OK
Accueil > Communauté > Forum General

cannabis mieux que les radars en recette



simcour
09/08/2020 02:21:00
0

@bierchef Il est évident que la plupart des citoyens n'accepteraient pas que des détenus aient une vie quasiment identique à la leurs mais j'ai expliqué dans mes messages précédents sur cette file pourquoi il faut changer de système judiciaire et pénitentiaire. Ce n'est pas en écoutant les politiciens et autres idéologues qui n'ont pas l'esprit ouvert que les choses changeront (Quand on essaye mille fois de résoudre un problème de la même manière il faut passer à autre chose). Le tout répressif nous fais courir plus de dangers que la répression adapté et plus de prévention parce que si on continue sur cette voie les tensions sociales seront plus fortes et ça provoquera plus de répression et assez de suite.


Malgré le fait que leurs vies seraient quasiment semblable à une vie dite normale l'aspect punitif serait présent vu qu'il y aurait des caméras à reconnaissances faciales partout excepté les cellules ainsi que la surveillance systématique de toutes les communications et le fait de devoir aller hors de sa cellule pour communiquer avec l'extérieur que ce soit les cabines téléphoniques (Avec moi les téléphones portables seront interdit mais on pourra communiquer avec l'extérieur via une cabine téléphonique où les appels entrants et sortants seront interceptés avec en plus des caméras dans les cabines) ou les accès à Internet situés dans des cybercafés et autres lieux à l'extérieur des cellules (Les terminaux auront uniquement un accès filaire pour éviter les contacts non autorisés via des connexions sans fils et les terminaux seront surveillés en permanence par des logiciels espions et il y aura même une surveillance avec des dispositifs physiques à l'intérieur des terminaux pour que l'on puisse comparer les données transmises par les programmes espions et ces dispositifs pour s'assurer qu'il n'y a pas eu de bidouillages. Les point d'accès à Internet seront aussi surveillés).


Ma solution protégerait les individus de ceux qui sont en prison au vu du fait qu'ils seraient isolés physiquement.

J'aimerai rappeler que la majorité de ceux qui sont en prison ne sont pas aussi dangereux qu'on le pense.

Il y a aussi des gens qui devraient être en asile psychiatrique (Hélas ! les asiles ne sont pas encore adaptés au traitement de ces individus au vu des nombreux non respect de la législation et réglementation dans certains d'entre-eux et qu'ils sont en général plus coercitif que le nécessaire selon moi) et pas en détention qui sont détenu parce qu'il n'y a pas eu d'expertise psychiatrique (Ce n'est pas obligatoire pour la plupart des délits mais ça l'est pour les crimes) ou qu'il y a eu une erreur d'expertise au niveau de la responsabilité pénal (Comparé aux décennies précédentes il est plus difficile de faire reconnaître l'irresponsabilité pénal ou la responsabilité pénal limité pour cause de manque de discernement. L'un des problèmes est que la majorité des psychiatres sont d'obédiences psychanalytiques et refuse les trucs plus scientifique comme le behaviourisme. La psychanalyse est une pseudo-science dangereuse qui ne devrait plus avoir de place chez les psychologues et psychiatres de ce pays mais la France est l'un des pays où cette pseudo-science a le plus d'influence).


Dans ce pays il y a des gens emprisonnés pour récidive d'alcool au volant n'ayant pas commis d'autres délits que ça (Certes un tel individu est dangereux pour les autres mais ce n'est pas la même dangerosité que le type qui en a poignardé un autre sans lui donner la mort) et la plupart des gens en prison sont en détention provisoire alors que c'est censé être l'exception.


On a le même problème avec les gardes à vue (GAV) qui sont censé être l'exception alors qu'en pratique on peut passer une dizaine d'heures en GAV pour des trucs aussi triviaux que la possession de quelques grammes d'un stup quelconque en tant que simple consommateur.

Une personne mise en cause pour une violation du premier alinéa de l'article L3421-1 du code de la santé publique te fait encourir max 48h de GAV si tu es majeur parce que c'est une infraction où la peine d'emprisonnement encouru n'est pas égal ou supérieur à cinq ans.

