SAINT GOBAIN - News - Reco - Forum Saint Gobain
OK
Accueil  > Communauté   > Forum Saint Gobain

SAINT GOBAIN - News - Reco

Cours temps réel: 33,515€  1,01%

SGO


Ribo
26/04/2019 15:34:30
0

(CercleFinance.com) - 26/04/2019 | 11:52 ► Saint-Gobain : Barclays reste à 'surpondérer'

Barclays réaffirme sa recommandation 'surpondérer' sur Saint-Gobain et remonte son objectif de cours de 40 à 46 euros, après une publication de premier trimestre jugée plus forte et des propos positifs de la direction.

'L'action demeure d'excellente valeur selon nous, et la réalisation de cessions pourrait libérer de la valeur significative', estime le broker, précisant que le titre du fournisseur français de matériaux de construction demeure son favori dans le secteur.

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés

  
Répondre
Ribo
24/04/2019 11:41:56
0

24/04/2019 | 08:14 ► Saint Gobain : entre dans la plaque de plâtre au Mexique

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - 24 avril 2019 - SAINT-GOBAIN ENTRE DANS LA PLAQUE DE PLÂTRE AU MEXIQUE

Saint-Gobain vient de finaliser l'acquisition de 100% du capital de KNAUF Mexico, société de production et de distribution de plaques de plâtre. KNAUF Mexico a réalisé en 2018 des ventes pour près de 30 millions d'euros.

Avec ce rachat, Saint-Gobain entre dans le marché de la plaque de plâtre au Mexique et complète ainsi son offre actuelle de plâtre pour la construction et les plafonds.

Cette opération permet au Groupe de renforcer ses positions sur un marché de la construction en pleine évolution où il occupe déjà une position de leader dans le secteur verrier.


[...]

La Sté Compagnie de Saint Gobain SA a publié ce contenu, le 24 avril 2019, et est seule responsable des informations qui y sont renfermées. Les contenus ont été diffusés par Public non remaniés et non révisés, le24 avril 2019 06:14:11 UTC.

Document original : https://www.saint-gobain.com/sites/sgcom.master/files/20190424_gypsum_mexico_vf.pdf

Public permalink : http://www.publicnow.com/view/D82D2F6A8D37B68FA6B603166968295EBADD0C98

  
Répondre
JD1976
04/04/2019 10:48:44
0

NOS PLAQUES D’ÉGOUT BIENTÔT SOUS PAVILLON CHINOIS ?

PUBLIÉ LE 04/04/2019 À 10H26


Un groupe chinois pourrait prendre le contrôle de Saint-Gobain PAM, leader mondial de la canalisation en fonte ductile.

Quand les syndicats annoncent la venue d’un repreneur. CFE-CGC a révélé que la société XinXing va entrer au capital de Saint-Gobain PAM à hauteur de 60%. Une information qui avait également été partagée sur les réseaux sociaux par le sénateur Olivier Jacquin, avant d’être supprimée. « Visiblement, eux-mêmes (les dirigeants) n’étaient pas au courant que la société XinXing allait entrer à 60% du capital de Saint-Gobain PAM ! », a regretté l’élu dans les colonnes du quotidien régional Le Républicain Lorrain. Il avait également alerté le ministre de l’Economie il y a un mois.

Préoccupés par la situation, les syndicats craignent que les 2.000 emplois directs dans la région soient menacés. « La CFE-CGC espère donc que cette cession sera éligible à la procédure des investissement étrangers en France, ce qui permettra de protéger les 2.000 emplois directs en région Grand Est, principalement en Lorraine », a indiqué le syndicat de cadres, qui précise que la direction du groupe transmet déjà des données techniques et financières au repreneur chinois.

Un rendez-vous avec la direction de Saint-Gobain a été sollicité par les syndicats du groupe. Les investisseurs chinois investissent en masse dans le bassin industriel lorrain. L’entreprise Manoir Industries a été rachetée en 2012 par Yantai Taihai. La production de la voiture Smart, assurée à Hambach (Moselle), sera délocalisée en Chine dans les années à venir. Les chinois ont également racheté en 2017 la cristallerie de Baccarat.

