OK
Accueil > Marchés > Cotation SBF 120 > Actus SBF 120

Bricks.co, investir dans l'immobilier locatif, un jeu d'enfant ?


Actualité publiée le 19/08/21 17:35

Investir dans l’immobilier comme on achète une baguette chez le boulanger, cela paraît impossible ! Et pourtant, c’est le défi que se lance la nouvelle plateforme de placement dans l’immobilier bricks.co. Fini la gestion des biens, le risque de loyers impayés, les charges de copropriétés. Il est désormais possible d’investir avec une mise de départ faible, de 10 euros, avec un rendement entre 10 % et 15 %.

Gérer un bien immobilier locatif demande beaucoup d’engagement et le prix de départ de son pas à portée de tout le monde. Selon Cédric O’Neill, fondateur de bricks.co, le marché de l’immobilier est bien trop compliqué et peu abordable. Le multi-entrepreneur s’est donc donné pour mission de faire de l’investissement dans l’immobilier un marché plus compréhensible et plus facile d’accès. Il lance donc la Plateforme d'investissement immobilier en ligne, Bricks.co. Une solution unique en France qui allie financement participatif et immobilier locatif en limitant les contraintes.

Le fonctionnement de Bricks.co

Le fonctionnement de la plateforme se divise en 4 étapes clés. Dans un premier temps, elle s’occupe de sélectionner des biens résidentiels et des immeubles de six appartements minimum. Le site divise ensuite chaque bien en 10 000 bricks et les met en vente. Une brick correspond à l’argent qui serait redonné à son détenteur si le bien immobilier devait être vendu dans l’immédiat.

Dans un second temps, les investisseurs choisissent sur le site le ou les biens qui les intéressent. Ils peuvent acheter autant de bricks qu’ils souhaitent.

Une fois l’achat effectué, chaque co-propriétaire va donc toucher tous les mois une fraction du loyer de la location au prorata de la part de bricks qu’il possède. Enfin, l’acheteur est libre de mettre en vente ses bricks quand il le souhaite et à son prix afin de percevoir la plus-value immobilière.

À noter que, dans le cas où le montant de financement d’un bien n’est pas atteint, Bricks.co rembourse chaque investisseur intégralement. En effet, la plateforme dépose l'argent investi sur un compte bancaire séquestre. Il n'est versé au crédit de l’opération immobilière que si 100 % du financement nécessaire est obtenu. Si la somme intégrale n’est pas atteinte, la totalité du montant des souscriptions est reversé aux souscripteurs.

L'immobilier, une valeur sûre 

Le prix des bricks prend de la valeur en fonction de l’évolution du marché. Elle va aussi profiter de l’effet de levier bancaire ainsi que du remboursement tous les mois d’une partie du crédit immobilier. Ainsi, la start-up montpelliéraine estime un taux de rentabilité compris entre 10 % et 15 % avant impôts. Un rendement idéal pour une période défini.

La priorité de Bricks.co est la sécurité de l’argent investi ainsi que sa liquidité. L’immobilier semblait être le support idéale. Des risques existent mais ils restent limités car l’investissement se fonde sur des biens matériels qui génèrent des loyers récurrents. De plus, l’ORIAS et l’ACPR ont lui ont délivré l’agrément IFP (Intermédiaire en Financement Participatif) le 16 juillet 2021. Ce qui atteste bien du sérieux de sa démarche.

La plateforme prend en charge tout ce qui, en tant normal pose problème aux investisseurs. Elle gère la prospection des biens, négocie pour contracter un prêt immobilier, choisit l’agence qui s’occupe des biens et échange avec le notaire. De plus, tous les six mois, le site réévalue chacun de ses biens immobilier et un expert indépendant assermenté valide son prix pour que ce dernier corresponde au mieux à la tendance du marché local.

Les avantages pour l’acheteur sont donc nombreux. Pour commencer, il n’a pas besoin d’un capital important pour se lancer dans l’investissement. 10€ suffisent. Ensuite, il n’a aucune contrainte de temps ni de gestion. Ainsi, l'investisseur n'a plus les responsabilités qu’à un propriétaire, et les risques de perte de capital sont minimes. Et pour l’ensemble de ces services, la proptech (contraction de « Property Technology ») ne prend aucun frais liés à l’achat, à la détention ou à la revente des bricks. Ses frais sont similaires à ceux d’une agence immobilière. Elle touche donc 10 % de commission à l’entrée des biens sur sa plateforme ainsi qu’une commission pour la gestion immobilière à hauteur de 1 % par an du montant de l’immeuble.

Quels est la différence avec une SCPI (Société Civiles de Placement Immobilier) ?

Lors d’un achat d’actions de SCPI, l’argent est confié à un gestionnaire de fonds d’investissement. C’est lui qui s’occupe de l’intégralité de la gestion. De l’utilisation de l’argent au biens immobiliers acquis. Bricks .co permet de créer soi-même son portefeuille immobilier en choisissant où investir son argent. De plus, les frais sont deux à trois fois mois important, ce qui fait augmenter le rendement. Et la start-up fait le choix de ne pas investir dans l'immobilier commerciale, moins rentable et supportant moins biens les crises. Enfin la liquidité, en moyenne de 2 mois sur la revente de parts de SCPI est plus simple et rapide chez Bricks.

Un départ sur les chapeaux de roues

Au lancement de la plateforme, la toute première propriété a trouvé 124 acheteurs. Le second immeuble en a réunit 300 avec une rentabilité de 15,6 % par an. Le dernier bien mis en ligne et situé à Montpellier prévoit un rendement de 13,3 % par an. Si l’entreprise souhaite dans un premier temps pouvoir couvrir l’ensemble de la France, elle ne cache non plus pas son désir d’étendre son marché à l’Europe.

Le succès fulgurant de la plateforme donne donc raison à Cédric O’Neill. Passionné par l’immobilier et ses investissement, il a vite compris que pour que les gens investissent, il fallait clarifier un domaine encore flou et contraignant. Son pari semble réussit et la simplicité et la lisibilité du système plaît : en à peine deux mois, Bricks.co a rassemblé 2 500 investisseurs. Elle espère recruter d’ici les prochains mois, une dizaine de nouveaux collaborateurs.

Et ce n’est que le début ! Le fondateur de la proptech voit encore plus grand. Il envisage pour la fin de l’année, une levée de fond avec des investisseurs institutionnels. Il espère ainsi récolter entre 10 et 15 millions d’euros. De quoi assurer l’avenir de celle qui est considérée comme la prochaine licorne de l’immobilier.

© www.abcbourse.com

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

X-14bQXBhZyDIwPE9q7rQZB3oqJa1ht4W-BScPs_ZaTtLOcXUUurbF-dRCHXCCGS
ebook trading Téléchargez gratuitement le guide du trader 2021

Améliorez votre compréhension du climat économique avec le guide annuel d’Alvexo plébiscité par les traders afin de prendre des décisions de trading avisées.