Par contre si tu es majeur et que tu es mis en cause pour une violation du premier alinéa de l'article 222-37 du code pénal parce qu'on a préféré te coller cette infraction au cul. Tu encours une peine d'emprisonnement supérieur à cinq ans et par conséquent tu peux avoir droit à 96h de GAV.


Pour une simple affaire de possession de stups on peut t'accuser d'avoir violer l'un de ces deux articles au choix ou les deux. Vu que le premier alinéa de l'article 222-37 du code pénal ne fixe pas de limite ça signifie que théoriquement un individu avec 1 grammes de cannabis encourt 10 ans d'emprisonnement avec une période de sûreté ne pouvant pas excéder 6 ans (Pas de possibilité de libération conditionnelle et d'aménagement de peine pendant la période de sûreté) si pour une raison ou une autre on ne choisis pas de le poursuivre avec uniquement l'article L3421-1 du CSP.

Le fait que les textes soient vague donne carte blanche aux magistrats vu qu'il existent ces deux articles utilisables au choix.


En France les peines théoriques maximales encourues sont disproportionnées pour beaucoup d'infractions pénales comme je l'ai déjà expliqué dans mon message sur cette file daté du 09/07/2020 00h59m35s (J'explique aussi pourquoi selon moi légaliser toutes les drogues poseraient moins de problèmes) bien qu'en pratique elles sont rarement appliqués.

Message complété le 09/08/2020 02:46:22 par son auteur.

Au sujet de ton message daté du 14/07/2020 15h15m22s.
Tu parles des armes en vente aux États-Unis et des massacres ayant régulièrement lieu.
Il n'y a pas de corrélations entre le nombre de meurtre par armes à feu et le nombre de personnes qui en sont équipés : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_taux_d%27armement

  
Répondre
zozio
14/07/2020 23:32:26
0

Je comprends parfaitement votre point de vue, je ne veux nullement faire l'apologie de quelconque substance psychotrope.

Deux certitudes qui sont toutefois discutés :

"Pour moi les choses sont hyper simples : quand on est bien dans sa peau et dans sa tête, on n’a pas besoin de se droguer. C'est tout.", hé, notez qu'il est vrai aussi : "quand on est bien dans sa peau et dans sa tête, on peut consommer de façon récréative certaines drogues, telles que le cannabis.

Surement pas l'heroine, bien entendu, ou tte substance hautement addictive et socialemnt destructrice. Encor emoins le tabac, qui nous coute tant. Je laisse en paix l'alcool, de tte façon, celui ci, c'est peine perdue ^^


La seconde, legaliser = porte ouverte a l'orgie sociale. L'ensemble des pays ayant procédé a la léalisation/depenalisation à vue sa consommation de psychotrope et son cout social diminuer. C'est un fait. Le dernier en date @ s'y mettre, c'est le Luxembourg. Ce dernier n'est tt de mm pas un pays farfelu ;)


Interdire pour de mauvaises raisons ne résoudra rien, ne diminuera pas la consommation, et mettra la société en danger de ne pas pouvoir contrôler. Et coute un pognon monstre, soit dit en passant. Je préfère mon imposition dans des écoles ;)



  
Répondre
Dubaisan
14/07/2020 17:54:25
0

@Zozio,

Si ce n’était qu’une question de morale….

Pour moi les choses sont hyper simples : quand on est bien dans sa peau et dans sa tête, on n’a pas besoin de se droguer. C'est tout.

Pas besoin de fumer un joint pour manifester sa joie, ou partager son «amitié», ou cacher ses angoisses existentielles….

Je n’aimerais pas si j’ai un problème tomber pendant qu’ils sont de garde sur les « gens certainement très bien » avec qui tu partages un joint, comme je refuserais de monter dans un avion dont le pilote a fumé un ou quelques joints la veille.

Le problème c’est que le cannabis aura vite raison des gens simples, des faibles, des accros aux neuroleptiques ou anti dépresseurs etc… et ceux-là sont beaucoup plus nombreux que les autres.