© CAPITAL

  
Répondre
Ribo
03/04/2019 16:41:09
0

03/04/2019 | 16:33 France-La possible vente de Pont-à-Mousson inquiète élus et syndicats

STRASBOURG, 3 avril (Reuters) - Révélée par le syndicat CFE-CGC, l’hypothèse d’une vente par Saint-Gobain de sa filiale Pont-à-Mousson, leader européen des canalisations d’eau en fonte ductile, à une entreprise chinoise, inquiète les élus de Lorraine, où est basée l’entreprise, et les représentants du personnel.

Selon le syndicat de l’encadrement, le numéro un mondial des matériaux de construction a sollicité le feu vert du ministère de l'Economie en vue de céder 60% de sa filiale déficitaire au chinois XinXing Ductile Iron Pipes, devenu lui-même le leader mondial des conduites en fonte ductiles.

La CFE-CGC craint pour l’avenir des 2.000 emplois de Pont-à-Mousson principalement basés dans la ville éponyme de Meurthe-et-Moselle ainsi qu’en Haute-Marne, mais aussi pour la perte de savoir-faire industriel au profit de la Chine.

"Dans la fonte ductile, il y a beaucoup de technicité. Amener de l'eau potable, ce n'est pas si simple. Une fois qu'ils ont la marque, ils peuvent dire 'Vous n'êtes pas assez compétitifs en Europe, on va fabriquer les tuyaux en Chine et vous les expédier par bateaux'", a fait valoir à Reuters Xavier Le Coq, délégué national à l’industrie du syndicat de l’encadrement.

Contactée par Reuters, la direction de Pont-à-Mousson confirme le projet mais dément avoir fait le choix du partenaire.

"On a un projet de partenariat qui est envisagé mais on ne sait pas avec qui, ni sous quelle forme. On est au début des réflexions", a affirmé la directrice de la communication, Ondine Stransberger.

Bercy s'est refusé à tout commentaire.

Les élus lorrains sont montés au créneau quand ils ont eu vent de l’annonce faite par la direction de Pont-à-Mousson, lors d’un comité central d’entreprise, le 12 février dernier, qu’une recherche d’investisseurs extérieurs était en cours.

"Fin février, j'ai écrit au ministre de l'Economie pour qu'il exige la transparence de Saint-Gobain sur ses intentions", a expliqué à Reuters Dominique Potier, député socialiste de Meurthe-et-Moselle.

Jugeant la piste chinoise "crédible" sans être certain qu’elle soit la seule, l’élu, qui a été reçu à Bercy par les services du ministre de l’Economie, voit, au-delà de la question de l’emploi, un enjeu de politique européenne.

"Est-ce que l’Europe a la volonté d’affirmer une souveraineté technologique dans le domaine de l’eau potable ?" s’interroge-t-il en précisant ne pas méconnaître les tensions sur les marchés où les produits chinois et indiens coûtent moins cher.

Bercy serait, selon lui, en train d’analyser les possibilités de peser sur le choix de Saint-Gobain.

Le code financier et monétaire de la France soumet à autorisation préalable les investissements des pays hors Union européenne lorsqu’ils mènent à une prise de contrôle d’une activité "sensible", dont notamment "l’intégrité, la sécurité et la continuité de l'approvisionnement en eau dans le respect des normes édictées dans l'intérêt de la santé publique".

La publication mercredi dans la presse de l'information sur une possible vente de Pont-à-Mousson a permis à Saint-Gobain de signer l’une des plus fortes hausses du CAC 40 avec un gain de 2,95% en fin d'après-midi.


(Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse) © Thomson Reuters 2019

  
Répondre
Ribo
19/03/2019 16:54:39
0

19/03/2019 | 10:30 Saint Gobain : La valorisation de Saint-Gobain commence à intriguer - DJ Plus

Olivier Pinaud, L'Agefi

PARIS (Agefi-Dow Jones) -- Annoncé fin novembre 2018, en pleine tempête des marchés, le changement de stratégie de Saint-Gobain est passé quasiment inaperçu. Le cours de Bourse n'a progressé depuis que de 5%, laissant le groupe de matériaux de construction à des niveaux de valorisation historiquement bas, encore plus, comme le font les analystes de Barclays, lorsque les chiffres sont retraités de la participation de 10% au capital de Sika.

Cette part vaut 1,96 milliard de francs suisses (1,72 milliard d'euros), soit, à elle seule, un peu moins de 10% de la capitalisation de Saint-Gobain. A 6 fois l'Ebitda (excédent brut d'exploitation) attendu pour 2019, la valeur d'entreprise retraitée de Saint-Gobain rappelle la "récession de 2009", s'étonne Barclays.

Un étonnement partagé par Oddo BHF. "Le titre décote de plus de 40% par rapport aux comparables cotés, niveau historiquement élevé", appuient les analystes, alors que "la rotation du portefeuille d'actifs mise en œuvre pourrait cristalliser une valeur importante".

Les analystes d'Oddo BHF sont "convaincus" que Saint-Gobain "dépassera l'objectif de 3 milliards d'euros de cessions de chiffre d'affaires d'ici à la fin de l'année". Selon eux, ce plan pourrait améliorer de 120 points de base la marge opérationnelle de Saint-Gobain, par rapport aux 7,5% de 2018, soit un effet trois fois supérieur aux 40 points promis par la direction du groupe et actuellement retenus par le consensus. 60 points d'amélioration supplémentaires doivent provenir d'un plan d'économies, calibré à 250 millions d'euros d'ici à 2021.

Outre la longueur du bras de fer avec Sika, finalement résolu en mai 2018, plusieurs facteurs ont exacerbé la méfiance du marché envers Saint-Gobain ces derniers mois, comme l'exposition du groupe à l'économie européenne et plus particulièrement à la France, ainsi que le coup de frein du secteur automobile, grand consommateur de vitrage. Le coût de la cyber-attaque de 2017 et les grèves au Brésil ont également joué négativement dans l'esprit des investisseurs, souligne Barclays.

Cette méfiance se retrouve dans les chiffres. Barclays souligne que le consensus attend une quasi-stagnation (+0,1%) du résultat d'exploitation (Ebit) cette année en données comparables, de loin la plus faible attente de ces derniers exercices.

L'an dernier, à pareille époque, le consensus tablait sur une croissance de l'Ebit 2018 de 9,3%. Elle est ressortie au final à 4,5%. Un écart qui joue inévitablement dans la prudence des investisseurs.


Olivier Pinaud, L'Agefi. ed: ECH - L'Agefi est propriétaire de l'agence Agefi-Dow Jones - Agefi-Dow Jones The financial newswire

  
Répondre
Ribo
12/03/2019 13:01:51
0

12/03/2019 à 11:30 Saint-Gobain : leader du CAC 40 sur une note favorable

(CercleFinance.com) - Plus forte hausse de l'indice CAC 40, l'action Saint-Gobain gagnait près de 3% ce midi sur la note positive publiée ce matin par Barclays.

Estimant que les investisseurs ont capitulé sur le dossier, le bureau d'études est passé à l'achat ('surpondérer') sur l'action, qui devient sa valeur préférée dans le le secteur. Porté de 36 à 40 euros, l'objectif de cours augure d'un potentiel de hausse de plus de 20%.

Selon une note de recherche, le consensus actuel implique une absence de croissance organique du résultat opérationnel, à l'inverse des anticipations sectorielles. 'Hors Sika, les multiples de capitalisation sont particulièrement faibles et nous estimons que le cours actuel (de l'action Saint-Gobain) intègre une récession dans le genre de celle de 2009, ce qui n'est pas le cas pour les valeurs comparables', argumentent les spécialistes.

Copyright (c) 2019 Cercle Finance

  
Répondre

Forum de discussion Saint Gobain

201904261534 682844
Ma liste