OK
Accueil  > Communauté   > Forum Claranova

CLAranova

Cours temps réel: 7,767€  -0,42%

CLA


manitro
02/01/2020 11:31:51
1

.

  
Répondre
manitro
24/12/2019 12:31:48
0

Exercice 2019:

CA annuel 262 M€

EBITA 16 M€

Croissance sur le dernier exercice +62%

Croissance moyenne sur 4 ans +30%

  
Répondre
manitro
23/12/2019 16:06:50
0

ça fuite sur AG.

  
Répondre
manitro
23/12/2019 10:23:14
0

Résultats AG ce soir

  
Répondre
Renal2040
12/12/2019 18:07:21
0

Gardel n'aime pas cette valeur.

Alors il exagère un peu.

S'il veut attendre 1€, c'est son problème.

On lui souhaite tous de la patience.

Parce que même si elle arrive à 1€, on ne sera plus là.

  
Répondre
tatabanke
12/12/2019 10:46:22
0

c'est qui ce clodo qui attend 1


(;o)

  
Répondre
gardel 75
12/12/2019 10:36:09
0

Que du chiffre ( poudre de perlin pin pin) rentabilité 0 ( coquille vide)

le marché ne s'intéresse pas à cette valeur , en plus que si un tremblement de terre survient en 2020 , une bonne raison supplémentaire pour la laisser de côté comme indésirable .

  
Répondre
manitro
11/12/2019 19:58:19
2

CLA reste une valeur de qualité avec de bons fondamentaux, il faut être patient le marché validera. Comme sur beaucoup de valeurs il y a beaucoup de magouilles et les PPs sont souvent les pigeons. La bourse c'est la jungle.

  
Répondre
Renal2040
11/12/2019 19:15:18
1

N'y aurait il pas un vrai problème de gouvernance dans cette société ?

Quand on fait appel à des fonds extérieur (la bourse) , de bons produits, de bonnes ventes, une bonne marge, ça ne suffit plus.

Il faut aussi avoir des alliés, une vision commune, pour rassurer.

L'AG a été un fiasco , un revers à la direction actuelle.

Difficile pour les marchés d'avoir confiance.


  
Répondre
gardel 75
11/12/2019 11:00:40
0

Bien raison, quand il n'y à plus rien à attendre ni même esperer , mieux vaut aller voir ailleurs .j'ai toujours dit que c'était une belle arnaque.

J'attends patiemment sa chute pour faire le plein , ce qui devrait pas tarder , entre 1€ et 1,5€ en 2020.

  
Répondre
lem34
10/12/2019 16:39:38
0

Vendu aujourd'hui casino à +25% depuis l'acquisition des actions

A méditer........................

  
Répondre
deckard6
10/12/2019 09:51:11
1

Bonne analyse ( à mon avis ) et joli jeudemaux

  
Répondre
waine70
10/12/2019 07:59:51
1

Allez man6 !


Le Gap et les 7 sont de retour. ..?.... Et pas décart !

  
Répondre
manitro
10/12/2019 04:36:00
0

Pas de quorum pour Claranova, l’AG reportée au 23 décembre



Partant du principe qu’« une résolution qui n’est pas votée, n’est pas approuvée », l’absence de quorum devient une tactique fréquente pour s’opposer aux résolutions d’AGE des PME cotées.

Sans quorum lors de la prochaine AGE, le rachat des minoritaires du pôle internet ( Avanquest Canada) annoncé le 30 octobre 2019, ne pourra pas être bouclé en janvier et il risque même en théorie de tomber à l’eau. Le vote de la résolution d’augmentation du capital de Claranova, qui vise à payer en actions 70 % du rachat des minoritaires canadiens est une condition suspensive de l’accord. Aussi, l’opération pourrait au mieux être renégociée et représentée au vote des actionnaire courant 2020, sauf à ce que Claranova trouve le moyen de payer cash.