Ce sont ceux-là qu’il faut protéger et il y a déjà bcp trop de problèmes avec le tabac et l’alcool….Donc non à la légalisation.

  
Répondre
bierchef
14/07/2020 15:15:22
0

Tu as raison zozio il y a des gens qui consomment et qui restent sécurisés dans leur pratique et c'est comme tout il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier je suis d'accord, mais d'autres consomment drogues ou alcools et ensuite dangereux pour les autres, je dis simplement qu'une légalisation augmenterait cette seconde catégorie de gens et rendrait le monde moins sûr c'est clair, alors pourquoi tenter le diable? on a assez de fléaux comme ça sans en ajouter d'autres.

C'est un peu comme si la vente d'arme était autorisée comme aux états unis, tu aurais invariablement le nombre de morts par armes à feu qui augmenterait etc... c'est valable pour tout ce qui peut être néfaste, à jouer avec le feu....


  
Répondre
zozio
14/07/2020 13:47:37
1

@ dubaisan, @ bierchef :

L' alcool est en vente libre en France, sans pour autant que nous ayons un pays de poivrots patentés.

Ainsi va le monde, il y'a des fumeurs de cannabis partout, j'en ai croisé aux 4 coins de la planète. Ce sont rarement parmi eux que l'on trouvera les futurs nobels ou futurs grand patrons du CAC. Mais c est aussi raremement parmi eux que l'on retrouve les grands handicapés sociaux, les infoutus de se prendre en main, et les dangereux pour l'autre.

Hier soir, j'ai partagé qq joints avec un pompier, un pharmacien, une DRH, un urgentiste et un gestionnaire de patrimoine. Personne n'a pris le volant pour rentrer. Ce matin, certains sont de garde et assurent leur job. Faut il vraiment judiciariser ces gens ? Sommes nous moins digne de la valeur travail que d'autres ?

Enfin, imaginer que "le drogué" et "le dealer" n'ont appétence que pour le toujours plus... Il y'a autant de drogues que de consommateurs. Les histoires de "tu commences par un joint, tu fini avec une seringue". Oui. Bien sur... Et la marmotte...

POur avoir un débat de société serein, il faut de l'information claire et non moralisante, sinon, on termine avec des manifs "un papa, une maman". D'ici 30 ans en France, y arrivera t'on ? Le français n'aime pas avoir l'air con, lorsqu'il se rendra compte a quel point sa politique sur les drogues est retrograde vis a vis de l'ensemble de ses voisins européens, peut être que.

  
Répondre
starox
14/07/2020 13:02:06
0

@ alèze

non pas que des ivrognes, tu as aussi les buveurs de coca-cola dont je fais parti ( lol )

  
Répondre
ALEZE
14/07/2020 12:56:39
0

Le resultat serait catastrophique pour le pays. La moindre contrariete, et hop un joint de cannabis pour evacuer le petit stress....

En moins de 3 ans, la France entiere est droguee....

actuellement c est un coup de rouge pour évacuer le stress !

si J ai compris le résonnement il y a que des ivrognes en France ?

  
Répondre
Dubaisan
14/07/2020 12:43:54
0

Bierchef,

Je pense que les francais qui sont les plus "gros" (il me semble l'avoir lu quelque part...) consommateurs, d'anxiolytiques, de medicaments anti-depresseurs, de somniferes etc.... troqueraient j'imagine, assez vite leurs medicaments pour le cannabis.

Il faudra transformer toute la Beauce et la Brie en "cannabis fields" pour eviter d'importer.....

Le resultat serait catastrophique pour le pays. La moindre contrariete, et hop un joint de cannabis pour evacuer le petit stress....

En moins de 3 ans, la France entiere est droguee....

  
Répondre
bierchef
14/07/2020 11:51:51
0

Hé bien simcour tu as pensé le projet on dirait, crois tu vraiment concernant tes villes prisons que les citoyens accepteraient aussi facilement que des individus ayant commis des crimes ou délit, puissent avoir une vie "presque" identique à la leur? le but de la prison est quand même de protéger la population des ces individus et aussi d'avoir une action punitive, si on enlève l'une de ces deux composantes que reste-t-il de la notion de prison?

