OK
Accueil > Communauté > Forum SES Sa

Globecast prolonge son partenariat avec SES pour les services de distr

Cours temps réel: 8,384€  2,24%

SESG


cavalerie92
24/09/2020 11:46:01
0

24/09/2020 SES: contrat avec une agence de l'US Air Force


cela devrait être un frein à la baisse non? Mais il n'annonce pas le montant


L'opérateur de satellites SES a annoncé jeudi la signature d'un contrat avec le laboratoire de recherche de l'US Air Force.

Aux termes de l'accord, SES et son partenaire britannique Isotropic Systems conduiront pour le compte de l'armée américaine une série de tests autour d'antennes multifaisceau de nouvelle génération sur plusieurs positions orbitales.Il s'agit du premier contrat en commun conclu par SES et Isotropic.


  
Répondre
gars d'ain
25/08/2020 10:02:38
1

ça devrait aller beaucoup mieux maintenant...


Comme le voit, on vient de passer le biais baissier et les résistance en passant par le bas, en chercher à les effacer une par une et reprenant appui sur la 20.


LE RSI, les stochastiques et la DM+ verte des acheteurs sont haussières. Le MACD devrait bientôt se décider à bouger.


Parcours conforme à ce que j'avais indiqué en graphes précédents.

.

  
Répondre
LBWB
14/08/2020 23:26:39
1

MAJ


ne plus casser 5.81

  
Répondre
LBWB
11/08/2020 20:44:24
0

Cloture > 6.40


Fibo 23 : 7.99

  
Répondre
cavalerie92
07/08/2020 11:27:55
0

non mais c'est dingue la voilà qui baisse !!!


Mieux vaut larguer sans bénéf?

  
Répondre
cavalerie92
07/08/2020 10:09:25
1

on a touché 6.54 ce matin suite aux résultats du 1 er trim

"" A l'occasion de la publication de ses semestriels, SES abaisse ses fourchettes cibles pour l'ensemble de l'exercice 2020, anticipant désormais un EBITDA ajusté entre 1120 et 1160 millions d'euros, ainsi que des revenus entre 1860 et 1900 millions.

Sur son premier semestre 2020, l'opérateur de satellites a vu son EBITDA ajusté se tasser de 2,3% à 582 millions d'euros (-3,5% à taux de changes constants) pour des revenus en repli de 1,5% à 947,5 millions (-2,4% en sous-jacent).

'Nous avons réalisé des revenus solides dans des conditions d'activité difficiles, tout en engrangeant les bénéfices des mesures d'économies de coûts proactives prises précocement face au développement de la Covid-19', commente son CEO Steve Collar. ""


Peut on être confiant? je pense que oui

  
Répondre
LBWB
04/08/2020 20:48:08
1

Bloquée par les 6.40


au dessus c'est Full Bull


voir graphe mensuel posté plus bas

  
Répondre
cavalerie92
10/07/2020 18:05:17
1

Ouf elle remonte et s'éloigne d'une zone de danger

  
Répondre
LBWB
08/07/2020 23:42:09
1

MAJ


avons encore 2 zones de rebond possible

5.38 et 5.10 avant le plus bas historique

  
Répondre
LBWB
08/07/2020 23:35:44
1

@Cavalerie


Bonjour

Pour moi 5.88 était une zone de rachat. C est fait

Tu parlais de 4euros ! Toujours dans tes objectifs ?


Les 4 € sont une cible potentielle en cas de rupture du précédent point bas

qui validerait d/x rouge

Message complété le 08/07/2020 23:43:22 par son auteur.

sur 7.86

  
Répondre
gars d1
08/07/2020 11:57:41
1

ça sera pas pour maintenant, la SAR vient de repasser au vert depuis 3 séances, Comme toi, j'ai refait le plein !

A+

  
Répondre
cavalerie92
08/07/2020 10:16:27
1

Bonjour

Pour moi 5.88 était une zone de rachat. C est fait

Tu parlais de 4euros ! Toujours dans tes objectifs ?