Telle qu’elle est, l’augmentation de capital en rémunération de 70 % des apports des dirigeants des sociétés composant les activités canadiennes Upclick, SodaPDF et Adaware (résolution 16) passe par la création de 7,44 millions d’actions Claranova à un prix unitaire de 8,22 € par action, alors que le cours actuel de la société naviguait ces jours derniers, entre 7,30 € et 7,50 €. Le prix d’émission des actions Claranova, est donc peu favorable aux actionnaires canadiens qui peuvent eux aussi avoir intérêt à renégocier le deal.

La constitution d’un actionnariat de référence en suspend chez Claranova

Tel qu’il est ficelé, un des enjeux de l’accord est de constituer un noyau dur d’actionnaires qui assure à la société de pouvoir voter les résolutions de son conseil en AG. Une fois l‘accord annoncé en octobre voté, il est prévu que ce bloc de futurs actionnaires canadiens devienne avec 15,87 % du capital, le premier actionnaire de Claranova. En outre, le PDG Pierre Cesarini, est prêt à signer un pacte d’actionnaires et une convention de vote aux termes desquels ils agissent de concert, en vue de former un groupe stable d’actionnaires de référence. A l’issue de l’opération, Pierre Cesarini et les dirigeants minoritaires participants détiendront 20,80 % du capital et 21,92 % des droits de vote de Claranova.

Le pacte en question définira la gouvernance de Claranova ainsi que les règles applicables aux transferts de titres détenus par les parties. Les dirigeants minoritaires canadiens s’engageront pour une durée de cinq ans à se concerter avec Pierre Cesarini avant toute assemblée générale, à conforter son rôle de PDG pendant une durée d’au moins trois ans (sans limitation de durée), à ne pas demander de représentation au Conseil d’administration de Claranova (pour se concentrer sur les activités d’Avanquest).

Autrement dit, au cours des trois prochaines années les actionnaires de Claranova qui ne font pas partie de ce nouvel actionnariat de référence, auront peu de possibilités de faire entendre leur voix, sauf à continuer à se regrouper.

Autre conséquence de l’accord tel qu’il sera représenté au vote le 23 décembre : pour les anciens actionnaires de Claranova, la dilution qui suivrait l’augmentation de capital serait de l’ordre de 16 %, un chiffre que certains trouvent trop élevé.

Pas d’AG, pas de vote, pas de rachat des minoritaires canadiens.

Interrogés au sujet d’un potentiel échec soit de la tenue de l’AGE faute de quorum, soit d’un vote contre des actionnaires, aux résolutions 15 et 16 , qui mettrait fin au projet, la Direction de Claranova s’est voulue rassurante. Pour Pierre Cesarini, le PDG , il ne fait aucun doute que d’une façon ou d’une autre, Claranova parviendra à récupérer 100 % du capital ( contre 40 % ce jour) des affaires canadiennes.

Une renégociation si elle devait avoir lieu, pourrait concerner s’il y avait lieu, la proportion paiement en actions Claranova (70 % à ce jour). Les minoritaires canadiens peuvent aussi exiger des conditions meilleures, une valorisation de Claranova plus avantageuse pour eux, ou encore une modification de l’estimation du pôle internet par le commissaire aux apports, qui dépendrait des performances des activités Upclick, SodaPDF et Adaware.

Dans les faits, personne ne sait à ce jour, sauf peut-être les dirigeants de Claranova qui font partie des initiés, si les conditions actuelles du deal canadien présenté au vote en AG le 23 décembre, peuvent être améliorées ou au contraire risquent de se dégrader.

  
Répondre
deckard6
05/12/2019 11:32:05
1

Yo man !

Je m'assois sur mon gap. Pour l'instant ?

  
Répondre
manitro
05/12/2019 11:23:49
1

Si 7,76 la hausse risque d'être conséquente et mérité.

  
Répondre
manitro
05/12/2019 11:17:21
0

CLA 10%?