Concernant le cannabis ce que j'en pense c'est qu'il ne faut pas le légaliser, seul le cannabis en taux THC bas est autorisé, quel serait l'intérêt de légaliser le cannabis normal auquel tout le monde pourrait avoir accès, d'une part une grosse partie de la population s'y mettrait puisque ce serait autorisé, avoir une population défoncée... je ne pense pas que ce serait l'idéal, et d'autre part les réseaux de cannabis se tourneraient vers des drogues plus dure pour continuer à faire des profits car c'est leur seul but, en résumé légaliser ne ferait pas disparaître les réseaux de drogue, mais en contrepartie augmenterait les nombre de gens dépendant.

  
Répondre
simcour
14/07/2020 10:59:16
0

Dubaisan , voilà une question intéressante.

Pour payer ce genres de choses il faut savoir qu'on peut payer en partie en faisant des économies.

J'ai déjà expliqué qu'il faut supprimer certaines infractions. Vu qu'on ne poursuit plus les infractions abrogés on a de l'argent qu'on peut utiliser pour autres choses.

En libérant des places de prisons on fait des économies et l'argent issu de ces économies peut servir à des choses plus constructives.


En légalisant les stups nous pourront récupérer de l'argent.

En encadrant la prostitution nous aurons la possibilité de collecter plus d'argent. En théorie une personne pratiquant la prostitution doit payer des impôts en tant que bénéfices non commerciaux alors que c'est un commerce de fait même si de jure s'en est pas un. Payer les services d'un(e) professionel(le) du sexe est une contravention de cinquième classe punissable d'une amende de 1500 € et la stigmatisation sur cette profession fait que beaucoup de praticiens ne se déclare pas où déclare une autre activité comme ces prostitués et prostituées se déclarant comme artiste-peintre. Si on pouvais légalement gérer un immeuble ou une maison avec des travailleurs(euses) du sexe on pourrait collecter de l'argent de façon simple et rapide via les impôts. Aujourd'hui un bailleur qui loue un appartement à un individu pratiquant ça sera poursuivi pour proxénétisme si il se fait prendre et les enquêtes et les procès ont un coût financier non négligeable pour le contribuable.

La loi est tellement restrictive que ça va jusqu'à poursuivre des webmestres étrangers localisé hors de nos frontières créant des sites web pour des personnes se prostituant sur le sol français (Le genre de procès en l'absence du prévenu pour lequel le jugement ne sera jamais exécuté dans les faits si le condamné ne sort jamais des frontières de son pays où son activité de webmestre pour ce genre de sites est légal qui sont donc de fait des procès inutiles vu que le jugement ne sera jamais exécuté. L'argent pour ces procès est de mon point de vue de l'argent jeté par les fenêtres).


Si on libéralise plus notre réglementation sur les jeux d'argent on pourra collecter plus de fonds pour nos caisses. Aujourd'hui un opérateur de jeux en ligne en France ne peut pas proposer le jeu de la roulette alors que des opérateurs de jeux en ligne à l'étranger proposent ça à des joueurs en France alors que c'est interdit.

Il n'est pas interdit de jouer au jeu de la roulette en ligne sur le territoire français mais il est interdit de proposer un tel service en République Française.


Sais-tu qu'il existe en France des adultes placé abusivement sous tutelle ou curatelle et que ça nous coûte cher ?


