OK
Accueil > Communauté > Forum Dassault Aviation

Dassault Aviation : " vivement la vente du rafale à l' Inde "

Cours temps réel: 1 032,00  -0,39%



jackatak jackatak
02/03/2021 18:08:02
0

Boeing et l’armée de l’air royale australienne (RAAF) viennent d’effectuer le premier essai en vol d’un avion de chasse sans pilote. Dénommé « Loyal Wingman », cet appareil long de 11,6 m et disposant d’une portée de 3704 kilomètres, peut transporter des armes et servir de bouclier pour protéger d’autres avions de chasse. Doté d’intelligence artificielle, il pourra effectuer des manœuvres de combat plus rapides que les appareils pilotés, intercepter des missiles, faire des missions de surveillance ou aller sur des terrains hostiles, sans risquer de perdre des équipages... Jusqu’à présent des drones militaires existent pour effectuer des actions y compris des frappes, mais ces appareils restent vulnérables.



« Le premier vol du Loyal Wingman est une étape majeure dans ce projet à long terme et important pour l’armée de l’air et Boeing Australie », a déclaré le vice-maréchal de l’Air Cath Roberts, chef de la RAAF de la capacité de la Force aérienne en Australie en ajoutant : « Le projet Loyal Wingman est un pionnier pour l’intégration de systèmes autonomes et d’intelligence artificielle pour créer des équipes homme-machine intelligentes. »


Selon Boeing, après une série de tests de roulage validant la manutention au sol, la navigation et le contrôle et l’interface pilote, l’avion a réussi un décollage par sa propre puissance avant de suivre une route prédéterminée à différentes vitesses et altitudes pour vérifier la fonctionnalité de vol. Ce test a été effectué sous la supervision d’un pilote de Boeing contrôlant la procédure depuis une station terrestre dans l’Etat d’Australie du Sud.



Pour Boeing, cet appareil est une bonne opportunité pour le futur, alors que l’avionneur reste encore embourbé avec les catastrophes des 737 Max et plus récemment les défaillances techniques sur plusieurs de ses Boeing 787. Ce premier chasseur sans pilote est destiné à être produit en Australie, dans un pays qui n’a pas construit d’avions de chasse depuis 50 ans. Le gouvernement australien, qui a déjà investi près de 30 millions de dollars dans ce projet, compte rajouter 89 millions de dollars supplémentaires pour acquérir trois appareils de plus. Mais cet avion a aussi vocation à équiper d’autres armées dans le monde, qui cherchent des moyens moins coûteux que les appareils « traditionnels » et plus sûrs pour éviter des pertes humaines.



  
Répondre
jackatak jackatak
02/03/2021 18:05:20
0

Bonjour. Pour Boeing, cet appareil est une bonne opportunité pour le futur, alors que l’avionneur reste encore embourbé avec les catastrophes des 737 Max et plus récemment les défaillances techniques sur plusieurs de ses Boeing 787. Ce premier chasseur sans pilote est destiné à être produit en Australie, dans un pays qui n’a pas construit d’avions de chasse depuis 50 ans. Le gouvernement australien, qui a déjà investi près de 30 millions de dollars dans ce projet, compte rajouter 89 millions de dollars supplémentaires pour acquérir trois appareils de plus. Mais cet avion a aussi vocation à équiper d’autres armées dans le monde, qui cherchent des moyens moins coûteux que les appareils « traditionnels » et plus sûrs pour éviter des pertes humaines.

  
Répondre
FREDFR91 FREDFR91
15/02/2021 13:35:36
0

Dassault (BLOCH) a toujours produit des avions d'exception sauf peu être le Marcel BLOCH MB152, un bel avion mais ne pouvant concurrencer le Messerschmitt 109 sauf avec de superbes pilotes, une autre époque...

Aujourd'hui que nous propose Dassault pour la défence (ou attaque) aérienne ?

