bourse investir
OK
Accueil  > Communauté   > Forum General

SECTEURS



22/03/2019 19:05:18

Re:SECTEURS

Ribo 0

.

  
Répondre
21/03/2019 18:14:06

Re:SECTEURS

Ribo 0

Pas de changement de rang

  
Répondre
21/03/2019 13:54:54

Re:SECTEURS

Ribo 0

(AOF) - 21/03/2019 | 13:28 Edmond de Rothschild AM juge les perspectives du secteur de la santé excellentes

Adeline Sabat-Baroux, gérant principal d'EdR Fund Healthcare et gérante Actions Internationales d'Edmond de Rothschild AM, considère que les perspectives du secteur de la santé pour 2019 sont excellentes.

Des bilans solides et des valorisations attrayantes pourraient soutenir les opérations de fusions-acquisitions.

L’innovation, qui devrait agir comme un puissant catalyseur de revalorisation, devrait elle-aussi raviver l’intérêt des investisseurs, estime la gérante.

Copyright 2019 AOF

  
Répondre
21/03/2019 13:15:28

Re:SECTEURS

Ribo 0

(AOF) - 21/03/2019 | 13:09 MICRON : résultats meilleurs que prévu et réduction de la production

Le fabricant de mémoires informatiques Micron a présenté des résultats meilleurs que prévu. Au deuxième trimestre, clos fin février, le groupe a enregistré un bénéfice net de 1,62 milliard de dollars, soit 1,42 dollar par action, à comparer avec un profit net de 3,3 milliards de dollars, ou 2,67 dollars par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 1,71 dollars par action, dépassant de 4 cents le consensus Refinitiv. Ses ventes ont reculé de 20,6% à 5,835 milliards de dollars alors que Wall Street attendait pour sa part 5,82 milliards de dollars.

En revanche, les perspectives sont décevantes. Pour le trimestre en cours, le groupe technologique cible un chiffre d'affaires compris entre 4,6 et 5 milliards de dollars pour un bénéfice par action, hors exceptionnels, de 75 à 95 cents. Ces projections sont inférieures aux attentes du marché de 5,28 milliards de dollars et 1,18 dollar.

Micron a par ailleurs indiqué qu'il allait réduire ses investissements à 9 milliards de dollars, à comparer avec une fourchette précédente de 9 à 9,5 milliards de dollars. Il a précisé qu'une partie significative de ces investissements ne se traduiront pas par une hausse de sa production future. Le groupe réduit en outre sa production de mémoires de 5%.

Copyright 2019 AOF

  
Répondre
20/03/2019 22:43:55

Re:SECTEURS

0PHENIX0 0

Micron en after : 42.01 + 1.88 (+4.68%)


  
Répondre
20/03/2019 22:16:56

Re:SECTEURS

Ribo 0

20/03/2019 | 22:10 SEMI-CONDUCTEURS - Micron bat le consensus grâce aux centres de données

Micron Technology a publié mercredi un chiffre d'affaires et un bénéfice trimestriels supérieurs aux attentes des analystes financiers grâce à la vigueur de la demande pour ses composants destinés aux centres de données.

Son bénéfice net ressort à 1,62 milliard de dollars (1,42 milliard d'euros) soit 1,42 dollar par action, sur le trimestre clos le 28 février, le deuxième de son exercice fiscal, contre 3,31 milliards (2,67 dollars/action) un an plus tôt, pour un chiffre d'affaires de 5,84 milliards, contre 7,35 milliards sur la même période l'an dernier.

Hors exceptionnels, le bénéfice par action atteint 1,71 dollar, soit quatre cents de plus qu'attendu par le marché selon le consensus Refinitiv, qui donnait un chiffre d'affaires de 5,82 milliards.

Micron a précisé avoir revu à la baisse son budget d'investissement (capex) pour 2019 en raison d'une évolution plus défavorable que prévu des prix des mémoires NAND et DRAM.