Sais-tu qu'il est estimé que la majorité des placements d'enfants en famille d'accueil ou / et foyer sont injustifiés et que c'est un gâchis d'argent public ? Beaucoup de SDF sont d'anciens enfants placés , le fait d'être un enfant placé augmente les risques d'être délinquant , un enfant placé sur 10 à un parent détenu et en réduisant les mises sous écrous et en supprimant certains infractions il y aura donc un petit moins d'enfants placés et si on réfléchis on se rend compte que tout les problèmes sociétaux sont liés aux autres par des liens directs et indirects et qu'agir sur l'un agis sur l'autre , beaucoup d'enfants placés finissent sous curatelle ou tutelle quand ils atteignent l'âge de la majorité civile en partie suite à des abus psychiatriques comme des enfants qui sont juste atypiques ayant eu un diagnostic erroné alors qu'en réalité ils n'ont aucunes pathologies psy (Par exemple un enfant qui crie et frappe tout le monde et casse pleins d'objets pourra avoir une diagnostic psy choisi par un pédopsychiatre qui n'aura pas pris en compte le fait que l'enfant a vu ses parents se faire arrêter par la police pour trafique de drogue et qu'il agis ainsi ne supportant pas le fait d'être placé et qu'on refuse de lui dire quoi que ce soit sur ses parents. Si on ignore le passé d'un enfant on peut faire un diagnostic erroné à son encontre qui lui brisera sa vie. Si on ignore la culture d'un individu on peut faire un diagnostic erroné à son encontre qui lui brisera sa vie. Par exemple dans certaines cultures pratiquant la scarification rituelle un truc choquant et répugnant pour nous Occidentaux sera perçu par un psychiatre comme étant la manifestation d'un trouble psychique alors que c'est juste une manifestation d'un fait culturel qu'il ne connaît pas et que par conséquent c'est non pathologique au vu du contexte. Ce qui est normal dans une culture ne l'est pas forcément dans une autre).

  
Répondre
Dubaisan
14/07/2020 09:38:04
0

D'ou viennent les sous pour payer tout ca Simcour?

  
Répondre
simcour
14/07/2020 09:31:41
0

Quand allons nous construire des villes prisons au lieu de construire des prisons ?

Une ville prison serait une ville fermé avec la possibilité de visites venant de l'extérieur (Les visites seraient filtrés).

Une ville prison qui est proche d'une vrai ville dans son fonctionnement me semble plus adapté à la réadaptation des prisonniers après leurs sorties.

On pourrait faire des cellules qui seraient de vrais appartements en colocation avec 2 à 5 personnes ou seul.

Ces cellules seraient dans des bâtiments n'ayant pas l'apparence d'une prison ainsi que dans des pavillons.

Il y auraient des caméras à reconnaissance faciale à l’extérieur des cellules mais pas à l'intérieur des cellules pour ne pas être excessif dans la surveillance bien que ça risque d'occasionner quelques problèmes de sécurité qui seront moindre que dans les prisons actuelles.

Les visiteurs de la ville fermé devront obtenir une autorisation administrative pour aller dans une cellule.

Les gardiens seraient composé de prisonniers méritants et de gardiens traditionnel distinguable par un uniforme pour chaque catégorie de gardiens.

Les prisonniers auront un uniforme pour qu'on puisse les distinguer de ceux venant de l'extérieur de la prison comme les commerçants approuvés.

Les prisonniers non gardiens n'auront pas le même uniforme que les prisonniers standards.

Les prisonniers auront un insigne sur l'épaule semblable à ceux utilisés dans les armées du monde indiquant leurs fonctions pour que l'on sache que tel prisonnier est chargé de tel chose.

Pour des raisons de sécurité les villes prisons auront leurs propres monnaies et l'argent dématérialisé par cartes sera géré par un réseau informatique qui ne sera pas relié à un autre réseau informatique.

Les visiteurs extérieurs voulant acheter des choses seront contraint d'échanger des euros contre la monnaie de la prison inutilisable à l'extérieur et ça permettra de donner de l'argent à l'État pour la gestion des prisons. Le taux de change sera soit fixe ou fixé par le marché. Même les non visiteurs pourront acheter cette monnaie pour soutenir l'État dans sa charge des prisons. Chaque pièce et billet de la monnaie de prison sera numéroté ainsi que pleins de dispositifs de sécurité pour éviter la contrefaçon. Les commerces de la prison auront une machine pour vérifier si les pièces et billets sont faux.

