OK
Accueil > Communauté > Forum Général

SECTEURS



Ribo Ribo
28/02/2022 09:54:46
0

Fin de mois de février 2022 - Classement sur les performances depuis 01/01/2022

  
Répondre
Ribo Ribo
25/02/2022 06:41:03
0

ENERGIE

  
Répondre
Ribo Ribo
22/02/2022 03:12:32
0

Six métaux critiques

Sur son site, le BRGM liste 30 métaux stratégiques pour l’économie française, dont :

► le cuivre (Cu), indispensable dans la construction, le matériel électrique, les équipements industriels, le transport…
Principales réserves : Chili, Pérou, Russie, Etats-Unis, Mexique…

► le gallium (Ga), très recherché pour rendre les puces électroniques plus résistantes et plus performantes dans le militaire ou l’aérospatial.
Principal pays producteur : Chine.

► le germanium (Ge), utilisé dans les fibres optiques, la polymérisation des polyesters, les cellules photovoltaïques, l’électronique.
Principal pays producteur : Chine.

► le molybdène (Mo), qui durcit l’acier.
Pays producteurs : Chine, Etats-Unis, Chili…

► le rhénium (Re), qui donne des superalliages à base de nickel pour l’aérospatial, les turbines à gaz industrielles…
Pays producteurs : Chili, EtatsUnis, Pologne…

► le tantale (Ta), présent dans les condensateurs miniaturisés, les superalliages, les têtes d’imprimante, les clés USB…
Pays producteurs : Rwanda, , Brésil, Chine…

  
Répondre
Ribo Ribo
14/02/2022 13:43:11
0

MATIÈRES PREMIÈRES AGRICOLES

AVOINE, MAÏS, BLÉ, RIZ, SOJA, HUILE DE PALME sont en hausse aujourd'hui...

commence-t-on à remplir les silos en prévision de la guerre ?

  
Répondre
Ribo Ribo
14/02/2022 12:54:03
0

AUTOMOBILES


Pékin, (a w p/a f p) - 14/02/2022 | 12:48 ►Chine : repli des ventes de voitures malgré un bond du créneau propre

Les ventes de voitures en Chine ont accusé en janvier un repli de 4,4% sur un an, a annoncé lundi une fédération professionnelle, en dépit d'un coup d'accélérateur des véhicules propres sur le premier marché automobile mondial.

Le mois dernier, quelque 2,09 millions de voitures particulières ont été vendues dans le pays asiatique contre 2,51 millions en décembre, a indiqué la Fédération chinoise des constructeurs de voitures individuelles (CPCA).

Un an plus tôt, 2,16 millions de véhicules avaient trouvé acquéreur en Chine, à la faveur d'une reprise du marché qui avait été lourdement pénalisé début 2020 par l'épidémie de Covid-19.

La baisse du mois de janvier s'explique en partie par les longs congés du Nouvel an lunaire, tombé cette année le 1er février.

Les véhicules dits propres (électriques, hybrides ou à hydrogène) ont cependant largement tiré les ventes le mois dernier: 412.000 modèles ont trouvé propriétaire, soit plus du double qu'un an plus tôt (+141,4%).

Sur un mois en revanche, les ventes s'affichent en repli (-18,5%), pénalisées par de petits rebonds épidémiques de Covid-19 dans les principales métropoles où ces véhicules sont achetés, relève la CPCA.

La Chine, premier marché automobile mondial, est en pointe dans la course aux voitures vertes, grâce notamment à une politique incitative de Pékin dans l'électrique.

Les constructeurs rivalisent pour profiter de ce débouché.

Les subventions à l'achat sont toutefois réduites de 30% depuis le 1er janvier et sont amenées à disparaître entièrement au 31 décembre 2022.

  
Répondre
Ribo Ribo
11/02/2022 20:32:41
0

PÉTROLE


New York, (a w p/a f p) - 11/02/2022 | 20:29 ►Les cours du pétrole s'enflamment avec le risque d'invasion de l'Ukraine

Les cours du pétrole s'enflammaient vendredi, alors que le risque d'une invasion de l'Ukraine par la Russie s'intensifiait, le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken ayant estimé qu'une telle invasion pouvait survenir "à tout moment".

Vers 19H00 GMT, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril augmentait de 4,50% à 95,52 dollars au plus haut depuis septembre 2014. À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI) pour livraison en mars prenait 5,00% à 94,37 dollars.