Principaux résultats trimestriels des autres entreprises du secteur :

* DIALOG SEMICONDUCTOR ANTICIPE SUR UN CA 2019 EN REPLI

6 mars - Dialog Semiconductor a annoncé mercredi anticiper une baisse de son chiffre d'affaires en 2019 en raison d'un transfert de programmeurs et de brevets à Apple, après avoir fait état d'une hausse de 2% de son bénéfice d'exploitation au quatrième trimestre.

Le concepteur anglo-allemand de semi-conducteurs a conclu un accord pour réduire son exposition à la firme à la pomme, qui représente 75% de ses revenus. Il a indiqué s'attendre à un chiffre d'affaires stable en 2019.

Le groupe, qui avait fait état en janvier d'un chiffre d'affaires provisoire au quatrième trimestre 2018 dans le bas de la fourchette de ses prévisions, s'attend à une baisse à un chiffre de ses ventes en 2019. Les analystes anticipaient un recul de 9%.

* NVIDIA BAT LE CONSENSUS AU T4, LE TITRE GRIMPE

14 février - Nvidia a publié jeudi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes de Wall Street, une annonce saluée par un bond de 8% du titre du spécialiste des puces graphiques dans les échanges d'après-Bourse.

Le groupe américain s'est diversifié ces dernières années dans les équipements pour centres de données, l'intelligence artificielle et la voiture autonome mais le ralentissement de la demande en Chine et la fin apparente de la bulle du Bitcoin ont freiné sa croissance, l'amenant à réduire ses prévisions fin janvier. (voir ci-dessous)

Son chiffre d'affaires du quatrième trimestre a baissé à 2,21 milliards de dollars (1,96 milliard d'euros) contre 2,91 milliards un an plus tôt, au-dessus toutefois de sa prévision du 28 janvier qui était de 2,20 milliards. Hors exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 80 cents, cinq cents de plus que le consensus IBES de Refinitiv.

Nvidia a fourni des prévisions inférieures aux attentes pour le trimestre en cours mais qui laissent entrevoir un net rebond en fin d'année.

L'action, en baisse de 34,3% depuis le début de l'année, gagnait 8,2% à 167,20 dollars dans les transactions électroniques à Wall Street après ces annonces.

* AMS S'ATTEND À UN T1 FAIBLE, PASSE LE DIVIDENDE 2018

5 février - AMS, spécialiste des capteurs qui fournit notamment Apple, s'attend à une baisse de son chiffre d'affaires du premier trimestre, vu entre 350-390 millions de dollars, en raison de la faiblesse persistante de la demande en smartphones et de la "saisonnalité caractéristique du marché de consommation" en début d'année.

Le groupe autrichien, qui avait abaissé ses prévisions en novembre, a ajouté mardi qu'il ne verserait pas de dividende en espèces au titre de l'exercice 2018 afin de renforcer sa position en 2019 après la diminution de plus de la moitié de son bénéfice d'exploitation ajusté au quatrième trimestre, pénalisé par le ralentissement de la demande d'un gros client et de coûts de restructuration.

L'Ebit des trois mois à fin décembre 2018 ressort à 61,9 millions de dollars, sur un chiffre d'affaires de 491 millions.

* INFINEON ABAISSE SA PRÉVISION DE CROISSANCE DU CA

5 février - Infineon Technologies revoit à la baisse sa prévision de croissance du chiffre d'affaires 2018-2019, ramenée à 9%, et va réduire ses investissements dans un "environnement commercial de plus en plus difficile".

Le fabricant allemand de puces électroniques a précisé mardi que son chiffre d'affaires avait baissé de 4% en glissement trimestriel à 1,97 milliard d'euros au titre de son premier trimestre fiscal, juste au-dessus du consensus Reuters qui était de 1,96 milliard.

* QUALCOMM DÉPASSE LES ATTENTES, LA PRÉVISION DE CA RASSURE

30 janvier - Qualcomm a publié mercredi un bénéfice trimestriel nettement supérieur aux attentes, présenté une prévision de chiffre d'affaires en ligne avec les estimations et annoncé avoir négocié un nouvel accord légèrement plus favorable avec Huawei Technologies.