Le travail des prisonniers permettra de gagner de l'argent (À minima l'équivalent de la moitié d'un SMIC) à ceux-ci et de réduire leurs peines de prison (À minima une demi-journée pour la période de sûreté qui est actuellement impossible de réduire et une journée hors de la période de sûreté et pour certains travaux difficiles on pourra augmenter le nombre de jour d'emprisonnement accessible à une remise de peine. Un autre moyen d'avoir des remises de peines sera de dénoncer les activités interdites commises par des codétenus , visiteurs extérieurs et membres de l'administration pénitentiaire avec un tarif fixé selon l'activité interdite dénoncé).

Il y aura un Intranet au sein de la prison qui ne sera pas connecté à un autre réseau et il y aura une copie partiel de son contenu (On ne va pas par exemple montrer les conversations privés et c'est pourquoi la copie sera partiel) sur Internet pour montrer au public à quoi ça ressemble.

Certains contenus de cette Intranet seront payant.

Il y aura aussi un accès à Internet limité , surveiller et contrôlé par un système de filtrage pour éviter qu'il y est des contacts avec l'extérieur ou l'intérieur (Pour contourner la surveillance de l'Intranet). Par exemple on pourra regarder Youtube mais sans la possibilité de commenter des vidéos.

Les postes ayant accès à Internet n'auront pas d'accès à l'Intranet et vice-versa.

Il y aura un réseau téléphonique composé uniquement de téléphones filaires qui ne sera pas connecté à un autre réseau , utilisable uniquement au sein de la prison. Vu qu'il n'y aura pas de connexions physiques avec un autre réseau on ne pourra pas contacter quelqu'un à l'extérieur. Pour contacter quelqu'un à l'extérieur il faudra passer par l'accès à Internet limité ou les cabines téléphoniques ayant accès au réseau téléphoniques International qui seront sous surveillance.

  
Répondre
simcour
14/07/2020 09:27:30
0

ALEZE j'ai bien conscience que je devrais travailler dans la justice mais malheureusement je n'ai pas les diplômes requis (À quand des postes ouverts sur passage d'un examen au lieu de demander des diplômes ?) et de plus mes idées sont minoritaires au sein des élites et de la population en général.

J'écris ici et ailleurs (J'écris ailleurs que sur ABC sous d'autres pseudonymes mais je ne dirais pas lesquelles ne voulant pas mélanger mes identités numériques) voulant essayer d'influencer bien que mon influence sera modeste.


Parmi mes idées minoritaires il y a mon idée de prison plus humaines pour réduire les risques de récidive ainsi que l'agressivité des prisonniers vis à vis des autres détenus et le personnel pénitentiaire et des conditions de détentions plus saine.

Mon idée de prison plus humaine réduirait aussi les risques de décalage pour les longues peines.


Je préfère voir un type exécutant une peine de prison chez lui (Il y a des individus pour lesquels ce n'est pas envisageable et mon concept de prison plus humaine s'adresse à ceux ne pouvant pas raisonnablement être emprisonner chez eux) avec interdiction d'aller au delà de la porte de son immeuble ou du portail de son pavillon à certains jours de la semaine et horaires pendant 10 ans au lieu qu'il croupisse en prison et sorte sans possibilité d'intégration professionnelle à sa sortie sans oublier les problèmes psychologiques provoqué par l'emprisonnement et le fait qu'un type ayant passé autant de temps emprisonné aura vécu hors de la société et sera donc probablement inintégrable de fait et que souvent ceux ayant fait ces séjours dans les murs étaient souvent inintégré dans la société et qu'on ose parler de réintégration pour des gens qui étaient à la marge avant de rejoindre les barreaux.

Ma solution est moins coûteuse et sera certainement plus efficace que ce qui fait actuellement et elle est plus humaine.

Un type faisant 10 ans de prison chez lui qui pourra sortir à certains moments sera connecté à la société générale et a plus de chances de réintégration qu'un type faisant 10 ans dans un pénitencier.

Un type ayant fait de la prison entre 2010 et 2020 ne sera pas déconnecté technologiquement de la société général bien qu'il ne sera plus socialement lié à celle-ci.

