OK
Accueil > Marchés > Cotation SBF 120 > Actus SBF 120

Comprendre les bases de la comptabilité


Actualité publiée le 16/08/21 10:29

compta

Tout entrepreneur, dirigeant et manager doit avoir des notions fondamentales de comptabilité. Il s’agit d’une manière efficace de synthétiser les données économiques d’une société. Cependant, la comptabilité est un vaste domaine. Il n’est pas possible de tout apprendre en seulement quelques jours. Toutefois, quelques documents sont à connaitre pour comprendre les bases de la comptabilité.

Le bilan comptable

Le bilan comptable est un document de première importance pour une société. Il s’agit d’une représentation générale de la situation financière et économique. Le dossier doit être établi et envoyé au service des impôts tous les ans. Tout ce dont l’entreprise dispose (actif) et ce qu’elle doit payer à un tiers (passif) doit être clairement indiqué. S’il est possible de le réaliser une seule fois par an, l’idéal est de le mettre à jour régulièrement. 

Le bilan se présente sous forme d’un tableau à deux colonnes. L’actif se met à gauche et le passif à droite. Les éléments de l’actif sont listés des plus durables au plus liquides. Dans l’autre colonne, l’intégralité des dettes de l’entreprise sont recensées, y compris les capitaux propres et celles des créanciers. Dans l’établissement d’un bilan, il est primordial que la valeur de l’actif doit être identique au passif.

Les journaux

Les journaux comptables sont utilisés pour enregistrer toutes les opérations financières d’une entreprise. Les achats et les ventes effectués par la société y sont listés. Il existe plusieurs types de journal comptable. Généralement, les chefs d’entreprise choisissent de changer le journal par des logiciels informatiques. Il est alors recommandé de suivre des cours de comptabilité en ligne afin d’assurer une bonne prise en main. Cela permet notamment de lire et d’interpréter correctement les journaux comptables. 

Les écritures dans les journaux doivent contenir un minimum d’informations. Cela concerne généralement la date, les comptes comptables, le montant et le libellé. Par exemple, pour une transaction par chèque, il faut enregistrer le montant, le libellé du chèque, la personne concernée et la date. Les journaux sont donc essentiels pour tenir une comptabilité régulière.

Le compte de résultat 

Ce document regroupe le résultat financier d’une entreprise sur une période déterminée. Tous les produits y sont listés, y compris ceux qui n’ont pas été encaissés ainsi que les charges de la société. Lorsque toutes les données sont collectées, il faut soustraire la valeur des produits à celle des charges pour déterminer le flux de trésorerie. Ainsi, le résultat peut être positif ou négatif. Dans le premier cas, cela veut dire que l’entreprise a réalisé un bénéfice. En revanche, le second indique un endettement ou une diminution de la valeur.

Il ne faut pas confondre le compte de résultat avec le bilan. En effet, le bilan représente seulement les avoirs et les ressources de l’établissement. Quant au résultat, il définit l'état financier réel de l’entreprise pour savoir si elle a prospéré ou bien si elle est déficitaire.

Les amortissements comptables

Le terme « amortissement » en comptabilité concerne la dépréciation de la valeur d’un élément d’actif. En effet, à l’achat d’un bien, il faut toujours le comptabiliser. Pour définir sa valeur, il est nécessaire d’effectuer une évaluation chaque année. Dans ce calcul, il faut prendre en compte la valeur initiale à l’actif et la durée d’amortissement. Par exemple, pour un bien immobilier de 100 000 euros il y a 10 ans, un amortissement de 10 000 euros sera déduit.

En d’autres termes, la constatation de l’amortissement permet de calculer la perte de valeur d’un bien à un moment donné. L’objectif est de pouvoir le déduire sur les actifs de l’entreprise. L’amortissement concerne généralement le matériel possédé ainsi que les divers équipements, comme les appareils informatiques. Si vous achetez un ordinateur aujourd’hui, celui-ci perdra de la valeur d’ici 5 ans. Il faut donc déterminer s’il a été amorti ou non. À noter seulement que dans le cas de l’amortissement d’un bien, il faut que son utilisation soit précise.

© www.abcbourse.com

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Twitter Facebook Linkedin email

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

X-14bQXBhZyDIwPE9q7rQT2QlNpBLAwpYlN0-_vdTpyJXtfI5B037sgNBRUT_5e7

Investir en Bourse avec Internet