A long/moyen terme des avions de chasse sans pilote mais aussi le SCAF avec ou sans pilote à bord, pour le moment on ne sait pas, enfin plus ou moins, s'il y aura des pilotes à bord...

De mon point de vue, de pilote civil et étant fort au courant des capacités mondiales à produire un avion sans pilote (même pour le fret) le problème reste toujours le même la fiabilité des capteurs et des calculateurs liés aux systèmes....

Bon pour un chasseur le problème est moins évident mais tout de même...




Message complété le 15/02/2021 13:40:48 par son auteur.

Pour piloter actuellement un A ou un B je vous assure que le vol sans pilotes à bord n'est pas pour demain.
Que ce soit un A ou un B ou même un quelconque avion de chasse tant que les capteurs et/ou les calculateurs ne seront pas plus fiables....

  
Répondre
jackatak jackatak
15/02/2021 12:39:08
0

Bonjour. Selon un rapport sénatorial, le système de combat aérien du futur (Scaf) que prépare la France avec l'Allemagne et l'Espagne pourrait coûter jusqu'à 80 milliards d'euros.



Le système de combat aérien du futur (Scaf) atteindra une vitesse supersonique, mais son coût devrait être astronomique. La commission des Affaires étrangères, de la défense et des forces armées présidée par Christian Cambon (LR), a présenté un rapport d’information sur le Scaf.


Présenté par Hélène Conway-Mouret (PS) et Ronan Le Gleut (LR), il estime le budget nécessaire entre 50 et 80 milliards d'euros. Le montant est pharamineux. Selon Ronan Le Gleut, il représente "cinq à huit fois" plus que celui du programme Rafale.


Mais, le Scaf n'est pas un simple avion. Il se compose d’un avion de combat furtif collaborant avec un ensemble d’armements de nouvelle génération et d'un essaim de drones.


L'ensemble de ce dispositif de combat est interconnecté par un "cloud" de combat et connecté à des avions de chasse, des satellites, des systèmes de l'OTAN et des systèmes de combat terrestres et navals.

Un "contrat-cadre global" dès 2021

Dans leur rapport, les sénateurs insistent sur ce dispositif élaboré doté d'une intelligence artificielle capable de détecter et de répondre à toutes menaces terrestre, maritime ou aérienne. Le Scaf sera opérationnel en 2040 pour remplacer à terme les Rafale et les Eurofighter et concurrencer le programme Tempest des Britanniques. Un démonstrateur est prévu pour 2026.


Pour les sénateurs, ce projet doit être "irréversible". Le message s'adresse notamment à Berlin où ce projet ne serait pas considéré comme prioritaire par des élus. Afin d'éviter des blocages lors des votes au Bundestag qui valident les étapes du projet, les sénateurs proposent de conclure dès 2021 un "contrat-cadre global" pour empêcher tous les partenaires de remettre en cause le programme.


Attirer d'autres pays

Cette collaboration franco-allemande est d'autant plus nécessaire qu'au vu du montant, le partenariat avec l'Allemagne est indispensable.


Jusqu'en 2025, la France et l'Allemagne partageront le budget nécessaire, soit 4 milliards d'euros, avec 2,5 milliards pour la France et 1,5 milliard pour l'Allemagne. La répartition sera ensuite à 50/50, puis sera revue avec la collaboration avec l'Espagne.


  
Répondre
jackatak jackatak
09/02/2021 19:43:59
0

Bonjour pour info. L’exercice Skyros a permis aux aviateurs français d’aller voler avec trois clients du Rafale (Inde, Egypte et Grèce) et un « prospect » sérieux, les Emirats arabes unis (EAU) qui pourraient en acheter une soixantaine. Ces quatre pays sont des clients de longue date de l’aéronautique française et sont proches des orientations politiques défendues par le gouvernement français.


Dans tous ces pays, les Rafale français se sont exercés avec d’autres Rafale et des Mirage 2000, mais aussi des F16 et des Sukhoï Su-30 (en Inde). Aux EAU, ils ont profité de l’Air War Warfare Center, qui permet d’organiser des sorties tactiques d’une quarantaine d’appareils, dans l’esprit des exercices Red Flag.