L'action du groupe américain, numéro un mondial des processeurs pour téléphones portables, gagnait près de 2% dans les transactions hors séance après la clôture de Wall Street. Le titre avait fini la séance régulière sur une progression de 1,56%.

Le CA trimestriel total de Qualcomm est prévu entre 4,4 et 5,2 milliards de dollars, une fourchette dont le milieu (4,8 milliards) correspond au consensus IBES-Refinitiv. Sur le trimestre octobre-décembre, il a réalisé un bénéfice net de 1,07 milliard de dollars, soit 87 cents par action, pour un chiffre d'affaires de 4,84 milliards, en baisse de 20% sur un an. Les analystes prévoyaient en moyenne un CA de 4,90 milliards.

* AMD RASSURE AVEC SES PRÉVISIONS, LE TITRE GRIMPE

29 janvier - Advanced Micro Devices a annoncé mardi une croissance record pour son activité de puces pour centres de données et communiqué une prévision de chiffre d'affaires annuel supérieure aux attentes, permettant à son action de grimper de plus de 16% mercredi en séance.

Les investisseurs avaient au contraire anticipé des performances mitigées du groupe américain après que ses concurrents, dont Nvidia et Intel, se sont montrés très prudents en termes de perspectives en raison d'un ralentissement en Chine provoqué par la guerre commerciale avec les Etats-Unis.

AMD prévoit une hausse de près de 10% de son chiffre d'affaires 2019 alors que le consensus était de +6%. Et, aAu quatrième trimestre 2018, le groupe a amélioré sa marge brute de quatre points, à 38%, et il prévoit une nouvelle amélioration cette année à plus de 41%.

* NVIDIA AVERTIT SUR SES RÉSULTATS AVEC LA CHINE

28 janvier - Nvidia a abaissé lundi sa prévision de chiffre d'affaires pour le quatrième trimestre de son exercice fiscal clos dimanche en raison notamment de la dégradation du contexte économique, en particulier en Chine, qui a pesé sur la demande pour ses processeurs pour jeux vidéo.

Le groupe californien, qui a aussi souffert sur le marché des processeurs pour centres de données, prévoit désormais un chiffre d'affaires trimestriel de 2,20 milliards de dollars (1,93 milliard d'euros), contre 2,70 milliards auparavant.

"La T4 a été un trimestre extraordinairement et inhabituellement agité, et décevant", a dit le directeur général Jensen Huang, cité dans un communiqué.

* INTEL ANNONCE DES PRÉVISIONS SOUS LES ATTENTES POUR LE T1

24 janvier - Intel a publié jeudi des prévisions inférieures aux attentes pour le trimestre en cours et a également manqué le consensus avec son chiffre d'affaires du quatrième trimestre, sous le coup d'un ralentissement en Chine et d'une moindre demande pour ses puces pour modems et centres de données.

Bob Swan, le directeur général par intérim, a expliqué la baisse des ventes en Chine par le fait que certains clients ont avancé leurs achats plus tôt dans l'année dans la crainte d'une hausse des tarifs douaniers. Aux Etats-Unis, les habitudes d'achat sont restées les mêmes, a-t-il dit.

Le groupe anticipe un chiffre d'affaires de 16 milliards de dollars (14,1 milliards d'euros) et un bénéfice par action ajusté de 87 cents pour le trimestre en cours, alors que les analystes attendaient respectivement 17,35 milliards et 1,01 dollar selon le consensus IBES Refinitiv.

* STMICROELECTRONICS RASSURE SUR SES PERSPECTIVES

24 janvier - STMicroelectronics s'attend comme plusieurs de ses pairs à une chute de ses ventes au premier trimestre, pénalisé par une baisse de la demande de composants pour smartphones, mais le groupe promet un rebond dès le deuxième trimestre.

Le fabricant prévoit pour le premier trimestre un chiffre d'affaires net d'environ 2,1 milliards de dollars, en baisse de 20,7% par rapport au trimestre précédent, pénalisé par une dynamique défavorable sur plusieurs de ses marchés dont celui des composants pour smartphones.

