01/2024 23:58:43
0

Oui payées par nous.

  
Répondre
moicmoi moicmoi
08/01/2024 22:32:06
0

Fibopivots
« « Si chacun des 2 millions d'élus et élus retraités ..//.. et 2000 de charges ( payées ou non ...!
).

Oui, les charges sont payées (en principe) par le contribuable.

  
Répondre
Fibopivots Fibopivots
08/01/2024 21:12:53
0

Si chacun des 2 millions d'élus et élus retraités donnent 6000€ , c'est bon !!

Donc,....

En 10 ans, ils nous coûtent plus de 1000 milliards !!

J'ai calculé un revenu moyen de 2000/ mois et 2000 de charges ( payées ou non ...!).

  
Répondre
glanglois glanglois
08/01/2024 18:07:30
0
Cest pas 3000 milliards de dette mais plus de 4000 milliards est la dette de la France à ce jour ...chiffre de la cours des comptes .
  
Répondre
moicmoi moicmoi
08/01/2024 18:00:08
2

BLM a trouvé une baguette magique !

Depuis qu’il est au pouvoir, il ne fait que de creuser, mois après mois, année après année, la dette gonflant en permanence.

Les économies sur le train de vie de l’état ne sont pas à l’ordre du jour , loin s'en faut, et là, du jour au lendemain, il va tout remettre en bon ordre bilanciel ? Rétablir les comptes ?
Alors qu’il est obligé d’emprunter toujours plus, rien que pour pouvoir payer les intérêts de la dette ?
Le fonctionnement de la France, c’est 43% de la richesse produite par ceux qui se retroussent les manches. L’administration ne produisant pas de richesse : elle fonctionne . Point. Et se plaint que les fonctionnaires sont trop peu nombreux.
Alors, ces milliards ? Il va les trouver où ? Il va liquider ses placements ?

Je crois surtout qu’il nous prend pour des billes.

Je pense qu’il est beaucoup plus probable qu’il va puiser dans l’épargne de Français, entretenir l’inflation qui fait rentrer des taxes, et augmenter les taxes et impôts..
Si c’est pas lui, ce sera le FMI (il se serait fait remonter les bretelles par le FMI ?)

Je pense souvent à l’ex-footballeur Eric Cantona qui disait , en 2010 :« videz vos comptes bancaires ». Il n'avait pas complètement tort.

  
Répondre
floalain floalain
08/01/2024 17:18:38
4
Le COVID a bon dos, la raison principale de ce fiasco est l'incompétence de nos gouvernants particulièrement les 3 derniers (Sarko, Hollande, Macron) qui ont à peu près doublé la dette de la France.
  
Répondre
cool13 cool13
08/01/2024 16:19:07
2

toujours de mauvaise fois

Les réserves officielles de change
Rédigé par DG Trésor • Publié le 08 janvier 2024

En conformité avec la Norme Spéciale de Diffusion des Données (NSDD) du FMI, telle qu’appliquée au sein du Système Européen de Banques Centrales, les avoirs mensuels de réserves et les disponibilités en devises sont depuis mai 2000 valorisés en euros sur la base des cours de change de fin de mois.

En conformité avec la Norme Spéciale de Diffusion des Données (NSDD) du FMI, telle qu’appliquée au sein du Système Européen de Banques Centrales, les avoirs mensuels de réserves et les disponibilités en devises sont depuis mai 2000 valorisés en euros sur la base des cours de change de fin de mois.

Les avoirs de réserves officiels et autres avoirs en devises s'élèvent à la fin du mois de décembre 2023 à 223 167 M€ (246 600 M$) contre 222 926 M€ (243 680 M$) à la fin du mois de novembre 2023, soit une augmentation de 241 M€, qui intègre, comme indiqué ci-dessus, l’incidence des modalités de valorisation aux cours de change de fin de mois.

Les réserves de l'Etat se répartissent comme suit : ATTENTION, pas les main dans le pot de confiture ?

Réserves en or 146 345 M€
Réserves en devises 31 625 M€
Créances sur le FMI 42 224 M€
Autres avoirs de réserve 2 973 M€

1/ Les réserves en or ont augmenté de 104 M€.
2/ Les réserves en devises ont augmenté de 227 M€.
3/ Les créances sur le Fonds Monétaire International ont diminué de 251 M€
4/ Les autres avoirs de réserve ont augmenté de 161 M€.

https://www.tresor.economie.gouv.fr/Articles/2018/07/06/les-reserves-officielles-de-change

L’or, stratégie de De Gaulle pour contrer le Dollar


Durant les années 70, John Connally secrétaire au Trésor américain au temps de Nixon, émit un jour la remarque suivante : "Le dollar était la devise des Etats-Unis", mais pour ce qui est des autres pays, "votre problème". En tant que pays privilégié et selon les accords de Bretton Woods (1946), les Etats-Unis pouvaient imposer cette devise de réserve au reste du monde.