Le prochain grand exercice de l’armée de l’air aura lieu en mai prochain avec Atlantic Trident, qui se déroulera en France, avec l’USAF et la RAF. Il s’agit pour l’armée de l’air de s’entraîner à des missions du « haut du spectre » en coopération avec les F35 américains et britanniques.

  
Répondre
jackatak jackatak
08/02/2021 15:20:01
0

Bonjour.

LE RAFALE F3R EN COURTE FINALE EN CROATIE.


L’information a été annoncée ce dimanche 7 février 2021 en après-midi par le ministère croate de la défense. Les deux avions de combat officiellement encore en lice afin de remplacer les antédiluviens Mikoyan-Gurevitch MiG-21 Fishbed hérités de l’ère yougoslave ont été dévoilés. Le Dassault Aviation Rafale F3R et le Lockheed-Martin F-16V Viper sont donc aujourd’hui plus que jamais les derniers en compétition. Israéliens et Suédois ont donc échoué à tenter d’imposer leurs avions respectifs.


Et c’est une demi-surprise. Car il y a encore quelques jours la presse croate annonçait que le Saab JAS 39C/D Gripen serait en phase finale face au Dassault Aviation Rafale F3R. Elle n’avait donc raison qu’à 50%. Car si la proposition israélienne a été finalement assez rapidement de nouveau rejeté le General Dynamics F-16 Fighting Falcon est demeuré dans la course, enfin sa version la plus récente : le Lockheed-Martin F-16V Block 70/72 Viper.


En ce début de mois de février 2021 c’est donc un affrontement entre le Rafale F3R et le F-16V Viper qui se joue en Croatie. Un biréacteur contre un monoréacteur. Mais surtout comme les médias croates aiment à le rappeler : la France contre les États-Unis, c’est à dire en filigrane l’Union Européenne contre l’OTAN. Et comme la décision finale sera politique elle fera forcément une malheureuse parmi ces deux organisations.


Sur le papier, et hors de tout chauvinisme qui serait déplacé par principe, le Rafale F3R est supérieur. Déjà en terme de rayon d’action, de capacité d’emport d’armement, ou encore de polyvalence. Lui est omnirôle quand son concurrent américain est multirôle. Mais également il est plus intéressant financièrement pour la Croatie. Douze avions français de seconde main reviendraient à 930 millions d’euros à l’économie croate tandis que le même nombre de F-16V neufs est annoncé à 1.6 milliards d’euros.


Après il existe aujourd’hui deux facteurs extérieurs qui jouent en faveur de l’option française. Le premier c’est que désormais les Croates savent que la France peut revendre, en petite quantité, des Rafale F3R de seconde main sans aucun souci. Elle vient de le faire en Grèce, un pays également situé dans les Balkans. Le second est plus propre à ce pays : son économie a été mise à rude épreuve l’an dernier, et pas uniquement à cause de la crise pandémique du Covid19. En effet les deux séismes du 22 mars et du 29 décembre 2020 ont coûté très chers à la Croatie. En plus des huit morts et de la cinquantaine de blessés graves qu’ils ont causé ces deux tremblements de terre ont engagé des dépenses énormes pour cette petite économie.

Pas de quoi pour autant annuler la compétition des avions de combat tant le remplacement des MiG-21 Fishbed est désormais une obligation vitale si la force aérienne croate veut survivre.



Enfin, et l’information est à prendre au conditionnel, mais Paris et Zagreb auraient négocié un accord très avantageux pour les Croates. En cas de victoire du Rafale F3R les douze avions seraient prélevés sur les stocks français et livrés en deux lots de six machines sous douze mois maximum. Un délai aussi court, si c’est avéré, c’est un vrai plus vis à vis du F-16V Viper.

Bien entendu un tel contrat croate engagerait le ministère des Armées à commander de nouveaux avions neufs pour l’Armée de l’Air et de l’Espace afin de remplacer ces douze machines. Comme elle vient de le faire !