  
Répondre
LBWB
25/06/2020 06:47:00
1

MAJ


oblique basse vers 4 €

  
Répondre
gars d'ain
29/05/2020 16:19:29
0

ça se présente plutôt bien pour le trésorerie...


SES choisit d'accélérer la compensation du spectre en bande C pour soutenir le plan 5G de la FCC pour les États-Unis

SES réalisera des investissements substantiels avec des entreprises américaines pour atteindre l'objectif de compensation accélérée et soutenir le leadership mondial des États-Unis dans le domaine de la 5G tout en protégeant les services de diffusion essentiels


26 mai 2020 02:50 Heure de l'Est

https://www.businesswire.com/news/home/20200525005322/en/


LUXEMBOURG--(BUSINESS WIRE)--SES, le leader des solutions de connectivité de contenu mondial, choisit aujourd'hui de libérer une partie du spectre de la bande C aux Etats-Unis conformément au calendrier accéléré détaillé dans l'ordonnance de la Commission fédérale des communications (FCC) publiée dans le Federal Register le 23 avril 2020. SES déposera l'élection plus tard dans la journée, avant la date limite du 29 mai fixée par la FCC.


La compensation accélérée, y compris la migration des clients existants, est un processus important et gourmand en ressources pour les utilisateurs actuels de la bande C. Le Conseil d'administration de SES a approuvé une enveloppe d'investissement de 1,6 milliard de dollars US qui comprend l'acquisition et le lancement de nouveaux satellites et d'autres équipements et services - des dépenses qui sont remboursables par le biais du programme de compensation. SES a l'intention de placer la grande majorité de cet investissement auprès de fournisseurs américains.


Conformément à l'engagement ferme de SES de maintenir un statut d'investissement de qualité, la société a obtenu des conditions de paiement différé avec les fournisseurs participant aux programmes de satellites associés à la compensation accélérée, avant le remboursement par la chambre de compensation. SES a l'intention de respecter les délais prévus dans l'ordonnance de la FCC, qui autorise SES à recevoir jusqu'à 3,97 milliards de dollars US en paiements accélérés pour les déménagements.


Depuis le début de cette procédure, SES a soutenu la compensation accélérée d'une partie du spectre en bande C, ainsi que l'objectif de la Commission de faire rapidement de la 5G le leader de l'utilisation de ce spectre tout en protégeant les utilisateurs actuels du spectre.


En vertu de l'ordonnance, la compensation accélérée est conditionnée par des choix de compensation effectués par les opérateurs de satellites éligibles représentant au moins 80% des paiements de relocalisation accélérée. La décision de SES de faire ce choix est un élément essentiel pour y parvenir.


Bien que SES soutienne fermement la compensation accélérée prévue par l'arrêté de la FCC, l'entreprise s'oppose à l'extinction potentielle de ses droits sur la bande C de 300 MHz d'ici décembre 2025, dans le cas peu probable où la compensation accélérée ne se déroulerait pas comme prévu par l'arrêté. Par mesure de précaution, SES a l'intention de déposer aujourd'hui une demande de réexamen auprès de la cour de révision afin de préserver ses droits si l'option de compensation accélérée n'est plus disponible.


Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

  
Répondre
gars d'ain
15/05/2020 11:06:38
0

La SAR passe au vert !


C'est donc haussier : on devrait tenter les résistances obliques du graphe pour monter sut 7,00 euros.

A suivre

  
Répondre
LBWB
09/05/2020 12:01:58
0

MAJ


Décompte en cours

il faut franchir les 6,40 afin de valider d/x haussière et d'invalider abc baissière

  
Répondre
gars d'ain
07/05/2020 11:35:34
1

Consolidation latérale conservatrice en cours.


Selon moi, sur le niveau actuel, conserver les titres parait défensif en portefeuille : on craint plus chose à la baisse, les vendeurs y compris du dividende ont été purgés.


Dernièrement, on a rebondi en vue du détachement du dividende de 0,40. Compte tenu que le titre ne meut tête conservé en PEA, il a été modérément vendu pour conserver à la baisse l'entièreté du bénéfice du dividende, ainsi non grevé des prélèvements sociaux.