Cette estocade qui soulignait un manque d'importance accordé au reste des monnaies de réserve du monde, avait bien entendu déplu au général De Gaule qui s'empressa de riposter lors d'une conférence de presse. "Cette facilité unilatérale qui est attribuée à l'Amérique contribue à faire s'estomper l'idée que le dollar est signe impartial et international des échanges, alors qu'il est un moyen de crédit approprié à un Etat". Il s'accorda même le plaisir d'appeler le Dollar "le privilège exorbitant de l'Amérique" en référence l'économiste Jacques Rueff.

Mais au delà des mots, le Général de Gaule voulut donner à son homologue américain une leçon mémorable : dans un contexte des années 50 et 60, n'importe quel pays au monde pouvait échanger ses dollars à la Réserve fédérale des Etats-Unis contre de l'Or. C'est ce que De Gaulle a fait...

Ainsi, rien qu'en 1965, il échangea plus de 150 millions de dollars. Ce qui hissa les réserves nationales françaises d'or physique de 71,4% à 91,9% ! En 1971, Richard Nixon mit fin à ce stratagème 100% frenchy en désindexant le dollar sur l'or, ce qui entraina une chute vertigineuse de la valeur du dollar, et des devises en général, face à l'Or.

  
Répondre
JCROIPLU JCROIPLU
08/01/2024 15:57:48
2

De Gaulle:


  
Répondre
jcleb70 jcleb70
08/01/2024 15:45:50
0
40 ans plus tard....

Message complété le 08/01/2024 15:57:26 par son auteur.

toc toc... eh les gars on a déconné, personne ne s'est occupé de l'équilibre des comptes depuis Giscard... Faudrait p'tet faire quekchoz ça commence à se voir là

  
Répondre
papygaga papygaga
08/01/2024 14:34:43
0
Va t on nous faire le coup de Chypre ?
  
Répondre
fipuaa fipuaa
08/01/2024 12:53:47
1

il prouve que l'état est un poulet sans tête

  
Répondre
philabs philabs
08/01/2024 12:33:38
0
Sans blague ?!
  
Répondre
philabs philabs
08/01/2024 12:33:27
0
Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, lors de la présentation de ses voeux aux acteurs économiques à Bercy, le 8 janvier 2024
Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, lors de la présentation de ses voeux aux acteurs économiques à Bercy, le 8 janvier 2024 (AFP/Bertrand GUAY)

Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a prévenu lundi que "le plus dur est devant nous" en matière d'économies à réaliser pour rétablir des finances publiques françaises mises à mal par les crises.

"Je rappelle que nous devons trouver au minimum 12 milliards d'euros d'économies en 2025. Appelons donc un chat un chat: en matière de finances publiques, le plus dur est devant nous", a déclaré M. Le Maire en présentant ses voeux aux acteurs économiques à Bercy.

Déjà, le budget 2024 a été placé sous le signe d'économies massives provenant pour l'essentiel de la fin progressive des mesures de soutien exceptionnelles au pouvoir d'achat.

Bruno Le Maire a redit sa détermination à redresser les comptes publics de la France, en réduisant une dette colossale, supérieure à 3.000 milliards d'euros, et le déficit public à 4,4% en 2024 (contre 4,9% anticipés pour 2023).

"Les décisions que nous avons prises et celles qui nous restent à prendre sont des décisions difficiles. Nous ne reculerons pas devant la difficulté de ces décisions", a prévenu le numéro deux du gouvernement.

Après la fin programmée du bouclier tarifaire qui était destiné à faire face à la flambée des prix de l'énergie, "nous ferons de nouvelles propositions dans les semaines qui viennent, notamment sur la base de la revue des dépenses publiques", a-t-il expliqué.

"Avec Thomas Cazenave", son collègue chargé des Comptes publics, "nous serons intraitables sur les annonces ministérielles non financées. Toute annonce ministérielle doit respecter rigoureusement et strictement les crédits qui ont été approuvés par le Parlement", a-t-il ajouté.

© 2024 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Cac 40

202401090906 1013384
logiciel chart 365 Suivez les marchés avec des outils de pros !

Chart365 par ABC Bourse, est une application pour suivre les marchés et vos valeurs favorites dans un environnement pensé pour vous.
Ma liste