  
Répondre
Ribo Ribo
11/02/2022 20:30:42
0

SEMI-CONDUCTEURS


11/02/2022 | 19:14 ►Intel lance une puce blockchain pour exploiter le boom des cryptomonnaies

Intel Corp a lancé vendredi une nouvelle puce pour les applications blockchain telles que le minage de bitcoins et la frappe de NFT, afin de profiter de l'utilisation croissante des cryptomonnaies.

La puce sera expédiée dans le courant de l'année et les premiers clients comprennent Block Inc, l'entreprise dirigée par Jack Dorsey qui a récemment changé son nom de Square Inc pour souligner son intérêt croissant pour la blockchain.

Les blockchains sont des grands livres publics qui conservent les enregistrements des transactions sur un réseau d'ordinateurs et ont pris de l'importance ces dernières années. Leur essor a également déclenché un buzz autour de mots comme "Web.3" et "NFT" qui vantent la décentralisation des technologies.

Intel a déclaré que sa puce est un "accélérateur" économe en énergie, conçu pour accélérer les tâches de la blockchain qui nécessitent une énorme puissance de calcul et consomment donc beaucoup d'énergie.

Le concepteur de puces Nvidia Corp, dont les cartes graphiques sont largement utilisées pour les activités de minage, dispose également d'une puce distincte destinée au minage d'Ethereum.

Afin de renforcer sa présence dans cet espace, Intel a également créé un nouveau segment appelé Custom Compute Group au sein de son unité commerciale Accelerated Computing Systems and Graphics.

  
Répondre
Ribo Ribo
09/02/2022 05:37:09
0

MOBILITÉ ÉLECTRIQUE


08/02/2022 | 22:13 ►Biden annonce la création d'une nouvelle usine de chargeurs de véhicules électriques

"Les avantages vont se répercuter sur des milliers de kilomètres dans toutes les directions et ces emplois vont se multiplier", a déclaré M. Biden, ajoutant que les usines de fabrication entraîneront une croissance des aciéries, des fournisseurs de petites pièces et des chantiers de construction dans tout le pays.

La nouvelle usine produira jusqu'à 30 000 chargeurs de véhicules électriques par an et créera 500 emplois locaux, selon M. Biden et l'entreprise Tritium, basée à Brisbane.

  
Répondre
Ribo Ribo
09/02/2022 05:00:20
0

MOBILITÉ ACTIVE


08/02/2022 | 18:52►Remise du rapport parlementaire sur la filière économique du vélo

La remise de ce rapport intervient à mi-parcours du Plan vélo et mobilités actives porté par le Gouvernement depuis septembre 2018, qui vise à tripler la part du vélo en France à l'horizon 2024. Quatre grands axes sont développés dans le rapport :

Le constat d'un usage du vélo en pleine révolution ;
Le besoin de répondre à une demande croissante de vélos, qui est un enjeu industriel autant qu'un enjeu de souveraineté ;
La définition d'une économie du vélo qui intègre une économie du service, de la logistique et du tourisme ;
Le besoin de poursuivre la levée des freins à la pratique du vélo.

L'état des lieux et les 63 recommandations formulées dans le rapport constituent un travail indispensable pour poursuivre la reconnaissance du vélo comme un mode de transport à part entière. Il en va ainsi des préconisations visant à consolider les acquis du plan vélo, comme le fonds mobilités actives ou les aides à l'achat, à soutenir les innovations industrielles, à développer la réparabilité des vélos et le marché d'occasion. Il est aussi une invitation aux acteurs économiques du vélo et aux collectivités locales à redoubler de dynamisme, avec l'appui de l'État, pour accélérer et changer d'échelle.

Le développement d'une large filière économique du vélo, englobant l'industrie du cycle, les services aux cyclistes, le vélo-tourisme, la cyclologistique et la réalisation d'infrastructures cyclables, permettra à la France de prendre une place de choix dans le développement du marché du vélo à l'échelle européenne, de renforcer sa souveraineté économique, et d'aller résolument vers une transition écologique qui conforte le vélo comme l'un de ses piliers dans le domaine des transports du quotidien.

https://www.ecologie.gouv.fr/remise-du-rapport-parlementaire-sur-filiere-economique-du-velo-lessor-pratique-du-velo-et

  
Répondre
Ribo Ribo
09/02/2022 04:54:35
0

ECO


08/02/2022 | 18:52 ►« Too little, too late » : Impact d'une transition climatique désordonnée

Afin d'évaluer les risques financiers associés au changement climatique, la Banque de France et l'ACPR ont développé une suite de modèles quantifiant des scenarios adverses de transition bas carbone en France. Malgré un effet macroéconomique limité à court terme, les impacts-clés se situent au niveau sectoriel et sont fortement hétérogènes. Un second billet abordera la stabilité financière.