Le rachat de titre à la baisse nous a ensuite fait remonter vivement, et c'est une très bonne nouvelle notamment pour le RSI et le MACD qui montrent nettement que le titre a retrouvé de l'intérêt à être portefeuille :

• On est sur des niveaux bas

• L'activité est bonne malgré la crise, le carnet de commande tient la route

• Les communications satellites sont essentielles en cette période de limitation de déplacements

• La perspective de l'indemnisation sur une base d'environ +9 milliards de $ reste l'un des atouts majeurs du dossier.

Concernant le graphe, on vient de faire de gros efforts pour passer le noeud gordien des obliques cristallisé autour de l'oblique baissière rouge dans le cercle indiquant le niveau actuel de cotation.


J'ai installé en violet un cartouche latéral de consolidation en violet qui devrait pour permettre d'acquérir en latéralisation de la force graphique consolidée pour passer avec succès les gros éléments à droite.


Tous les indicateurs, sont à un niveau d'embuscade haussière... On s'attends à une reprise haussière.

------------------------------------------------------------------------------------

@ Cavalerie ! Salut, j'espère que ça t'aidera.

.



Message complété le 07/05/2020 11:37:31 par son auteur.

Tu as la traduction du communiqué de presse en post précédent !

A+
.

  
Répondre
gars d'ain
07/05/2020 11:20:16
0

(traduction avec Deep du PDF T1 / 2020)


SES publie ses résultats semestriels :

bonne résistance du business modèle

• forte croissance sous-jacente des revenus de SES Networks : +11.5%


https://www.businesswire.com/news/home/20200506005916/en/


SES S.A. a annoncé des résultats financiers solides pour le premier trimestre se terminant le 31 mars 2020, avec une performance conforme aux attentes de la société et une forte croissance sous-jacente des revenus de SES Networks. L'entreprise a connu jusqu'à présent un impact limité de la pandémie mondiale COVID-19, mais étant donné l'impact sans précédent sur l'économie mondiale et sur certains segments de l'industrie que la société dessert, SES a mis en œuvre de manière proactive une série de mesures pour atténuer les vents contraires auxquels elle devra faire face en 2020.


Points clés

• Les recettes déclarées de 478,9 millions d'euros, en ligne avec la période précédente sur une base déclarée (en baisse de 1,9% à taux de change constant(1))

• Recettes sous-jacentes(2) de 470,8 millions d'euros ; en baisse de 2,2%(1) (Vidéo : -7,8%(1,2) et Réseaux +7,7%(1,2))

• EBITDA de 284,7 millions d'euros, soit une marge de 59,5% (T1 2019 : 60,4%) ; 60,1% hors charges de restructuration (T1 2019 : 62,1%)

• Résultat net attribuable aux actionnaires de SES de 50,8 millions d'euros (T1 2019 : 72,2 millions d'euros)

• Le ratio dette nette/EBITDA(3) de 3,32x est inférieur à celui de 2019 (T1 2019 : 3,40x). Forte position de trésorerie et de liquidité et aucun besoin de refinancement jusqu'en 2021

• 85 % des recettes prévues pour l'exercice 2020 sont déjà contractées. Pas de mise à jour des perspectives financières étant donné les vents contraires de la phase initiale de COVID-19

Des mesures d'atténuation substantielles de la COVID-19 prises de manière proactive, notamment des économies importantes dans les dépenses discrétionnaires de 2020, ciblant des millions à deux chiffres et une réduction des dépenses d'investissement de 180 millions d'euros sur la période 2020-2024

Steve Collar, PDG, a commenté : "Nous avons pris un bon départ en 2020 avec des résultats financiers solides au premier trimestre, y compris une accélération de la croissance sous-jacente des revenus de SES Networks. Notre activité Réseaux représente désormais plus de 40 % de notre activité globale et la mobilité continue de se démarquer avec une croissance de 29 % d'une année sur l'autre, car nous avons vu la contribution sur l'ensemble de l'année d'importants contrats clients signés en 2019. Le contrôle rigoureux des coûts discrétionnaires au cours du trimestre a contribué à une réduction des charges d'exploitation récurrentes d'une année sur l'autre et reflète notre souci constant de l'exécution."