STMicroelectronics promet cependant un retour à la croissance des ventes dès le deuxième trimestre avec la fin du phénomène de correction des stocks qui a grevé ses ventes de microcontrôleurs au cours des derniers trimestres.

* TEXAS INSTRUMENTS BAT LE CONSENSUS

23 janvier - Texas Instruments, fournisseur entre autres d'Apple, a publié mercredi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes en dépit d'un chiffre d'affaires en retrait sur le consensus.

Le groupe américain, qui produit notamment des composants pour écrans tactiles et des puces de gestion de la consommation d'énergie, a réalisé sur les trois derniers mois de 2018 un chiffre d'affaires en baisse de 1% à 3,72 milliards de dollars (3,27 milliards d'euros) alors que les analystes financiers attendaient en moyenne 3,74 milliards selon les données IBES-Refinitiv.

Son bénéfice net a atteint 1,24 milliard de dollars, soit 1,27 dollar par action, contre 344 millions (34 cents/action) un an plus tôt, grâce à une forte baisse des provisions pour impôt. Hors exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 1,27 dollars, soit trois cents au-dessus du consensus.

* ASML NE VOIT PAS LA DEMANDE CHINOISE FAIBLIR

23 janvier - ASML a déclaré que son chiffre d'affaires du premier trimestre 2019 serait inférieur à celui de la même période de 2018 en raison du report de commandes de certains clients du premier au second semestre.

Le fournisseur néerlandais de systèmes de gravure utilisés par Intel, Samsung et TSMC, qui a également fait état pour le quatrième trimestre 2018 d'un bénéfice supérieur aux attentes des analystes financiers, voit ainsi ses ventes revenir à 2,1 milliards d'euros au premier trimestre 2019 contre 2,3 milliards un an plus tôt.

"L'année pleine sera bonne mais le premier trimestre ne sera pas terrible", déclare dans un communiqué Peter Wennink, directeur général d'ASML. Le groupe note cependant qu'il table toujours sur une demande "solide" en provenance de Chine, contrairement à d'autres acteurs, Apple en tête, qui ont revu à la baisse leurs prévisions en raison d'une faiblesse du marché chinois.

* TSMC PESSIMISTE SUR LE CA DU T1 2019

17 janvier - Taiwan Semiconductor Manufacturing (TSMC) a prédit jeudi une chute de près de 14% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, soit sa plus forte baisse en 10 ans, ce qui devrait alimenter les craintes sur un ralentissement de la demande mondiale de composants pour smartphones.

TSMC, qui compte Apple parmi ses clients et affiche une capitalisation boursière d'environ 185 milliards de dollars (162,5 milliards d'euros), a annoncé une hausse de 2% de ses ventes au quatrième trimestre et une faible progression, de 0,7%, de son bénéfice net, conformément aux attentes.

Pour le trimestre en cours, le groupe s'attend à un chiffre d'affaires de 7,3 à 7,4 milliards de dollars, ce qui traduirait, selon les données de Refinitiv, sa plus forte baisse depuis le premier trimestre 2009, lorsqu'il s'était effondré de 54% en dollars de Taiwan.

(Service Entreprises)

© Thomson Reuters 2019

  
Répondre
20/03/2019 19:20:49

Re:SECTEURS

Ribo 0

.

  
Répondre
19/03/2019 18:32:08

Re:SECTEURS

Ribo 0

Des modifs avec le passage en queue de peloton du secteur 'Services aux collectivités'

  
Répondre
18/03/2019 18:35:46

Re:SECTEURS

Ribo 0

.

  
Répondre
15/03/2019 17:42:27

Re:SECTEURS

Ribo 0

.

  
Répondre
14/03/2019 19:42:37

Re:SECTEURS

Ribo 0

.

  
Répondre
13/03/2019 18:12:48

Re:SECTEURS

Ribo 0

.

  
Répondre
13/03/2019 10:53:42

Re:SECTEURS

Ribo 0

.