Télécharger le DOC : https://blocnotesdeleco.banque-france.fr/sites/default/files/billet_255_vf.pdf

  
Répondre
Ribo Ribo
08/02/2022 08:40:40
0

SEMI-CONDUCTEURS

Bruxelles, (a w p/a f p) - 08/02/2022 | 06:23 ►L'UE mise 42 milliards pour s'émanciper de l'Asie

La Commission européenne va proposer mardi de débloquer près de 42 milliards d'euros d'argent public en faveur de l'industrie des semi-conducteurs pour réduire sa dépendance à l'Asie dans ce secteur stratégique qui subit des pénuries.

"C'est un investissement absolument majeur", a déclaré le commissaire au Marché intérieur Thierry Breton, lors d'une visite au centre de recherche Imec, à Louvain, près de Bruxelles. Ce plan "garantira la sécurité d'approvisionnement des usines européennes, en multipliant par quatre la production de semi-conducteurs en Europe" d'ici à 2030, a-t-il assuré.

L'Union européenne, à la pointe de la recherche sur les puces, a vu sa part de marché chuter ces dernières décennies, à seulement 10% de la production mondiale.

Mais la pénurie de semi-conducteurs, qui a freiné l'industrie automobile depuis trois ans avec l'arrêt forcé de nombreuses usines, a provoqué un électrochoc. Les tensions géopolitiques autour de la Chine, ainsi que la pandémie, ont fait prendre conscience de la nécessité de produire en Europe ces composants indispensables essentiellement importés de Taïwan et de Corée.

Au point de convaincre la Commission d'assouplir son strict encadrement des aides d’État et d'assumer une politique industrielle interventionniste sur un continent traditionnellement très ouvert à la concurrence mondiale.

"Pour la première fois, l'Europe fait évoluer les règles sur la politique de concurrence, notamment les aides d’État", a expliqué Thierry Breton, qui pilote l'initiative de l'UE.

Ces composants sont incontournables dans de nombreux objets du quotidien, comme les téléphones mobiles, mais aussi dans les centres de stockage de données, au coeur de l'économie numérique en plein boom. L'an dernier, les semi-conducteurs ont représenté un marché mondial de près de 600 milliards d'euros, selon le cabinet de conseil Yole Développement. Selon Bruxelles, il pourrait atteindre 1.000 milliards en 2030.

►"Double dépendance"◄

Le projet de règlement, qui devra encore être adopté par les pays membres et le Parlement européen, prévoit 12 milliards d'euros de subventions (6 milliards de l'UE et 6 provenant des États membres) pour financer la recherche dans les technologies les plus innovantes et des lignes pilotes pour préparer leur industrialisation.

Pour permettre l'implantation d'usines de très grande taille, mais aussi favoriser l'innovation au sein d'entreprises plus petites, Bruxelles autorisera en outre 30 milliards d'euros d'aides publiques des États membres à des industriels du secteur, y compris des groupes étrangers, comme l'américain Intel qui envisage d'investir en Europe.

Ces fonds publics devraient entraîner un montant encore plus important d'investissements privés, espère la Commission.

Le plan européen rivalise avec celui des États-Unis, qui ont aussi engagé un rapatriement d'activités de production sur leur territoire. Vendredi, la Chambre des représentants a adopté un projet de loi qui prévoit 52 milliards de dollars (45 mds d'euros) pour relocaliser la fabrication de puces électroniques.

"L'Europe est aujourd'hui très en retard en termes de moyens de production", souligne Émilie Jolivet, directrice semi-conducteurs pour le cabinet de conseil Yole Développement. Le projet annoncé mardi est "un pas en avant, mais il faut le relativiser par rapport à ce qui se fait ailleurs dans le monde, surtout en Asie", a-t-elle expliqué à l'AFP, en soulignant que le groupe taïwanais TSMC allait investir à lui seul 36 milliards d'euros pour la seule année 2022.