Nous avons une activité solide et résistante, avec une prédominance de contrats fixes à long terme et 85 % de nos revenus prévus pour 2020 déjà assurés. À ce jour, nos résultats n'ont pas été affectés par COVID-19. Néanmoins, l'impact de la pandémie sur l'économie mondiale et sur plusieurs des secteurs d'activité que nous servons est profond et il est inévitable que nous soyons touchés lorsque nous soutenons nos clients les plus touchés. Il est trop tôt pour fournir une évaluation de l'impact sur les revenus que l'environnement COVID-19 aura sur nos performances en 2020. Cela dit, nous avons "fait preuve d'audace et d'anticipation" dans la mise en œuvre des mesures spécifiques de COVID-19 visant à atténuer les impacts sur l'EBITDA, notamment en limitant considérablement les dépenses discrétionnaires, de l'ordre de millions de dollars à deux chiffres pour l'année, et en supprimant 180 millions d'euros de notre programme de dépenses d'investissement au cours des quatre prochaines années. Nous nous efforçons d'assurer la sécurité de nos employés dans le monde entier, de maintenir la continuité des activités, de soutenir nos clients et de prendre toutes les mesures nécessaires pour que SES puisse sortir de cette période dans la position la plus solide possible. Je suis fier et reconnaissant de l'incroyable équipe de SES qui s'est parfaitement adaptée aux défis opérationnels présentés par COVID-19 et qui continue à fournir des services critiques à nos clients avec la même qualité et la même expertise que jamais.


Au-delà de COVID-19, Simplify & Amplify, notre programme de transformation stratégique, est en bonne voie. Nous mettons en œuvre des initiatives qui généreront une optimisation de l'EBITDA annualisé de 40 à 50 millions d'euros en 2021 et au-delà, et nous progressons vers la séparation potentielle de nos activités vidéo et réseaux au sein de SES. La mise en œuvre réussie de cette séparation permettra aux investisseurs d'avoir une meilleure visibilité sur nos activités, d'accroître la concentration opérationnelle et de créer une flexibilité stratégique. Nous avons mis en place une équipe dédiée à la réalisation des objectifs du rapport final et du décret de la FCC sur la bande C, notamment la possibilité pour SES de gagner jusqu'à 3,97 milliards de dollars US en paiements accélérés pour la reconversion efficace et effective du spectre en bande C tout en protégeant nos quartiers de diffusion".


Principales activités

• Le chiffre d'affaires du groupe s'élève à 478,9 millions d'euros pour le premier trimestre 2020 (-1,9 % à taux de change constant par rapport à la période précédente). Les revenus sous-jacents (hors périodiques et autres) ont diminué de 2,2 % (par rapport à l'année précédente) à taux de change constant pour atteindre 470,8 millions d'euros. Les revenus périodiques et autres se sont élevés à 8,1 millions d'euros au premier trimestre 2020 (6,7 millions d'euros au premier trimestre 2019).

• L'EBITDA de 284,7 millions d'euros a représenté une marge EBITDA de 59,5 %, ou 60,1 % si l'on exclut une charge de restructuration de 3,1 millions d'euros liée à l'engagement du SES de se concentrer sur ses points forts et de simplifier ses opérations, dans le cadre du programme Simplify & Amplify. Les charges d'exploitation du premier trimestre 2020 comprennent une charge exceptionnelle de 7,8 millions d'euros liée à la reconnaissance d'un impôt sur la fortune net luxembourgeois qui a compensé la contribution positive sur l'EBITDA du groupe d'une réduction de 1 % (d'une année sur l'autre) des charges d'exploitation récurrentes.

• Le bénéfice net attribuable aux actionnaires de SES s'est élevé à 50,8 millions d'euros, contre 72,2 millions d'euros au premier trimestre 2019, l'écart étant principalement dû à la combinaison d'un bénéfice d'exploitation plus faible, d'intérêts capitalisés moins élevés et de la variation des gains/(pertes) de change nets.