  
Répondre
12/03/2019 09:54:43

Re:SECTEURS

Ribo 0

12/03/2019 | 08:21 Biotech Time : gros accord pour Oncodesign, Cellectis est riche, extension positive chez GeNeuro

Plusieurs annonces ce matin dans l'univers des biotechs, avec deux communiqués de résultats, un accord important, des données positives, une nomination... On retiendra notamment l'accord signé par Oncodesign avec Servier.

Anthony Bondain © Zonebourse.com 2019


Message complété le 12/03/2019 09:55:01 par son auteur.

https://www.zonebourse.com/actualite-bourse/Biotech-Time-gros-accord-pour-Oncodesign-Cellectis-est-riche-extension-positive-chez-GeNeuro--28149001/

  
Répondre
11/03/2019 19:26:08

Re:SECTEURS

Ribo 0

.

  
Répondre
10/03/2019 20:31:44

Re:SECTEURS

0PHENIX0 0

Chez les merlocs :

  
Répondre
09/03/2019 01:04:32

Re:SECTEURS

Ribo 0

08/03/2019 | 20:06 Coton: le cours monte prudemment, surveillant les relations Pékin-Washington

NEW YORK (awp/afp) - Le cours du coton new-yorkais a évolué en dents de scie cette semaine, passant de l'optimisme quant à un règlement du conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis à la déception sans avancée notable, tout en restant en hausse sur la semaine.

La livre de coton pour livraison en mai, la plus échangée, a terminé à 73,49 cents, contre 72,73 cents en fin de semaine dernière (+1,04%).

"De nouvelles rumeurs sur l'imminence d'un accord commercial entre la Chine et les Etats-Unis ont propulsé à son plus haut niveau depuis quatre semaines le contrat pour mai", a affirmé Peter Egli de Plexus Cotton.

Toutefois, "ce mouvement s'est rapidement émoussé" devant l'absence de nouvelles marquantes sur le sujet, a-t-il ajouté.

A l'inverse, les deux plus grandes économies au monde semblaient encore loin vendredi de signer un accord pour mettre fin à leur guerre commerciale, Donald Trump brandissant même la menace de se retirer des discussions si les points les plus contestés n'étaient pas résolus.

"Je suis confiant mais (...) si ce n'est pas un bon accord, je ne signerai pas d'accord", a déclaré le président américain alors que son administration a révélé cette semaine que le déficit commercial américain avec la Chine avait atteint un niveau record l'an passé.

"Il est assez probable qu'un accord sur l'agriculture sera annoncé dans les prochaines semaines, mais comme toujours le diable se cachera dans les détails", a affirmé M. Egli.

"Si la Chine retirait ses barrières douanières punitives et ouvrait ses frontières à un niveau de taxes douanières de 5%, comme certaines rumeurs l'affirment, cela aurait des implications haussières importantes pour le coton", a-t-il également dit.

La publication vendredi d'un rapport du ministère américain de l'Agriculture (USDA) sur l'offre et la demande de produits agricoles dans le monde a peu fait évoluer les cours.

Ce rapport, baptisé Wasde, a montré une hausse des prévisions de stocks mondiaux, ceux-ci s'affichant toutefois en baisse par rapport au niveau de l'année précédente.

L'indice Cotlook A, moyenne quotidienne des cinq prix du coton les plus faibles sur le marché physique dans les ports d'orient, s'affichait pour sa part à 82,25 dollars les 100 livres jeudi, contre 80,35 dollars la semaine précédente (+2,36%).

alb/bh

  
Répondre
09/03/2019 01:02:36

Re:SECTEURS

Ribo 0

08/03/2019 | 19:42 Chicago Hebdo: blé, maïs et soja reculent, entre commerce et stocks mondiaux

CHICAGO (awp/afp) - Les cours du blé, du maïs et du soja ont reculé sur la semaine en l'absence de motifs d'optimisme sur un accord commercial entre Pékin et Washington, les stocks de produits agricoles se montrant de leur côté au-dessus des attentes dans un rapport américain vendredi.

Le boisseau de soja (environ 25 kg) pour livraison en mai, contrat le plus échangé, a clôturé à 8,9575 dollars, contre 9,1150 dollars vendredi dernier (-1,73%).