L'Europe subit aujourd'hui "une double dépendance" en matière de semi-conducteurs. D'un côté, une dépendance aux États-Unis qui font le design des puces, avec des acteurs comme Intel, Micron, Nvydia et AMD. De l'autre, une dépendance à l'Asie où l'essentiel de la fabrication s'effectue, à Taïwan avec TSMC, mais aussi en Corée, avec des leaders comme Samsung et SK Hynix, et, de plus en plus, en Chine.

L'Union européenne dépend de Taïwan pour plus de la moitié de ses besoins, a souligné M. Breton. D'où un risque économique majeur, par exemple si un conflit militaire survenait avec la Chine. "Si Taïwan n'était plus en capacité d'exporter, quasiment l'ensemble des usines du monde s'arrêteraient en trois semaines", a-t-il mis en garde.

  
Répondre
Ribo Ribo
04/02/2022 04:22:42
0

LUXE


(MT_News wires) - 04/02/2022 | 01:55

La consommation de produits de luxe en Chine devrait retrouver son niveau d'avant la pandémie au premier semestre 2023

Les dépenses de luxe en Chine devraient retrouver leur niveau pré-pandémique entre la fin de l'année et le premier semestre 2023, a rapporté jeudi le South China Morning Post, citant le cabinet de conseil international Bain and Co.

Ce rebond "sera soutenu par un rapatriement continu des dépenses et stimulé par la réouverture progressive des voyages internationaux, d'abord en Asie puis dans le monde", a déclaré Xing Weiwei, partenaire de Bain, cité par le média.

En 2019, les achats de produits de luxe par les consommateurs chinois dans le pays et à l'étranger se sont élevés à 120 milliards de dollars, mais les achats à l'étranger ont plongé à près de zéro au cours des deux dernières années en raison de la pandémie, a indiqué le média.

L'année dernière, les achats de produits de luxe en Chine ont totalisé 471 milliards de yuans, soit l'équivalent de 62% des dépenses totales des consommateurs de la partie continentale en 2019, ajoute le rapport.

(Les nouvelles de Market Chatter sont issues de conversations avec des professionnels du marché à l'échelle mondiale. Ces informations sont censées provenir de sources fiables mais peuvent inclure des rumeurs et des spéculations. L'exactitude n'est pas garantie).


  
Répondre
Ribo Ribo
03/02/2022 09:15:24
2

Dossier 'CHIMIE VERTE' dans Le Revenu du jour

7 sociétés du secteur : TOUTES A PROFIL SPÉCULATIF (donc à risque d'investissement élevé)

Metabolic Explorer ►Conserver ►Objectif 7€

Deinove ►Vendre ►Objectif 0.20€

Global Bioenergies ►Conserver ►Objectif 5.50€

Fermentalg►Acheter ►Objectif 3.50€

Afyren►Acheter ►Objectif 9.50€

Carbios►Acheter ►Objectif 45€

Berkem►Acheter ►Objectif 11.50€


  
Répondre
Ribo Ribo
02/02/2022 04:16:23
1

SEMICONDUCTEURS - Rupture technologique avec MENTA

  
Répondre
Ribo Ribo
02/02/2022 03:51:42
1

SEMICONDUCTEURS


  
Répondre
Ribo Ribo
30/01/2022 04:46:14
0

Fin de semaine 04-2022 - Classement sur les performances depuis 01/01/2022

  
Répondre
Ribo Ribo
24/01/2022 02:15:32
0

Fin de semaine 03-2022 - Classement sur les performances depuis 01/01/2022

  
Répondre
Ribo Ribo
15/01/2022 06:16:31
1

Fin de semaine 02-2022

Modification : Classement refait sur la variation glissante moyennée 2021~2022 au prorata des jours mais pas date à date avec les datas exacts car c'est trop compliqué à faire. Il faudrait, dans ce dernier cas, relever les données pour chaque jour de l'année...

  
Répondre
Ribo Ribo
10/01/2022 09:30:44
1

Fin de semaine 01-2022 (corrigé)

Modification : Classement fait sur la variation en % du ratio 2022+2021/2021

  
Répondre
Ribo Ribo
01/01/2022 00:59:08
1

Fin de semaine 52 - Classé sur 2021 ► Sacré grand écart sur les secteurs ! Rattrapage en 2022 ?

  
Répondre

Forum de discussion Général

202202280954 670038
logiciel chart 365 Suivez les marchés avec des outils de pros !

Chart365 par ABC Bourse, est une application pour suivre les marchés et vos valeurs favorites dans un environnement pensé pour vous.