• Le ratio dette nette/EBITDA de 3,32 fois au premier trimestre 2020 est inférieur à celui du premier trimestre 2019 (3,40 fois).

• Le carnet de commandes entièrement protégé de SES au 31 mars 2020 s'élevait à 6,2 milliards d'euros (carnet de commandes brut de 6,7 milliards d'euros si l'on inclut le carnet de commandes soumis à des clauses de rupture contractuelles). 85 % du chiffre d'affaires prévu pour l'exercice 2020 est déjà contractuellement engagé au premier trimestre 2020.

Pas de mise à jour des perspectives financières pour l'ensemble de l'année 2020 du groupe de 1 920 à 2 000 millions d'euros de chiffre d'affaires et de 1 150 à 1 210 millions d'euros d'EBITDA (à l'exclusion d'une charge de restructuration de 40 millions d'euros et de tout impact de la bande C). Nous sommes au début de l'évaluation de l'impact que la pandémie COVID-19 aura sur les secteurs verticaux que nous desservons, ainsi que sur le rythme et l'ampleur de la reprise. Les secteurs d'activité touchés devraient être l'aéronautique, les croisières et les sports et événements qui, ensemble, représentent environ 12 % des revenus du groupe. Des mesures proactives ont été prises par la société pour limiter toutes les dépenses discrétionnaires et minimiser les dépenses d'exploitation et d'investissement pour 2020, y compris l'adoption de mesures non récurrentes pour 2020.


Les dépenses d'investissement attendues (représentant la trésorerie nette absorbée par les activités d'investissement du groupe, à l'exclusion des acquisitions et des investissements financiers) sont réduites de 180 millions d'euros pour la période 2020 à 2024, ce qui reflète la baisse des dépenses estimées pour les investissements au sol et de remplacement. En conséquence, les CapEx devraient s'élever à 340 millions d'euros en 2020, 1 310 millions d'euros en 2021 (y compris le lancement des satellites SES-17 et O3b mPOWER 1-7), 390 millions d'euros en 2022, 390 millions d'euros en 2023 et 250 millions d'euros en 2024.

Tant les perspectives financières que les dépenses d'investissement prévues reposent sur l'hypothèse d'un taux de change EUR/USD de 1 EUR = 1,15 USD ; le calendrier nominal de lancement et la santé des satellites ; et excluent toute incidence de la réaffectation d'une partie du spectre américain en bande C de SES, qui entraînerait des coûts d'exploitation et des dépenses d'investissement supplémentaires avant le remboursement des coûts de compensation et la réception des paiements de réinstallation accélérés, comme le prévoient le rapport final et l'arrêté de la FCC. Les opérateurs de satellites éligibles, y compris SES, doivent déposer auprès de la FCC, avant le 29 mai 2020, leur choix de procéder à une relocalisation accélérée dans les délais fixés par la FCC.


Réponse à la pandémie mondiale COVID-19


Du point de vue des entreprises, la réponse et les actions de SES durant cette période sans précédent se concentrent sur les domaines suivants :

• Sécurité des employés et continuité des activités : depuis début mars 2020, SES a maintenu une politique mondiale de "travail à domicile" pour la majorité de ses plus de 2100 employés à temps plein et pour les employés/entrepreneurs à temps partiel supplémentaires, avant toute réglementation gouvernementale. SES a mis en place des plans d'urgence bien établis et testés pour faire face à un certain nombre de scénarios dans toutes ses installations techniques à travers le monde et, par conséquent, ne prévoit aucun impact sur les services fournis aux clients de SES. Tous les centres d'opérations du réseau SES restent à 100% en service et opérationnels ;

Situation financière : au 31 mars 2020, SES disposait de 437,2 millions d'euros de trésorerie et d'équivalents de trésorerie avant le paiement du dividende de 2019 (montant total de 184 millions d'euros) qui a été versé aux actionnaires le 23 avril 2020. Le groupe n'a pas de besoins de refinancement avant 2021 et dispose d'une facilité de crédit renouvelable de 1,2 milliard d'euros qui n'est pas entièrement utilisée. SES a mis en œuvre des mesures supplémentaires pour gérer les coûts et les dépenses discrétionnaires, notamment en réduisant les dépenses d'investissement de 180 millions d'euros pour la période 2020-2024 par rapport aux prévisions précédentes ;