Les Etats-Unis et la Chine semblaient encore loin, vendredi, de signer un accord pour mettre fin à leur guerre commerciale, Donald Trump brandissant même la menace de se retirer des discussions si les points les plus contestés n'étaient pas résolus.

"Je suis confiant mais (...) si ce n'est pas un bon accord, je ne signerai pas d'accord", a déclaré vendredi le président américain alors que son administration a révélé cette semaine que le déficit commercial américain avec la Chine avait atteint un niveau record l'an passé.

Un accord est pourtant essentiel pour relancer le cours du soja, car la Chine est traditionnellement le plus gros acheteur d'oléagineux aux Etats-Unis. Or elle a imposé de lourds tarifs douaniers sur ses achats il y a plusieurs mois.

Vendredi, le ministère américain de l'Agriculture (USDA) a annoncé une vente de 664.000 tonnes de soja en provenance des Etats-Unis et en direction de Chine. La nouvelle, normalement positive pour les cours, était boudée par les investisseurs car c'est seulement la première depuis plus d'un mois.

"D'après les douanes chinoises, la Chine a importé en février la plus petite quantité de soja en quatre ans, soit 4,46 millions de tonnes", ont noté les analystes de Commerzbank, ajoutant que ces faibles chiffres sont notamment le fait des célébrations du Nouvel An dans le pays.

"Cela dit, la guerre commerciale joue un rôle important" dans ces statistiques, ont-ils affirmé, les importations chinoises de soja ayant chuté de 17% en février par rapport à l'an dernier à la même époque.

La publication vendredi d'un rapport mensuel de l'USDA sur l'offre et la demande de produits agricoles dans le monde, le rapport Wasde, n'a quant à lui rien arrangé. Selon ce rapport, les prévisions de stocks mondiaux de soja sont supérieurs aux anticipations des analystes.

Concurrentiel

Le blé a pour sa part poursuivi cette semaine sa glissade entamée à la mi-février. Le cours a désormais perdu 17% depuis le 13 février.

La concurrence avec les autres producteurs mondiaux est rude, Russie et Ukraine en tête, d'autant que les autorités russes ont indiqué cette semaine que la récolte pourrait atteindre 80 millions de tonnes cette année.

"Le blé (américain) est suffisamment bon marché désormais pour être concurrentiel sur le marché international mais il a besoin d'une étincelle" pour décoller réellement, a affirmé Dewey Strickler de Ag Watch Market Advisors.

Une timide étincelle est survenue vendredi, alors que le rapport mensuel de l'USDA a montré des prévisions de stocks mondiaux au-dessus de ce qu'anticipaient les analystes.

Malgré cette nouvelle en principe négative, le cours du boisseau de blé pour livraison en mai, le plus échangé, a un peu rebondi après avoir atteint cette semaine son plus bas niveau depuis qu'il est échangé. Les analystes de Commerzbank s'attendent à un rebond plus franc "bientôt", estimant que la récente dégringolade des cours a été "exagérée".

Le boisseau de blé pour mai a terminé vendredi à 4,3950 dollars contre 4,5725 dollars vendredi dernier (-3,88%).

Le maïs a reculé pour sa part vendredi ainsi que sur la semaine, malgré un rapport de l'USDA faisant état de prévisions de stocks mondiaux inférieures aux anticipations des analystes. Les prévisions de stocks américains se sont tout de mêmes révélées au-dessus des attentes, lestant le cours vendredi.

Le maïs a ainsi poursuivi cette semaine son plongeon entamé il y a quinze jours.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai, contrat le plus échangé, a fini à 3,6425 dollars contre 3,7300 dollars vendredi dernier (-2,35%).

alb/bh

  
Répondre
08/03/2019 23:26:49

Re:SECTEURS

Ribo 0

(Origine Investir Hebdo) ANALYSE DE SECTEUR : La certification, un marché en croissance

  
Répondre
08/03/2019 22:42:30

Re:SECTEURS

Ribo 0

(Origine Investir Hebdo)

  
Répondre

Forum de discussion General

Ma liste