  
Répondre
manitro
08/11/2019 10:01:49
0

Ramassage en règle des titres avant un nouveau départ à la hausse.

  
Répondre
manitro
07/11/2019 14:30:01
0

Repris à 8,30. J'avais avant un PRU de 8,56 -1,29%.

Message complété le 07/11/2019 14:33:04 par son auteur.

C'est, je pense une occasion en or au vu des résultats et des fondamentaux.

  
Répondre
manitro
03/11/2019 12:12:25
0

[FR:FR0013426004:0]Claranova[:FR] grimpe de près de 8% à 9,48 euros ce vendredi après l'annonce de la signature d'un accord avec les dirigeants et actionnaires minoritaires d'Avanquest Canada Inc., filiale d'Avanquest Software SAS détenant les activités Upclick, SodaPDF et Adaware, en vue d'acquérir le solde des actions de préférence qu'ils détiennent. Cet accord prévoit un apport par les minoritaires de 70% de leurs titres à Claranova rémunéré 61,2 ME par l'émission de 7,4 millions d'actions nouvelles et le rachat du solde en numéraire à hauteur de 29,6 M$.

L'opération envisagée sera soumise à l'approbation des actionnaires de Claranova réunis en Assemblée générale mixte le 9 décembre 2019.

Cette opération offrirait un caractère relutif pour les actionnaires à savoir +30% du BPA sur les deux prochains exercices. L'accord prévoit un apport en nature par les minoritaires de 70% des actions de préférence de catégorie B à Claranova rémunéré à hauteur de 61,2 ME par l'émission de 7.442.898 actions nouvelles représentant 15,87% du capital social de Claranova, ainsi que le rachat des 30% d'actions de préférence de catégorie B restantes en numéraire à hauteur de 29,6 M$.

La partie en numéraire sera réglée avant le 31 décembre 2020 et devrait être effectuée par un financement externe et/ou sur les fonds propres.

Pacte d'actionnaires

Par ailleurs, les dirigeants minoritaires ainsi que Pierre Cesarini ont convenu qu'ils signeront, à la date de réalisation de l'opération envisagée, un pacte d'actionnaires et une convention de vote aux termes desquels ils entendent agir de concert, en vue de former un groupe stable d'actionnaires de référence. A l'issue de l'opération, Pierre Cesarini et les dirigeants minoritaires participants détiendront 20,80% du capital et 21,92% des droits de vote de Claranova.

Ce pacte a principalement pour objet de définir, une fois l'opération réalisée, la gouvernance de Claranova ainsi que les règles applicables aux transferts de titres détenus par les parties.

Ce pacte prévoit notamment les règles de gouvernance suivantes, les dirigeants minoritaires participants s'engageront pour une durée de cinq ans à se concerter avec Pierre Cesarini avant toute assemblée générale, à conforter son rôle de PDG pendant une durée d'au moins trois ans sans limitation de durée, à ne pas demander de représentation au Conseil d'administration de Claranova pour se concentrer sur les activités d'Avanquest.

En outre, un des principaux minoritaires s'engagera à voter de concert avec Pierre Cesarini aux futures assemblées générales de Claranova à l'exception des sujets de rémunération pendant une durée de cinq ans.

Le pacte prévoira également que 65% des actions Claranova nouvellement émises seront assorties d'une période d'incessibilité d'un an.

Au-delà, la vente des actions détenues restera soumise à certaines restrictions, notamment un droit de préférence accordé, sous certaines conditions, à Claranova, pendant une période de 6 ans supplémentaires. Enfin, au-delà de la période d'incessibilité, et pendant une période de 2 ans supplémentaires, les minoritaires seraient également soumis à un "standstill", par lequel ils s'engageraient notamment à ne pas dépasser, ensemble, un certain pourcentage de détention et à ne pas acquérir de droits de vote doubles...

  
Répondre

Forum de discussion Claranova

202001021131 659695
Ma liste