• Segments de clientèle et marchés : la nature fixe et à long terme des contrats commerciaux de SES offre une forte visibilité et sécurité des flux de trésorerie, comme en témoigne le carnet de commandes du groupe, entièrement protégé, qui s'élève à 6,2 milliards d'euros au 31 mars 2020. SES suit de près l'évolution de tous ses secteurs d'activité, notamment l'aéronautique (environ 7 % du chiffre d'affaires du groupe), la croisière (environ 4 % du chiffre d'affaires du groupe) et les sports et événements (environ 1 % du chiffre d'affaires du groupe). Dans le même temps, SES s'efforce d'encourager les opportunités de soutenir la demande supplémentaire de solutions de connectivité de contenu dans les secteurs des données fixes et du gouvernement

• "Giving back": étant donné l'importance de rester connecté, SES soutient activement ses clients et les organisations non gouvernementales (ONG) en première ligne de la pandémie avec des services de connectivité "en nature" et des programmes de diffusion organisés par des organisations à but non lucratif pour remonter le moral de la communauté. Les employés de SES utilisent le programme "SES Give Back" pour soutenir leurs communautés locales, notamment par le biais de dons à des organisations à but non lucratif qualifiées qui sont égalés par SES, en aidant les communautés vulnérables ou en servant comme volontaires en première ligne de la réponse à COVID-19.


Mise à jour de Simplify & Amplifie

• En mars 2020, SES a lancé Simplify & Amplify, un programme d'actions stratégiques à exécuter tout au long de l'année 2020 qui positionnera au mieux l'entreprise pour sa croissance future et offrira une valeur maximale aux clients et aux parties prenantes. Le programme comprend quatre initiatives majeures :

• Créer des produits verticaux "Pure-Play" : SES étudie la séparation potentielle de ses activités Vidéo et Réseaux au sein de SES et, ce faisant, offre une plus grande visibilité au marché, augmente la concentration opérationnelle et maximise la flexibilité stratégique. En outre, et suite à l'adoption par la Commission fédérale américaine des communications (FCC) de son rapport final et de son ordonnance concernant la réaffectation d'une partie du spectre en bande C, SES a mis en place une équipe dédiée pour réaliser la réaffectation du spectre la plus complexe et la plus exigeante jamais envisagée ;

• Se concentrer sur les forces principales : SES concentrera ses capacités et ses offres sur chacun de ses marchés sur les segments rentables qui jouent sur les forces principales du groupe, en doublant là où cela a du sens, tout en se retirant, en réduisant l'exposition à d'autres segments de marché ou en établissant des alliances et des partenariats pour servir ces segments. Il en résultera un CSE plus fort et plus ciblé, avec des produits et des solutions de pointe dans les domaines où il excelle ;

• Simplifier les opérations : SES prévoit de réaligner ses ressources afin de soutenir les initiatives ci-dessus, de simplifier les opérations, de maximiser l'efficacité et la compétitivité, et de faciliter les relations commerciales avec SES. Les activités comprendront la consolidation et la réorganisation de certaines fonctions afin de refléter tout changement dans la portée et la structure de l'entreprise. En outre, l'entreprise prévoit un examen complet de son empreinte mondiale. Globalement, il est prévu que SES génère une optimisation de l'EBITDA qui passera à 40 - 50 millions d'euros par an à partir de 2021, en se concentrant sur les points forts et la simplification des activités ; et

• Innover pour l'avenir : SES va renforcer son engagement en faveur de l'innovation afin d'apporter aux clients les solutions demandées sur le marché aujourd'hui et à l'avenir. Cet engagement supplémentaire en faveur de l'innovation élargira le leadership de SES en matière d'intégration du cloud grâce au développement d'une "pratique du cloud". En outre, l'entreprise a l'intention de créer un centre d'innovation pour co-créer et incuber des solutions avec ses clients et partenaires, ainsi que pour développer de nouvelles technologies et de nouveaux modèles commerciaux par le biais d'entreprises.


