OK
Accueil > Communauté > Forum Danone

Danone: deux syndicats et l'ex-patron de l'OMC au secours de Faber

Cours temps réel: 55,95  -0,20%



metoo metoo
16/02/2021 14:51:51
0

@plantieres

A tout pouvoir, il y a contre pouvoir. Sinon cela s'appelle une dictature !!! ... en fait, c'est très simple à comprendre.

  
Répondre
gars d'ain gars d'ain
16/02/2021 13:36:47
1

Toujours les mêmes conneries, les mêmes salades et la même embrouillamini...


A plusieurs dans la tête, il comprend mieux pourquoi il fait plusieurs pseudo...


J'atomise, je disperse, je ventille...

Era = Plantières, grand habitué du pourrissement des actualités de sociétés. Quasi aucun post à son actifs concernant les valeur de bourse. Sa spécialité, s'en prendre aux personnes avec un grand mépris.

Suffit de lire la compilation de ses participations...

.

Message complété le 16/02/2021 13:36:49 par son auteur.

Sans oublier toujours une tendance maniaco-dépressive à écorner systématiquement les syndicats...
.

  
Répondre
plantieres plantieres
16/02/2021 13:13:56
0
D'un côté un message posé, argumenté, avec des chiffres compréhensibles de l'autre un personnage grossier qui injurie sans amener un quelconque argument sauf sa haine du profit ... sur un site de placements boursiers !!! d'un coté on a le représentant d'un investisseur de l'autre le représentant de ce que l'on voit le jour des manifs.
  
Répondre
era era
16/02/2021 09:56:14
2
Si le socialiste Lamy et les syndicats sont du côté du patron de Danone, c'est effectivement qu'il n'est pas à sa place. Il a confondu entreprise et restos du beurre. Il suffit d'ailleurs de regarder le cours de bourse : depuis que ce gars est aux commandes en 2017, le cours a perdu 8% ! alors que Nestlé a gagné 40% ! Donc effectivement il n'est pas bon pour diriger une entreprise, et forcément, c'est quasi mécanique, les syndicats le trouvent excellent pour ... préserver leurs existence de rentiers payée par les clients !
  
Répondre
era era
16/02/2021 09:54:56
0

Le directeur général de Danone Emmanuel Faber, dont la gouvernance est contestée par deux fonds d'investissement. Photo prise à l'Elysée le 23 août 2019 (AFP/Archives/GEOFFROY VAN DER HASSELT)

Deux syndicats de salariés et l'ex-directeur général de l'OMC Pascal Lamy ont apporté lundi leur soutien à la gouvernance et aux engagements extra-financiers du PDG de Danone Emmanuel Faber, poussé vers la sortie par des actionnaires sur fond de performances décevantes.

"Alerte pour les salariés chez Danone! Des fonds activistes tentent d'imposer au groupe Danone leur modèle basé sur les seuls profits financiers à court terme avec des risques de répercussions imminentes et graves sur l'emploi, voire un démantèlement du groupe", affirme le syndicat FGTA-FO dans un communiqué.

Jeudi dernier, la société américaine de gestion d'actifs Artisan Partners a demandé un "changement urgent" à la tête du géant agroalimentaire français. Le fonds d'investissement, entré au capital en 2020, en est désormais le 3e actionnaire avec environ 3% du capital.

Ce coup de semonce intervient quelques semaines après qu'un petit fonds activiste londonien, Bluebell Capital, a demandé en des termes plus directs le départ du PDG.

Les deux fonds veulent que le groupe dissocie les fonctions de président et de directeur général, occupées par Emmanuel Faber.


Le logo de Danone, sur la façade de l'usine pilote de White Plains à New York, le 7 janvier 2019 (AFP/Archives/Juliette MICHEL)

Ce dernier - qui a récemment annoncé une réorganisation prévoyant notamment 2.000 suppressions de postes (sur les 100.000 que compte Danone dans le monde) - doit présenter vendredi les résultats annuels du groupe, attendus en berne.

"Cette remise en cause de l'actuelle gouvernance de Danone (...) viendrait mettre à mal un fleuron industriel français dont la stratégie est basée sur la croissance et la responsabilité sociale et environnementale", affirme la FGTA-FO.

L'organisation "en appelle aux pouvoirs publics pour sauvegarder la souveraineté économique française, défendre l'emploi chez Danone et, en toile de fond, notre modèle social face aux attaques de fonds prédateurs qui se multiplient avec la crise".

De son côté, le syndicat FGA-CFDT considère que "la gouvernance actuelle est la meilleure".

Le syndicat estime que "les attaques de ces fonds d'investissement, motivés par leur seule rémunération, sont des actes de déstabilisation inacceptables pour les salariés qui chaque jour contribuent à la réussite et à la réputation de Danone, et contredisent l'engagement des actionnaires ayant voté l'évolution de Danone pour une entreprise à mission".

En juin dernier, les actionnaires ont plébiscité l'adoption par Danone d'un statut d'entreprise à mission, lui enjoignant d'aller au-delà de la recherche de rentabilité en poursuivant des "objectifs sociaux, sociétaux et environnementaux".


L'ex-directeur général de l'Organisation mondiale du Commerce, Pascal Lamy. Photo prise le 5 janvier, 2018 (AFP/Archives/ISHARA S. KODIKARA)

Un comité de mission indépendant, chargé d'évaluer la mise en oeuvre de ces objectifs, a été mis en place, présidé par l'ex-directeur général de l'OMC, Pascal Lamy.

Manifestement soucieux à l'idée qu'Emmanuel Faber perde la confiance du conseil d'administration, ce dernier a indiqué lundi à l'AFP qu'il démissionnerait de sa fonction "si le conseil de Danone considère que Danone est allé trop loin dans la poursuite d'engagements environnementaux et sociaux".

"S'il s'agit de faire rentrer Danone dans le rang, si c'est ça que veut le conseil de Danone qui représente les actionnaires de Danone, il est naturel que je rende mon tablier", a-t-il dit.

© 2021 AFP

  
Répondre

Forum de discussion Danone

202102161451 840476

Investir en Bourse avec Internet

Ma liste