La réponse quant au vainqueur de ce challenge croate devrait être connu dans les prochaines semaines. Zagreb veut aller vite sur ce dossier. Croisons les doigts car le Viper est un sacré compétiteur.

  
Répondre
jackatak jackatak
29/01/2021 17:02:18
0

Bonjour. Et voilà...l effet Domino...la France passe commande

  
Répondre
jackatak jackatak
25/01/2021 19:52:33
0

Bonjour. Après avoir cédé à la Grèce. 12 Rafale d occasion maintenant la France doit passer commande pour 12 Rafale.... très très bonne opération

  
Répondre
jackatak jackatak
25/01/2021 18:24:44
0

Bonjour. Ça y est..c est fait.. premier contrat signé européen

  
Répondre
jackatak jackatak
21/01/2021 17:28:54
0

Bonjour. Comment une action peut t elle perdre 3.6 % alors que dans 2jours elle doit signer un contrat important...il nous manque forcément une ou des informations... bizarre


  
Répondre
jackatak jackatak
19/01/2021 10:05:26
0

Bonjour pour info L'Armée de l'Air et de l'Espace débutera le 20 janvier une tournée lors de laquelle elle se rendra en Inde, aux Emirats Arabes Unis, en Egypte et en Grèce.


Rafale, A330 Phénix et A400M.

L'Armée de l'Air et de l'Espace a annoncé le lancement le 20 janvier de la mission Skyros, qui se tiendra jusqu'au 5 février prochain. Au départ de Djibouti, quatre Rafale B, deux A400M Atlas ainsi qu'un A330 Phénix participeront à cette tournée, lors de laquelle des exercices bilatéraux seront également conduits. 170 aviateurs de l'AAE accompagneront ce déploiement, qui sera dirigé depuis le JFACC (joint force air component command), basé à Lyon. L'objectif de cette mission est ainsi de « démontrer les capacités opérationnelles des forces armées françaises, de compléter la formation des équipages et de renforcer les liens entre la France avec les pays visités », décrit le Ministère des Armées.



Projection de forces.

Grâce à cette mission la France continue à s'entraîner à la projection rapide et loin d'un dispositif aérien. « Projeter ses forces vite et loin, s'entraîner ensemble, valoriser l'interopérabilité, pour être prêts à agir demain en équipe, partout où l'on aura des aviateurs », décrit ainsi le CEMAA, le général Lavigne. « Cette mission Skyros est un jalon capital pour l'Armée de l'Air et de l'Espace dont l'objectif est d'être capable de déployer en 2023, 20 Rafale et 10 A330 Phénix aux antipods (20 000 km) en 48H », complète l'Armée de l'Air et de l'Espace.



Clients Rafale.

A travers cette tournée, l'AAE visitera des pays stratégiques, soit clients actuels du Rafale, à l'instar de l'Inde (36 Rafale) ou encore de l'Egypte (24) soit des prospects, qui ont fait part de leur intérêt pour le chasseur français. Le contrat avec la Grèce devrait ainsi prochainement se concrétiser et les Emirats Arabes Unis ont été au cœur de toutes les rumeurs fin 2020, quant à un contrat pouvant aboutir d'ici 2022. En déployant également l'A330 Phénix et l'A400M Atlas, la France témoigne du savoir-faire de son industrie et positionne ses avions de transport et ravitailleurs sur le terrain de l'export. Outre un renforcement de « la coopération militaire de la France avec chacun des pays visités », il semblerait qu'il s'agisse également pour la France d'une campagne visant à démontrer les capacités de ces aéronefs, afin de pouvoir décrocher de nouveaux contrats.


Après avoir décollé de Djibouti, qui accueille la base aérienne 188, l'AAE arrivera donc en Inde le 20 janvier. Elle se rendra aux Emirats Arabes Unis le 24, puis en Egypte le 28 et enfin en Grèce le 2 février.