EXAMEN FINANCIER


Les recettes déclarées sont en ligne avec la période précédente, reflétant l'avantage du renforcement du dollar américain au premier trimestre 2020 par rapport à la même période en 2019. A taux de change constant, le chiffre d'affaires a diminué de 9,4 millions d'euros (soit 1,9%), la baisse des revenus de la vidéo étant largement compensée par la forte croissance des réseaux.


Les charges d'exploitation ont augmenté de 3,7 millions d'euros en publié et comprennent une charge de restructuration de 3,1 millions d'euros dans le cadre du programme d'optimisation de SES (T1 2019 : 8,3 millions d'euros). En excluant la charge de restructuration, les charges d'exploitation ont augmenté de 5,5 millions d'euros à taux de change constant, car une réduction de 1 % (d'une année sur l'autre) des charges d'exploitation a été compensée par la comptabilisation unique de 7,8 millions d'euros au titre de l'impôt luxembourgeois sur la fortune nette (T1 2019 : néant).


L'EBITDA du groupe au T1 2020 a représenté une marge d'EBITDA de 59,5 % (T1 2019 : 60,4 %), ou 60,1 % en excluant la charge de restructuration mentionnée ci-dessus.


Le reste du communiqué et le détail des activités du trimestre sont disponibles en anglais au lien fourni .

.

  
Répondre
cavalerie92
07/05/2020 10:45:59
1

hello Gars d'ain

Bizarre cette baisse ce matin 5.60€ -.2.27% à 10h45 après avoir ouvert en hausse


SES SA a publiés son CA sur le T1 en baisse de 29.6% mais en ligne parait-il . et confirme ses objectifs pour 2020

alors on renforce à 5.60?

source Agefi :

"En attendant, les résultats de SES ont plutôt bien résisté au cours du premier trimestre de cette année, marqué par le début de la crise sanitaire du nouveau coronavirus. Entre janvier et mars, le résultat net de l'opérateur est ressorti à 50,8 millions d'euros au premier trimestre, contre 72,2 millions d'euros un an plus tôt, soit une baisse de 29,6% en données publiées. Cette diminution s'explique par la contraction des profits opérationnels mais aussi par l'évolution défavorables des devises et le recul des intérêts capitalisés, a souligné SES.

Sur cette période, l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a seulement plié de 1,9% en données publiées et de 3,3% à taux de change constants, à 284,7 millions d'euros. Le chiffre d'affaires a fléchi de 0,4% en données publiées et de 1,9% à taux de change constants, à 478,9 millions d'euros.

Le taux de marge d'Ebitda est ainsi ressorti à 59,5%, contre 60,4% au premier trimestre 2019. En excluant les charges de restructuration, évaluées à 3,1 millions d'euros, la marge d'Ebitda du premier trimestre est ressortie à 60,1%.

La division SES Video a connu un repli de son chiffre d'affaires au premier trimestre 2020, à 281,9 millions d'euros, soit une baisse de 7,3% et de 8,1% à taux de change constants.

Concernant SES Networks, ses revenus ont progressé de 11,5% en données publiées et de 8,4% à taux de change constants, à 196,6 millions d'euros.

Ces résultats trimestriels sont ressortis "en ligne avec les attentes", observe Société Générale. Les analystes interrogés par Factset anticipaient un résultat net de 57 millions d'euros, un Ebitda de 279 millions d'euros et un chiffre d'affaires de 476 millions d'euros au premier trimestre.

  
Répondre
gars d'ain
29/04/2020 10:11:54
0

On va tenter la mise en orbite hors de la fourchette !

.

Message complété le 29/04/2020 10:12:55 par son auteur.

J'ai perdu l'actualisation de graphe intraday d'hier : le cookie l'a pas enregistré, je suis revenu à J-1 ...
.

  
Répondre

Forum de discussion SES Sa

202009241146 611888
Ma liste