Un type ayant fait de la prison entre 2000 et 2020 sera déconnecté technologiquement de la société général au vu des évolutions et il sera en plus déconnecté socialement de la société.

Imaginons un type n'ayant jamais utilisé Internet parce qu'il était en prison et qui devra apprendre ça du jour au lendemain en apprenant à faire ses démarches administrative sur le net sans oublier d'apprendre comment utiliser un smartphone et les téléphones mobiles bas de gamme actuels.

Un type ayant fait de la prison entre 1990 et 2020 sera gravement déconnecté de la société général ainsi que technologiquement.


Je te laisse imaginer le gars qui récupère ses affaires à sa sortie d'un séjour de 30 ans dans plusieurs prisons parce qu'il a frappé un type et qu'il lui a cassé sa voiture avec une batte de cricket un jour de juillet 1990 avant d'être embastillé et qu'il a commis a peu près six délits par an au cours de ses vingt premières années de détention (Il a eu quelques années supplémentaires à chaque fois au vu de la gravité de ceux-ci tel frapper des gardiens et des codétenus , agressions sexuelles de gardiennes et de codétenus etc...) et qu'il s'est calmé après avec l'âge (Il aura eu quelques permissions avant de sortir complètement après avoir montré son repentir pour ses multiples délits et cesser d'en commettre mais bon ce ne sont pas des sorties de quelques jours qui feront rattraper autant de retards) qui récupère le billet de 500 FRF qui était dans sa poche au moment de son arrestation ce jour de juillet 1990 où il fut pris en flag. Son billet est non échangeable (Les Francs ne sont plus échangeable contre des Euros depuis le mardi 17 février 2012) et il a en plus perdu de sa valeur depuis son incarcération (500 Franc de juillet 1990 équivaut à environ 120 € d'aujourd'hui et le taux de change officiel entre 2002 et 2012 était de 500 Franc Français = 76,22 € un taux de change ne prenant pas en compte l'inflation) ou autrement dit son billet de 500 FRF (La série avec Blaise Pascal) n'a qu'une valeur de collection valant bien moins que sa valeur d'origine sur le marché de la numismatique puisque on en trouve pour moins de 100 €.

Il devra apprendre à utiliser Internet pour faire ses démarches administratives ainsi que se mettre à jour au niveau des organismes et leurs fonctionnements parce que certains ont disparus (Par exemple l'ANPE ou Agence Nationale pour l'Emploi qui existait au moment de son arrestation n'existe plus suite à sa fusion avec ASSÉDIC ou Association pour l'Emploi dans l'Industrie dans le Commerce pour former Pôle Emploi le lundi 29 décembre 2008. Un type disant par erreur le nom d'un de ses organismes n'existant plus suscitera l'étonnement vu que le nom du remplacement de ces deux organismes et maintenant entrer dans la tête de la plupart d'entre-nous contrairement à d'autres organismes disparus dont on utilise encore les noms alors qu'ils n'existent plus. Parmi ces organismes disparus dont il est encore d'usage de mentionner dans la vie courante il y a les Directions Départementales de l'Équipement dont les dernières ont cessé d'exister en 2010) et il devra s'adapter aux nouvelles mœurs (Certes il est au courant par la télé et les journaux et magazines auxquels il a pu avoir accès ainsi que la radio mais être au courant par les médias et le voir par soit même est diffèrent. Par exemple très peu de gens vivant en France en 1990 auraient pu penser qu'un jour les LGBT pourraient se marier en 2020 un truc possible depuis le vendredi 17 mai 2013 et qu'il seraient possible en 2020 de divorcer par consentement mutuel devant un notaire une chose possible depuis le samedi 1er janvier 2017).


Je vais parler dans mon prochain message de mon concept de prison plus humaine.

  
Répondre
ALEZE
12/07/2020 23:01:21
0

exact tu devrais travailler dans la justice .

cela aiderai beaucoup a l evolution de certains elites qui se prétende plus intelligent que la majorité de la population.

on a besoin de gents avec un résonnement comme sa au pouvoir.

sait- on jamais si les choses change ?