  
Répondre
jackatak jackatak
15/01/2021 17:34:34
0

Salut..tout le monde confirme..on confirme les contrats. Les analystes confirment aussi le titre a la hausse..seul les prochaines commandes peuvent permettre au titre de rebondir et je pense qu il y en aura... graphiquement je ne sais pas ce que cela dit ?

  
Répondre
vlfr006 vlfr006
14/01/2021 18:08:25
1

Plus 2% aujourd'hui ,le début de la grimpette

  
Répondre
jackatak jackatak
13/01/2021 16:18:36
1

Salut. Hiihiii...Je m en suis aperçu..mais après.. merci pour ta plaisanterie

  
Répondre
vlfr006 vlfr006
13/01/2021 11:56:44
1

Le graffe est de une œuvre du Druide et il date de 2014

Je pense que tu peux passer ton terme "des semaines " à "des années" sans problème

En toute sympathie bien sur

Message complété le 13/01/2021 12:52:56 par son auteur.

M'enfin si tu regardes bien le cours est revenu sur les 900.......... 7 ans après

  
Répondre
jackatak jackatak
13/01/2021 11:51:14
0

Bonjour ,


cela fait deja des semaines que l on annonce ces signatures

le titre attend donc la confirmation

merci pour le graphe

  
Répondre
vlfr006 vlfr006
12/01/2021 17:18:22
1

ATHENES (Reuters) - Les députés grecs voteront cette semaine sur un projet de loi ouvrant la voie à l'achat de 18 avions de combat Rafale du constructeur français Dassault pour un total de 2,5 milliards d'euros.

L'accord, qui devrait être signé à Athènes ce mois-ci en présence de ministres grecs et français, fait partie des plans de la Grèce pour renforcer ses capacité de défense dans un contexte de tensions avec la Turquie sur leurs droits respectifs d'exploration énergétique en Méditerranée.

Pour l'achat et la maintenance de six Rafale neufs et 12 d'occasion, la Grèce dépensera 1,5 milliard d'euros cette année, environ 400 millions d'euros par an en 2022 et 2023, 67 millions d'euros en 2024 et 34 millions d'euros en 2025.

Le débat parlementaire débutera mardi et un vote est prévu d'ici la fin de la semaine.

Après avoir perdu environ un quart de sa richesse nationale au cours d'une décennie de crise liée à son endettement, la Grèce espérait enregistrer une forte croissance économique en 2020 mais l'épidémie due au coronavirus a anéanti ses espoirs. Pour l'année 2021, le pays prévoit une croissance de 4,8% après une récession d'environ 10% en 2020.

Malgré ces difficultés, le gouvernement a annoncé son intention d'investir dans l'armée, via un accroissement des effectifs militaires, l'acquisition de nouvelles frégates, hélicoptères et drones et la modernisation de sa flotte de F-16.

Le Parlement doit aussi se prononcer ce mois-ci sur un texte de loi élargissant de six à 12 milles nautiques les eaux territoriales dans l'ouest du pays, a annoncé le gouvernement.

Après une interruption de quatre ans, la Turquie et la Grèce reprendront le 25 janvier à Istanbul leurs discussions exploratoires en vue de résoudre leurs différends maritimes en Méditerranée.

(Renee Maltezou, version française Flora Gomez, édité par Bertrand Boucey)

© Reuters 2021

  
Répondre
tirelire19 tirelire19
10/12/2014 10:43:56
1
Là on peut dire que la vente des rafales est dans la poche , le cours a fortement rebondi , on n' attend plus que la signature , c' est anticipé par le marché
  
Répondre
tirelire19 tirelire19
09/10/2014 10:27:41
1
Il me semble que l' on avait anticipé dans les cours la vente du rafale à l' Inde parce que graphiquement on s' est bien retourné à la baisse pour preuve les moyennes mobiles .
Le rebond du jour est pathétique pour aller faire un bisou à la MM7
  
Répondre

Forum de discussion Dassault Aviation

202103021808 433047
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.