  
Répondre
simcour
12/07/2020 22:50:17
0

ALEZE , pour lutter contre l'injustice il faut déjà revoir les peines théoriques maximales pour certaines infractions parce qu'elles sont exagérées pour certaines d'entre-elles comme je l'ai déjà expliqué. Il faut aussi supprimer certaines infractions.

Il faut aussi qu'on n'encourt pas la même peine théorique maximale en prenant en compte le contexte.

Aujourd'hui le fait de donner une gifle à ton enfant ou de le frapper à terre sans qu'il ait une ITT te fait encourir la même peine maximale théorique alors qu'il y a une grande différence entre une gifle et un tabassage.

Il devrait y avoir des peines maximales théoriques définis selon le contexte comme type de coup , âge de la victime , lien de parenté entre l'auteur des faits et sa victime etc...


Il faudrait aussi qu'il y aient plus de contrôle du fonctionnement du système judiciaire ainsi que des forces de l'ordre comme l'obligation de filmer les procès (Ce ne sera pas forcément diffusé en public) pour réduire les risques d'accusations fondées ou infondées de favoritisme d'une partie , obligation de filmer les interrogatoire à chaque procédure pour éviter les accusations de maltraitance qu'elles soient réelles ou mensongères ainsi que pleins d'autres mesures.


  
Répondre
ALEZE
12/07/2020 22:28:37
0

merci pour ses infos instructif.

je crois q au niveau justice il y a beaucoup de progrès a faire affins d éviter l injustice .

pourtant les acteurs sont bien payer pour faire leurs travail pas facile a comprendre ce laisser aller !

  
Répondre
simcour
12/07/2020 20:52:01
1

@ALEZE L'un des problèmes au niveau de la corruption est le fait que visiblement il n'existe pas de services de renseignement pour des inspections mystères (Envoyer un type ou plusieurs types sous une fausse identité dans une administration pendant quelques temps pour espionner ceux qui seront ses collègues ou envoyer de faux usagers de services publics pour tester les fonctionnaires et voir si tout est normal. Aucun des espions devra savoir qui est espion et qui ne l'est pas pour que l'on puisse déterminer si l'un des espions ment dans ses rapports) et qu’apparemment il n'existe pas de programmes officielles ou officieux pour recruter des taupes dans les administrations (À la différence de celui ayant une fausse identité qu'on envoie dans une administration la taupe espionne discrètement ses collègues et elle utilise sa véritable identité et c'est une source interne qu'on a recruter).


L'un des autres problèmes est le fait que les terminaux informatiques utilisés à but professionnel ne sont pas en permanence sous surveillance.

Les terminaux personnels pourront l'être avec une autorisation judiciaire.


Il me semble nécessaire de crée un service de renseignement dans chaque administration pour procéder aux écoutes téléphoniques des lignes pro , filature sur les déplacements professionnel , pose de micro et caméra ainsi que balises dans les voitures de fonction des suspects etc... et nécessité d'une autorisation judiciaire si il faut surveiller l'individu dans sa vie perso. Je pense qu'il faut avertir tout employé d'une administration qu'il peut faire l'objet d'une surveillance dans sa vie pro sans autorisation judiciaire et qu'on pourra les surveiller dans leurs vies persos avec une autorisation judiciaire histoire de faire passer le message.


Il faudrait aussi des services d'inspections composé de citoyens non professionel en plus des corps d'inspections professionnels existants.

  
Répondre
syjo
12/07/2020 20:18:51
0

ne pas légaliser permet de maintenir les cours élevés.à qui profite le crime ?

  
Répondre
ALEZE
12/07/2020 16:30:48
0

Je n ai rien contre les consommateurs de cannabis ou policiers, mais l état devrait mettre un peu d ordre au niveau de la corruption.

  
Répondre
ALEZE
12/07/2020 16:23:20
0

le tout resume bien la justice actuel .

si il y a des tonnes de cannabis qui passe au frontières ce n ai pas le petit délinquant des cités qui laisse passer !

mais bien des fonctionnaires.

  
Répondre

Forum de discussion General

202008090221 789712
Ma liste